Nouvelle guerre de l’empire au Moyen-Orient: L’Iran explique comment ça va se danser à Macron et aux autres…

Pour les Gardiens de la Révolution Iranienne, pas question de désarmer le Hezbollah

“Macron est jeune et inexpérimenté”

 

Al Manar

 

24 novembre 2017

 

Source: http://french.almanar.com.lb/666576

 

Le chef des Gardiens de la Révolution iranienne (CGRI) a rejeté jeudi l’option d’un désarmement de l’organisation Hezbollah, soutenue par Téhéran et basée au Liban, ainsi que l’idée d’entamer des négociations sur son programme de missiles balistiques.

« Le Hezbollah doit être armé pour lutter contre l’ennemi de la nation libanaise qu’est Israël. Naturellement, ils (combattants du Hezbollah) devraient avoir les meilleures armes pour protéger la sécurité du Liban. Cette question n’est pas négociable « , a déclaré Ali Jaafari aux médias iraniens, cité par Reuters.

Le chef militaire a également salué le succès de l’axe de la résistance dans la région, saluant un « front de résistance » de Téhéran à Beyrouth et appelant Riyad à éviter de rentrer en confrontation avec celui-ci.

« Nous traitons directement de l’arrogance mondiale (Etats Unis) et Israël, pas avec leurs émissaires (…) c’est pourquoi nous ne voulons pas avoir de confrontation directe avec l’Arabie Saoudite », a-t-il déclaré.

« Tous les maillons du front de la résistance auront le même destin. Ces maillons sont plus qu’unis. Si Israël attaque un maillon, tous les autres maillons iront à son secours » , a indiqué aussi le chef du CGRI, cité par PressTV.

M.Jaafari a affirmé que son pays défendrait toutes les nations opprimées où qu’elles se trouvent et que dans les autres pays comme le Yémen, nos soutiens sont différents et nos aides se font à la demande du gouvernement du pays en question. Là-bas, au Yémen, le pouvoir est aux mains d’Ansarullah et nos aides se limitent à un soutien d’ordre moral et à des conseils.

Macron est « jeune et inexpérimenté »

Jaafari a en outre fustigé l’idée selon laquelle l’Iran devrait cesser ses essais de missiles, faisant allusion aux récentes déclarations du président français Emmanuel Macron qui avait souhaité que Téhéran clarifie « sa politique balistique qui apparaît comme non maîtrisée. »

« L’Iran ne négociera pas son programme défensif… il n’y aura pas de discussions à ce sujet », a-t-il ajouté, qualifiant le président français de « jeune et inexpérimenté. »

Sur un autre plan, Jaafari a également déclaré que l’Iran jouera un rôle actif dans la mise en œuvre de l’accord de cessez-le-feu en Syrie.

= = =

De Press TV, 23 Novembre 2017:

Le chef du CGRI a annoncé ce jeudi que la lutte contre Daech, cette grande menace pour l’islam, allait se poursuivre.

Le général de division Mohammad Ali Jafari, le commandement en chef du Corps des gardiens de la Révolutions islamique (CGRI), a déclaré aujourd’hui, jeudi 23 novembre dans une conférence de presse : « La victoire sur Daech n’est pas la fin à 100 % de Daech mais plutôt la fin de son règne et ce sont là deux choses différentes. […] Daech est présent de manière souterraine au sein de différents groupuscules dans divers pays comme l’Afghanistan et il constitue une menace pour l’islam. C’est pour cette raison même que nous mettons au menu de nos travaux la lutte contre ses complots. »

Le chef du CGRI a ajouté : « Nous avons une bonne préparation pour faire face à ces menaces et l’efficacité du front de la résistance a été prouvée sur le terrain. »

Jafari a affirmé que la RII défendrait toutes les nations opprimées où qu’elles se trouvent et que « dans les autres pays comme le Yémen, nos soutiens sont différents et nos aides se font à la demande du gouvernement du pays en question. Là-bas, au Yémen, le pouvoir est aux mains d’Ansarallah et nos aides se limitent à un soutien d’ordre moral et à des conseils ».

« Tous les maillons du front de la résistance auront le même destin. Ces maillons sont plus qu’unis. Si Israël attaque un maillon, tous les autres maillons iront à son secours », a indiqué aussi le chef du CGRI.

En réponse à la question du journaliste de Fars News concernant les récentes déclarations des Occidentaux sur la capacité balistique de l’Iran, Jafari a affirmé : « Vouloir engager des négociations sur la capacité balistique, nous mettons ça sur le compte de l’inexpérience et de la jeunesse du président français. Il comprendra lui-même très vite que ses efforts sont vains. »

« Le propre du Hezbollah est d’être équipé et armé devant l’ennemi juré de la nation libanaise qu’est Israël. Parce qu’il faut rappeler que la première cible des Israéliens, c’est bien le Liban. Et il est normal que le Hezbollah soit équipé des meilleures armes pour assurer la sécurité [des Libanais] et c’est un sujet qui ne prête même pas à discussion. Toute la nation libanaise, mis à part quelques petits groupuscules marginaux, défend le principe que le Hezbollah soit armé », a enfin expliqué le commandant en chef du Corps des gardiens de la Révolution islamique.

[Source: http://www.presstv.com/DetailFr/2017/11/23/543223/CGRI-insiste-sur-le-maintien-de-la-lutte-cDaech ]

17 Réponses to “Nouvelle guerre de l’empire au Moyen-Orient: L’Iran explique comment ça va se danser à Macron et aux autres…”

  1. Tenez, je me permets de vous coller cette vidéo en VOSTFR que peut-être connaissiez-vous déjà, et qui me semble utile car elle attaque de front le problème de reconnaissance des génocides, amérindiens, palestiniens (rappellez-vous le sketck de Dieudonné, le championnat de la victimisation) par les défenseurs du sionisme et dont se dissocient de nombreux juifs ;

  2. pas d’équivoque.. je vous le dis, vivement que l’Armée Arabe Syrienne les écrase! loyal comme un kurde!

  3. à moins que le document original soit un faux made in Damas ou Téhéran..

    à moins que la traduction ne soit pas honnête..

    • on ne peut pas répondre, on ne lit pas l’arabe. Si ce document est authentique et la traduction correcte, toujours la même question: qui décide ? Les assemblées populaires du Rojava conformément au CD ou les taupes de l’empire contrôlant un parti politique retourné et corrompu ?
      Il devient de plus en plus clair que le CD du Rojava a été trahi de l’intérieur sous influence exogène impérialiste.

      • anyway, cela arrive juste avant la conférence Syrie-Iran-Russie-Turquie. c’est un cessez le feu de 6 mois! bon, les kurdes du pkk ont beaucoup moins de batailles que l’Armée Syrienne depuis longtemps mais c’est j’imagine depuis Damas, un accord inacceptable..
        attention à ce que le pkk va prendre dans la tronche dès que la province d’Idlib sera dératisée..

        • Il ne faut pas tout mélanger, le PKK est en Turquie, au nord de la Syrie c’est son affilié le YPD, qui a été acheté par l’empire pour en faire le nouveau « clan mafieux à la Barzani ».
          Voici ce que vient de dire H. Nasrallah dans une allocution télévisée:
          « […] Nous allons devoir nous attendre, car c’est une hypothèse légitime, dans un futur assez proche, que des résidus de l’armée de l’EIIL/Daesh soient reformés en bataillons des SDF, qui sont dirigées, soutenues et maintenant commandées par les forces américaines en Syrie. »
          Le Hezbollah ne s’y trompe pas… 😉

          • n’empêche que, tous les kurdes en Syrie liés au pyd sont des kurdes issus du pkk exilés de turquie, refugiés en Syrie depuis les années 1970-1980.

            utiliser la fondation carnegie c’est moche, voyez à quoi vous m’forcer..

            un papier de mars 2012. à cette époque il ne passait plus rien, l’Armée Syrienne avait déjà détruit l’émirat islamique de baba hamr.

            http://carnegie-mec.org/diwan/48526?lang=en

            • mais ce descriptif n’est pas mal du tout en fait… et montre bien, très bien même la voie de sa corruption interne. Carnegie c’est la Rockefeller Foundation, idem, même gestion… Le fric de la corruption a suivi cette filière. A terme, le PYD a été acheté et retourné, il suffit de quelques pourris pour étendre la pourriture dans les branches maîtresses. Si la Carnegie ME s’y intéressait dès 2012, c’est que l’idée germait déjà.
              On ne le répètera jamais assez, l’État et ses partis politiques sont les rouages de la dictatures et le fil conducteur de toutes les corruptions.
              La question demeure: quid des assemblés populaires du Rojava ? que deviennent-elles ? Le parti est supposée leur rendre compte, ce sont elles qui sont supposées être souveraines… On doute qu’il en aille toujours ainsi depuis 2016 donc. Plus rien ne filtre du terrain, donc… la trahison du CD est effective.

Répondre à la Cariatide Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.