Guerres impérialistes et ingérence géopolitique… Quelques nouvelles du front de l’empire (VT)

 

 

Les dossiers de Gordon Duff

Renseignement du 10 mars 2019

 

Gordon Duff

Représentant les staff de VT dans 34 pays

 

10 mars 2019

 

url de l’article original:

https://www.veteranstoday.com/2019/03/10/intel-drop-march-10-2016/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Introduction

VT fonctionne sans financement et pourtant, ces trois dernières semaines, un bon nombre de gouvernements sont venus nous demander des conseils. Trois d’entre eux sont des puissances nucléaires.

Un de nos éditeur est en train de faire des briefings de renseignement sur un paquebot dans le pacifique sud. Je ne mentionnerais pas son nom ni ceux que cette personne renseigne.

Le problème clef ici est que le contrôle centralisé de la presse mondale et des médias sociaux par, excusez mon emploi d’un “faux terme”, par l’état profond, a détruit toute source libre de renseignement. De plus, toute agence de renseignement au monde à des degrés variés incluant mais n’étant pas limité au FSB, RAW (service de l’Inde) et l’ISI (service du Pakistan), ont été infiltré.

Après la fin de la guerre froide, les Etats-Unis ont dépensé des milliards des économies faites sur leur démilitarisation pour acheter les gens des médias, les politiciens, certains personnels militaires de pays comme l’Egypte, la Russie, le Pakistan, la France, certainement aussi aux Etats-Unis et au Canada, ces gens ont au fur et à mesure étrangler les sources d’information utile.

Toutes les nations sont des victimes, les Etats-Unis et Israël en premier lieu, suivis par la GB, la France, la Russie, puis le Pakistan et, croyez-le ou pas, l’Iran.

D’autres nations ripostent.

Pour ceux qui me lisent, n’oubliez pas que VT est un organe de presse, nous ne sommes pas des consultants en sécurité ni des espions, du moins plus maintenant. Ce serait différent si nous étions payés, mais nous demander comment gérer une opération de renseignement et de briefer des leaders militaires comportent des risques pour nous.

Nous avons du personnel à Damas par exemple, vivant dans le froid et sans électricité. Lorsque vous voulez m’approcher au travers un des staffs de VT que ce soit à Paris, au Pakistan ou à Kaboul, payez leur au moins un bon gueuleton.

Au fait du désastre d’aujourd’hui…

Ce qu’il se passe vraiment:

Etats-Unis

Les Etats-Unis sont en train de construire une force “de réaction rapide” faite de cadres de Daesh, anciens détenus et de mercenaires, en Irak. Le gouvernement irakien vient juste de le comprendre et cela va poser un paquet de problèmes. La suspicion est que les Etats-Unis, avec l’Arabie Saoudite, va déployer cette force par Al Tanf dans le sud de la Syrie, renforcée par des mercenaires amenés par l’Arabie et les états du Golfe, en provenance d’aussi loin que l’Amérique Latine. Si seulement je pouvais plaisanter, mais comme le dit si bien Jim Dean: “des trucs pareils ça peut pas s’inventer”…

On peut discerner le véritable état profond aux Etats-Unis. L’annonce de la semaine dernière d’un gros déficit des Etats-Unis face à la Chine sous Trump est révélateur. La “passe d’arme” de Trump avec la Chine est bidon. La mère maquerelle des salons de massage de Floride Li Yang est l’associée de Trump dans des deals avec la Chine. Les dessous putrides de l’organisation Trump/Kushner/Sater sont venus en pleine lumière lorsque le proprio de l’équipe de Football Américain des New England Patriots, Robert Kraft, un associé très proche de Trump, a été arrêté pour proxénétisme dans un bodel propriété de Yang près de Mar a Lago.

Il y a une toile de fond à tout cela impliquant les trafics de drogue et d’êtres humains, impliquant Roger Stone et son implication dans le trucage des élections en Floride et son interférence avec le recompte des voix. La véritable influence de Stone est avec les bureaux des shériffs particulièrement corrompus des counties de Dade, Broward et Palm Beach, des bureaux qui ont travaillé la main dans la main avec les narco-trafiquants et qui ont couvert les crimes des riches et des célèbres pendant près d’un siècle.

Plus de cette toile de fond avec la Chine implique le milliardaire Sheldon Adelson (NdT: magnat des casinos de Las Vegas et renfloueur en chef des pertes financières de Trump à titre privé) qui gère les affaires de paris, de jeux et de prostitution de Macao et dans bien des endroits du monde. Il n’y a pas de casino ni “d’hospitalité” sans trafics d’êtres humains et les empires combinés de casinos et d’hôtels de Trump et d’Adelson influent dans le monde entier a beaucoup de pouvoir, pourquoi ?

Adelson est le proprio aux Etats-Unis du parti républicain et dans les grandes largeur, contrôle le gouvernement d’Israël. Donald Trump et Benjamin Netanyahou travaillent comme personnel de marketing et promotionnel pour les intérêts d’Adelson au Japon, en Chine et autour du monde tout en utilisant des contrats d’armement et de la technologie volée pour sceller des contrats d’affaire.

En fait, tout ce que l’Amérique a donné à la Chine en écheange d’accords avec Trump et Netanyahou et leur gang d’associés de la Mafia Kazhare Russe ou MKR.

Ceci nous ramème à Li Yang, une régulière de la Maison blanche et de Mar a Lago, où elle amènes des “délégations chinoises” dans le monde de Trump/Kushner/Netanyahou. Le résultat de tout cela est très simple: combiné avec les opérations d’Adelson, la Chine est, avec Israël, le véritable pouvoir derrière la collusion de Trump.

Voyez-vous, La Russie n’a pas la capacité industrielle ni la puissance bancaire pour pervertir de la technologie américaine volée. La Russie a une meilleur technologie, de meilleurs missiles pour sûr, un bien meilleur équipement de brouillage électronique et de vraiment supers avions, mais ils n’ont justa pas assez de tout ça. Leur nouveau système Armata, peut-être le meilleur blindage mobile jamais créé ne sera jamais produit. La Russie n’a pas d’argent.

Leurs avions sont extras, mais ils en ont trop peu. La Russie possède un système de défense anti missile important et efficace car ceci est une industrie très rentable pour elle et les moteurs de missiles russes sont, et de loin, les meilleurs au monde, comme vous le confirmeront tous ceux qui les utilisent et les Etats-Unis utilisent toujours aujourd’hui des moteurs de fusées russes.

Le reste n’est que vitrine et maquillage, la fausse confrontation avec la Corée du Nord, de même pour cette “course à la frontière” bidon. Depuis que Trump est arrivé au pouvoir, bien plus d’immigrants sont arrivés aux Etats-Unis que dans la décennie précédente. Le mec qui crie “au loup” est le loup, c’est Trump qui a ordonné le laisser-aller des frontières juste comme le fit également Ronald Reagan.

Trump is giving the US to China and Trump is filling the US with cheap labor while supposedly sending troops to the border.

Trump est en train de donner l’Amérique à la Chine et il remplit le pays de main d’œuvre à très bon marché tout en étant supposé envoyer l’armée à la frontière.

Il fait la même chose avec les avions et les bateaux américains en Mer de Chine du Sud, mettant en scène une fausse confrontation militaire avec la Chine alors que la Chine est en train de mettre à bas les Etats-Unis par la porte dérobée de Mar a Lago en utilisant les opérations de jeu, casinos et de trafic d’êtres humains du réseau Trump/Kushner/Netanyahou ; le fait que Sheldon Adelson littéralement possède le sénat américain, protège Trump de toute tentative de destitution.

Une cabale secondaire a existé pendant un certain temps, datant du XIXème siècle, alliant les intérêts criminels américain et mexicain au travers Romney, comme décrit plus bas dans l’addendum #1

Ecoutez ces 36 minutes d’un fonctionnaire actif du FBI expliquant comment les cartels de la drogue contrôlent le gouvernement des Etats-Unis au travers de l’organisation Romney/Bain (NdT: Romney fut un candidat à la présidence des Etats-Unis du parti républicain et dont la maîtresse à Cuba est la fille de l’ex-patron du KGB, Youri Andropov…):

[voir la vidéo sur l’article original]

Il n’y aurait pas d’état profond en sa forme actuelle sans Romney, Bain Capitol et ses ressources financières et bancaires aux îles Caïmans (Caraïbes) et ses liens étroits avec le renseignement cubain, le comment le fric bien réel de la came des réseaux Afghanistan/Kosovo/Colombie/Mexique, arrive entre les mains des “élites” de Washington DC.

La Russie

Comme nous l’avons noté, les Russes ont courbé l’échine à maintes reprises devant Netanyahou, alors que c’est le pouvoir que détient celui-ci aux Etats-Unis, qui maintient les sanctions US contre les Russie et c’est la presse controlée par les Israéliens qui a poussé “l’évènement” Skripal et les fausses attaques chimiques sous faux-drapeau [en Syrie] sur le devant de la scène. Et pourtant, Netanyahou pratiquement vit au Kremlin alors qu’il orchestre une “guerre pas si secrète que ça” contre la Russie.

Derrière tout cela, les leaders russes reçoivent des briefing de renseignement de merde et les médias russes continuellement “se plantent” en soutenant Israël, soutenant l’Inde, soutenant Wikileaks, soutenant l’Arabe Saoudite, alors que cette cabale baise la Russie à toutes les étapes de l’opération.

L’Inde

L’Inde ne fait rien sans Israël. Israël a mis en place leur force nucléaire sous-marine, poussant la Russie à armer l’Inde jusqu’aux dents. C’est de là que provient la puissance nucléaire indienne avec leurs premiers noyaux nucléaires volés des Etats-Unis.

Avec le nouveau gouvernement en place au Pakistan et Imran Khan, l’Inde aurait pu obtenir un arrangement sur la situation au Cachemire et aurait pu réduire ses dépenses militaires à quasiment rien. Au lieu de ça, quelqu’un, et on ne dira pas “Israël”, a actionné une attaque faux-drapeau au Cachemire, poussant l’Inde à attaquer le Pakistan ce qui mena à la situation de voir l’Inde se faire un peu botter le cul.

Modi a été totalement complice de tout ça, jouant le jeu des intermédiaires et vendant l’Inde.

Le Pakistan

Nos sources disent que le Pakistan a 20 000 hommes de troupes protégeant le gouvernement d’Arabie Saoudite. Ce pays vient de donner au Pakistan 7 milliards de dollars après que les Etats-Unis aient mis fin à leur aide militaire de cette nation.

Des sources fiables ont confirmé que le Pakistan déploie un parapluie de protection nucléaire au dessus de l’Arabie et des Emirats Arabes Unis en échange de cash dont il a besoin pour maintenir son armée fonctionnelle pour se défendre contre la Russie et l’Inde soutenue par Israël. Vous vous y perdez ?

Rappelez-vous que le Pakistan n’a pas de défense anti-aérienne moderne tandis que l’Inde a les S400 russes en commande et qu’Israël et l’Inde sont en train de construire des missiles balistiques inter-continentaux capables de toucher les Etats-Unis, mais personne ne demande jamais pourquoi ?

Le Pakistan a été aspiré dans la guerre en Afghanistan, soutenant les moudjahidines (NdT: création de Zbigniew Brzezinki, NSA de Jimmy Carter et Robert Gates de la CIA) contre la Russie (soviétique à l’époque), puis, après les attentats du 11 septembre 2001, opération faux-drapeau que même un enfant de 12 ans pourraient dépister, le Pakistan s’est retourné contre ses amis Pachtoune, aidant aini les Etats-Uns à construire le narco-état qu’est devenu l’Afghanistan. Dans le processus, des terroristes soutenus par Israël, la Grande-Bretagne et l’Inde, mirent en place des opérations clandestines majeures depuis l’Afghanistan contre le Pakistan et l’Iran. Pendant tout ce temps, Israël et l’Arabie sont au grand jour copains comme cochon, tandis que le Pakistan tangue de le savoir.

Ils ne savent plus vers qui se tourner, se réveillant pour constater qu’ils ont été et sont leur propre pire ennemi.

Lorsque le Pakistan a demandé pourquoi est-il la cible, je leur ai rappelé mon temps passé au Nigéria lorsque Goodluck Jonathan pris le pouvoir.

Lisez ma brève analyse ici:

http://nigeriavillagesquare.com/forum/threads/nigeria-targeted-for-destruction-gordon-duff.67829/

Le Nigéria me demanda de rester jusqu’à ce que Boko Haram soit vaincu et lorsque j’ai refusé, je fus arrêté et “assigné à résidence” dans une suite présidentielle de l’hôtel Hilton Transcon d’Abuja la capitale. Youtube a retiré la vidéo de ceci, vidéo qui incluait le rappel d’un vol de la KLM de la piste de décolage. La vidéo me montrait me marrant alors que COS Gordon Obua me donne son téléphone, il vient juste d’appeler ma femme Carol lui expliquant que je ne “rentrerai pas tout de suite à la maison”.

Une semaine plus tard, une équipe d’exfiltration en provenance d’Afrique du Sud vint m’escorter hors de ce pays. Le propriétaire de l’hôtel appela ma “chambre” (constituée de 4 chambres à coucher et d’un énorme salon), me disant qu’il y avait des hommes armés en bas dans le lobby qui me demandaient. Si seulement je plaisantais… C’était hilarant. Obua est mort maintenant et ce desperado me manque.

Pour en revenir à ce qui nous concerne aujourd’hui, j’ai raconté cette histoire au Pakistan:

Il y a des parallèles qu’on peut faire entre la guerre du Vietnam et celle d’Afghanistan car ces choses s’appliquent au Pakistan. Le Pakistan me demande pourquoi les Talibans ne veulent pas travailler avec lui et, parce que je suis le seul Américain qui ait à la fois de bonnes relations avec la “résistance pachtoune” et le Pakistan (je suis un ami personnel du nouveau président du Pakistan Imran Khan),

Voici un peu plus de ce que je leur ai dit:

Au Vietnam, ça a commencé avec le Vietminh, qui avait combattu les Japonais et détruit les Français. Ils ne sont pas soudainement devenus Vietcong mais ont plutôt formé une alliance avec des groupes politiques modérés au Vietnam et des leaders bouddhistes contre le groupe du régime fasciste/catholique de Diem, soutenu par les Etats-Unis.

Le Pakistan ne fait pas face à ce que les Etats-Unis aiment à appeler les Talibans, que le Pakistan, lui, voit comme les héritiers des mouhdjahines que le Pakistan a soutenu. Au lieu de ça, le Pakistan s’est laissé embarqué à soutenir le régime brutal américain imposé à Kaboul, bien décidé à détruire l’Afghanistan, ce qui rend le peuple Pachtoune de chaque côté de la frontière, ennemi du gouvernement d’Islamabad.

Imaginez maintenant que le président pakistanais Imran Khan est lui-même un “Pachtoune”.

Cette semaine Imran Khan et le président iranien Rouhani ont enfin parlé ensemble, discutant de leur ennemi commun: le groupe soutenu par les Etats-Unis: Al Qaïda (NdT: ou plutôt Al CIAda…)

Un briefing de deux bonnes heures avec le commandement pakistanais et autres va, je l’espère, leur ouvrir la vue sur le comment gérer ce dilemme d’association avec l’Arabie Saoudite mais en même temps diminué par l’associé de l’Arabie, Israël, qui pousse l’Inde à la guerre nucléaire avec le Pakistan.

Pas étonnant qu’ils soient si paumés.

Pour la Russie… c’est pire.

cékomça que ça ça se danse.

= = =

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.