Gilets Jaunes, Zapatistes, Rojava, toutes les luttes émancipatrices nous rassemblent.. Nous sommes tous inter-reliés !…

“Nous savons que nous avons bien des frères et sœurs dans d’autres pays et continents… Aujourd’hui, nous souffrons d’une nouvelle guerre mondiale, une guerre contre les peuples, contre l’humanité, contre la culture, contre l’histoire. C’est une guerre internationale, celle de l’argent contre l’Humanité, menée par une poignée de centres financiers, sans patrie et sans honte…
Nous sommes unis dans le mécontentement, dans le désir de faire quelque chose, par la non-conformité. L’histoire écrite par le pouvoir nous a appris que nous avions perdu, que le cynisme et le profit étaient des vertus, que l’honnêteté et le sacrifice étaient stupides, que l’individualisme était le nouveau dieu, que l’espoir était une monnaie dévaluée, n’ayant plus court sur les marchés internationaux sans avoir de pouvoir d’achat, sans espoir. Nous n’avons pas appris notre leçon. Nous avons été de très mauvais élèves. Nous n’avons pas cru ce que le pouvoir nous a enseigné. Nous avons fait l’école buissonnière lorsqu’ils enseignaient la conformité et l’imbécilité. Nous avons échoué dans le sujet de la modernité. Mais camarades de classe dans la rébellion, nous avons découvert et nous sommes trouvé des frères.
Nous sommes unis par l’imagination, par la créativité, par demain…”

~ SCI Marcos, 1995 ~

Traduction: Résistance 71

Solidarité ! Union ! Persévérance ! Réflexion ! Action !
Pour une SUPRA lutte émancipatrice.

Réseau de Résistance et de Rébellion International

 


Gilet Jaunes = Lutte d’émancipation indigène
Nous subissons la même oppression…
Ce n’est qu’une question de degré !

 

Le combat des zapatistes est le combat universel  de la vie contre la désertification de la terre

 

Raoul Vaneigem

 

21 janvier 2019

 

Source de l’article en français:

https://www.lavoiedujaguar.net/Le-combat-des-zapatistes-est-le-combat-universel-de-la-vie-contre-la

 

Alors que les intérêts financiers et le totalitarisme de l’argent tuent tout ce qui vit en le transformant en marchandise, le vent d’une révolte se lève et se propage, issue moins du souffle des idées que de l’existence intolérable imposées aux hommes et aux femmes du monde entier.

Cela fait cinquante ans que ce qu’il y avait de plus radical dans le Mouvement des occupations de mai 1968 a manifesté son refus de cette imposture qu’était le welfare state, l’état de bien-être consumériste. Il y a vingt-cinq ans qu’a retenti le « ¡Ya basta ! » par lequel les zapatistes manifestaient leur volonté de décider librement de leur sort en formant des collectivités capables de mettre fin à l’oppression qui depuis des siècles bafouaient leurs droits et leur dignité d’hommes et de femmes. Si cette expérience d’une vraie démocratie a très vite suscité des échos bien au-delà d’un petit territoire, dont le mensonge médiatique aurait aimé souligner le caractère strictement local, c’est que le volcanisme de cette éruption sociale faisait resurgir dans l’émoi la ligne de rupture sismique tracée par la liberté tout au long de l’histoire. Une éducation de l’ignorance et une culture du préjugé avaient enterré dans le passé les grandes espérances qu’avaient fait naître la Révolution française, la Commune de Paris, les soviets de Cronstadt, les collectivités autogérées de la Révolution espagnole. Or, la conscience humaine ne meurt jamais, elle s’assoupit, végète, tombe épisodiquement en léthargie, mais il y a toujours un moment où elle s’éveille et, en quelque sorte, rattrape le temps perdu.

La détermination combative des zapatistes, de même que la lutte acharnée du Rojava forment des zones de résonances où la conscience humaine se ressource, où le droit à la vie est déterminé à briser les puissances de la mort rentabilisée. Ce n’est pas sans raison que la cupidité capitaliste déploie sa force de frappe à l’encontre des territoires où des formes de société radicalement nouvelles redécouvrent, avec le sens humain, un style de vie fondé sur la solidarité, la gratuité, la création se substituant au travail. On l’a vu lorsque, en France, le gouvernement technocratique, véritable rouage de la grande broyeuse à profit a écrasé sous la botte de l’Ordre dominant les potagers collectifs, la bergerie, les habitats autoconstruits et la société nouvelle en gestation qui s’esquissait à Notre-Dame-des-Landes.

Dans le même temps que l’on entend s’aiguiser la faux de la désertification, résonnent aussi les cris d’une révolte longtemps contenue. Même si le mouvement des Gilets jaunes devait retomber dans les ornières du passé, sombrer dans la confusion, se déliter, il n’en restera pas moins qu’il a fait montre d’une radicalité appelée à renaître et à se développer. Le refus des chefs et de représentants, le rejet du clientélisme politique, la dénonciation du mensonge médiatique, la condamnation d’un système déshumanisant où le cynisme et l’arrogance imposent un plan de paupérisation tel qu’exigent la frénésie du profit à court terme et l’accroissement de sommes pharamineuses gonflant jusqu’à l’absurde la bulle spéculative. Des milliards sont là qui tournent par-dessus nos têtes et nous devons supporter les restrictions budgétaires qui affectent la santé, l’enseignement, les transports, les biens indispensable à la simple survie.

Retourner à la base est la seule façon d’en finir avec cette politique qui de sa hauteur imbécile prétend prendre des décisions à notre place. La république des statistiques, des bilans et des chiffres n’a rien de commun avec les notes de chauffage et la dégradation de l’environnement qui accablent celles et ceux que le pouvoir maltraite et manipule en les appelant « citoyens ».

Il n’y a que les assemblées locales qui soient au courant des problèmes rencontrés par les habitants d’un village, d’un quartier, d’une région. Il n’y a que l’assemblée populaire pour tenter de résoudre ces problèmes et pour fédérer ces petites entités afin qu’elles forment un front, inséparablement local et international, contre cette Internationale du fric dont la pourriture journalistique consacre le caractère et le développement inéluctable en le baptisant mondialisation. La solidarité avec l’EZLN a-t-elle une meilleure façon de se manifester que par la multiplication et la radicalisation spontanée de collectivités autogérées dans le monde entier ?

Ce qui est en train de se construire sans aucune forme institutionnelle, c’est une internationale du genre humain, c’est la découverte de cette poésie pratique qui, faite par tous et toutes et par chacune et chacun, décrète « nous ne sommes rien soyons tout ».

Raoul Vaneigem

Publié en espagnol par La Jornada,

Mexico, le 20 janvier 2019.

=*=*=

“Nous les Zapatistes disons ceci: ‘Je suis comme je suis et vous êtes comme vous êtes. Construisons un monde où je puisse être sans avoir à cesser d’être moi, où vous pouvez être et ne pas avoir à cesser d’être vous, et où ni moi ni vous ne forceront qui que ce soit d’autre d’être soit comme moi ou comme vous.’ Ainsi, lorsque les Zapatistes disent: ‘Un monde où beaucoup de mondes s’intègrent’, ils disent plus ou moins ceci: ‘Chacun fait ses propres choses.’ “

~ SCI Marcos, 1999 ~

Traduction: Résistance 71

Six textes fondamentaux pour nous aider à  y parvenir, ensemble, à  lire, relire et diffuser sans aucune modération:

 

Publicités

5 Réponses to “Gilets Jaunes, Zapatistes, Rojava, toutes les luttes émancipatrices nous rassemblent.. Nous sommes tous inter-reliés !…”

  1. Entretien très intéressant sur Le Media avec un ex-cadre de la DGSE au sujet des Gilets Jaunes. Notons que vers la fin de l’entretien, il précise que la crainte de voir le mouvement récupéré « en interne ou en externe » est réel et il précise à la journaliste que la manipulation des crises ou leur création fait partie de la panoplie des services… En clair, un ex-membre de la DGSE explique que la manipulation de certaines situations politiques est bien réelle et non pas une « théorie de la conspiration »… Il fait spécifiquement référence au « printemps arabe2, comme quoi tout ce qui est étiqueté « conspi » fini souvent par devenir vérité établie. Marrant !

    • Très intéressant, notamment sur ce qu’il dit, à la fin et c’est ce qu’avait écrit clairement Nuage Fou = Les Ronds-points sont des lieux où l’on se croise et où tout le monde peut se parler, sans filtre !

      Alors, le Manu la déconne tente précisément de récupérer la main, en tapant l’incruste comme il l’a fait hier soir dans la Drôme (c’est partout) face à quelques citoyens lambda et quelques GJ et ça permet surtout de comprendre que dans ce système là = Rien ne changera, parce que tout simplement, ce n’est pas possible, c’est pas prévu dans leur logiciel, puisque pour les oppresseurs, nos dominants ÊTRE c’est AVOIR et nous compris.

      Ce M. a raison, en province, voire dans les cambrousses (et plus on recule, moins on est crédule) on sent qu’il n’y a plus de retour en arrière et à la normale comme ils le voudraient possible. Notamment, comme il le dit, et c’est l’évidence même, parce que des policiers, des gendarmes, ont des femmes ou des parents gilets jaunes, nous faire passer pour des casseurs et des séditieux et rien que cela ne pouvait pas tenir, à la veille de l’acte 11. D’ailleurs ce n’est pas pour rien qu’à Bordeaux, Toulouse, Rennes… Le nombre de manifestant ne cesse d’augmenter !

      Perso, j’ai vraiment l’impression que Macron et tout son orchestre ont tenté une expérience de Milgram, grandeur nature, avec le peuple français. Histoire de vérifier notre degré de soumission à l’autorité.

      Nous avons la solution = Dire NON, refuser de consentir, leur retirer notre consentement et en toutes matières…

      JBL

      • Non, on ne pense pas que c’est une « expérience ».. On pense que ces abrutis marionnettes du vrai pouvoir de la haute finance ainsi que les sbires de ces hauts cercles sont d’une arrogance sans borne, qu’ils pensent qu’ils peuvent tout faire en toute impunité parce que leur merdasse de société de consommation, dictature de la marchandise a écrasé la masse, mais au bout du compte, le peuple dans sa réalité organique leur donne tort.
        Le lion s’éveille de sa sieste et se voit enchaîné de ces chaînes tombées sur lui durant son sommeil ( 😉 à Shelley au passage…), tout va dépendre de ce que va faire le lion maintenant…
        va t’il retourner à sa vraie nature, ou va t’il s’en retourner à une domestication somme toute plus (illusoirement) tranquille ??…
        Tout est là… 😉

  2. Etape du NVO:
    – voler les terres aux paysans du monde entier
    – enfermer les paysans du monde entier dans les smart cities
    – Dire aux citadins (qui ne sont plus paysans puisque sans terre), qu’ils coutent trop cher aux gouvernements, et donc qu’ils doivent se stériliser (ils font croire à la contraception moderne, mais en réalité la contraception moderne est un piège pour stériliser les gens, ils ne vous diront pas qu’ils vous stériliseront jusqu’à que vous soyez dans les mains du médecin nazi acheté collabo qui fera croire ensuite que vous aurez fait de la stérilisation volontaire et signer sur papier)
    – Le NVO est en train d’appliquer cet étape en Egypte et en Algérie,
    le gouvernement algérien a confisqué toutes les terres des algériens
    et ensuite les a vendu à des multinationales étrangères, et ensuite réclame la stérilisation des algériens, soutenu par le journal russe nazi sputnik news, car la Russie veut voler des terres en Algérie aussi pour ses multinationales de gaz de schiste (Gazprom a fait un contrat avec Sonatrach, Sinopech la multinationale chinoise aussi veut le gaz de schiste lagérien, avec Total, Exxon Mobil, et autres…)

    Au départ, ils font croire aux algériens qu’ils auront droit à 2 enfants, mais c’est un mensonge, ils les stériliseront dès le début (en leur feront croire à une contraception moderne), pour qu’ils en aient aucun, la preuve, ils ont invité l’institut Pasteur pour qu’il répande le choléra en algérie, font la vaccination obligatoire à l’aluminium, font l’exploitation du gaz de schiste partout où ils peuvent en polluant les nappes phréatiques ce qui tue les algériens, tue les algériens qui s’opposent à l’exploitation du gaz de schiste en Algérie https://reporterre.net/En-Algerie-la-bataille-du-peuple-contre-le-gaz-de-schiste-ne-faiblit-pas et des médecins algériens nazis ont été chargés de tuer des bébés algériens dès la naissance en pratiquant des méthodes d’accouchement qui peuvent tuer à la fois les femmes et leurs bébés
    https://oumma.com/algerie-un-bebe-mort-ne-remis-dans-une-boite-en-carton-lhopital-na-pas-commis-de-faute/
    https://www.algerie360.com/multiplication-inexpliquee-du-nombre-des-cesariennes-les-specialistes-sinquietent/

    L’Algérie – qui posséderait les quatrièmes réserves mondiales de gaz de schiste, après les Etats-Unis, la Chine et l’Argentine – compte investir massivement dans l’exploration de cette ressource afin de compenser la baisse de ses revenus pétroliers, mais se heurte à l’hostilité des populations vivant près des gisements, inquiètes des conséquences de ces forages sur leur environnement
    https://www.lemonde.fr/afrique/article/2015/03/02/algerie-40-policiers-blesses-lors-d-une-manifestation-anti-gaz-de-schiste_4585575_3212.html

    comme les pays riches veulent le gaz d’Algérie, alors ils chargent directement le gouvernement algérien collabo sur place de stériliser et réduire sa population pour qu’elle puisse exploiter tranquillement le gaz de schiste algérien.Les français et les espagnoles pour exploiter le Gaz de Schiste en Algériehttps://www.observalgerie.com/actualite-algerie/la-une/francais-exploiter-gaz-de-schiste-algerie/

    Quand la Russie veut le gaz de schiste algérien:

    « « L’exploitation des gisements d’hydrocarbures de schiste est un domaine dans lequel la coopération entre la Russie et l’Algérie peut se développer », a déclaré l’ambassadeur russe à Alger, Igor Beliaïev , dans un entretien accordé à l’agence Sputnik. »
    https://www.maghrebemergent.info/algerie-la-russie-veut-cooperer-avec-l-algerie-dans-l-exploitation-d-hydrocarbures-de-schiste/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.