Résistance politique: De la nécessité de la révolution sociale (lettre de Kropotkine 1920)…

… et de l’usuelle fourberie des marxistes-léninistes/trotskistes, fossoyeur de la révolution sociale. (Résistance 71)

Cette lettre a été ajoutée à notre publication en deux parties de « L’inévitable anarchie » de Pierre Kropotkine par Jo de JBL1960 qui en un fait un superbe pdf:

Inevitable_anarchie_Kropotkine

 

Une lettre de Kropotkine

 

~Traduit de l’anglais par Résistance 71

 

Janvier 2018 ~

 

Introduction du journal Le Libertaire du 22 Juillet 1921:

Kropotkine a reçu la visite de bon nombre de délégués étrangers dans sa résidence des environs de Moscou. Il fut souvent trompé par leur qualité et beaucoup de visiteurs qui n’étaient juste que des socialistes, assumèrent l’étiquette d’anarchistes pour paraître devant lui.

L’un d’entre eux, le tchécoslovaque Hugo Sonnenschein a obtenu ces quelques lignes du grand théoricien anarchiste que Sonnenschein devait ramener à l’attention des révolutionnaires de son pays. Il fut l’un de ceux qui trompa Kropotkine sur qui il était. Il était bolchévique (NdT: marxiste-léniniste) et ainsi la lettre de l’auteur d’”Autour d’une vie”, les mémoires de Kropotkine révolutionnaire et de tant d’autres œuvres admirables, fut mise sous le boisseau pendant plus de 6 mois parce qu’elle ne chantait pas les louanges du régime bolchévique.

Nous n’en avons pris connaissance qu’il y a quelques jours (NdT: en 1921 donc, la lettre datant de 1920) et nous la publions dans l’espoir qu’elle sera lue par tous nos camarades et compagnons avec plaisir mais aussi avec profit.

Camarades et amis,

La dernière guerre a prouvé et ce sans plus l’ombre d’un doute, qu’il est absolument fou dans la société d’aujourd’hui d’espérer qu’un jour viendra où les guerres deviendront impossibles et ce tant que l’exploitation du travail par le capital et des nations moins développées par celles qui le sont plus continue d’exister. Aussi longtemps que durera cette exploitation, les guerres continueront de dévaster l’humanité et de museler son développement. La guerre de quatre ans (qui continue toujours) a confirmé une fois de plus ce que les socialistes de toutes les variétés ont répété avec insistance: Aussi longtemps que le capital pourra acheter la force de travail et s’enrichir du travail des autres, il y aura des guerres internes. Et ce qui est vrai pour les nations est aussi vrai pour la société des peuples. La nation qui précèdera les autres dans son développement économique (ou qui croira qu’elle précède), cherchera toujours à s’enrichir plus par la force des armes.

Dans les présentes conditions, les guerres reviendront et leur caractère comme nous l’avons vu récemment, sera de plus en plus cruel, de plus en plus abominable et de plus en plus désastreux pour les générations à venir. Sous ces conditions, le besoin de reconstruction profonde de la société sur de nouvelles bases, c’est à dire sur celles de la révolution sociale, devient de plus en plus évident et nécessaire. Même la bourgeoisie commence à le réaliser. C’est pourquoi il est absolument essentiel pour tous ceux qui sont intéressés en la reconstruction de discuter précisément des caractéristiques des changements de la structure de la société qu’il est question de mettre en place.

Jusqu’ici, les travailleurs n’ont eu que peu d’Intérêt pour ce type de discussion. Ils ne croyaient pas en la possibilité d’une révolution sociale. Ils doivent maintenant constater qu’ils avaient tort. La vie elle-même et par dessus tout la guerre ont imposé la reconstruction. La révolution sociale frappe à nos portes. De plus, comme vous l’apprendrez de vos délégués retournant de Russie, la tentative de révolution sociale jacobine (NdT: en l’occurence marxiste) qui s’est déroulée sur une grande échelle pendant près de trois ans maintenant n’a pas produit les résultats escomptés. Ils vont expliquer leur échec par la guerre qui fait toujours rage, mais la cause est bien plus profonde.

La révolution de novembre 1917 a cherché à établir en Russie un régime mixte de communisme autoritaire centralisé à la Gracchus Babeuf avec un collectivisme également centralisé à la Constantin Pecqueur, qui ont été popularisés en Europe depuis plus de 40 ans sous le nom de marxisme. Et cette tentative, devons-nous reconnaître, n’a certainement pas donné les résultats espérés.

La tentative d’établir un pouvoir hautement centralisé, imposant la révolution communiste par décrets et par une armée de bureaucrates, n’a pas réussi. Les vices habituels de chaque état centralisé grignote cette adninstration et le pouvoir dictatorial des employés-bureaucrates communistes, loin de soulager tous ces maux, ne font que les empirer.

Il est ainsi devenu évident que les travailleurs de l’Europe centrale et de l’ouest, particulièrement les latins, lorsqu’ils vont connaître les résultats de la révolution en Russie, devront voir à rechercher des moyens plus efficaces pour atteindre leurs buts. Déjà dans la première Internationale , lorsqu’ils étudiaient la question du comment construire la nouvelle société non pas en suivant des ordres en provenance du centre, mais par la construction du simple au plus complexe, en encourageant toujours les initiatives locales et individuelles, au lieu de la tuer avec une armée de fonctionnaires qui ne fait que mettre en pratique la volonté du centre du mieux qu’ils le peuvent. Ils étudièrent les “services publics dans la future société”, ils cherchèrent la solution aux problèmes par la socialisation de la production et de l’échange ; mais ils voulurent y parvenir non pas par l’avènement d’un état centralisé plus fort mais par la fédération de communes libres, par la décentralisation de la production et de l’échange et le réveil des groupes locaux de producteurs et de consommateurs.

L’expérience menée en Russie a confirmé le besoin de développer ces tendances à l’autonomie et au fédéralisme et c’est dans cette direction que sans aucun doute, les efforts des travailleurs se dirigeront dès qu’ils seront confrontés aux grandes et difficiles questions que doit confronter toute révolution, comme cela fut fait dans l’Internationale fédéraliste.

frères et amis de l’Europe occidentale, l’histoire a imposé une formidable tâche à notre génération. Il nous appartient de commencer à appliquer les principes du socialisme et de trouver des formes pratiques viables. Et il vous incombe de trouver et de développer de nouvelles structures pour une société où l’exploitation de l’Homme par l’Homme, ainsi que les classes sociales, auront disparu et dans le même temps, une société où, au lieu de la centralisation menant à l’oppression et à la guerre, se développera des milliers de centres de vie et forces constructrices dans l’association libre et les communes indépendantes.

L’histoire nous pousse dans cette direction.

Et bien, retroussons-nous les manches !

Brisons ces deux préjudices que sont le capital bénéfice et l’état providence ! Et dans nos groupes et nos congrès, dans nos syndicats et nos Communes, nous trouverons les éléments nécessaires pour construire une nouvelle société, la société du travail et de la liberté, libérée du capital et de l’État ainsi que du culte de l’autorité.

Pierre Kropotkine, Moscou, Août 1920

Source:

https://robertgraham.wordpress.com/2017/12/23/kropotkin-on-the-russian-revolution-2/

= = =

Lectures complémentaires:

Manifeste de la societe des societes

Nestor Makhno Anarchie dans la Revolution Russe

Leon_Tolstoi_Politique_et_Religion

L’anarchie pour la jeunesse

Errico_Malatesta_écrits_choisis

Bakounine_et_letat_marxiste_Leval

Sutton_Wall-Street_et_la_Révolution_Bolchévique

kropotkine_science-etat-et-societé

le-prince-de-levolution-Dugatkin

Appel au Socialisme (PDF)

Publicités

12 Réponses to “Résistance politique: De la nécessité de la révolution sociale (lettre de Kropotkine 1920)…”

  1. Il me semble que toutes ces lectures combinées devraient nous permettre de faire que 2018 soit l’Année Zéro d’une prise de conscience politique collective ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2018/01/04/linevitable-anarchie-une-lettre-de-pierre-kropotkine-version-pdf-n-43/

    Pour le moins nous permettre de vaincre l’inertie de départ, et bien sûr écrire la suite de l’histoire dans le réel car comme vous l’aviez dit, dans votre tout premier texte en nom collectif que j’ai mis en PDF « Que Faire ?… » dès 2010 : Il nous faudra quitter les claviers. Si notre interconnexion est nécessaire pour échanger, diffuser le plus possible nos idées et affuter notre réflexion, pour autant tout ce fera dans le réel et non dans le virtuel.
    Qu’on s’entraine le plus possible oui, c’est indispensable, sinon à se faire déboiter en 2/2.
    Jo

  2. AntiFrollo Says:

    Un méchant Claude Frollo est apparu (celui qui a essayé de violer Esméralda quand elle était isolé à la Cathédrale, mais qui a été sauvée par Quasimodo, contrairement à la petite palestinienne). Maintenant un journaliste Israélien appelle au viol de la petite palestinienne dans le noir sans caméra pour venger l’humiliation qu’elle aurait fait subir aux soldats israéliens (on ne sait même pas où elle est incarcérée). La petite a été arrachée par sa famille par l’armée israélienne en pleine nuit. https://oumma.com/appel-viol-dahed-tamimi-incarceration-membres-de-famille/

    Les martyrs du Nouvel Ordre Mondial se multiplient. Le Nouvel Ordre Mondial semble invincible.

    • Ce n’est qu’une illusion, il ne l’est pas: Il suffit de dire NON ! haut et fort, en masse et le cauchemar s’arrête. Il faut créer la conjoncture pour que ce NON massif intervienne.
      La question n’est pas de savoir SI ça se fera mais QUAND ?
      L’humanité possède une capacité de résilience hors du commun. Le temps ne joue plus pour le NOM, mais pour nous. Il essaie de sauver les meubles, en vain. Il sera écrasé par le tsunami de la révolution sociale qui nous dépassera tous sans exception.
      Ce n’est qu’une question de fenêtre d’opportunité.. tic tac, tic tac, tic tac… 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.