Résistance dans l’histoire… Kronstadt la rouge contre le communisme autoritaire d’état, appendice du capitalisme d’état

Note de Résistance 71: Lorsque les auteurs parlent ici de “communistes” et de “communisme”, ils se placent dans le contexte qui est le leur en 1921 et accusent les marxistes-léninistes, le bolchévisme et leur terrorisme du capitalisme d’état, qui n’a de “communiste” que le nom alors qu’il n’est qu’un des outils du contrôle oligarchique de la société, le côté face de la même pièce capitaliste et de contrôle étatique.

Le communisme invoqué par les insurgés de Cronstadt est bien évidemment radicalement différent et embrasse le concept anarchiste de société sans et donc contre l’État, la division et la coercition.

 

 

Pourquoi nous combattons

Les insurgés de Kronstadt

Izvestia de Kronstadt / Nouvelles de Cronstadt du 8 mars 1921

 

Après avoir mené à bien la révolution d’octobre, la classe ouvrière espérait avoir réalisé son émancipation. Mais il en résulta un asservissement encore plus profond de la personne humaine.

Les usurpateurs communistes s’emparèrent du pouvoir policier et gendarmesque de la monarchie et, au lieu d’accorder la liberté au peuple, lui inspirèrent la crainte constante de tomber entre les mains de la Tchéka, dont les salles de torture dépassent en horreur celles de l’administration gendarmesque du régime tsariste. Les baïonnettes, les balles, les ordres grossiers des opritchniki de la Tchéka, voilà ce que ses années de souffrance et de lutte ont valu au travailleur de Russie soviétique.

Le glorieux emblème de l’État ouvrier -la faucille et le marteau- les autorités communistes lui ont substitué la baïonnette et le barreau de prison, pour assurer la perpétuation de la vie tranquille et insouciante de la nouvelle bureaucratie de commissaires et de fonctionnaires communistes.

Mais il y a plus infâme et plus criminel, la servitude morale que les communistes ont inaugurée : ils se sont emparés du monde intérieur des travailleurs pour les contraindre à penser en termes communistes. Avec l’aide des syndicats bureaucratisés, ils enchaînent les travailleurs à leur poste, de sorte que le travail n’est plus une joie mais une nouvelle forme d’esclavage.

Aux protestations des paysans, qui s’expriment par des soulèvements spontanés, et des ouvriers que leurs conditions de vie poussent à la grève, ils répondent par les exécutions de masse, le bain de sang, surpassant même les généraux tsaristes.

La Russie des travailleurs, la première à avoir brandi le drapeau rouge de l’émancipation du travail, est noyée dans le sang des martyrs de la domination communiste. C’est dans cette mer de sang que les communistes ont englouti tous les serments glorieux, tous les mots d’ordre lumineux de la révolution des travailleurs.

Les choses n’ont pas cessé de se préciser et aujourd’hui, il est clair que le parti communiste russe n’est pas le défenseur des travailleurs qu’il prétend être.

Les intérêts des travailleurs lui sont étrangers. S’étant emparé du pouvoir, il n’a plus qu’une seule crainte : le perdre et c’est pourquoi il croit que tous les moyens lui sont bons : calomnie, violence, fourberie, assassinat, vengeance sur la famille des rebelles. Les travailleurs ont assez souffert ; leur patience est à bout. Çà et là, la lutte contre l’oppression et la violence allume dans le pays l’incendie insurrectionnel. Les grèves ouvrières se sont multipliées mais les agents de l’Okhrana bolchevique veillent ; ils ont pris toutes les mesures pour prévenir et réprimer l’inévitable troisième révolution.

Elle n’en est pas moins venue, oeuvre des travailleurs eux-mêmes.

Les généraux du communisme voient bien que c’est le peuple qui s’est dressé, convaincu que les idées du socialisme ont été trahies. Ils tremblent pour leur peau, convaincus qu’on n’échappe pas à la colère des travailleurs ; mais ils n’essaient pas moins, avec l’aide de leurs opritchniki, de terroriser les rebelles avec leurs prisons, leurs pelotons d’exécution et autres atrocités.

Mais la vie sous le joug communiste est devenue plus terrible que la mort. Révoltée, la population laborieuse comprend qu’il n’y a pas de moyen terme dans la lutte contre les communistes et le nouveau servage qu’ils ont instauré.

Il faut aller jusqu’au bout.

Ils font semblant de faire des concessions : à Petrograd, les barrages routiers ont été levés dans la province et 10.000 000 de roubles-or ont été débloqués pour l’achat de vivres à l’étranger. Mais ne vous laissez pas tromper, derrière l’appât se cache la main de fer du maître, du dictateur qui se promet de se repayer au centuple une fois que ses concessions auront ramené le calme.

Non, il n’est pas de moyen terme.

La victoire ou la mort Cronstadt-la-rouge donne l’exemple, terreur des contre-révolutionnaires de droite et de gauche. Ici s’est accompli un nouveau pas en avant de la révolution.

Ici s’est levé le drapeau de la révolte contre les trois années de violence et d’oppression communistes qui laissent loin derrière elles les trois cents ans du joug monarchique.

Ici, à Cronstadt, nous avons posé la première pierre de la troisième révolution qui fera sauter les dernières entraves des masses laborieuses et ouvrira toute grande la voie nouvelle de la créativité socialiste.

Cette révolution nouvelle fera lever les masses laborieuses d’orient et d’Occident en servant d’exemple de la construction socialiste nouvelle opposée à la « créativité » de la bureaucratie communiste. Les masses laborieuses de l’étranger verront de leurs yeux que tout ce qui s’est créé ici jusqu’à aujourd’hui, au nom des travailleurs et des paysans, n’était pas le socialisme.

Sans coup férir, sans qu’une goutte de sang ait été versée, le premier pas a été franchi. Les travailleurs ne veulent pas de sang. Ils ne le verseront que réduits à l’autodéfense. Malgré tous les agissements scandaleux des communistes, nous saurons nous contenter de les isoler de la vie publique pour que leur propagande maléfique et mensongère ne gêne pas notre œuvre révolutionnaire.

Les ouvriers et les paysans ne cessent d’aller de l’avant, laissant derrière eux l’Assemblée constituante et son régime bourgeois, la dictature communiste, sa Tchéka et son capitalisme d’État dont le nœud coulant, passé au cou des masses laborieuses, menace de les étrangler.

Le bouleversement actuel offre enfin aux travailleurs l’occasion d’élire des soviets libres qui fonctionneront en dehors de toute pression partisane et de refondre les syndicats bureaucratisés en associations libres d’ouvriers, de paysans et de travailleurs intellectuels.

Le club policier de l’autocratie communiste a enfin volé en éclats.

13 Réponses vers “Résistance dans l’histoire… Kronstadt la rouge contre le communisme autoritaire d’état, appendice du capitalisme d’état”

  1. c’est toujours l’oncle Sam ,ou qu’il soit ,aux USA ou bien en Europe ou bien en Russie.Les mêmes têtes qui ont fait la révolution,sous des idées différentes la révolution Américaine -Européenne pour le peuple,et encore la plus forte de Marx tous les ouvriers (juifs) du monde qu’ils se trouvent sous l’opprimant ,il faut qu’ils combattes (unissez vous)pour arriver ou ils sont aujourd’hui .Moi je ne fais pas la différence entre les USA et les Russes,les dirigeants du pouvoir à la tête des deux nations sont les mêmes (le lobby juif)leur rôle c’est de créer la peur et les conflits.Les monarchies ont progressé honnêtement par la richesse de leur bien,et non pas ces bandes de voyous.

    • Non les monarques sont les mêmes voyous. Tout le système de domination par la DIVISION doit disparaître pour être remplacé par la société des sociétés, seule solution viable pour une humanité réconciliée avec l’harmonie au-delà de l’antagonisme et dans la complémentarité.

      • Mais le socialisme est une preuve d’échec.Dans notre création il y a des degrés ,(intelligence,dynamisme ,imagination,prévoir….)on est pas sorti du même moule.Par exemple si on ne force pas à travailler ,le monde du travail disparaîtra ,on à besoin de ces gens qui commandes pour pousser la production .Vous ne pouvez pas supplier ou convaincre les gens gentiment de travailler,il faut une motivation qui sera rude et convaincante ,et pourquoi on parle des féodales et des élites???

        • le socialisme/communisme à l’origine la question c’est l’égalité des conditions matérielles d’existence.

          pain, paix, liberté. les fourmis sont des sociétés anarcho-socialistes! 🙂

          le travail? une bonne partie des emplois peuvent et doivent être remplacés par les machines, et partager le travail, donc réduction du temps de travail.

          3×8 c’était 8 heures de travail, 8 heures de repos et 8 heures de loisir ; un jour ce sera 3 jours de travail pour 5 jours de repos.

          combien existent-ils d’emplois dits alimentaires?

          avant, il fallait être bien portant et ne pas travailler pour ‘montrer’ que l’on appartenait aux classes supérieures de la société ; les pauvres travaillaient et ne mangeait pas leur content ;

          maintenant, cela fait bien de dire que l’on travaille 50 heures par semaine, 70heures pour certains emplois comme les médecins hospitaliers ou autres, il faut être le plus mince possible ; de l’autre côté les pauvres avec ou sans qualification professionnelle sont au chômage lorsqu’ils n’ont pas la chance d’être des travailleurs pauvres, ou exploités ; et l’obésité touche (est prévalent?) surtout chez les plus pauvres (est-ce qu’il y a ce que l’on appelle une corrélation?)

        • Le socialisme demeurera un échec tant qu’il restera cantonné dans la société de la division qu’est la société étatique qu’elle soit séculière ou religieuse.
          Il ne PEUT PAS y avoir de socialisme avec l’État, c’est IMPOSSIBLE, c’est une impossibilité structurelle. Il faut donc en sortir, totalement en sortant du cercle vicieux de la division où l’antagonisme nous enferme…
          A lire pour mieux comprendre: « Manifeste pour la société des sociétés ».

  2. Ici en Algérie on est passé par le chemin socialisme ,résultat les malins au travail dépendaient sur les plus forts au travail comme résultat les plus forts avec le temps (ils pensent et analyses,pas comme les fourmis) ils se sent des imbéciles travaillaient plus que les autres et la chaîne de production diminuera et on ferme les usines qui portaient les plus grandes marques comme un peu en France(Brandt,…)La solution c’est divine, une récompense d’un DIEU tout puissant qui nous promet prospérité(travailler pour aider les pauvres et avoir une récompense du DIEU,santé ,argent(main invisible Adam Smith),sur terre et une vie éternelle après la mort.

    • Il n’y a certainement pas de « solution divine »… La simple idée d’un dieu impose une division de fait, une soumission à des diktats établis par des humains par le moyen de la mythologie. La raison dans le meilleure des cas nous impose la neutralité parce que personne n’en sait absolument rien. De fait, dire qu’il y a une vie après la mort est un non-sens, tout comme de dire qu’il n’y en a pas. Personne n’en sait rien, cela n’est que du domaine de la CROYANCE. Donc laissons ce sujet hors de la discussion parce qu’il n’est pas du domaine de la raison.
      Ce qui est sûr, c’est que comme le disait un grand humoriste français, que vu l’état des choses, on peut sincèrement se demander s’il y a une vie avant la mort ?… 🙂 Il parle bien sûr de la vie dans son sens plus que dans sa réalité biologique, car sur un plan strictement biologique, la réponse est évidente.
      La quête du bonheur et sa réalisation est ici et maintenant, pas dans un tout à fait hypothétique « au-delà »…
      En cela, le recherche de la société des sociétés est universellement légitime.

  3. arnarchie anti Etat Says:

    c’est quoi le travail?

    travail dans l’industrie ou travail dans l’agriculture?

    le travail dans l’industrie c’est pour les multinationales qui veulent coloniser la planète, normal qu’ils forcent les 99%, vu que personne n’aime les multinationales qui polluent les terres (une entreprise pollue les terres agricoles en Algérie http://www.lematindz.net/news/24961-tosyali-algerie-pollue-des-terres-agricoles-en-toute-impunite-a-oran-video.html ) et ne travaillent que parce que les multinationales possèdent les moyens de production (accaparent les terres).

    En algérie, les agriculteurs travaillent sans patron. Ils n’ont pas besoin de patron pour vivre, pour faire de beaux fruits, et de beaux légumes.

    Cela rend fou de jalousie la France et les USA.

    Les collabos de la France et des USA au pouvoir en Algérie veulent voler les terres des algériens pour les donner à des français et américains

    les français réclament des terres agricoles au ministre de l’agriculture d’algérie https://www.ladepeche.fr/article/2001/10/15/175220-les-agriculteurs-francais-d-algerie-defendent-leurs-interets.html

    l’algérie nationalise des terres agricoles pour les donner aux colons français
    http://www.algerie-focus.com/2012/12/algerie-des-anciens-colons-francais-recuperent-leurs-biens-nationalises/

    350 000 hectares ont déjà été volés aux agriculteurs algériens au cours des 2 dernières années pour les donner aux colonisateurs américains et français
    https://www.farmlandgrab.org/post/view/25769-algerie-decheance-des-exploitants-de-terres-non-cultivees-les-francais-et-les-americains-arrivent
    https://www.farmlandgrab.org/post/view/27058-algerie-350-000-hectares-de-terres-agricoles-ont-ete-attribues-aux-investisseurs-en-2-ans

    Le ministre de l’Algérie de l’agriculture veut voler les terres des algériens pour les donner aux entreprises occidentales colonisatrices
    https://www.farmlandgrab.org/post/view/27627-algerie-les-terres-agricoles-non-exploitees-seront-recuperees

    les USA veulent voler les terres des algériens:

    Les américains cultiveront du blé et du maïs en Algérie
    Plus de 25 mille hectares de terres agricoles d’algérie ont été concédés à des entreprises américaines
    http://www.algerie-focus.com/2016/10/agriculture-americains-cultiveront-ble-algerie/

    la France coloniale veut polluer les terres agricoles d’Algérie avec les gaz schistes avec Total qui a attaqué en justice l’Algérie en 2016https://www.alg24.net/le-groupe-francais-total-attaque-lalgerie-en-justice/ pour forcer l’Algérie à accepter l’exploitation de gaz schiste sous son sol, menaçant les nappes phréatiques.
    http://multinationales.org/L-Algerie-relance-le-gaz-de-schiste-avec-Total

    les collabos de l’Etat français en Algérie veulent donner 200 000 hectares de terres aux entreprises étrangères https://www.farmlandgrab.org/post/view/27500-algerie-le-gouvernement-veut-exploiter-toutes-les-terres-agricoles-du-pays-premier-ministre et font augmenter le nombre d’églises en algérie https://www.christianophobie.fr/breves/algerie-les-eglises-ne-cessent-de-se-multiplier,

    tout le monde est d’accord que seule l’anarchie est la solution pour protéger l’environnement contre les multinationales et la souveraineté alimentaire des peuples, car la nationalisation des terres c’est pour les donner aux riches comme le montre magnifiquement l’article de résistance 71 au dessus:

    Les militants anti-gaz de schiste d’Algérie répondent au premier ministre Ouyahia

    “Nous ne sommes manipulés par personne”
    http://www.algeria-watch.org/fr/article/eco/gaz_schiste/militants_repondent.htm

    en algérie, les terres agricoles sont confisqués par les étrangers, et le reste pollué par le gaz schiste.

    Sans compter les essais nucléaires de La France sur l’Algérie en 1962 qui ont causé des cancers à 21% de la population
    http://www.wikistrike.com/article-essais-nucleaires-fran-ais-en-algerie-plus-de-21-des-femmes-atteintes-de-cancer-123523272.html

    En 1962, un accord donne encore à la France le droit, pour 4 ans, d’occuper un bout de Sahara, à Reggane. Elle continuera d’y mener ses expérimentations nucléaires jusqu’en 1966. Ce jour là, est prévu le deuxième essai nucléaire souterrain, baptisé du nom de code Bérylhttps://www.franceinter.fr/emissions/le-zoom-de-la-redaction/le-zoom-de-la-redaction-15-mars-2007

    Donc arrêter de parler de travail quand c’est juste pour parler des multinationales.

    Les humains ont cultivé leurs terres pendant 3000 ans avant la construction de ces stupides Etats Nations pyramidales, et continueront à le faire sous l’anarchie pendant 3000 ans encore.

  4. pour me présenter un petit peu,je suis agriculteur à Constantine,les terres de mes ancêtres ,production animaux,blé dur ,blé tendre,poix chiche ,fourrage,)je vise l’avenir pour revenir à l’agriculture classique pas de pétrole,mais les vaux et leurs fumiers .Je suis contre ces compagnies qui font du magique pour l’escroquerie ,mais leur produit prouve qu’il ne donne que des maladies à la terre.La terre est vivante elle nous sent quand on est en face d’elle ,elle aime pas les produits qui ne sont pas sains.Je disais toujours en face des agriculteurs qu’un jour vous allez me trouver avec des vaux et une charrue ,et on verra qui va arriver en premier moi avec mes vaux ou vous avec vos tracteurs( j’aurai la vitesse et le rendement consommable ,pas d’engrais ,moins de dépense,pas de maladies(humain ,animal,herbe),Moi je pense que le monde d’aujourd’hui il est à sa fin.On doit changer de cap.

  5. Candide Says:

    Anarque de naissance, je trépasserai anarque.

  6. Candide Says:

    le joli trait d’humour

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :