« Un monde sans argent: le communisme »

 

Résistance 71

 

15 mars 2018

 

Nous republions ce texte de 1975-76, récemment repris par Robert Bibeau des 7 du Québec et qui peut être vu comme une suite d’application pratique à notre « Manifeste pour la société des sociétés ».

Nous vous soumettons ce texte pour lecture et commentaires. Nous avons créé une page spéciale qui met ce texte et notre manifeste côte à côte pour lecture, diffusion et pour analyse et commentaire. Cette page sera inter-reliée avec la page correspondante du blog des 7 du Québec pour que chacun puisse commenter sur l’un ou l’autre blog, ou les deux selon son choix.

Revoici le texte:

Un monde sans argent: le communisme

 

 

Publicités

13 Réponses to “« Un monde sans argent: le communisme »”

  1. FOISSAC Says:

    juste vous poser une question,

    selon vous, quel est le point commun entre le clérical, le noble et le bourgeois et qui les distingues de manière absolue du prolétaire ?

    Répondre à cette question, c’est faire la différence fondamentale, première entre le capitalisme et le communisme et avec ce dernier, l’anarchisme, le socialisme et le libéralisme.

    L’auteur de votre PDF comme tout le monde en fait, ne voit pas que tout système, quel qu’il soit à quelque dimension que ce soit, obéit à des règles qui conditionne son existence. La première des règles, c’est qu’il n’y a de système que s’il y a précisément des règles qui le définissent et suivant un ordre logique de priorité. A savoir, que tout système obéit strictement à son ordre premier directeur, qui pose alors les règles secondaires ayant pour objet de permettre d’atteindre le but fixé par l’ordre premier, directeur. Peu importe la complexité du système, toute cette complexité n’a de raison d’être que pour permettre d’atteindre le but fixé par l’ordre premier et lui seul. Même lorsque cela génère de l’opposition, tant que cette opposition ne touche pas à l’ordre premier, elle reste dépendante du système auquel elle s’oppose.

    Or, quel est cet ordre premier directeur du système capitaliste qui conditionne tout le reste ?

    • Salut Hervé,
      Va t’on encore tourner en rond dans de longues discussions ?… 😉

      • FOISSAC Says:

        Tourner en rond, ma foi, vous n’avez pas besoin de moi pour cela, vu que vous ne faites que cela. Si vous vouliez en sortir, alors oui, vous auriez besoin de quelqu’un qui suit la raison et non qui prétend la faire suivre à sa passion comme vous le faites ou l’auteur du pdf.

        D’ailleurs, vous ne lisez un auteur qu’à cette condition qu’il tourne en rond à défendre les mêmes inepties d’une société des sociétés avec des règles qui ne sont pas des règles, auxquelles on est pas obligé de se soumettre, mais qui s’imposent quand même, tout en ne s’imposant pas. Etc…

        C’est sans doute cela qui vous plâit chez Robert, le fait qu’il se soit spécialisé dans le manège enchanté. Sa pseudo théorie étant qu’il faut faire la révolution sans pouvoir rien en dire. Je comprend que cela vous plaise tant !

        Cela dit, vous ne répondez pas à la question posé pourtant simple, mais qui invalide un grande partie de ce qu’écrit l’auteur sur la propriété et le système capitaliste. Mais là, ce serait vous empêcher de tourner en rond comme vous l’aimez.

        Bref, pour vous, ne pas tourner en rond, c’est dire la même chose, indépendamment de sa rigueur logique, comme celle où vous deviez me répondre « point par point »‘ et qui finalement s’est soldé par une « critique générale » qui n’a répondu à aucun point soulevé, mais qui vous empêchait de tourner en rond. Voilà, chez vous, ne pas tourner en rond, consiste à ne regarder que ses pieds, ainsi, on voit toujours en ligne droite.

        Salut !

        • voilà Hervé on y revient…comme à l’accoutumée ton arrogance et ta suffisance suffisent pour faire tourner toute discussion au plus court. Tu es obtu et fier de l’être, on ne te changera pas comme tu ne nous changeras pas.
          Nous avons eu de longues discussions auparavant. Elles ne font pas avancer l’affaire puisque seule l’agressivité compte pour toi donc oui comme tu dis… Salut !

  2. FOISSAC Says:

    tenez, une dernière pour illustrer mon propos.

    Ce qu’écrit l’auteur page 35 à 38 sur la répartition des tâches est juste, la raison que je suit dis la même chose, sjeulement, il semble (car je me suis arrêté là) qu’il élude le fait que cela implique une bourse, une monnaie (fondante) et le salariat (qui n’implique pas la propriété, mais la responsabilité). C’est bête, mais à part changer le vocabulaire ou avoir une économie totalement automatisée, il est impossible de changer d’outils, sauf à revenir à une société dites primitive (*). Or, c’est évidemment pas ce qu’il dit. Bref, voilà le genre d’apories du raisonnement qui fait rigoler les économistes du système capitaliste. Vous me servez de baromètre pour savoir s’il y a évolution du temps vers le printemps ou si on est toujours en hiver… Il fait encore froid chez vous.

    (*). Sauf qu’au lieu de chercher le rendement en vue d’exploiter autrui, on cherche le rendement en vue de se libérer des tâches contraintes et se dédier aux activités choisies (l’auteur ne dit pas autre chose). Qu’on peut résumer ainsi et que l’auteur me contredirait sans doute pas

    nul ne peut exiger plus de droits qu’il’accomplit de devoirs et nul ne peut se voir exiger plus de devoirs qu’il ne réclame de droits. Ici, c’est l’individu qui est au centre de l’économie et qui se synchronise avec tous les autres via l’équilibre entre droits et devoirs. Mais il n’y a pire aveugle que celui qui ne veut pas voir….

    • L’économie est un leurre, une fabrication, une invention humaine qui n’est en rien nécessaire ni n’a de « lois universelles ». On te l’a déjà dit la cause première est la division POLITIQUE de la société dont l’économique n’est qu’une dérive, une pièce rapportée. Tout ramener à l’économie est une erreur que font les marxistes oui mais pas qu’eux. Comme tu le dis, y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir, tu en es un des parfaits exemples dans ce que nous croisons de ci de là, t’es loin d’être le seul, tu verras un jour tout ça sera plus lumineux… 😉

  3. Puis-je me permettre de vous tirer l’œil vers la dernière publication de Pepe Escobar ► http://lesakerfrancophone.fr/la-route-de-la-soie-de-xi-est-la-pour-rester

    Et tant, à mon sens, il y a là matière à réflexion, précisément en lien avec votre manifeste et Un monde sans argent : Le communisme.

    Dont cet extrait (et quand on sait que c’est du Pepe Escobar) ;

    Xi, comme le dirigeant russe Vladimir Poutine, sent très clairement d’où vient le vent, Washington traitant la Chine et la Russie comme des « puissances révisionnistes » et une menace stratégique clairement désignée.

    Xi peut maintenant se transformer en une version post-moderne d’un empereur Tang éclairé. Mais il est aussi l’incarnation de Platon – un philosophe-roi régnant avec l’aide des meilleurs et des plus brillants (par exemple, Liu He, le directeur du Bureau central pour les affaires économiques et financières, l’homme proche de Xi pour la politique économique).

    Le CCPC, comme la République de Platon, a conclu que oui, tout est question de gestion. L’ajustement titanesque du modèle économique chinois ne peut tout simplement pas se faire avant au moins 2030. Parmi les défis figurent la gestion de la transition des entreprises d’État, l’évolution vers une croissance du PIB basé sur les domaines à forte valeur ajoutée, l’organisation de la Chine en tant que grande société de consommation et la maîtrise de la propagation des risques financiers.

    Pour tout cela, la cohérence et la continuité sont essentielles.
    =*=

    S’il n’y a pire aveugle qui ne veut pas voir, il y a aussi pire sourd qui ne veut pas entendre…

    • Non seulement il n’y a pas de solution au sein du système, mais a fortiori, il ne peut aucunement y avoir une solution économique. Ceux qui persistent à croire qu’il suffit de « changer de mode de production » ou « réformer ce qui existe » ne voient et ne regardent qu’en vision zoom, macro, là où il faut regarder en vision panoramique, remonter à la cause première qui est la DIVISION POLITIQUE DE LA SOCIETE HUMAINE.
      Économie de marché, capitalisme etc, sont des pièces rapportées rendues possibles par la division politique initiale qui créa le rapport dominant/dominé. C’est de cette racine qu’il faut repartir, pour résoudre le problème fondamental de la société qui est celui du pouvoir, de la capacité décisionnaire qui il y a bien longtemps fut abandonnée au plus petit nombre, qui l’a consolidée au point d’être parvenu au fil du temps à ce que l’économique phagocyte le politique. C’est pour cela que beaucoup croient et font penser que l’économique prime, la phase courante est une dérive inhérente des rouages d’un système fabriqué de toute pièce et en rien universel. Il est donc tout à fait possible d’en faire ce que l’on veut, y compris le supprimer totalement. Pour ce faire, il faut résoudre le problème initial politique: celui du pouvoir.
      Tout le reste n’est que pisser dans un violon … 😉

    • et il parle de la BRI en fin d’article dont la Chine est devenue la protégée: la Banque centrale des banques centrales… La succursale ultime de la City de Londres. C’est là que Bernard change de coquille, c’est là qu’est le nœud de l’affaire de la généralisation du contrôle financier sur tout le reste.
      Si l’État fut le cancer initial de la société humaine, le système de la dette géré par les banques centrales et la BRI en est sa phase métastatique .
      Mine de rien, Pepe met les gens sur la piste. Nous pensons que les articles de Pepe sont des articles à tiroir, il y a l’explicite qui va dans le sens du poil oligarchique et il distille toujours quelques phrases destinées à ceux qui en savent un peu plus parce qu’ils ont vu un peu plus loin que le bout de leur nez.
      C’est un malin le Pepe… 😉

      • Oui, c’est pourquoi la lecture de cet article, m’a grattée, PE passez-moi l’expression, fait plus qu’avancer ses billes, il met, carrément ses co*illes sur la table non ?
        Il justifie de plus son livre, au passage car faut bien bouffer, Globalistan, et argue que le temps de latence qu’il avait annoncé était correct !
        Enfin, faire référence à Platon s’est couillu je trouve. Donc très très malin le PE… Enfin, il fait le pari du Bernard L’Hermite/Hydre/Bête/Système sino-russe, N.O.M. de NON !

        • On n’est toujours pas convaincu que la Russie en soit… Elle (avec Poutine) doit composer pour se protéger avant tout, Poutine ne s’embarquera pas sans biscuit pour la survie de la Russie, l’empire essaie de rendre la Russie et la Chine dépendante l’une de l’autre pour l’énergie hydrocarbure, de cette façon la Russie et la Chine seraient coincées dans leur relation fournisseur/client, tandis que la Chine et les anglo-américains manipuleraient les marchés financiers et d’investissements via la BRI et la BAII (Banque Asiatique d’Infrastructure et d’Investissement ouverte à Shanghaï et qui sert de plateforme de transferts de fonds de vieil empire au nouveau…). Les Russes savent tout cela et c7est sur ce point qu’ils sont faibles, c’est pourquoi les Russes essaient de sortir de l’étau yankee du système de paiement SWIFT à travers le monde. Pour pouvoir avoir un poids et se dégager de cet étau, il faut être très puissant militairement et présenter une sérieuse menace à l’empire, ce que vient de faire la Russie, le dernier discours de Poutine présentant quelques unes des dernières armes russes n’est pas anodin. Maintenant la Russie est en position de négocier tout en ne faisant aucune confiance à ses interlocuteurs. Une fois de plus, Poutine et son équipe l’ont finement joué.
          Que se passera t’il ensuite ? La Russie va t’elle négocier son entrée dans le nouvel empire globalisée mais selon ses termes ou va t’elle continuer à faire sécession et créer un véritable front antagoniste avec l’Iran et les pays refusant l’empire ?
          Quoi qu’il en soit, ce ne sera pas une solution non plus et cela ne change rien à notre position politique sur l’avenir… 😉

          • Oui, c’est d’ailleurs ce que j’avance depuis le début que 1) Vlad (dont l’idée lui aurait été soufflée par un certain Henry K. ?) avance ses pions pour créer un nouveau N.O.M. ► OMD comme l’a expliqué LAVROV dont il prendrait la tête, d’où la création d’un nouveau système de paiement pour sortir du SWIFT et ses déclarations musclées de son dernier discours.
            2) Que ce soit un nouveau N.O.M. (O.M.D.) c’est plus que jamais NON, et pour ceux qui nous rangeraient dans la catégorie des pro-Vlad, comme des pro-hezbollah parce qu’on s’intéresse à son histoire de l’intérieur !

            Jo

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.