Guerre impérialiste au Moyen-Orient: coup d’arrêt à l’empire ou subterfuge ?…

Point de vue intéressant de Meyssan qui voit toujours en Trump un fin stratège jouant sa partition pour sauver le monde du bellicisme neo-con, Nous ne le pensons aucunement, néanmoins analyse intéressante ci-dessous… Nous voyons quand même un problème majeur: une fois de plus l’empire a menti, une fois de plus l’empire a attaqué sans l’aval de cette pitrerie qu’est l’ONU mais bon… sans l’aval ni du congrès et des parlements respectifs des agresseurs adjoints comme le voudrait « la loi » ; non seulement ça, mais personne ne dit quoi que ce soit, tout le monde trouve ça normal. La question est donc: pourquoi l’empire s’arrêterait-il surtout que son plus grand rival, la Russie, ne bronche pas, mais aussi sait que si elle bronche… On est parti pour une 3ème GM qui sera nucléaire à terme ? L’entité sioniste vient d’attaquer la Syrie, qui dit quoi que ce soit ?… Pourquoi s’arrêteraient-ils tous ?… La mèche de la poudrière n’est pas éteinte, on lui a peut-être juste mis une rallonge.
~ Résistance 71 ~

 

Washington impose la bipolarité du monde à ses alliés

 

Thierry Meyssan

 

17 avril 2018

 

url de l’article: http://www.voltairenet.org/article200659.html

 

Au cours des dernières semaines et pour la première fois de leur histoire, les États-Unis et la Russie se sont mutuellement menacés de Guerre mondiale. Le caractère totalement disproportionné de la crise par rapport au sujet de la dispute montre que ce qui est en jeu aujourd’hui n’a plus grand rapport avec ce qui se passe au Moyen-Orient élargi depuis 2001, mais exclusivement avec une tentative de maintien de l’Ordre du monde actuel.

Après le gigantesque massacre de millions de personnes durant dix-sept ans, de l’Afghanistan à la Libye, la manière dont seraient morts une cinquantaine de personnes dans la Ghouta orientale (Syrie) a quelque chose de dérisoire. Ce fut pourtant le prétexte choisi, le 14 avril, par Washington, Paris et Londres pour lancer une attaque aérienne tripartite.

Ne nous laissons pas distraire par les circonstances et revenons au fond du problème : les Occidentaux tentent de maintenir leur domination sur le reste du monde, tandis que la Russie et la Chine s’en émancipent.

Le président états-unien, Donald Trump, n’a pas hésité à tweeter à la Russie qu’il allait tirer des missiles de nouvelle génération sur ses soldats en Syrie. L’ambassadeur russe, Alexander Zasypkine, a immédiatement répondu que ces munitions seraient interceptées et que les avions et navires qui les tireraient seraient anéantis. Le Premier ministre turc, Binali Yıldırım, s’est étonné de cette « bagarre de rue » et les a appelés à la raison. Tous les acteurs ont alors commencé à faire marche arrière.

Le Groupe naval du porte-avion USS Harry S. Truman a quitté la base de Norfolk, apparemment pour se positionner face à la Syrie. Il lui faudra plusieurs semaines avant d’être opérationnel. La question de l’affrontement états-uno-russe, c’est-à-dire de la Troisième Guerre mondiale, se reposera alors.

Il va de soi que la préparation de cette unité et de ses 6 500 soldats a débuté bien avant l’affaire de la Ghouta qui sert de prétexte à son déploiement.

La question est donc de savoir si, en tirant une pluie de missiles sur des bâtiments abandonnés, Washington et ses alliés ont remis l’affrontement à plus tard afin de se positionner au mieux ou, au contraire, s’ils ont renoncé à l’épreuve de force et se préparent à une autre forme de conflit.

Le bilan militaire du bombardement du 14 avril a de quoi surprendre : 103 missiles auraient été tirés par les Alliés. 71 auraient été détruits en vol par l’Armée arabe syrienne. Un laboratoire militaire désaffecté aurait été rasé et des bâtiments de de deux aérodromes touchés. Ce déluge de feu n’aurait fait que trois blessés et tué personne. Si Donald Trump, Emmanuel Macron et Theresa May souhaitaient montrer leur force, ils ont surtout affiché leur impuissance.

Vu de Damas, le message était clair : la Syrie est en train de se libérer des jihadistes, elle ne connaîtra pas la paix pour autant et ne pourra pas compter sur l’aide occidentale pour sa reconstruction.

Les Alliés ont prétendu que la Syrie abritait des stocks d’armes chimiques malgré son adhésion à la Convention les prohibant. Ils ont assuré ne viser que des cibles liées à ces armes. Or, par exemple, ils ont tiré quatre missiles contre l’aéroport commercial international de Damas ; une cible exclusivement civile. Heureusement l’Armée arabe syrienne est parvenue à les intercepter tous.

Au total, l’Armée arabe syrienne, qui ne disposait que de S-125, de S-200, de Buk, de Kvadrat et d’Osa, a réussi à abattre seule les deux-tiers des projectiles occidentaux. En définitive, malgré eux, les Alliés viennent de livrer la première bataille de leur histoire où ils n’ont tué aucun ennemi. La France, qui a testé pour la première fois en situation de combat son nouveau missile de croisière naval, n’a pas pu se prévaloir d’un succès auprès de ses clients potentiels.

Certes, les Alliés se sont eux-mêmes limités. Ils ont soigneusement évité de toucher des cibles russes ou iraniennes et ces deux États n’ont pas participé à la bataille. Il n’en reste pas moins que l’armada occidentale ne dispose plus de la capacité d’imposer sa volonté à des puissances moyennes lorsqu’elles sont protégées par la Russie.

Chacun a compris que, désormais : 

puce-cebf5.gif les États-Unis et la Russie —comme jadis les USA et l’URSS— éviteront tout affrontement direct afin de prévenir la guerre nucléaire ; 

puce-cebf5.gif et que les puissances moyennes alliées de la Russie ne seront pas blessées significativement par les Occidentaux. 

puce-cebf5.gif La seule supériorité militaire de Washington, Londres et Paris réside dans leur capacité de manipuler des groupes armés et de les utiliser comme proxys.

En embarquant la France et le Royaume-Uni à ses côtés, le président Trump les a contraints à accepter la réalité qu’ils refusaient.

Ce grand show n’était donc qu’un baroud d’honneur. Après un quart de siècle de domination occidentale unilatérale, ses trois principales puissances militaires viennent d’être rétrogradées. Le monde est revenu à une situation bipolaire de Guerre froide, dont il reste cependant à écrire la nouvelle règle du jeu. La Troisième Guerre mondiale attendra.

29 Réponses to “Guerre impérialiste au Moyen-Orient: coup d’arrêt à l’empire ou subterfuge ?…”

  1. La grosse colère de Macron face aux eurodéputés hostiles aux frappes en Syrie : « Nous nous étions habitués à ce que le camp du droit soit le camp du faible. Je ne m’y résoudrai jamais. » Emmanuel Macron a singulièrement haussé le ton devant le Parlement européen où il était venu défendre sa vision de l’Europe et ses « consultations » pour relancer la construction de l’UE.

    Vivement critiqué après les frappes françaises, américaines et britanniques visant la Syrie de Bachar al-Assad en riposte à l’usage d’armes chimiques, le président de la République a laissé éclater sa colère. « Les mêmes, les mêmes qui à chaque fois s’indignent devant les images que nous avons vu, d’enfants, de femmes, morts d’attaques de chlore, les mêmes, restons-nous assis? Défendons nous des droits en disant ‘les droits c’est pour nous, les principes c’est pour nous, la réalité c’est pour les autres’? Non, non! », a-t-il tranché avec véhémence.

    « Nous, nous faisons la guerre aux terroristes. Bachar al-Assad fait la guerre à son peuple. Trois pays sont intervenus et je vous le dis avec beaucoup de franchise : pour l’honneur de la communauté internationale. Pour justement, dans un cadre multilatéral, de manière ciblée, sans aucune victime humaine, détruire trois sites de production d’armes chimiques », a-t-il rappelé en reconnaissant que, si « ces frappes en elles-mêmes ne règlent rien », « elles rappellent les principes de la communauté internationale ».

    https://actu.orange.fr/monde/la-grosse-colere-de-macron-face-aux-eurodeputes-hostiles-aux-frappes-en-syrie-magic-CNT0000011w3tR.html

  2. En embarquant la France et le Royaume-Uni à ses côtés, le président Trump les a contraints à accepter la réalité qu’ils refusaient.
    =*=
    Bah non…
    1) May dès sont intronisation a relancé le Projet Trident : Feu vert du Parlement britannique au renouvellement du système nucléaire Trident ► http://french.china.org.cn/foreign/txt/2016-07/19/content_38914727.htm
    2) MacDeRoth (ne l’oublions pas) avait prévenu dès lors qu’il était candidat qu’il y avait des lignes rouges à ne pas franchir, et donc qu’il irait en Syrie botter le cul à Assad…

    • Qui tient qui par la barbichette ?
      Meyssan suppute que c’est Trump qui mène la danse.

      J’ai lu que l’Iran demandait à la Russie de ne pas laisser les dernières frappes sur la Syrie sans réponse !

  3. Et selon certaines infos, il se pourrait que ce soit Macron qui a fait un gros caprice et qui a entraîné Trump…

    Un peu de bisbille :

    https://fr.news.yahoo.com/macron-dit-qu-apos-convaincu-055400227.html?hl=1&noRedirect=1

    • En fait, MacDeRoth entrerait bien dans le jeu-concours de teub, non ? Surtout avec Madame Mim…

      Tu as surement vu cette vidéo, proposée par Franck l’abstentionniste, initialement proposée sur FB, et que Greg Tabibian avait reprise et décortiquée ? Dans laquelle Macron dit qu’il est en mission… Bien sûr, FB me l’a supprimée cette vidéo, tu penses bien !

      Elle était en section commentaire de ce billet complétement ad hoc de Mohawk Nation News, que R71 avait traduit ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/05/28/predateurs-mohawk-nation-news-traduction-r71/

      • Même pas, Macron est un hypocrite au sens étymologique du terme (comédie de théâtre)… ou un quasi trans-humaniste.

        Il surjoue les scènes apprises par coeur (Brizitte n’a pas de rôle de souffleur).

        D’ailleurs, comme tu le rappelles, il dit qu’il est en mission, soit il est trop confiant et se vante, soit il est très con voire abruti !

        Et Méluche, fait semblant de s’opposer à tout ce cirque, avec sa manif … alors qu’il aura reçu les ordres de son gourbi.

        Je n’ai pas regardé les interviews ni de jeudi, ni de dimanche, mais certains ont vu qu’il avait un pb avec son nez… comme lors du débat avec Le Pen !

        • @ Roseau = Et le nez, avec tonton Freud, surtout si on se le gratte souvent ?…

        • @ Roseau = Tout à fait d’accord, la Méluche aussi joue un rôle, et c’est de plus en plus visible je trouve, non ?

          • Certes pour la visibilité, mais les admirateurs et/ou inconditionnels de Méluche, n’y voient que du feu…

            Idem lorsque Hollande a fait plusieurs visites à la loge, accompagné des médias, en faisant bien comprendre que c’était utile… sous-entendu obligatoire… les mougeons, zombies, rampants et autres bestioles n’ont toujours pas percuté !

            • Avec Méluche c’est du grand art, car lorsqu’on lui pose la question sur la FM et c’est sur plusieurs générations, y répond pas… En mode, « j’t’emmerde ! » allez, circulez y’a rien à voir ! Hop, hop, hop…

            • Mini 3 générations…. Mais, Méluche comme Valls est un mar….

              32 ème marche le coco … enfin, a cherché à faire croire qu’il serait coco…

        • @ Roseau = Tiens, Volti du site LME nous avait refilée cette vidéo (8:04) qui date de 09/2003 en 33 points (un hasard…) et YT me l’a pas supprimée ! « J’accepte, le contrat tacite des gens qui dorment » et que j’ai intégrée en analyse dans ce billet ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/07/03/jaccepte-ou-pas/

          Et qui, plus on avance, dans ce système, plus devient réalité.
          C’est pourquoi, on propose tant qu’on le peut, avec R71, d’ignorer le système, ignorer l’État et ses institutions obsolètes et coercitives ; et de le faire ensemble, et de s’y tenir.
          Car si on le fait, tout seul, dans son coin, bah on va lui en toucher une sans faire bouger l’autre au système !
          C’est bien, car cela démontre qu’on a basculé vers une conscience politique ad hoc qui permettra d’atteindre la masse critique de 10 à 15% de la population mondiale convaincue, opiniâtre et motivée (la fameuse solution à 10% qui est tout ce dont nous avons besoin) mais il est absolument nécessaire de se coordonner et de se mutualiser.
          Il nous faudra écrire la suite de l’histoire à l’encre du réel, à découvert. Pour le moment, je pense que R71 sera d’accord avec ça, on s’entraine, on réfléchi, on affute notre réflexion pour que nos actions futures soient les plus organisées et les plus concertées possibles, sinon à lui en toucher une sans faire bouger l’autre… au système !

          • oui et à un moment donné, il faudra (si ce n’est déjà fait), entrer en clandestinité pour travailler par groupes et en association (sans gizmos électroniques…). Les Zapatistes sont sortis au grand jour au Chiapas le 1er janvier 1994 après… 10 ans de travail clandestin entre 1984 et 1994. Is sont toujours là ; plus que jamais ! Mais cela ne s’improvise pas… 😉

            • Absolument d’accord avec vous sur ce point, d’ailleurs j’ai déjà lancé l’idée pour nous coordonner de réutiliser des téléphones/fax (à rouleau) car un chouïa plus pratique que le téléphone arabe ou les signaux de fumée !
              Quoique le téléphone arabe marche très bien quand on est dans la cambrousse…

          • Merci Jo pour la vidéo que je ne connaissais pas… Pas étonnée non plus, qu’un tel texte ait pû être écrit.

            La démocratie n’est pas celle du nombre, car on sait bien que Pareto et 80/20 se vérifie partout ; et ce n’est pas non plus celle d’un petit groupe tels qu’ont été les votes censitaires, puisque uniquement basé sur le dieu Pognon !

            La vache folle a aidé à développer Altzheimer et Parkinson… sont de plus en plus nombreuses, les personnes atteintent de ces maladies.

  4. Trump est un connard, bien sûr, mais on sait que c’est un commercial. Heureusement que la folle n’a pas pris le pouvoir là-bas et que c’est cette bonne vieille tire-lire à petite quéquette qui gouverne.
    Cet événement est encore un gros coup de com’ – les ricains qui plastronnent comme des merles, avec un curé qui manie l’ostensoir et un poulpe qui gigote.
    Faut bien amuser la galerie.
    La fin n’en sera que plus dure. Tellement peu d’occidentaux comprennent que le fascisme s’accentue dans leur pays, qu’il va rapidement s’installer comme une vérité.
    Avec la décérébration due principalement au confort et à ses habitudes, et après cette nouvelle escroquerie guerrière d’un grotesque jamais vu, tous les modèles cybernétiques de traitement social prédictif se rejoignent et déclarent l’état vainqueur.

  5. la Cariatide Says:

    http://www.dedefensa.org/article/polemique-entre-lim-monde-et-la-syrie

    la source, proche proche d’insiders de l’appareil militaire US
    http://turcopolier.typepad.com/sic_semper_tyrannis/2018/04/trumps-big-flop-in-syria-by-publius-tacitus.html

    https://southfront.org/pentagon-is-concerned-about-results-of-syria-strike-prepares-to-launch-internal-probe-sources/

    pour la pute des banquiers, qui peut croire qu’un tètard va imposer sa loi à Donald Trump? s’il se permet ces propos aux frontières du réel, c’est bien parce qu’il sait une partie des esclaves va le croire..
    hallucinant. leur petit golem..
    trump c’est le gros golem! 😉

    vous savez vu, Roger Waters a eu le courage de dénoncer les casques blancs, faux nez des groupes terroristes en Syrie!
    hé, ce n’est pas donné à tout le monde de l’ouvrir face à la propagande en occident!

  6. […] nous faudra écrire la suite de l’histoire à l’encre du réel et comme nous en discutions avec R71 hier encore : sans gizmos électroniques !!! . À un moment donné, la désobéissance civile, donc […]

Répondre à Roseau Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.