Mascarade géopolitique: Une vision de la rencontre Trump-Kim (Pepe Escobar)

Analyse intéressante de Pepe Escobar sur la rencontre Trump-Kim à Singapour. Comment l’empire pourra t’il évacuer la zone de la péninsule coréenne ? N’est-ce pas en fait à terme remettre de l’huile sur le feu ? Est-ce une partie du plan de fusion de l’empire avec la Chine ?… A suivre avec intérêt.

Lecture connexe:

« Sur la fumisterie de ‘l’accord’ Trump-Kim »

 

Le mot clé du show Trump-Kim

 

Pepe Escobar

 

15 juin 2018

 

url de l’article en français:

http://www.comite-valmy.org/spip.php?article10030

En réaffirmant la Déclaration de Panmunjom, le Président américain s’est engagé à rapatrier ses troupes de Corée du Sud et donc à une dénucléarisation complète du Sud et du Nord.

L’émission de télé-réalité géopolitique Trump-Kim – surréaliste pour certains – a fait une entrée sans précédent dans les annales de la diplomatie internationale. Il sera difficile de surpasser le président américain en train de sortir un iPad et de montrer à Kim Jong-un la bande annonce ringarde d’un film d’action de série B des années 1980 – avec un Sylvester Stallone en cameo, faisant des deux leaders des héros destinés à sauver les 7 milliards de personnes de la planète.

Loin de la télévision, l’ancien « Rocket Man », devenu respectueusement dans la terminologie de Trump « Président Kim », a fait un formidable coup en effaçant complètement du texte final de la déclaration commune de Singapour le terrible acronyme CVID – ou « complete, verifiable, irreversible denuclearization” (dénucléarisation complète, vérifiable et irréversible).

Tout au long des négociations préalables au sommet, la République populaire démocratique de Corée (RPDC) a toujours insisté sur une stratégie « action pour action » aboutissant à la dénucléarisation, puisque Pyongyang aura une compensation à chaque étape au lieu d’attendre une dénucléarisation complète pour être admissible à des avantages économiques, ce qui aurait pu durer plus d’une décennie.

La déclaration conjointe de Singapour consacre exactement ce que le partenariat stratégique Russie-Chine, formalisé lors du récent sommet de l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS), suggérait depuis le début : un double gel.

La RPDC suspend tous les nouveaux essais nucléaires et de missiles pendant que les États-Unis et la Corée du Sud arrêtent les « jeux de guerre » (selon la terminologie de Trump).

Cette séquence logique de la feuille de route sino-russe est basée sur ce que le président sud-coréen Moon Jae-in a convenu avec Kim Jong-un lors du sommet inter-coréen en avril dernier. Et cela rejoint ce dont la Corée du Nord, la Corée du Sud et la Russie avaient déjà discuté lors du sommet de l’Extrême-Orient à Vladivostok en septembre dernier, comme l’a rapporté Asia Times c’est à dire l’intégration économique entre la Russie et les deux Corées, y compris la connectivité cruciale d’un futur chemin de fer trans-coréen avec le Transsibérien.

Encore une fois, tout cela concerne l’intégration de l’Eurasie ; accroissement des échanges entre la Corée du Nord et la Chine du Nord-Est, concernant principalement les provinces du Liaoning, du Jilin et du Heilongjiang ; et la connectivité totale et physique des deux Corées au cœur de l’Eurasie.

C’est encore un exemple de la Nouvelle route de la soie, ou initiative de la ceinture et de la route (BRI), qui rencontre l’Union économique eurasiatique (UEE). Et ce n’est pas un hasard si la Corée du Sud veut établir des liens plus étroits avec la BRI et l’UEE.

En cas de doute, relisez Panmunjom

La déclaration commune de Singapour n’est pas un accord ; c’est une déclaration. L’élément absolument clé est le numéro 3 : « Réaffirmant la déclaration de Panmunjom du 27 avril 2018, la RPDC s’engage à œuvrer pour la dénucléarisation complète de la péninsule coréenne ».

Cela signifie que les États-Unis et la Corée du Nord travailleront à la dénucléarisation non seulement la RPDC mais aussi toute la péninsule coréenne.

Bien plus que « … la RPDC s’engage à œuvrer pour la dénucléarisation complète de la péninsule coréenne », les mots-clés sont en fait « réaffirmant la Déclaration de Panmunjom du 27 avril 2018 … »

Même avant Singapour, tout le monde savait que la RPDC ne « de-nuke » (terminologie de Trump) pas pour rien, surtout quand on ne lui promettait que quelques vagues « garanties » américaines.

Comme on pouvait s’y attendre, tant les factions impérialistes américaines néoconservatrices que les factions impérialistes humanitaires sont unanimes dans leur fureur, fustigeant l’absence de consistance dans la déclaration commune. En fait, il y avait énormément de consistance. Singapour réaffirme la Déclaration de Panmunjom, qui est un accord entre la Corée du Nord et la Corée du Sud.

En signant la déclaration commune de Singapour, Washington a été mis au courant de la Déclaration de Panmunjom. En droit, quand on prend connaissance d’un fait, on ne peut l’ignorer plus tard. L’engagement de la RPDC à dénucléariser dans la déclaration de Singapour est une réaffirmation de son engagement à dénucléariser dans la Déclaration de Panmunjom, avec toutes les conditions qui y sont attachées. Et Trump l’a reconnu en signant la déclaration de Singapour.

La Déclaration de Panmunjom le souligne : « La Corée du Sud et la Corée du Nord ont confirmé l’objectif commun de réaliser, par la dénucléarisation complète, une péninsule coréenne exempte d’armes nucléaires. La Corée du Sud et la Corée du Nord sont d’avis que les mesures prises par la Corée du Nord sont très significatives et cruciales pour la dénucléarisation de la péninsule coréenne et ont convenu de remplir leurs rôles et responsabilités respectifs à cet égard. La Corée du Sud et la Corée du Nord ont convenu de rechercher activement le soutien et la coopération de la communauté internationale pour la dénucléarisation de la péninsule coréenne ».

C’est cela l’engagement. « La » communauté internationale « , comme tout le monde le sait, est le code pour désigner les États-Unis comme étant le Grand Décideur. Si Washington ne rapatrie pas ses troupes de Corée du Sud, il n’y aura pas de dénucléarisation. Fondamentalement, c’est l’accord discuté entre Kim et le président Xi Jinping lors de leurs deux réunions cruciales, avant Singapour. Sortez les États-Unis de la péninsule et nous vous couvrons.

Toute l’attention devrait donc se focaliser sur la « réaffirmation », le mot clé de la déclaration commune de Singapour.

19 Réponses to “Mascarade géopolitique: Une vision de la rencontre Trump-Kim (Pepe Escobar)”

  1. En tout cas, PE décrit Trump comme le Maitre du Jeu, alors qu’il n’est que la marionnette de la City de Londres/Vatican/Washington D.C. non ?

    • bien sûr… A quel point le Pepe est-il vraiment dupe ?… difficile à dire… Ses analyses sont pertinentes… dans le cadre de la non-remise en cause du système étatico-capitaliste, tout comme PCR. Dès qu’on franchit le Rubicon… on se rend vite compte que leurs analyses restent en chemin, à dessein ou non, seuls eux le savent. 😉

      • Oui, à la différence de PCR qui dans sa toute dernière analyse laissait finalement peu de place au doute, PE entretien le doute.
        Mais il œuvre, et ne s’en cache pas, pour l’OMD de Vlad et l’intégration Eurasiatique.
        Avec lui le Bernie arrivera bien à pied par la Chine En Marchant sur les Routes de la Soie !
        Et le plus triste, c’est qu’il ne voit pas où est le problème (ou alors il s’en accommode, persuadé qu’il est, comme beaucoup, qu’il est « protégé »).

        • Oui, il pense sans doute que c’est la meilleure solution…

          • Depuis le temps qu’il y travaille, il s’en est convaincu, oui.

            • Malheureusement il n’est pas le seul.
              Dans un autre genre, Pilger est l’une de mes plus grosses déceptions…

            • son travail des années 70 à disons 2008-10 a été excellent, il s’est ramolli (ou a été retourné) en vieillissant, mais pas sur tout quand même. Sa croisade pour Assange n’est pas ce qu’il pourrait faire de mieux avec sa notoriété. De plus, il n’a formé personne pour prendre sa relève. Il y a qq années il avait un protégé, un jeune journaliste très prometteur du nom de Dar Djamahl qui s’est brûlé les ailes sur son enquête sur la catastrophe pétrolière de « Deep Horizon » dans le Golfe du Mexique où une plateforme de forage avait pété et des millions de m3 de pétrole avaient tout dévasté. Cette affaire impliquait des négligences et de la corruption à tous les niveaux, impliquait Halliburton et Dick Cheney et toute la fine équipe habituelle. Il s’y est frotté. Il a manifestement été menacé, on lui a fait un pont d’or de retranchement à Al Jazeera et il est parti s’y enterré pour survivre… Pilger n’a jamais rien mentionné… on avait trouvé ça bizarre à l’époque… Depuis, il n’a « formé » personne, sans doute parce qu’il sait que ce n’est plus possible.
              Pilger est le dernier de sa « race ». Il s’est construit une renommée de qualité au fil des années et de reportages exceptionnels. Ce n’est plus possible aujourd’hui.
              Il est proche du générique de fin… il devrait écrire un bouquin ultime et en faire un documentaire, tout expliquer, cracher le morceau et ne plus rien écrire après, rester serin jusqu’à la fin.
              Ce serait plus respectable que ce qu’il fait sur ses vieux jours…

            • Ah mais on est bien d’accord.

              Figurez-vous que lors de cette catastrophe pétrolière, de nombreuses équipes avaient été montées surtout au début avec des bénévoles pour nettoyer les plages (et y’avait du taf), les oiseaux, etc.

              Et, comme d’hab, certaines personnes ont été en contact avec cette me*de et ont développé des pathologies quand elles n’en sont pas mortes.

              Et bien faut savoir qu’en France, certaines Missions Locales (qui gèrent les jeunes de -25ans parfois désœuvrés, en décrochage scolaire…) ont proposé à des jeunes d’y aller… Nan, pas besoin de parler anglais qui disaient ! Ah bah on a vu.
              =*=
              Bien sûr Pilger reste remarquable dans ces écrits, documentaires « La Guerre Invisible » est un monument. Mais pour autant, il n’aura pas voulu lâcher prise totalement. Pour ma part, ma déception est à la hauteur de l’estime et du respect que j’ai pour ce monsieur. Comme vous le disiez plus haut pour PE ; Dommage !

            • Oui, le produit qu’ils balançaient dans l’eau était hautement toxique… y perdent jamais une occasion pour remettre un petit coup d’eugénisme, y zauraient sûrement bien envoyé quelques fournées à Fukushima aussi si ce n’est que les Japonais ne veulent pas d’aide extérieure…
              Il est important de comprendre que le système en perdition ne peut être piloté que par des criminels pour assurer sa survie et la survie d’une clique de privilégiés.
              Temps de lâcher prise… En masse…

            • Oui, le but était d’y envoyer des jeunes désœuvrés, des sauvageons comme disait l’autre (je puis vous le certifier, car c’est un gonze de la Mission Locale qui l’a proposé à mon plus jeune fils qui partait en vrille à ce moment là, et j’étais présente, car il était mineur en plus) comment qui disait Zinn déjà ?
              Les criminels sont au pouvoir…

            • et il est grand temps que ça cesse !

            • D’autant qu’actuellement, c’est le Grand Bazar à Paul Emploi (retenues pour indu) la Caf (idem) et pour ceux qui travaillottent mais cumulent, comment voulez-vous… qu’on soit crédule ?

              Car ça coince grave, et faut voir les justifications des employés-kapos !!!
              =*=
              Je vous renvoie le doc PDF modifié merci de m’en accuser réception, Jo

            • C’est la fin, le système arrive au bout du bout du banc et faute de guerre mondiale, il; mutera le Bernie, il change de coquille qu’on on l’a déjà dit.
              Seul moyen d’arrêter tout ça: DIRE NON en masse et reprendre la barre du bateau ivre, mettre en place les associations libres fondement de la société des sociétés qui finira par venir, mais il vaudrait mieux la mettre en place librement que forcés par le marasme apocalyptique total…

            • Oui, et pourtant, je parle pour la France, l’inertie, voire la catatonie ambiante démontre que les mougeons attendent, patiemment de ce prendre le tsunami sur la tronche pour réagir…
              Cela donne un chouïa envie de s’allonger par terre et d’attendre la mort…
              Un chouïa !
              Jo

            • bien reçu Jo, merci.

  2. c’est pour mieux protéger les marionettistes que les médias alternatifs ne diabolisent que Trump.
    Bill Gates continuera à élire son nouveau pantin pour la prochaine élection présidentielle.

    • mais il n’y en a pas un pour racheter l’autre, c’est l’évidence même, partout, dans l’ensemble du système étatico-capitaliste.
      BOYCOTT TOTAL DU VOTE !
      Halte à la mascarade !…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.