Agro-business et Nouvel Ordre Mondial: la fusion Bayer-Monsanto au delà des produits…

… C’est ce qui est en toile de fond du retournement de veste de Nicolas Hulot et les « verts » à la botte du gros business, pour Hulot en l’occurrence via son ex-sponsor Rhône-Poulenc devenu Monsanto via Bayer Crop Science…

~ Résistance 71 ~

A (re)lire notre article du 8 mars courant:
« Quand Hulot rime avec Monsanto »

 

« Une société qui obéirait à une législation émanée d’une académie scientifique, non parce qu’elle en aurait compris elle-même le caractère rationnel, auquel cas l’existence de l’académie deviendrait inutile, mais parce que cette législation, émanant de cette académie, s’imposerait à elle au nom d’une science qu’elle vénérerait sans la comprendre, une telle société serait une société non d’Hommes, mais de brutes. »
~ Michel Bakounine ~

 

Fusion Bayer-Monsanto… bien pire que le glyphosate

 

Les amis de la terre des Landes

 

19 mars 2018

 

Source:

https://www.legrandsoir.info/bayer-monsanto-c-est-bien-plus-et-bien-pire-que-le-glyphosate-et-le-dicamba.html

 

Alors que les méga-fusions de la dernière décennie ont beaucoup attiré l’attention, toute une série d’acquisitions de moindre taille par Bayer et Monsanto sont passées inaperçues, alors qu’elles vont permettre aux deux entreprises d’accroître et de consolider encore leur puissance, grâce aux BANQUES DE DONNÉES NUMÉRIQUES AGRICOLES.

Nous sommes à un moment critique pour nos systèmes alimentaires et agricoles. Si Bayer et Monsanto sont autorisés à finaliser leur projet de fusion de 66 milliards de dollars, les paramètres économiques de l’alimentation, de l’agriculture et de l’environnement vont être profondément modifiés. La compétition dans le domaine agricole ne sera plus jamais la même.

La nouvelle compagnie serait la plus grande compagnie mondiale de semences légumières, la plus grande compagnie mondiale de semences de coton, le plus grand fabricant et vendeur d’herbicides, le plus grand détenteur de droits de propriété intellectuelle et de brevets sur des traits de semences tolérantes à des herbicides et la compagnie qui mène le plus de recherches au monde sur les semences et les traits (génétique) des semences.

Bien que dans le cadre de cette fusion, l’accent ait principalement et à juste titre porté sur les semences, les traits génétiques, et les produits chimiques, un quatrième élément de la transaction, très peu remarqué est essentiel pour comprendre ses conséquences sur l’avenir de l’alimentation et de l’agriculture : les DONNÉES NUMÉRIQUES.

La nouvelle compagnie sera en position de combiner sa branche base de données avec ses semences, ses traits génétiques et ses produits chimiques pour créer une nouvelle plateforme technologique. Chaque secteur s’imbriquera dans les autres et les soutiendra. Pour Bayer-Monsanto, cette plateforme sera un moyen de renforcer les ventes d’un produit par un autre, même si cet autre produit est de moins bonne qualité ou plus cher qu’un produit similaire fabriqué par un concurrent. C’est potentiellement un moyen de pratiquer une discrimination tarifaire parmi les agriculteurs. C’est aussi un moyen d’intégrer l’ensemble de son activité économique et de dresser ainsi des obstacles à l’innovation ou aux dérangements de la part de la concurrence.

La fusion Bayer-Monsanto va bien au-delà des seuls problèmes posés par le glyphosate et le Dicamba. Le contrôle des grandes bases de données numériques agricoles permet à la méga-entreprise de resserrer encore plus son emprise sur l’agriculture mondiale.

Plusieurs grandes organisations mondiales ont lancé une pétition à destination de la Commissaire européenne, Margrethe Vestager, lui demandant de stopper cette funeste fusion : https://act.wemove.eu/campaigns/non-baysanto

Dossier complet : http://amisdelaterre40.fr/spip/IMG/pdf/bayer_monsanto_trad.pdf

12 Réponses to “Agro-business et Nouvel Ordre Mondial: la fusion Bayer-Monsanto au delà des produits…”

  1. Oui, et les 4 cavaliers de l’Apocalypse chimique et génétique galopent, ventre à terre ;

    MoBay + DuPont(deNemours) + DowAgroSciences + Syngenta = Les 4 Cavaliers de la désolation. Sachant que China Chem a acheté Syngenta = cœur de l’empire qui se transfère dans une plus grande coquille : celle offerte par l’embryon de l’empire chinois latent (via notamment l’intrégation Eurasiatique = Les Routes de la Soie).

    Sachant que ;
    1) la Chine a mis fin à l’Enfant unique,
    2) a modifié son scoring ;

    En Chine, les personnes qui ont une mauvaise « note sociale » pourraient être empêchées de prendre l’avion ou le train ► https://www.francetvinfo.fr/monde/chine/en-chine-les-personnes-avec-une-mauvaise-note-sociale-ne-pourront-plus-prendre-l-avion-ou-le-train_2664590.html

    Et il y en a encore pour croire que l’on soutiendrait l’Empire US parce qu’on est contre les Routes de la Soie et l’intégration Eurasiatique…

    Pour ma part, une mise au point s’impose, à partir de cette information pour repréciser que nous sommes passés en phase terminale métamorphique, la dernière phase de poussée vers l’acceptation volontaire des peuples du N.O.M.
    Les stratèges ont bien aidé la (fausse) dissidence, en partie du moins, à crier « haro sur le baudet impérialiste » en acceptant que l’État-nation, en l’occurrence les Zunies, soit vilipendé et passe pour le nouveau croquemitaine en prenant garde de diriger la vindicte populaire sur des épouvantails (généralement des politiciens, idiots et fusibles utiles) et la détourner des vrais responsables (banksters, haute finance et corporations transnationales), qui continuent de se gaver sur le dos des populations en bon parasite qu’ils sont !

    Non ?

    • bien sûr… tous ces abrutis à qui on a fait le coup du miroir aux alouettes sont les fusibles que les oligarques font péter en protection de leurs méfaits planétaires.
      Tout ça est un grand cirque qui fait payer les pots cassés aux peuples et maintient un strict contrôle sur ceux-ci… Pour l’heure… le vent tourne… donc l’oligarchie va monter le thermostat de la température dictatoriale de plusieurs crans, c’est sa logique, mais il faut réaliser que leur pouvoir est une fiction. Ils ne peuvent faire ce qu’ils font que par notre consentement et les peuples consentent parce que la supercherie fonctionne toujours, pour combien de temps encore ?

      • Tout à fait, d’ailleurs dans le documentaire de JF Brient, De la servitude moderne, le narrateur, un moment dit ceci : Nous disposons pourtant de la force du nombre… Leur force à eux, (les zélites, les 0.0001%) ils ne la retirent pas de leur police mais bien de notre consentement…

        Aujourd’hui, c’est par notre seul consentement que nous allons, de la naissance à la mort, à l’abattoir ;

          • Tenez, en lien avec votre manifeste pour la société des sociétés, et le manifeste contre le travail et ses lois (source groupe Krisis) ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2018/03/20/nimporte-quel-benevolat-vaut-mieux-que-le-rsa/

            Car le foutage de gueule est total, que la Muriel Pénicaud, Ministre du Travail et du Temps perdu, présente sa « Loi sur la liberté de choisir son avenir professionnel » et donc, cela induit le triplement des contrôleurs des demandeurs d’emploi.
            C’est une preuve supplémentaire, qu’il n’y a pas de solutions au sein du système.
            Que le Bernard s’apprête manifestement à changer de coquille, et on voit bien qu’elle en forme d’une pagode ! Donc affûtons nos crocs, pour lui mordre le cul au Bernie, même nous les Sans-dents, avant que Macron nous pètent les gencives, on peut le choper et le pincer, et ne plus le lâcher !
            Comme quoi, y’a des choses à faire !

            • En fait il faudrait pousser le bouchon plus loin: pas le bénévolat dans un contexte capitaliste et étatiste, mais l’abolition totale du travail (aliéné) et du salariat. Ces deux fabrications sont des armes contre le peuple, des outils de contrôle par le schéma classique par lequel le capitalisme et le système économique en place peuvent perdurer: la scarcité, la rareté induite. La manipulation spéculative en tout, aujourd’hui arrivée au concept même du travail aliéné.
              IL N’Y A PAS DE SOLUTIONS AU SEIN DU SYSTEME, N’Y EN A JAMAIS EU ET NE PEUT PAS Y EN AVOIR.
              Penser le contraire, devant les évidences mises quotidiennement devant nos yeux ne relève plus de la naïveté béate en la « confiance » dans un système qu’on pense « naturellement » être l’aboutissement de l’organisation de la civilisation humaine, mais c’est en être COMPLICE !
              Ainsi, à bas l’État, à bas la marchandise et la dictature de la chosification généralisée, à bas l’argent. à bas l’économie de marché, invention perverse découlant de la division politique de la société humaine. Pour que se mette en place et vive la société des sociétés dans la réalisation de l’unification dans la complémentarité naturelle.
              TOUT LE RESTE N’EST QUE PISSER DANS UN VIOLON !

            • C’est bien parce que je suis pleinement d’accord avec vous que je conclus dans ces mots : Au lieu de chercher du travail-mort, travaillons à construire, ensemble ;
              la société des sociétés !

              Et si je suis parfaitement d’accord, également, que seul 10 à 15% de la population mondiale convaincue, opiniâtre et motivée suffit pour atteindre le point de bascule vers la désobéissance civile et le pouvoir de dire NON. Je pense qu’il est nécessaire, en France, d’appuyer la démonstration sur des cas concrets, comme la tentative par ce gouvernement, comme les autres et ceux qui suivront, si on ne fait rien, de nous maintenir dans la division. Et cerise sur le MacDo, de nous monter les uns contre les autres ; Même à l’intérieur des catégories de sans-emploi, sans-dents, etc…
              Il y a nombre de gens qui expliquent doctement qu’il faut réformer le système, changer les personnes, pour que cela fonctionne.
              NOUS savons bien que NON, reste qu’en le démontrant cela devient patent, factuel, et en France, il faut cent fois sur le métier remettre son ouvrage… Le mougeon mougeonne, et en plus il a une mémoire de poisson rouge, croire qu’une fois dite ou lue la chose est entendue, est bien risquée, à mon sens. Jo

  2. Un ouvrage qui devrait permettre d’ouvrir les yeux sur l’agriculture idiote et l’agrochimie débile qui sont préatiquées depuis la fin de la 1ère GM avec un grand coup d’accelérateur après la 2ème GM :

    – La Révolution d’un brin de paille – Masanobu Fukuoka

    Ce biologiste japonais avait constaté dès 1937 l’hérésie du mode de culture avec le riz, sachant que cela s’applique à toutes les cultures.

    Il a écrit son livre en 1971.

    L’agriculure moderne imposée via les Etats-Unis à l’aide de matériels agricoles lourds en plus d’être très honéreux, et le recours à toute la chimie (engrais, herbicides, insecticides…) ne fait que de RENDRE STERILE la terre, même si dans un premier temps les rendements sont meilleurs pour une courte durée… ensuite, avec l’érosion ultra rapide et la destruction de la faune sous-terraine, c’est l’asphixie et la mort rapide de la TERRE, et par ricochets de la flore, de la faune et des hommes.

    La solution est la permaculture qui imite la Nature, et qui permet de meilleurs rendements, une meilleure qualité de produits, pas de pollution chimique, pas d’érosion mécanique, et pas de gavage des banques et de suicides à la chaîne d’agriculteurs.

  3. […] En mars courant, nous avions déjà dit; « Quand Hulot rime avec Monsanto », ceci est toujours d’actualité, Bayer faisant bien entendu déjà parti de l’équation… Ainsi que cet article sur la fusion Bayer-Monsanto… […]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.