Nouvelle donne sur l’échiquier géopolitique et militaire… L’ours russe est sorti d’hibernation (Paul Craig Roberts)

Bonne analyse de PCR dans le contexte géopolitique étatique qui est toujours malheureusement notre lot quotidien (espérons plus pour longtemps…).
Ceci dit, lorsque PCR commente: « Après avoir clarifié que la politique hégémonique occidentale et l’intimidation sont devenues lettres mortes, Poutine une fois de plus a tendu le rameau d’olivier: travaillons ensemble pour résoudre les problèmes du monde… » Il est évident que cela aussi ne peut-être que lettre morte, car il faut être encore bien naïf ou complice de ce système pour penser que l’on puisse « travailler ensemble pour résoudre les problèmes du monde » dans un contexte étatico-capitaliste ne pouvant exister que sur la base de la division, de l’oppression et du chaos.
Il n’y a pas de solutions au sein du système, n’y en a jamais eu et ne peut pas y en avoir. La crise critique actuelle ne faisant que reconfirmer ce que tout le monde devrait savoir et reconnaître depuis longtemps: il faut sortir radicalement du mode organisationnel de notre société, sortir du cercle vicieux de l’antagonisme induit, pour trouver la solution de l’unité universelle de l’humanité dans la complémentarité de la diversité ; dans la transcendance de la société des sociétés réalisée.
Qu’on se le dise !…
~ Résistance 71 ~

 

L’état de l’Union russe selon Poutine (*)

 

Paul Craig Roberts

 

1er mars 2018

 

url de l’article original

https://www.paulcraigroberts.org/2018/03/01/putins-state-union/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

(*) Note de R71: Le titre original de PCR est “Putin’s State of the Union”, ce qui représente un jeu de mot par comparaison avec le discours officiel annuel du président des Etats-Unis devant le Congrès qui s’appelle “State of the Union address”, c’est à dire “discours sur l’état de l’Union”, l’Union étant la fédération des 50 états réunis sous la bannière étoilée.

PCR compare le récent discours de Poutine devant l’assemblée de la fédération de Russie avec son équivalent américain…

Poutine a délivré un discours tout à fait remarquable devant l’assemblée de la Fédération de Russie, le peuple russe et les peuples du monde. http://en.kremlin.ru/events/president/news/56957

Dans son discours, Poutine a révélé l’existence de nouvelles armes nucléaires russes qui rendent compte  de manière indiscutable que la Russie possède à ce jour une vaste supériorité nucléaire sur les Etats-Unis et leurs pathétiques états vassaux de l’OTAN.

Au vu des capacités russes, il n’est plus du tout clair de qualifier les Etats-Unis de “super-puissance”

Il y a peu de doutes dans mon esprit que si les barjots psychopathes nouveaux cons du complexe militaro-industriel et de la sécurité avaient ces armes et pas la Russie, alors Washington lancerait une attaque sur celle-ci.

Poutine a néanmoins déclaré que la Russie n’avait aucune ambition territoriale, aucune ambition hégémonique et absolument aucune intention d’attaquer un autre pays quel qu’il soit. Poutine a décrit ces nouvelles armes comme étant la réponse nécessaire au refus clair et catégorique de l’occident d’accepter une relation de paix et de coopération avec la Russie et d’au lieu de cela, d’encercler la Russie de bases militaires et de systèmes ABM (NdT: Anti-Ballistic Missile System, qui peuvent être défensifs ou offensifs selon la décision de l’état-major)

Poutine a dit: “Nous sommes intéressés en des relations normales constructives avec les Etats-Unis et l’Union européenne et nous nous attendons à ce que le bon sens prévale et que nos partenaires choisissent la voie de la coopération juste et équitable… Notre politique ne sera jamais fondée sur des aspirations exceptionnalistes, nous défendons nos intérêts et respectons entièrement les intérêts des autres pays.

Poutine a fait savoir à Washington que ses efforts d’isolation de la Russie avec des sanctions et de la propagande et d’empêcher la capacité de la Russie de répondre à l’encerclement croissant par l’occident à laquelle elle est confrontée, ont échoué. Les nouvelles armes de la Russie ont rendu l’approche militaire des Etats-Unis et de l’OTAN “complètement inefficace d’un point de vue militaire.” “Les sanctions pour museler la Russie et son développement, incluant dans la sphère militaire, n’ont pas fonctionné. Ils n’ont pas été capables de contenir la Russie. Ils doivent le comprendre, l’assimiler et arrêter de faire tanguer la barque dans laquelle ils sont tous assis.”

Que faire donc ? Est-ce que l’occident va revenir à la raison ? Ou l’occident va t’il se noyer dans la dette et s’étouffer avec des industries militaires vampirisant tout pour si peu de résultat tant elles sont inefficaces ? Va t’il intensifier la guerre froide que Washington a ressuscitée ?…

Je ne pense pas que l’occident va entendre raison. Washington est complètement absorbé et imbu par la doctrine de “l’exceptionnalisme américain”. L’arrogance extrême du “pays indispensable” afflige le monde entier. Les Européens ont été achetés par Washington. Je pense que Poutine avait espoir que les leaders européens verraient la futilité d’essayer d’intimider la Russie et cesseraient d’acquiescer à la russophobie américaine qui mène à la guerre nucléaire. Il ne fait aucun doute que Poutine fut très déçu de la réponse idiote du ministre de la défense britannique Gavin Williamson qui a accusé la Russie de “choisir la voie de l’escalade et de la provocation”.

Je suppose que les nouveaux cons vont minimiser la capacité russe, parce qu’ils ne veulent en rien accepter ni même envisager qu’il puisse y avoir un frein quelconque à l’unilatéralisme de Washington. D’un autre côté, le complexe militaro-industriel va gonfler au maximum la supériorité russe afin de demander des augmentations de budget pour nous “protéger de la grande menace russe”.

Le gouvernement russe est arrivé à la conclusion, après des années de frustration devant le refus de Washington de considérer les intérêts russes et de travailler ensemble de manière coopérative, que la raison de Washington est la croyance dans le fait que la puissance américaine pourrait forcer la Russie à accepter sa domination. Pulvériser cette grande illusion des Etats-Unis est la raison de cette annonce tonitruante de Poutine sur les nouvelles capacités nucléaires russes.

Dans son discours il dit ceci: “Personne n’a voulu parler avec nous. Personne n’a voulu nous écouter. Maintenant, écoutez-nous.” Poutine a bien insisté sur le fait que les armes nucléaires de la Russie ne sont que des armes de réplique à une agression et non pas des armes offensives, mais que toute attaque sur la Russie ou des alliés de la Russie recevrait une réponse immédiate “avec toutes les conséquences que cela implique…

Après avoir clarifié que la politique hégémonique occidentale et l’intimidation sont devenues lettres mortes, Poutine une fois de plus a tendu le rameau d’olivier: travaillons ensemble pour résoudre les problèmes du monde.

J’espère que la diplomatie russe sera couronnée de succès pour mettre fin aux tensions croissantes fomentées par Washington. Mais la diplomatie russe doit faire face à sans doute deux obstacles insurmontables. Le premier est que le complexe militaro-industriel et de la sécurité américain si imbu de lui-même a besoin d’un ennemi important pour justifier ses 1000 milliards de dollars de budget annuel et le pouvoir qui va avec. L’autre obstacle est l’idéologie néo-conservatrice de domination et d’hégémonie sur le monde.

Ce complexe a été institutionnalisé dans chaque état de l’Union. C’est un employeur et une source de contributions très très importantes pour les campagnes électorales, ce qui fait qu’il est quasiment impossible pour tout  député ou sénateur de s’y opposer et de s’opposer à ses intérêts. On attend toujours un contre-poids de valeur contre la folie des nouveaux cons dans les cercles de la diplomatie et de la politique étrangère des Etats-Unis. La russophobie que ceux-ci ont créé affecte maintenant des Américains ordinaires. Ces deux obstacles se sont avérés suffisants pour empêcher le président Trump de normaliser les relations avec la Russie.

Dans son prochain discours, peut-être que Poutine devrait s’adresser directement aux Européens et leur demander en quoi cela sert-il les intérêts de l’Europe de continuer de voir Washington affronter la Russie. Si on en venait au pire, comment est-ce qu’un pays abritant les systèmes américains ABM, des armes nucléaires et des bases militaires américaines, pourrait échapper à la destruction ?

Sans l’OTAN et les bases avancées qu’elle fournit, Washington ne peut pas mener le monde à la guerre. Regarder la vérité en face c’est se dire que l’OTAN est de fait un obstacle à la paix.

15 Réponses to “Nouvelle donne sur l’échiquier géopolitique et militaire… L’ours russe est sorti d’hibernation (Paul Craig Roberts)”

  1. […] Bonne analyse de PCR dans le contexte géopolitique étatique qui est toujours malheureusement notre lot quotidien (espérons plus pour longtemps…).Ceci dit, lorsque PCR commente: « Après avoir clarifié que la politique hégémonique occidentale et l’intimidation sont devenues lettres mortes, Poutine une fois de plus a tendu le rameau d’olivier: travaillons ensemble pour résoudre les problèmes du monde… » Il est évident que cela aussi ne peut-être que lettre morte, car il faut être encore bien naïf ou complice de ce système pour penser que l’on puisse « travailler ensemble pour résoudre les problèmes du monde » dans un contexte étatico-capitaliste ne pouvant exister que sur la base de la division, de l’oppression et du chaos.Il n’y a pas de solutions au sein du système, n’y en a jamais eu et ne peut pas y en avoir. La crise critique actuelle ne faisant que reconfirmer ce que tout le monde devrait savoir et reconnaître depuis longtemps: il faut sortir radicalement du mode organisationnel de notre société, sortir du cercle vicieux de l’antagonisme induit, pour trouver la solution de l’unité universelle de l’humanité dans la complémentarité de la diversité ; dans la transcendance de la société des sociétés réalisée.Qu’on se le dise !…~ Résistance 71 ~ […]

  2. Je ne pense pas que l’occident va entendre raison. Washington est complètement absorbé et imbu par la doctrine de “l’exceptionnalisme américain”. L’arrogance extrême du “pays indispensable” afflige le monde entier. Les Européens ont été achetés par Washington.
    =*=
    Je le trouve un poil gonflé quand même PCR, car tout comme Kunstler, Butler ou Derbyshire, par exemple, mais il y en a d’autres, il a applaudi des 2 mains, et a même tout fait pour que l’Amérique soit Grande à nouveau, fustigeant ceux qui n’oseraient pas choisir Trump, et même souhaitant que la France ce choisisse son (sa plutôt) Trumpette à la française !

    C’était dans cet article source Le Saker Francophone (le lien est vérolé, je vais le rechercher et le modifier) mais j’ai extrait l’essentiel pour appuyer ma démonstration dans ce billet du 21/12/2015 ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2015/12/27/aucune-raison-de-se-rejouir/

    Par ailleurs, il est toujours a regretté l’Amérique de sa jeunesse, et cette Amérique là, c’est l’Amérique messianique blanche qui est à l’œuvre depuis le début !
    Celle qui a génocidé, parqué les indiens dans des réserves (comme celle de Pine Ridge, que Patrick O. Strickland a magnifiquement décrite) et édicté la Loi Fédérale Indienne.
    L’Amérique faussaire qui s’est construire sur une terre volée et sur un présupposé raciste et eugéniste que l’homme qui n’est pas blanc est inférieur…
    PCR a voté Trump avec les pieds et des 2 mains et quand on pense, qu’il a, un temps, été près de rejoindre le cercle de pensée de Zinn et Sutton…

    • oui encore un qui est incapable de « lâcher-prise » même avec tout ce qu’il sait !…

      • Et oui !
        Un humoriste, dans la mouvance de G. Tabibian, Terene Trash, lors de ces vœux 2016 avait expliqué qu’il était vain de vouloir convaincre des gens qui ne voulaient pas se laisser convaincre… Et donc, qu’il fallait arrêter d’essayer les convaincre. Et c’est très juste, puisque nous savons que la majorité n’est pas à convaincre (et fort heureusement) puisque 10 à 15% de la population mondiale suffit.

      • Tenez, si vous voulez jetez un œil, bon ça ne dure que 6 minutes, la vidéo de Terrene Trash clôture la définition du BdB = Blaireau de Base comme l’avait définit Robert Gill de 2ccr ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/01/21/quest-ce-quon-se-souhaite/
        Et perso, je n’adhère pas à cette injonction qui nous est faite de s’abonner à ci, ou çà !
        On fait se qu’on veut, quoique en ce moment c’est plutôt ce qu’on peut, et on peut peu ! Cependant il dit une chose très juste, Terrene, ce n’est pas une question de force physique, ça passe par l’esprit, et notre prise de décision dans nos têtes et avant toute chose !

  3. J’ai procédé à la MàJ de ce billet du 21/12/2015 d’une analyse de PCR, avec cette toute dernière traduction ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2015/12/27/maj-au-04-03-18-et-toujours-aucune-raison-de-se-rejouir-meme-avec-donald-en-potus/

    Voltigeur, du site Les Moutons Enragés, m’ayant refilée une illustration qui correspond bien à l’affirmation des Natifs et Nations premières à propos de l’ère Trump, je n’ai pas manqué de l’utiliser.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.