Archive pour 7 mars 2019

Crise nucléaire au Moyen-Orient: Israël enterre des déchets nucléaires sur les plateaux du Golan…

Posted in actualité, colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , on 7 mars 2019 by Résistance 71

 

Déchets nucléaires israéliens: La Syrie appelle à sauver le Golan

 

Press TV

 

6 mars 2019

 

url de l’article en français:

https://www.presstv.com/DetailFr/2019/03/06/590317/Isral-irradie-le-Golan

 

Le Centre des études théoriques et des droits civils de Damas a appelé les usagers des réseaux sociaux à signer une pétition visant à sauver le Golan occupé du danger de la mort qui est le résultat d’un acte inhumain consistant à enterrer sur une vingtaine de points au Golan occupé, les déchets nucléaires de sites israéliens.

Selon des rapports de plusieurs instances internationales, Israël aurait placé des ventilateurs à une vitesse supérieure à 100 km heure du côté occidental du mont Sheikh afin qu’en cas de fuite de vapeurs et radiations, elles se tournent vers l’est du mont Sheikh et qu’elles ne polluent pas les colonies.

Il va sans dire que cette décision israélienne entraînera une pollution vaste et meurtrière des terres sur le Golan syrien.

Les rapports confirment que cela ne se limiterait pas au Golan occupé, mais qu’Israël aurait aussi enterré d’autres déchets sur les frontières égyptienne, jordanienne et libanaise.

Selon l’expert des questions politiques et économiques, le Dr. Ghaleb Saleh, le manque d’informations à cet égard résulte du fait qu’Israël se sent impuni de tous ses actes eu égard au soutien indéfectible que lui porte l’administration américaine. Et qu’il ne craint par conséquent nullement de faire propager des malades et des épidémies et de contrevenir remarquablement à toutes les lois internationales.

« Qu’importe pour Israël et ses protecteurs où sont enterrés les déchets nucléaires : sur le Golan occupé, dans un trou dans un désert …ou ailleurs », a-t-il regretté.

Il a averti que ces déchets affecteront inévitablement non seulement l’environnement mais également l’être humain, l’eau, les produits agricoles, ce qui entraînera la propagation des épidémies et des maladies dans les pays du littoral méditerranéen.

Il a souligné qu’Israël était le seul régime de la région qui avait fabriqué et testé des bombes nucléaires et refusé de signer le traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP).

Le Dr Ghaleb Saleh a appelé les organisations internationales à agir immédiatement afin de dissuader Israël d’enterrer ses déchets nucléaires sur le Golan occupé.

Pour mémoire, les habitants du Golan occupé ont organisé de vastes manifestations afin de faire entendre leur voix concernant ce sujet aux instances concernées dont l’ONU.

« Nous devons prendre des mesures concrètes pour dissuader l’entité sioniste ayant occupé le Golan syrien depuis 1967 d’y enterrer ses déchets nucléaires ; ce qui aboutira au massacre des Syriens », a conclu ce dernier.

Publicités

Gilets Jaunes : Pour l’État, toutes les répressions sont permises…

Posted in actualité, gilets jaunes, militantisme alternatif, politique et social, politique française, presse et média, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 7 mars 2019 by Résistance 71

Une fois de plus, il faut aller sur des médias étrangers pour entendre parler de ce qu’il se passe dans les rues de France…

Devant l’enfumage éhonté des merdias franchouillards et leur refus de dire la vérité, se dressent les RT, Press TV, Al Manar.

Si on nous avait dit ça il y a… 20 ans, on aurait sans doute crié au fou !

O Tempora O Mores ! disait l’autre…

~ Résistance 71 ~

 

 

Acte 16 des Gilets Jaunes: toutes les répressions sont permises

 

Al Manar

 

3 mars 2019

 

url de l’article en français: http://french.almanar.com.lb/1276002

 

Contre les Gilets jaunes qui en étaient le samedi 2 mars à leur Acte 16, toutes les formes de répression sont permises. Celles des policiers et CRS se font plus violentes. Les caméras du compte Facebook pro-Gilets jaunes Born to be Media Rider ne les ratent pas.

Contre les Passants

A Toulouse, elles ont filmé un couple de passants qui s’est fait matraquer par des CRS avec une grande violence. Sans aucun égard pour leur âge. Le couple ne faisait apparemment pas partie des manifestants a et traversé un cordon de CRS qui faisait face aux Gilets jaunes.

Selon Sputnik, on peut voir que la femme s’est arrêtée et a parlé à un CRS. Étant donné que la vidéo a été filmée de très loin, il est impossible d’entendre ce qu’elle lui a dit. Quoi qu’il en soit, elle a été frappée à coups de matraque et projetée au sol. L’homme qui l’accompagnait a tenté de la protéger mais a été lui aussi frappé puis jeté à terre.

Contre les journalistes

La seconde forme est celle qui s’attaque aux journalistes

La deuxième scène qui a touché une journaliste, Stéphanie Roy, a eu lieu à Bordeaux. Elle portait pourtant le brassard.

Elle dit s’être fait frapper à coups de pied et de bouclier par un représentant des forces de l’ordre.

On voit dans la vidéo un policier en train de la faire reculer, alors qu’elle lui répète qu’elle est journaliste.

«Je recule mais vous n’avez pas le droit de me toucher comme ça», crie-t-elle alors que la caméra oscille.

Dans le même temps, une autre journaliste, Elsa Gambin, a révélé sur son compte Twitter qu’un collègue de l’agence Reuters a été visé délibérément par un tir de LBD40.

Arrestations arbitraires

Autre forme de violence, les arrestations arbitraires.

Le Vendredi 1er mars matin, a été arrêté pendant 26 heures un des militants faisant partie du collectif ANV (Action Non-Violente) Cop21, alors que celui-ci avait mené une «action de réquisition» visant à décrocher un portrait d’Emmanuel Macron de la salle de conseil de la mairie de Wittelsheim, dans le département du Haut-Rhin. Un acte destiné à «montrer l’inaction du gouvernement face aux crises climatiques et sociales», selon le collectif sur Facebook.

La répression médiatique

Parmi toutes les formes de répression, la médiatique demeure la plus pernicieuse.Elle est entrée en action dès le premiers jours du mouvement de contestation.

Son dernier acte a été de minimiser le chiffre de participation de l’acte 16. Les médias français ont évoqué 5.600 dans toute la France, alors que le Syndicat France Police-Policiers en a comptabilisé 200.000.

Sur le plateau de la télévision BFM TV, le porte-parole de la liste RIC,  Jérémy Clément s’est vu couper la parole à chaque fois qu’il répondait aux questions qui lui étaient posées.

La semaine passée, la classe sionisante en France s’est acharnée contre ce mouvement, l’accusant d’antisémitisme, parce que l’un de ses manifestants a qualifié un intellectuel connu pour ses positions pro israéliennes et islamophobes, Alain Finkielkraut  de « sale sioniste ».

Un simulacre de démocratie

«Depuis les premières actions, nous voyons la répression se renforcer, mais nous ne nous laisserons pas intimider. Le soutien massif que nous recevons et la détermination des activistes à poursuivre les actions montrent à quel point l’urgence climatique et sociale est un enjeu majeur, pour lequel nous sommes prêts à encourir les risques nécessaires», a déclaré Sylvine Bouffaron, membre d’ANV-COP21 citée dans le communiqué.

Pour Jean, 62 ans, le grand débat est « un simulacre de démocratie ». «Pourquoi on ne lâche pas le morceau ? », s’interroge-t-il avant de poursuivre :

« En voilà une question conne ! Parce que Macron n’a pas bougé d’un millimètre déjà, et parce qu’il croit nous enfumer avec son grand débat. Ce dispositif, c’est un simulacre de démocratie. Car à la fin, de toute façon, le gouvernement ne retiendra que les propositions qui l’arrangent. Nous, on veut le référendum d’initiative citoyenne (RIC). S’il faut faire 150 manifs de plus pour l’obtenir, on les fera ! »

Communiqué Résistance 71

Posted in actualité, sciences et technologies with tags , , on 7 mars 2019 by Résistance 71

 

7 mars 2019

 

Chers lectrices, chers lecteurs,

Nous nous excusons pour l’interruption momentanée de l’image due à des problèmes techniques indépendants de notre volonté… Nous disait l’ORTF en son temps.

Le système de sécurité robotisé de la firme Automattic qui gère WordPress en ligne avait « détecté » une spamisation de notre blog, ce qui provoqua une suspension… automatique du service qui nous est alloué. Des trucs pareils, ça ne s’invente pas.

Après analyse de personnes humaines (ouf), il s’est avéré que le robot avait commis une erreur, mais peut-être pas si le site avait été l’objet d’une attaque cybernétique… Ce qui n’est officiellement pas avéré.

Nous avons donc reçu une notification d’erreur et d’excuses de la part de la firme Automattic. Ainsi, tout semble être rentré dans l’ordre, déjà parce que l’humain a corrigé la machine, donc a prouvé qu’il en est toujours le maître, pourvu que ça dure, mais aussi parce qu’une erreur a été corrigée avec somme toute, diligence…

« Une société qui obérait à une législation émanée d’une académie scientifique… serait une société non d’hommes mais de brutes. », nous disait Michel Bakounine. La seule foi qui soit doit être celle en l’humanité marchant vers son émancipation.

Merci de nous suivre, la lutte continue donc, avec ou sans nous de toutes les façons… Ah oui, peut-être devrez-vous faire un « refresh » de votre navigateur pour retrouver notre page d’accueil. Se rafraîchir n’est-il pas toujours agréable ?