Gilets Jaunes: Question simple aux « moralisateurs » de la république…

Nous avons une question très simple pour tous ces grands moralisateurs « anti-casseurs » et hérauts de leur si chère « république »:

En 1789, de quel côté auriez-vous été ?

~ Résistance 71 ~

20 mars 2019

 


Manifeste pour la Société des Sociétés

Publicités

17 Réponses to “Gilets Jaunes: Question simple aux « moralisateurs » de la république…”

  1. C’est exactement la question que je me posais ce soir, en entendant les journalopes pérorer !

    Comme si les émeutiers du 14 juillet 1789 avaient déclaré leurs jacqueries, et autres projets d’élargissement des embastillés en Préfecture !

    Ah merde, ça n’existait pas !

    Pour avoir lu « Les Dames du Faubourg » de Jean Diwo (la trilogie complète) et bien entre la disette et pauvreté du Faubourg de 1788 et l’émeute chez Réveillon qui fait plus de 150 morts au Faubourg dès avril 1789 on prend conscience, d’une autre histoire de France…

    Jo

    • Et oui…

      « Dans leur aliénation, les opprimés veulent ressembler à leurs oppresseurs à tout prix, les imiter, les suivre. Ce phénomène est spécifiquement prévalent chez les opprimés de la classe moyenne, qui aspirent à être les ‘égaux’ de ces ‘éminents’ hommes et femmes de la classe ‘supérieure’. »
      ~ Paulo Freire, « La pédagogie des opprimés » ~

      • Exactement !
        Ce livre est une pépite, ce n’est pas par hasard que Bolsonaro veut l' »extirper » et s’il le faut par la force de l’enseignement scolaire !
        Et les brésiliens étaient prévenus = Le candidat d’extrême droite Jair Bolsonaro vient d’être élu au Brésil. Il a annoncé son objectif éducatif : extirper la philosophie de Paulo Freire des écoles .

        Paulo Freire : un symbole insupportable aux régimes autoritaires ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2018/12/13/enfin-a-nouveau-disponible-en-francais-en-version-pdf-gratuite-le-livre-le-plus-subversif-de-lhistoire-la-pedagogie-des-opprimes-de-paulo-freire/

        Mais comme à chaque fois, les mougeons veautent tout en pensant possible, ensuite, de réformer le système de l’intérieur !
        Et non !
        Si voter devait changer les choses ils l’auraient rendu illégal, comme l’avait dit Emma Goldman. Et le principe, c’est d’obtenir notre consentement, en votant, on se met les chaines nous-mêmes quoi !
        C’est bien pourquoi, en leur retirant notre consentement, c’est la 1ère étape, mais pas des moindres, vers l’émancipation…

        D’où refuser de consentir, de jouer leur jeu = et donc de ne pas déclarer les manifs, de ne pas négocier avec le pouvoir/nos dominants/nos oppresseurs et de demeurez IN-CON-TRÔ-LA-BLES !

        Restons dans l’indéfinition…
        Jo

  2. Tenez, lui a choisi son camp ► https://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/alpes-maritimes/nice/nice-christian-estrosi-veut-interdire-rassemblement-gilets-jaunes-1641518.html

    Le maire de Nice ne voulait pas du assemblement national des « gilets jaunes ». Il a demandé et obtenu selon lui l’interdiction de cette manifestation prévue ce week-end pour l’acte 19 alors qu’Emmanuel Macron et le président chinois ont prévu une rencontre au sommet à Beaulieu-sur-Mer.
    =*=
    Il a même prétendu, que des GJ étaient tout à fait d’accord avec lui et l’avaient même remercié…

    Bon Estrosi c’est le gars quand Bibi tousse, c’est lui qui s’enrhume…

  3. http://www.francesoir.fr/politique-france/les-gilets-jaunes-seront-consideres-comme-des-emeutiers-samedi-23-previent-nunez

    « Nous partirons du principe qu’il s’agit de rassemblements d’émeutiers », a prévenu mardi 19 Laurent Nuñez en parlant des manifestations non-autorisées de Gilets jaunes attendues samedi 23. Le secrétaire d’Etat à l’Intérieur a brandi la menace de peines de prison pour ceux qui refuseraient de se disperser.

    Le secrétaire d’État à l’Intérieur Laurent Nuñez a à nouveau annoncé une position ferme du gouvernement face aux probables rassemblements non-autorisés de Gilets jaunes. Interpellé sur ce point mardi à l’Assemblée nationale, il a déclaré que les participants à ces évènements seraient considérés comme des « émeutiers ».

    « Dès samedi prochain nous partirons du principe qu’il s’agit de rassemblements d’émeutiers qui ne visent qu’à causer des troubles, et donc ils seront dispersés immédiatement. (…) s’il le faut, nous interpellerons massivement », a-t-il déclaré.

    Le secrétaire d’Etat a également implicitement brandi la menace de peines de prison ferme pour les participants. Il a en effet précisé que les interpellations se feraient « sur la base d’arrêtés d’interdiction et le cas échéant sur la base de la notion en vue de commettre des violences ».
    =*=
    Voilà, voilà, voilà…

Répondre à Résistance 71 Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.