Notification de cessation d’activité envoyée à la ministre canadienne des affaires indiennes et ses complice de l’AFN/ANP (MNN)

Cette notification d’arrêt immédiat de toute activité et de désistement a été envoyée par courrier A/R aux intéressés

Carolyn Bennett and AFN Associates,
Indigenous and Northern Affairs Canada
10 Wellington North Tower.
Gatineau QC K1A 0HA
minister@aadnc-aandc.gc.ca.

1-819-997-0002. (toll-free): 1-800-567-9604.

30 avril 2018

Source: http://mohawknationnews.com/blog/2018/04/30/afn-dance-of-death-begins/ 

Sehkon

Sa-te-hon-sios onen eso kwa-ro-ri ne ia te-ta-sa-nen-se-ra-ien ne ese on-ta-sa-non-ton ne-ni-onkwa-riwa-son-ha. Ia-te-skwenies ne ne ese tsi-ni-te-wase-rate-weh ne skennen.

Je suis Kahentinetha du clan de l’Ours de la nation mohawk. Je vis sur le territoire de Kahnawake. Je suis tewatatawi depuis ma naissance, c’est à dire souveraine, comme la création naturelle l’a voulu. Personne ne peut avoir une quelconque autorité sur moi ni me refuser mes droits humains, personne ne peut parler pour moi ni me représenter. Kaianerekowa est la seule voie de l’Île de la Grande Tortue, elle est fondée sur la base de l’égalité de tous dans la création naturelle. Mon pacte est avec le monde naturel. je ne fais que suivre les instructions originelles et ne vit que par la grâce de mes instincts et de ma connaissance.

Vous n’avez absolument aucun droit d’interférer avec la vie de notre peuple. De tout le temps que vous avez passé ici, vous n’avez que continuellement essayé de disposer de nous. Des politiques comme l’amendement S-3 à la loi indienne (Indian Act) et la bill 262 sur les membres privés, négociés entre l’entreprise coloniale qu’est le Canada et ses marionnettes activées par l’Indian Act, sont génocidaires par construction.

Le Canada a peut-être convaincu quelques Indiens insensés de nous vendre et d’éteindre nos droits inhérents, mais nous, peuple souverain ne sommes pas sur le marché. Vous et votre affiliation de l’AFN/ANP êtes illégitimes et ne disposez d’aucune prérogative de négociateurs de nos droits. En essayant d’instaurer une autre voie que Kaianerekowa, vous les Indiens traîtres avez renoncé à votre nom d’origine, votre terre et votre droit de naissance.

Le wampum deux rangées est un accord avec la nature qui mandate un respect mutuel de notre souveraineté inhérente. Le Canada est en état de violation de cet accord de co-existence et n’a aucun pouvoir ni autorité sur nous ni sur nos terres. Ceux qui violent cet accord doivent quitter l’Île de la Grande Tortue. Votre voix et la leur sont absolument sans aucune valeur. Vous ne pouvez pas mettre de limites ni me punir pour exprimer ma vie.

Notre terre et tout ce qui est dessus nous a été alloué par la création naturelle. Tout comme le monde naturel, seul le peuple est souverain. Mon clan et l’appartenance de famille à tekentiokwanhoxta, les 49 familles originelles, sont la base de la souveraineté rotinoshonni. Je parle la langue de mes ancêtres qui ont donné les instructions par lesquelles je me lie à tous mes relatifs. Je suis la souveraine. Vous, Carolyn et vos partenaires êtes tenus de m’expliquer comment vous allez vivre selon kaianerekowa selon ma satisfaction.

Vous ne pouvez pas vous dresser sur le chemin de la justice pour un être humain souverain qui exerce son droit naturel d’exister. Notre terre-mère, les animaux, les arbres, poissons, oiseaux et autres êtres vivants ne sont pas non plus sujets à vos lois artificielles et cruelles. Le monde est naturellement libre. Les peuples originels du monde sont naturellement libres. tout ce qui se trouve sur terre est naturellement libre. Ceci est un fait de la construction naturelle des êtres de façon à ce que tous ceux qui vivent sur cette planète puissent le faire en toute liberté et en paix.

A ceux d’entre vous qui se sont vendus, mon message est celui-ci: peu importe combien vous ont payé les envahisseurs ou ce qu’ils vous ont promis, nous enseignerons toujours à nos enfants qui ils sont et à prendre garde aux gens de votre espèce. Les signatures des agents de l’entreprise coloniale canada, les vôtres, sont illégales, frauduleuses.

Les co-signataires du génocide de nos peuples qui se poursuit toujours, ont quitté le canoë et ont rejoint les envahisseurs sur leur vaisseau.

Votre corporation du Canada est en interférence directe avec notre droit de naissance. Des mesures nécessaires seront prises. Tenez-vous le pour dit et arrangez-vous en conséquence.

Kanion’ke:haka,  rotino’shonni:onwe:

Peuples du passé, du présent et du futur:

[Signatures]

= = =

Lectures complémentaires:

Païens en terre promise, décoder la doctrine chrétienne de la découverte

si-vous-avez-oublie-le-nom-des-nuages-vous-avez-oublie-votre-chemin

La Grande Loi du Changement (Taiaiake Alfred)

kaianerekowa Grande Loi de la Paix

Meurtre par décret le crime de génocide au Canada

Manifeste pour la societe des societes

Comprendre-le-systeme-legal-doppression-coloniale-pour-mieux-le-demonter-avec-steven-newcomb1

Comprendre-le-systeme-legal-de-loppression-coloniale-pour-mieux-le-demonter-avec-peter-derrico1

7 Réponses vers “Notification de cessation d’activité envoyée à la ministre canadienne des affaires indiennes et ses complice de l’AFN/ANP (MNN)”

  1. Hervé Says:

    Etre souverain, c’est être juge et partie, sans cela, il n’y a pas de souveraineté qui tienne.

    ainsi, deux canoés qui naviguent sur la même rivière ne peuvent être souverains l’un vis à vis de l’autre, tous deux doivent accepter de se soumettre aux mêmes lois, sans cela, la souveraineté de l’un finira par rencontrer celle de l’autre et alors, c’est celle du plus fort qui s’impose. Le seul compromis acceptable est alors de dédier la souveraineté à la rivière elle même… Ce que les nations indiennes pouvaient accepter, mais pas les colonisateurs européens. Les premiers voulant vivre en harmonie avec la rivière, les second la dominer. Donc, dominer aussi tout ce qui vit sur la rivière.

    • Si R71 me le permet, c’est par les mots du Pr. T. ALFRED que l’on comprend très exactement cette image utilisée par les Natifs (ALFRED est lui aussi membre Mohawk du clan de l’ours) :

      Transcription d’une conférence donnée à l’université de Melbourne, Australie fin 2015

      Le wampum deux rangées est vraiment très simple dans son principe. C’est une ceinture faite de nacre colorée de petits coquillages tissée de façon à reconnaître le fait que nous partageons une existence. Un langage métaphorique est utilisé, celui d’une rivière, de la rivière du temps qui passe, nous voyageons sur la rivière en même temps. Rien que là, vous avez déjà une concession de la part du peuple natif de la nouvelle réalité. Des gens disent que la vision des traditionalistes est si radicale qu’on ne peut pas la concevoir, la visualiser. Que voulez-vous de nous ? demandent-ils, que nous retournions en Europe ?

      Vous voulez que nous fassions ceci ou cela ? Et bien non, en fait, la conception indigène est en fait le partage de l’existence, la fondation est la coexistence. Une coexistence pacifique, qui fut en fait ce qui prévalut au début et qui permit à ces sociétés de se développer au Canada et aux États-Unis. Ces deux pays furent construits sur la base de l’acceptation de la coexistence entre les nations (NdT : traité de la Grande Paix de Montréal en 1701 où les Français acceptèrent Guswentha que les Anglais acceptèrent aussi quelques semaines plus tard. Ce furent les Hollandais en 1613 qui l’inaugurèrent), ce qui fut honoré au début. Honnêteté, paix et amitié, trois perles de nacre entre chaque. Si votre intention est amicale, si vous avez un comportement paisible et pacifique et si vos paroles sont honnêtes en tout temps, alors le canoë indigène et le navire étranger navigueront sur la rivière ensemble, côte à côte. Notre autonomie et notre indépendance à tous deux seront respectées et nous aurons alors ce que symbolise cette ceinture blanche : la paix.

      Pour lire la conférence dans son entier ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/03/15/le-grand-desapprentissage-par-taiaiake-alfred-ph-d/

      • Hervé Says:

        Bonjour,

        il ne faut pas confondre honnêteté avec faiblesse. Depuis le début, le colon européen n’a qu’une idée en tête, instaurer sa domination, mais il lui faut le temps pour passer du faible au fort. Autrement dit, son honnêteté n’existe pas, c’est juste une ruse, une tromperie, juste le temps d’inverser le rapport de force. Ce qui est sûr, c’est que, même si les nations d’Amériques avaient chassées les colons et lutté contre leur implantation, l’histoire montre qu’ils auraient dû changer leur mode de vie dans le sens de développer une technologie capable de lutter efficacement contre le colon européen qui lui, ne cessait de faire évoluer son arsenal militaire qui lui permit de conquérir tous les continents. Ce fut sans doute le grand débat à l’intérieur des nations d’Amérique, repousser l’envahisseur dès le début, tout en sachant que l’invasion est à sens unique, ou plutôt essayer d’établir des relations amicales dès le début pour espérer une paix durable ? La partie était perdu d’avance, car la seule réponse était de renoncer à son propre mode de vie pour épouser celui de l’envahisseur pour pouvoir s’opposer à lui le plus efficacement, or, c’était renoncer à sa propre identité.

        Par contre, l’histoire n’est pas fixe et les choses se retournent aujourd’hui contre cette nature humaine prédatrice, perverse et mafieuse, selon la loi ou principe premier de l’Univers lui même. Ce même principe premier qui a permis à cette nature prédatrice de dominer, est celui qui doit le faire tomber.

  2. l’homme « blanc » de l’occident ne croit que sur ses armes ,il se prépare pour attaquer les autres pour qu’il puisse se nourrir ,on dirait qu’on est en face d’une famine qui vit dans son cerveau.Cet homme manque de croyance envers les autres et envers son créateur,que ce dernier n’a pas une grande sympathie envers lui,changeant d’habitude et les choses changera.Un salut au groupe Société des sociétés.

  3. Pour ma part, j’ai bien entendu mis cette notification sous l’article d’hier : La grande tantine blanche rameute ses ouailles.

    Kahentinetha prononce encore une fois des mots très fort et pour qui veut les entendre et les comprendre.

    • suivre la loi naturelle est le fondement de la justice, tout le reste (droit « positif ») n’est que construction, affabulation qui peut être déconstruit pour remettre la société sur le chemin de l’égalité. La caste dominante résultant du maintien de la division dans la société, ne fait qu’entretenir sa position au moyen de cet outil de domination qu’est le « droit positif », ce gloubiboulga pseudo-légal, cette construction mentale ne servant que le système de domination et sa caste contre les peuples: le tissu de lois ineptes issu de la « législation ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.