Résistance au colonialisme: Pourquoi les scientifiques doivent boycotter Israël

Les raisons pour les scientifiques de boycotter Israël

 

Ricardo Vaz

 

9 février 2018

 

Source: http://www.chroniquepalestine.com/raisons-scientifiques-doivent-boycotter-israel/

 

La Rencontre internationale pour la science en Palestine, organisée récemment à Cambridge, au Royaume-Uni, par l’organisation Scientists for Palestine, était consacrée à exposer la réalité en Palestine en matière d’enseignement supérieur et de recherche, et à intensifier les efforts pour y développer la science.

La réunion a su réfuter l’idée que l’on puisse parler de science (ou de quoi que ce soit) en Palestine sans mentionner l’occupation.

Les témoignages des participants palestiniens, en personne et à distance, brossent un tableau clair de l’impact de l’occupation sur l’éducation et la recherche scientifique. Des barrage militaires étouffant les déplacements, aux raids la nuit dans les dortoirs des étudiants, en passant par les fermetures arbitraires des universités, il est clair que l’occupation est le principal obstacle au développement de la science dans les institutions palestiniennes.

La situation est encore pire dans la bande de Gaza assiégée, où il n’y a que quelques heures d’électricité par jour et où il est presque impossible d’importer quoi que ce soit, et encore moins de s’équiper pour la recherche scientifique.

Des étudiants de Gaza ont également raconté leur agonie pendant les mois d’attente pour une ouverture du terminal de Rafah, afin de poursuivre leurs études à l’étranger et risquant de perdre ces opportunités.

Inévitablement, l’une des questions discutées lors de cette réunion était le boycott académique d’Israël et la (non) neutralité de la science.

Les scientifiques pour la Palestine n’ont pas pris de position officielle sur le boycott universitaire. En raison de la récente répression du gouvernement israélien contre des individus affiliés à des groupes soutenant la campagne de Boycott, de Désinvestissement et de Sanctions (BDS) pour les droits des Palestiniens, une position publique pourrait miner leurs efforts pour organiser des activités en Palestine.

(Note: la campagne de boycott et les arguments qui la défendent sont brillamment expliqués dans ce document.)

Rejet de la normalisation

La communauté scientifique, en particulier dans les sciences dites « dures », se targue de ne pas prendre de raccourcis dans la quête pour dévoiler les mystères les plus profonds de l’univers.

Interrogez n’importe quel physicien théorique sur la désintégration de particules chargées, et il sera heureux d’expliquer comment une anomalie quantique est ce qui permet un processus de désintégration en deux photons.

Mais posez-leur des questions sur la Palestine et il y a de fortes chances que vous entendiez que la question est « trop compliquée », avec une inclinaison peut-être un peu trop orientaliste à propos des Arabes, de l’Islam ou des deux.

Mais même ceux qui sont informés au-delà des généralités peuvent être réticents à prendre position ou à approuver la campagne de boycott. Le monde de la recherche scientifique est caractérisé par une concurrence et une exploitation impitoyables, en particulier aux niveaux des chercheurs et laboratoires, et très peu d’entre eux sont prêts à mettre en péril leur carrière et leurs possibilités de financement en prenant position sur la Palestine. L’exemple doit venir d’un niveau institutionnel ou de ceux qui disposent d’une sécurité d’emploi.

On nous dit que la communauté scientifique, au lieu de promouvoir les boycotts, devrait construire des ponts et que le reste suivra.

Mais cela suppose que des décennies d’occupation coloniale, de nettoyage ethnique et d’abus des droits de l’homme peuvent se résumer à un problème de peuples différents qui ne se parlent pas. Bien sûr, ce qui est en train d’être construit ce ne sont pas des ponts, mais de petites bulles où tout semble harmonieux tant qu’on ne regarde pas à l’extérieur de la bulle.

Le mot clé ici est « normalisation« . L’existence actuelle d’Israël en tant qu’État colonial et colonisateur, auquel le droit international n’est pas appliqué, repose largement sur sa projection de lui-même comme une démocratie libérale moderne, de haute technologie et de type occidental.

Des conférences prestigieuses et des projets scientifiques conjoints, que ce soit au nom de l’avancement de la science ou de la construction de ponts, contribuent à cimenter ce récit.

Les boycotts peuvent être extrêmement efficaces, et la réaction israélienne en panique, face au mouvement BDS, en témoigne.

Une campagne de boycott bouleverse les fondements mêmes de l’image policée qu’Israël veut projeter, et force des gens qui autrement ne seraient pas enclins à regarder derrière le rideau, à découvrir la réalité macabre du nettoyage ethnique, des bombardements réguliers et des violations sans fin des droits de l’homme.

Une version renforcée de l’apartheid

Il n’y a pas si longtemps qu’existait le boycott académique contre l’apartheid en Afrique du Sud (qui a coïncidé avec des boycotts culturels et sportifs).

Les Nations Unies ont même adopté des résolutions pour l’appuyer. Je ne doute pas que beaucoup de personnes qui aujourd’hui contestent ou s’opposent à un boycott académique d’Israël auraient avec plaisir embrassé le boycott de l’Afrique du Sud.

Pourtant, la version israélienne de l’apartheid n’est pas du tout mise en retrait par son prédécesseur sud-africain.

Israël bénéficie du soutien inconditionnel de la première superpuissance mondiale – qui a fini par abandonner même son soutien à l’Afrique du Sud – et d’un puissant lobby qui domine les congrès, les parlements et les comités de rédaction.

Il aurait été absurde de suggérer que ce qui était alors nécessaire en Afrique du Sud, c’était une collaboration scientifique entre les institutions de l’apartheid et les bantoustans. Remplacez l’Afrique du Sud par Israël, et les bantoustans – les « homelands » indépendants et gouvernés par les noirs, établis par le régime d’apartheid – avec les territoires occupés (semblables aux bantoustans), et cela reste une absurdité.

Le fait est que la science, comme toute autre activité humaine, n’est pas neutre, que l’on en soit conscient ou non. Et si les scientifiques souhaitent être solidaires avec leurs homologues palestiniens, ils devraient alors entendre leur opinion à ce sujet, qui est massivement en faveur du boycott universitaire et contre toute collaboration impliquant des institutions israéliennes. Sinon, toute idée d’aide à la science en Palestine n’est qu’un exercice charitable, enraciné dans une mentalité de sauveur occidental.

En fin de compte, les campagnes de boycott, que celui-ci soit purement académique ou à plus large échelle – comme la campagne BDS – ne seront pas seules à apporter justice et liberté aux Palestiniens. Le rôle clé sera joué par le peuple palestinien lui-même.

Mais la communauté scientifique doit comprendre qu’elle a un rôle à jouer et les boycotts se sont révélés efficaces dans la lutte contre l’apartheid, tant dans ses incarnations sud-africaines qu’israéliennes, et contre la normalisation de son existence.

15 Réponses vers “Résistance au colonialisme: Pourquoi les scientifiques doivent boycotter Israël”

  1. Ah, il était temps !
    Ce silence assourdissant des « scientifiques » était proprement incompréhensible, de notre point de vue…
    Car on comprend bien, que dans cette « communauté » ceux qui ne vont pas dans le sens de la doxa, sont éliminés (et le plus possible, physiquement)…

  2. Tenez, sur RI ; La France franchit une nouvelle étape dans le délire anti-boycott et la violation de la liberté d’expression
    Depuis plusieurs années, les gouvernement français successifs se sont illustrés par l’outrance de leur politique vis-à-vis des militants qui s’opposent à la politique d’Israël en pratiquant et en préconisant le boycott. Quelques personnalités – comme l’ancien premier ministre “socialiste” Manuel Valls, ou Gilles Clavreul, ex-délégué interministériel à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme (Dilcra) ou Emmanuel Macron lui-même – s’illustrent particulièrement par des raisonnements absurdes assimilant toute critique d’Israël à de l’antisémitisme, tandis que d’autres, comme les anciens Gardes des Sceaux (ministre de la Justice) Christiane Taubira et Jean-Jacques Urvoas se débattent comme ils peuvent avec leurs contradictions : en théorie pour la liberté de boycotter et d’inciter au boycott, ils se sont soigneusement abstenus de mettre leurs actes en concordance avec leurs opinions quand ils étaient en position de le faire ► https://reseauinternational.net/la-france-franchit-une-nouvelle-etape-dans-le-delire-anti-boycott-et-la-violation-de-la-liberte-dexpression/

    C’est bien parce qu’appeler au Boycott total est un moyen sûr de stopper net l’oligarchie régnante…

  3. université=universel pas sélection Says:

    « Les témoignages des participants palestiniens, en personne et à distance, brossent un tableau clair de l’impact de l’occupation sur l’éducation et la recherche scientifique. Des barrage militaires étouffant les déplacements, aux raids la nuit dans les dortoirs des étudiants, en passant par les fermetures arbitraires des universités, il est clair que l’occupation est le principal obstacle au développement de la science dans les institutions palestiniennes. »

    Israel veut empêcher les palestiniens d’étudier dans les universités.
    Tout comme La France veut empêcher les prolétaires d’étudier dans les universités, avec la loi de la sélection, seuls les élus par le MEDEF (grand oral du bac de 15% supervisé par un membre du MEDEF) aura le droit d’étudier à l’université.

    Ce qu’ils ont peur plus que tout, c’est que les masses accèdent au savoir scientifique. Si vous voulez savoir pourquoi, regardez ici http://www.syti.net/Targets.html

  4. Je termine ici mon commentaire entamé sur l’articlé précédent…

    Il n’est pas suffisant de dénoncer l’etat d’ Israël…

    Vous ne pourrez faire tomber le christianisme…

    Que parce que vous avez l’aide du judaïsme…

    Quand le christianisme sera tombé…

    Qui vous aidera à faire tomber l’islam…

    Si ce n’est le judaïsme…

    Quand l’islam sera tombé…

    Qui vous aidera à faire tomber le judaïsme…?

    Dans ce long commentaire…dans l’article précédent…
    Je me suis appuyé sur des paroles de Jésus-Christ.

    Sachez que Poutine vient de faire passer une loi qui interdit de le faire en Russie.

    …A l’initiative du président russe Vladimir Poutine, la Douma (le parlement russe) a légiféré une loi interdisant des commentaires « déformants et/ou extrémistes » sur la Bible…

    http://www.juif.org/antisemitisme-juif/210260,poutine-lance-une-nouvelle-loi-contre-l-antisemitisme.php

    Vous vous trompez d’ennemi.

    • Non, l’ennemi de l’humanité est ce qui la divise: la division politique initiale de la société, donc ses outils étatique, religieux et par dérive économique. La trilogie mortifère. Ton christ (en admettant une seconde qu’il ait existé…) luttait contre ça aussi puisqu’il est dit qu’il ne voulait pas créer d’église. Nous sommes (devrions être) des alliés de raison. Wampum deux rangées, pas d’interférence dans votre mythologie et vous ne nous saoûlez pas avec, la vie pourrait être cool.. 😉

  5. Nous ne pouvons être des alliés de raison…
    Car ta raison libertaire amène cela :

    • tu passes du coq à l’âne, tu arranges les choses comme ça t7arrange…
      tout ce que tu montres n’est que de la dérive et de l’aliénation issues d’un système complètement au bout du rouleau.
      Tu peux passer des jours à pointer les turpitudes du système, ça ne changera rien.

      Lis: « Manifeste de la société des sociétés ». C’est notre pensée politique. Si tu veux en discuter, tu questionnes en référant à la page et au passage du texte. En biblio tu as des textes fondamentaux auxquels tu peux aussi te référer.

      Sur ce sujet on est dispo. On ne l’est plus pour rabâcher les mêmes choses sur les photos ou vidéos que tu balances et qui n’ont rien à voir avec ce qu’on dit ou soutient. Tu sautes partout comme une puce excitée, calme-toi, respire un grand coup, essaie d’envisager de sortir de la boîte à intox, tu verras on est mieux dehors, y fait plus clair… et on respire mieux. 😉

      • « tu verras on est mieux dehors, y fait plus clair… et on respire mieux. 😉 »

        Tes petits enfants et arrière-petits-enfants en diront ils autant…?
        Remarque…qui sait…?
        Entre leurs cinq prières quotidiennes…

        • Attends… la boîte c’est les « 5 prières quotidiennes », plus pour toi sûrement, quand on en est sorti, on peut plus y retourner.
          Ton raisonnement est le suivant: Nous, chrétiens étions la minorité dominante, le vent tourne, mieux vaut tout faire pour rester en haut, parce ce que vu ce qu’on a fait au monde depuis des siècles, l’humanité est quelque peu énervée à notre égard…

          Il est vrai que tu peux pas mal prier ton barbu pour que ceux que nous avons opprimés et massacrés pendant des générations soient plus cléments avec nous que nous ne l’avons été avec eux…
          C’est pour cela que tant qu’on reste dans l’antagonisme, chacun ne peut récolter que la tempête du vent qu’il a semé.
          L’islam en est à son XVème siècle d’existence, on en étions nous religieusement au XVème siècle, l’horreur et la dictature absolue de droit divin 😦 ça leur passera, tout ça passera, et tombera aux oubliettes. C’est en l’Homme qu’il faut croire, parce que lui … il est vrai, fourvoyé, perfectible, certes, mais vrai.

          • A propos de votre haine légitime de l’institution chrétienne…
            Mais de votre rejet illégitime de Jésus-Christ…

            Je répète…

            L’ancien testament ne s’adressait pas aux Chrétiens du nouveau testament…
            Car l’ancien testament était ethno centré…
            C’est par lui que certains se croient les élus et que par extension les autres ne le sont pas et que par conséquent ils doivent être dominés.
            Le Christ est venu donner une nouvelle alliance aux hommes et de nouveaux préceptes s’ajoutant aux lois mosaïques.
            (Je connais Ashraf Ezzat)
            C’est parce qu’il y a eu trahison dès l’origine de l’instauration de l’institution que les exactions ont pus être commises sous couvert de La Croix.
            Ils ont fait passer le dieux vengeur sanguinaire d’Israël pour le Père du Christ.

            D’autant qu’il avait dis ça…

            Jean 12, 44 – 50

            Jésus, affirmait avec force : « Celui qui croit en moi, ce n’est pas en moi qu’il croit, mais en celui qui m’a envoyé ;
            et celui qui me voit voit celui qui m’a envoyé.
            Moi qui suis la lumière, je suis venu dans le monde pour que celui qui croit en moi ne demeure pas dans les ténèbres.
            Si quelqu’un entend mes paroles et n’y reste pas fidèle, moi, je ne le jugerai pas, car je ne suis pas venu juger le monde, mais le sauver.
            Celui qui me rejette et n’accueille pas mes paroles aura un juge pour le condamner. La parole que j’ai prononcée, elle le condamnera au dernier jour.
            Car ce que j’ai dit ne vient pas de moi : le Père lui-même, qui m’a envoyé, m’a donné son commandement sur ce que je dois dire et déclarer ;
            et je sais que son commandement est vie éternelle. Donc, ce que je déclare, je le déclare comme le Père me l’a dit. »

            Mais il avait aussi dit ça…

            Jean 8. 43-45

            …Pourquoi ne comprenez-vous pas mon langage? Parce que vous ne pouvez écouter ma parole. Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu’il n’y a pas de vérité en lui. Lorsqu’il profère le mensonge, il parle de son propre fonds; car il est menteur et le père du mensonge. Et moi, parce que je dis la vérité, vous ne me croyez pas.…

            C’est par le Christ que l’on sait qu’il y a un bon Dieu…
            Et un dieu bon…et qu’il est toujours vénéré par les descendants des scribes et des pharisiens…c’est à dire…
            Les talmudistes d’aujourd’hui…

            Talmud Gittin 56b :
            “ Jésus a été envoyé en enfer, où il est puni en se faisant bouillir par l’excrément pour avoir moquer des Rabbins.”

            même si des rabbins disent que c’est pas vrai en disant ceci…

            Guitin 56b :
            « Ce n’est pas 56b mais 57a, on parle des pécheurs d’Israël qui sont effectivement punis en étant « bouillis dans de l’excrément » pour s’être moqué des paroles des Sages, mais on parle là-bas d’un certain homme, il n’est pas mentionné de qui il s’agit, il y a une petite note en bas qui dit qu’il s’agit de Bilam. »

            Jésus-Christ a été condamné par le sanhédrin et crucifié par les romains pour quelle raison…?
            Donc selon le Talmud…il est bel et bien en train de bouillir dans une marmite d’excréments.

            En faisant la révélation qu’il a faites…
            Est-ce que cela ne fait pas mécaniquement de lui…
            Le fils unique du Bon Dieu ?

  6. « L’ennemi de l’humanité est ce qui la divise… »

    Matthieu 10
    34Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre; je ne suis pas venu apporter la paix, mais l’épée. 35Car je suis venu mettre la division entre l’homme et son père, entre la fille et sa mère, entre la belle-fille et sa belle-mère;…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.