Archive pour 1 novembre 2018

Décès du grand cartooniste italien Enzo Apicella… (1922-2018)

Posted in actualité, altermondialisme, politique et social, presse et média, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , on 1 novembre 2018 by Résistance 71

Dernier pied de nez: Post Scriptum

 

Traduction:

« Post Scriptum,

Viens juste d’arriver !
Il n’y a rien ici en haut !!
Compagnons, camarades, amis, catholiques, juifs, musulmans etc… Oubliez les conneries de la Bibbia, Torah, Koran et toutes les religions ! Qui nous ont donné des guerres depuis si longtemps ! 
Vivez en accord avec la justice, la moralité et la fraternité !
En quelques mots: Soyez un VRAI communiste ! »

Enzo Apicella avait illustré (entre autre…) le livre satirique de Gilad Atzmon « From A (tzmon, picella) to Z(ion), the définitive israeli lexicon »,

Décédé  à 96 ans, Apicella avait gardé l’esprit vif qui l’avait rendu célèbre. Repose en paix camarade !

Publicités

Résistance politique: Les dernières élections au Brésil sont une nouvelle preuve de l’illusion démocratique ! (CrimethInc)

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, colonialisme, crise mondiale, démocratie participative, guerres hégémoniques, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, police politique et totalitarisme, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , on 1 novembre 2018 by Résistance 71

Un autre appel pour le développement d’un Réseau de Résistance et de Rébellion International. Mettons à bas l’illusion démocratique !

Pour que se mette en place la société des sociétés égalitaire, anti-autoritaire, non coercitive, solidaire, émancipée et donc… libre !

~ Résistance 71 ~

Les historiens et les économistes aux gages de l’État nous ont enseigné, sans doute, que la commune de village, étant devenue une forme surannée de la possession du sol, forme qui entravait les progrès de l’agriculture, dut disparaître sous l’action des forces économiques naturelles. Les politiciens et les économistes bourgeois ne cessent de le répéter jusqu’à nos jours ; et il y a même des révolutionnaires et des socialistes — ceux qui prétendent être scientifiques — qui récitent cette fable convenue, apprise à l’école.

Eh bien, jamais mensonge plus odieux n’a été affirmé dans la science. Mensonge voulu, car l’histoire fourmille de documents pour prouver à qui veut les connaître — pour la France, il suffirait presque de consulter Dalloz — que la commune de village fut d’abord privée par l’Etat de toutes ses attributions ; de son indépendance, de son pouvoir juridique et législatif ; et qu’ensuite ses terres furent, ou bien tout bonnement volées par les riches sous la protection de l’Etat, ou bien directement confisquées par l’Etat…

~ Pierre Kropotkine ~

“La relation politique de pouvoir précède et fonde la relation économique d’exploitation. Avant d’être économique, l’aliénation est politique, le pouvoir est avant le travail, l’économique est une dérive du politique, l’émergence de l’État détermine l’apparition des classes.”
~Pierre Clastres, directeur de recherche en anthropologie politique au CNRS, 1974~

“Le peuple consent parce qu’on le persuade de la nécessité de l’autorité ; on lui inculque l’idée que l’homme est mauvais, virulent et trop incompétent pour savoir ce qui est bon pour lui. C’est l’idée fondamentale de tout gouvernement et de toute oppression. Dieu et l’État n’existent et ne sont soutenus que par cette doctrine.”

“L’État n’a pas plus de réalité que n’en ont les dieux ou les diables. Ce ne sont que des reflets, des créations de l’esprit humain, car l’homme, l’individu est la seule réalité. L’État n’est que l’ombre de l’homme, l’ombre de son obscurantisme, de son ignorance et de sa peur.”

“Plus encore, l’esprit de l’homme, de l’individu, est le premier à se rebeller contre l’injustice et l’avilissement; le premier à concevoir l’idée de résistance aux conditions dans lesquelles il se débat. L’individu est le générateur de la pensée libératrice, de même que de l’acte libérateur. Et cela ne concerne pas seulement le combat politique, mais toute la gamme des efforts humains, en tout temps et sous tous les cieux.”
~ Emma Goldman ~

Brésil: l’alternative au fascisme n’est pas la démocratie [parlementaire]

Extrait

 

CrimethInc

 

29 octobre 2018

 

url de l’article original:

https://crimethinc.com/2018/10/29/brazil-the-alternative-to-fascism-is-not-democracy-from-democracy-to-freedom-in-portuguese-greek-and-german

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Au Brésil, Jair Bolsonaro, avocat fasciste de la dictature et du massacre de masse a gagné les élections. Qui a besoin d’un coup d’état quand on peut accomplir la même chose par le vote ?… Nous avons déjà expliqué comment les partis politiques centristes et de gauche ont pavé la route de ce succès. Du Brésil à la France, tous les partis du spectre politique ont perdu toute prétention d’offrir une solution aux problèmes sociaux autre qu’en augmentant la violence étatique. Dans ce contexte, il ne peut être surprenant que les politiciens représentant explicitement la police et l’armée arrivent au pouvoir alors qu’ils sont devenus eux-même les goupilles du système et de l’état lui-même.

Nos cœurs sont avec nos camarades au Brésil, qui ont déjà fait l’expérience d’une énorme répression de l’état et de violence capitaliste et vont devoir faire face à encore plus et pire. Peut-être que la résistance immédiate qui a reçu l’élection de Trump peut servir de point de référence utile. Pourtant, à cause des manières spécifiques du Brésil d’être le récipient de la violence colonialiste, la vague de nationalisme qui est déjà formée aux Etats-Unis et en Europe va impliquer considérablement plus de violence là-bas. Nous en appelons à toux ceux autour du monde qui veulent se préparer à se mobiliser en solidarité avec tous ceux qui sont et seront ciblés par les attaques que Bolsonaro a promis de mener.

En tant qu’anarchistes, nous ne croyons pas que les élections donnent une légitimité quelconque à quelque parti politique dirigeant que ce soit. Aucune élection ne devrait pouvoir légitimer la violence policière, le racisme, l’homophobie ou le féminisme à nos yeux, ni les prisons, les frontières ou la destruction du monde naturel dont dépend la survie de tous. Aucun vote ne pourrait donner un mandat à quiconque voulant dominer les autres. La règle de la majorité est aussi répugnante pour nous que la dictature: toutes deux font de la coercition la base fondamentale de la politique.

La question importante n’est pas comment peut-on améliorer la démocratie ; fondamentalement, la démocratie est un moyen de légitimer des gouvernements afin que les gens acceptent leurs impositions, leurs diktats et ce sans compter à quel point ceux-ci peuvent être tyranniques et oppresseurs. La question importante est de comment pouvons nous nous défendre de la violence (pseudo-légitime) de l’État, comment trouver les voies pour remplir nos besoins ne dépendant pas de la majorité ni de la coercition, comment collaborer et co-exister plutôt que d’entrer en concurrence pour le pouvoir. Alors que des régimes de plus en plus oppresseurs se retrouvent au pouvoir autour du monde, nous devons en finir avec nos illusions au sujet d’un “bon” gouvernement démocratique et nous organiser pour nous protéger les uns les autres par tous les moyens nécessaires.

L’opposé du fascisme n’est pas la démocratie. L’opposé du fascisme est la liberté, c’est la solidarité, c’est l’action directe, c’est la résistance. Mais ce n’est pas la démocratie. Démocratie, encore une fois, a été le mécanisme qui a amené et amène le fascisme au pouvoir !

[…]

Note de Résistance 71: Nous mettons ci-dessous le lien vers le livre publié par CrimethInc (sa version PDF), malheureusement en anglais, mais qui vaut le coup d’être lu pour ceux qui peuvent le faire. Excellente analyse, bien illustrée. Nous le traduirons peut-être dans le futur, ce n’est pas l’envie qui nous manque, mais le temps.

“From Democracy to Freedom” (220 pages), téléchargeable gratuitement ici:

https://cloudfront.crimethinc.com/assets/books/from-democracy-to-freedom/from-democracy-to-freedom_screen_single_page_view.pdf 

Lectures complémentaires:

Chiapas-Feu-et-Parole-dun-Peuple-qui-Dirige-et-dun-Gouvernement-qui-Obeit

Ricardo_Flores_Magon_Textes_Choisis_1910-1916

James-C-Scott-Contre-le-Grain-une-histoire-profonde-des-premiers-etats

James_C_Scott_L’art_de_ne_pas_être_gouverné

Manifeste pour la Société des Sociétés

David Graber Fragments Anthropologiques pour Changer l’histoire de l’humanité

L’anarchisme-africain-histoire-dun-mouvement-par-sam-mbah-et-ie-igariwey

Inevitable_anarchie_Kropotkine

Que faire ?

Illusion démocratique

 

Résistance au colonialisme: Halloween et barbarie coloniale (Mohawk Nation News)

Posted in actualité, altermondialisme, canada USA états coloniaux, colonialisme, démocratie participative, France et colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, militantisme alternatif, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, société libertaire, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , on 1 novembre 2018 by Résistance 71

 

La purge d’Halloween

 

Mohawk Nation News

 

30 octobre 2018

 

url de l’article:

http://mohawknationnews.com/blog/2018/10/30/halloween-purge/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

tsi-iot-kwa-ra-ro-roks, “ils cachent leur visage” [Halloween]. L’atrocité du jour d’action de grâce [Thanksgiving] 1676 fut une célébration du génocide qui fut et est béni par leur dieu, l’argent. Ce fut une partie de la purge originelle de notre peuple. Le mal américain fut mis en branle, pour glorifier cette barbarie raciste appelée “la construction d’une nation”.

La fête d’Halloween est faite pour montrer qui est le plus méchant et le plus brutal et pour désensibiliser les gens à la violence et de faire couler le sang des autres. Les hurlements sont des mimiques de terreur et d’horreur mais sont en fait des ricanements. Ils pensent que faire peur à quelqu’un est marrant ! Nous sommes toujours marqués du sceau de l’extinction aussi longtemps que nous existons et que nous résistons. Nous représentons l’intérêt indigène à cette terre et à ses ressources, celles de l’Île de la Grande Tortue. Les politiques et programmes nationaux [au Canada et aux Etats-Unis] font la promotion des crimes contre les nations natives originelles. Le gouvernement conspire avec les criminels pour détruire le corps et l’esprit du peuple originel et piller la terre-mère.

Chaque Halloween, les “bandits de la terre et de la chair” rejouent le plus grand holocauste de l’histoire de l’humanité, celui de plus de 100 millions de gens des peuples originels de ce continent. Les enfants déambulent dans des costumes et masques bon marché qui couvrent le véritable caractère barbare de leur culture. Ils vont de porte en porte demandant “récompense ou punition”. Si vous ne donnez pas, ils menacent de tuer, de casser vos fenêtres et de peindre des graffitis sur les murs de votre propriété. Et tout ça pour le plaisir !

Les enfants prétendent purger. Ils sont conditionnés à assassiner et à terroriser  pratiquement tous les jours à la télévision, dans des jeux, films et dans les programmes scolaires. Crier, faire peur et avoir peur, est supposé dompter leur colère et leur désir d’agression. C’est un buffet, un “open bar” de la tuerie sur toute l’Île de la Grande Tortue, pour tuer la plupart de nos ancêtres. Ils ne pensent pas que c’était mal, ou ils n’en ont jamais entendu parler. Ils ont choisi de croire que nous n’étions pas humains et ont reçu le feu vert pour nous assassiner.

Tout ce qu’ils veulent et ont, est et a été volé. Nous continuons de résister comme cela nous est enseigné par kaianerekowa, la Grande Loi de la Paix. Maintenant la strate la plus basse de la société est en phase d’être éliminée afin que les riches puissent être encore plus riches et que toutes ces “bouches inutiles” soient éradiquées.

La vaste majorité des patrons prédateurs sont des blancs chauves aux yeux bleus. Ils sont protégés par des systèmes de sécurité extravagants et vivent dans des communautés clôturée. On nous maintient dans des camps de prisonniers appelés “réserves”. Comme le disent si bien les ouvriers [mohawks] de construction des gratte-ciel: “Unis nous demeurons, divisés nous mendions !”

Une hystérie se propage à cause de l’effondrement économique et des troubles sociaux. La rage augmente l’agression, ils peuvent ainsi focaliser le public sur l’action impulsive violente dirigée essentiellement sur les pauvres.

Des blancs montrant visages noirs se chargent de la mascarade afin de ne pas montrer leur haine. Is ne veulent pas montrer leurs vrais visages. Ils se déguisent pour masquer leur véritable identité.

Les noms étrangers donnés sur notre terre font partie de cette “purge raciste”. Les envahisseurs éliminent les véritables noms de l’Île de la Grande Tortue pour qu’on oublie où ils sont. Washington a ordonné la purge du peuple, de l’environnement et de la vie sauvage. L’auto-emploi des envahisseurs est basé sur une illusion, celle qui voudrait qu’ils aient toujours été là. Tout le monde sait pertinemment qu’ils sont des envahisseurs. Tous les présidents qui se sont succédés suivent cet ordre. La nature va persévérer.

Les Etats-Unis et le Canada sont des entreprises coloniales et non pas des nations, l’Île de la Grande Tortue n’est pas leur “maison”, leur patrie. Elle est la patrie et le droit de naissance des vrais peuples originels et de toute la vie naturelle foisonnant sur cette île de la tortue. Leurs mauvaises représentations mensongères sont inacceptables et répréhensibles. Nous dévoilons ce que ces criminels ont fait et ils seront disciplinés en conséquence.

Au lieu de faire peur et de terrifier les enfants, retirez vos masques et faites une analyse des millions de vies natives que vous avez prises, de nos ancêtres assassinés.

Ceux qui refusent de donner des offrandes sont menacés. Halloween est leur culture, un jour satanique qui laisse transparaître l’être véritable avec sa veulerie, sa demande incessante de biens, sa lascivité, son idolâtrie, sa sorcellerie, sa haine, sa colère, sa jalousie et ses meurtres. Les possessions de terres étaient renouvelés à cette époque de l’année, une fois pas an ; le reste de l’année tout continuait comme avant.

Halloween la macabre est faite pour les gens actuels comme l’a chanté la famille Adams: “They’re creepy and they’re kooky. Mysterious and spooky. They’re altogether ooky. The Aadams Family.”

Halloween est l’invocation de l’aide du mal, de la malfaisance, un temps où nous acceptons la fausse grandeur des Américains blancs. Le triste jour de la morbidité, de la mort, de la peur, de la terreur, de la destruction, des démons, du mensonge, des suicides, des sacrifices humains et animaliers. Lorsque des esprits errants chevauchent des pouvoirs surnaturels malfaisants pour essayer de contrôler le processus de la Nature.

= = =

Lectures complémentaires:

Chiapas-Feu-et-Parole-dun-Peuple-qui-Dirige-et-dun-Gouvernement-qui-Obeit

Aime_Cesaire_Discours_sur_le_colonialisme

Ricardo_Flores_Magon_Textes_Choisis_1910-1916

Friedrich-Nietzsche_L’Antéchrist_1888

Marshall-Sahlins-La-nature-humaine-une-illusion-occidentale-2008

James-C-Scott-Contre-le-Grain-une-histoire-profonde-des-premiers-etats

James_C_Scott_L’art_de_ne_pas_être_gouverné

Manifeste pour la Société des Sociétés

David Graber Fragments Anthropologiques pour Changer l’histoire de l’humanité

TICEE_Operation_Rachat_2018

Comprendre-le-systeme-legal-de-loppression-coloniale-pour-mieux-le-demonter-avec-peter-derrico1

Comprendre-le-systeme-legal-doppression-coloniale-pour-mieux-le-demonter-avec-steven-newcomb1

La_voie_Lakota_et_Crazy_Horse

Effondrer le colonialisme

Meurtre par décret le crime de génocide au Canada

Un_manifeste_indigène_taiaiake_alfred

kaianerekowa Grande Loi de la Paix

La Grande Loi du Changement (Taiaiake Alfred)

si-vous-avez-oublie-le-nom-des-nuages-vous-avez-oublie-votre-chemin

Païens en terre promise, décoder la doctrine chrétienne de la découverte