Communiqué pour le financement participatif au livre « Chronique de voyages en terre Lakota »

Nous sommes en contact avec Jean-Michel Wizenne depuis plusieurs années et respectons grandement son travail de terrain dans le domaine politico-culturel. Jean-Michel a beaucoup voyagé en terre amérindienne et y a forgé une grande connaissance faisant de lui une passerelle spirituelle entre nos deux mondes qui ne sont en fait qu’Un. Nous sommes particulièrement heureux de pouvoir peut-être contribuer à ce que sera son deuxième ouvrage. Musicien, essayiste, conférencier et être conscient n’ayant pas choisi la façon la plus facile de marcher.

Aidez-le dans ce projet, il en vaut la peine !

~ Résistance 71 ~

 

Levée de fonds participatifs pour le projet de livre “Chronique de voyages en terre Lakota”

 

Jean-Michel Wizenne

 

Octobre 2017

 

Dons au projet sur la page Gofundme:

https://www.gofundme.com/chronique-de-voyage-en-terre-lakota

 

Bonjour à toutes et à tous.

15 ans déjà depuis mon premier séjour chez les Lakota Sioux. Après un périple de 10 000 km en un mois, à moto et en solo, j’étais parti de Montréal pour traverser le Québec, l’Ontario, le Michigan, le Wisconsin, le Minnesota et enfin pour arriver sur la réserve de Rosebud dans le Dakota du Sud.

Je n’avais alors que 2 contacts. Le premier, un prisonnier du pénitencier maximum sécurité de Sioux Falls, avec qui j’entretenais une correspondance depuis des années. Le second contact était la tante de ce prisonnier. Elle vivait en territoire indien à 300 km à l’ouest de la prison.

Le but initial de ce voyage, était de répondre à l’invitation du groupe spirituel de la prison, et de participer aux cérémonies traditionnelles parmi les détenus Sioux.

A la fin de la journée de cérémonie, à l’heure du départ, un évènement singulier s’est produit, qui allait changer toute l’histoire, ou plutôt toute mon histoire. Un jeune détenu qui s’était faufilé entre les gardes, s’est précipité vers moi et avant de se faire ceinturer m’a crié la phrase suivante: « parle de nous, invite des gens à venir nous voir, c’est le seul moment où nous existons ». La seconde d’après,  je me retrouvais sur le parking de la prison, face au soleil, alors que je laissais derrière moi la lumière artificielle de cet immense bunker de béton, et les gens avec qui je venais de partager, chants, danses et prières.

Alors, la multitude d’évènements qui se sont déroulés ensuite lors de ce premier séjour, et toutes les émotions qui leur sont associées, ont été consignés soir après soir, dans ce qui me faisait office de seul confident durant ce voyage, à savoir un carnet de notes. .

Aujourd’hui, 15 ans après, sur la réserve, certains ont grandi, certains ont vieilli, et certains n’ont ni eu le temps de grandir ni de vieillir. Vous savez, une des premières choses que vous constatez quand vous enchainez les voyages en terre indienne, c’est que si le décor ne change jamais – la même carcasse de voiture, la même roulotte délabrée, la même baraque abandonnée, par contre, en ce qui concerne les gens que vous connaissez, que vous côtoyez, et surtout quel que soit leur âge, enfants, adolescents, adultes ou anciens,  vous n’êtes jamais sur de les retrouver en vie.

C’est la raison pour laquelle aujourd’hui, avec toutes les connaissances acquises par les expériences vécus lors de mes nombreux autres voyages, ayant beaucoup appris sur l’histoire politique des réserves indiennes avec les anciens, avec des historiens et philosophes amérindiens,  et aussi étant familiarisé avec leur culture, leurs mœurs et de leur vision du monde, j’ai décidé de reprendre toutes ces notes, et de les enrichir de toutes les connaissances acquises, et aussi d’y ajouter l’histoire passée et présente de toutes ces personnes qui font maintenant parties de ma seconde famille.

Alors pourquoi ? Eh bien par ce qu’aujourd’hui,  je me sens émotionnellement prêt et en mesure de le partager de la meilleure façon possible. Je veux permettre au lecteur féru de réalisme et d’authenticité, de s’immerger dans un monde peu connu et dans le réel de l’histoire, et de vivre cette histoire, d’en acquérir les connaissances, par le biais du factuel et du vécu. Par le biais des anecdotes, des aventures et même des drames, bref par le biais du réel dont j’ai été témoins, et par le biais du réel qu’ils ont vécu et qu’ils vivent.

-Alors en pratique, ce récit aura la forme  d’un récit de voyage et d’une chronologie combinant mon histoire et de celle des membres de ma seconde famille, de leur passé, de leur présent.

Cela me demandera plusieurs mois, qui seront consacrés à me replonger dans toutes les notes des différents voyages, les mettre en forme, et de les compléter. D’un point de vue de la logistique, cette entreprise implique aussi que je puisse matériellement permettre l’accès régulier au téléphone entre ceux qui se trouvent en prison, ceux qui vivent sur la réserve dans des conditions plus que précaire, et moi-même, afin de régulièrement écouter, vérifier et valider les faits, les noms, les dates et les lieux.

Alors pour tous ceux qui préfèrent l’authentique au politiquement correct et qui veulent soutenir ce projet activement, j’organise un financement participatif qui permettra à ce livre de se faire et de voir le jour dans les meilleures conditions. Je vous remercie d’avance et vous dit à bientôt.-

Jean-Michel Wizenne

Vidéo promotionnelle:

http://www.youtube.com/watch?time_continue=476&v=gfqAJuFQw6s

= = =

Le livre précédent de Jean-Michel: “La ligne et le cercle”

https://www.bod.fr/livre/jean-michel-wizenne/la-ligne-et-le-cercle/9782322082827.html 

Publicités

Une Réponse to “Communiqué pour le financement participatif au livre « Chronique de voyages en terre Lakota »”

  1. Médecine Groove Trio (JM Wizenne) vidéo promo:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s