Guerre coloniale au Moyen-Orient: La forfaiture de la vraie fausse indépendance du Kurdistan sous l’égide impérialiste… (Veterans Today)

A lire: “Que se passe t’il au Rojava ? Le Confédéralisme Démocratique a t’il été trahi ?”

« Manifeste pour un Confédéralisme Démocratique » 2011

Gordon Duff de VT est un spécialiste de l’endroit où il a vécu (nord de l’Irak, “Kurdistan d’Irak”) et a travaillé. Duff nous rejoint tout à fait pour confirmer que le nœud de l’affaire est le “Kurdistan” mafieux de Barzani à la solde de la CIA depuis des lustres et que ce qu’il se passe au Rojava est une trahison du Confédéralisme Démocratique du peuple kurde de cette région et de l’autonomie kurde par quelques mafieux corrompus du PYD. Le but pour l7empire, étant de relier le “Kurdistan occidental” (syrien) au “Kurdistan oriental” (irakien) sous la même bannière mafieuse contrôlée par l’empire. 

Duff le dit clairement, la corruption et le chantage sont à l’œuvre et le plan israélo-yankee ne pouvait pas fonctionner avec le CD des assemblées populaires en place. Il fallait impérativement casser le CD et imposer une forme étatique “édulcorée” pour donner le change, ceci fut fait l’an dernier avec l’application de cette escroquerie qu’est le “contrat social du Rojava” (suffit de le lire pour s’en convaincre… ce n’est qu’un document constitutif d’un état n’ayant rien à voir avec le CD établi et renforcé depuis 2012 au Rojava). Une fois ce “contrat social” en place, le CD devient impossible et la jonction avec le Kurdistan d’Irak et sa mafia devient une réalité voulue et planifiée par l’empire. Tel est le plan et il est impossible pour tout anarchiste ayant les idées en place, de soutenir une telle forfaiture ! Telle est notre vision de la chose et G. Duff confirme notre position avec cet article ci-dessous.

~ Résistance 71 ~

 

Kurdistan et le voile de mensonges

 

Gordon Duff

 

20 septembre 2017

 

url de l’article:

https://www.veteranstoday.com/2017/09/20/neo-kurdistan-and-the-veil-of-lies/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Avec le vote au referendum kurde à venir (NdT: en Irak le 25 septembre), plusieurs choses sont claires, “claires comme du jus de chaussettes” comme on dit. Après tout, tout le monde aime bien les Kurdes, les gens les plus charmants et gentils de la planète. Est-ce pour ça que les Turcs les ont massacrés ou que Baghdad est sens dessus-dessous à ce sujet ou pourquoi, lorsqu’on remonte un peu dans le temps, le président américain George H.W Bush (le père) a permis à un Saddam Hussein vaincu de gazer à mort 30 000 Kurdes avec l’accord tacite des Américains ?

Peut-être que ce n’est pas en fait le peuple kurde en lui-même, mais quelque chose d’autre. Nous allons analyser ce vote à venir et ceux qui sont impliqués derrière le rideau. Commençons.

Le referendum kurde est, peut-être, l’évènement le plus mal documenté et le plus mal rapporté des temps récents. Pour l’avide consommateur de fausses nouvelles, le peuple kurde veut avoir un gouvernement indépendant et ne plus être dirigé par Baghdad. Ceci est vrai, bien que saupoudré de faits alternatifs, de pirouettes et de conjecture. En réalité, nous assistons à l’escroquerie du siècle.

Allons droit au but sans perdre de temps inutilement. La nouvelle nation kurde sera un “fourre-tout” pour les clients qui ont manipulé le peuple kurde comme des marionnettes  au travers de leur leadership oligarchique. Et oui, nous parlons ici de gros comptes en banque suisses et de bien des années d’affiliation avec les agences de renseignement israélienne, américaine, turque et saoudienne.

Le peuple kurde lui-même, peut-être parmi les peuples les plus décents et les plus enclins au pardon de la planète, possède quelques uns des biens les plus précieux sur Terre. Il est assis sur d’énormes réserves de pétrole et de gaz naturel, est sur la route des oléoducs et, peut-être de manière plus importante, peut–être modelé en une nation en forme de serpent s’étendant de la Méditerranée en Syrie, à travers cette nation, à travers l’Irak, vers l’Iran et la Mer Caspienne.. Les Kurdes qui ne désirent que leur diaspora disséminée dans le monde, retourne à la maison, vers la sécurité et la stabilité, vont se retrouver une nouvelle fois “dans la panade”. Voyez-vous, il n’y aurait jamais eu d’EIIL/Daesh en Irak sans ll’accord fait entre les anciennes forces baathistes de Saddam, l’armée construite par le général américain David Petraeus (NdT: avant qu’il ne devienne directeur de la CIA sous Obama, aujourdhui en “disgrâce”..), le tout combiné avec le fric saoudien (NdT: et qatari), l’entraînement fourni par la CIA et les conseillers militaires en armement d’Israël.

Les excellents hôtels de la ville d’Erbil et non plus le seul hôtel d’il y a 10 ans le “Erbil International”, ont depuis des années maintenant été les lieux d’hébergement des équipes des ISR (Intelligence/Reconnaissance and Surveillance), qui ont aidé l’EIIL à devenir cette force militaire crainte.

Erbil, avec son aéroport international, était le véritable QG de l’EIIL/Daesh. Des “hommes d’affaire” travaillant pour des compagnies pétrolières imaginaires entraient et sortaient sans cesse, des agences de sécurité les escortaient au “front”, eux et leur expertise, leur équipement haute technologie, les yeux et les oreilles et la planification stratégique de l’Etat Islamique, d’Al Nosra (NdT: Al Qaïda en Syrie), de l’Armée Libre Syrienne et de douzaines d’autres groupes.

De l’équipement lourd qui ne fut pas seulement suppléé par des traîtres payés par la CIA en Syrie et en Irak et qui détournèrent des milliards de matos militaire vers les terroristes, inondèrent les ratières, Aqaba en Jordanie, Israël, l’Arabie Saoudite, mais surtout la route des Balkans à travers la Turquie, tout y passa, des gaz chimiques jusqu’aux missiles les plus avancés TOW (anti-chars).

Derrière tout ceci est l’histoire, pas seulement de ces 20 dernières années, mais de milliers d’années, alors que le Moyen-Orient fut martelé par un empire après l’autre, les plus importants comme l’Egypte, l’empire perse, l’empire ottoman ou les derniers “acteurs colioniaux vif-argent” en date comme les Français, les Britanniques et maintenant les Américains. Le Kurdistan était Sumaria et Chaldea, Ur et Nineveh, 6000 ans d’histoire commençant avant les contes de la création des derniers venus israélites.

Nous reconnaissons les Kurdes comme une ethnicité unique et ce dès le XVème siècle lorsque commença leur relation bancale avec la Turquie et l’empire Ottoman ; un de ces épisodes étant combattu aujourd’hui, quelques 500 ans plus tard, dans le nord de la Syrie actuelle.

Alors que l’occident divisait le Moyen-Orient à la fin de la grande guerre, créant de telles entités telles que la Turquie moderne et le royaume des Saoud, il n’y eut pas de patrie pour les Kurdes, un peuple laissé à la dérive de l’histoire, un peu beaucoup comme les Palestiniens dans l’après seconde guerre mondiale. Là où les Palestiniens furent expulsés et marginalisés, les Kurdes existaient comme une petite épine dans le pied du géant turc jusqu’à ce que l’heure sonne pour la CIA de se servir d’eux contre Saddam Hussein.

De là, La CIA a infiltré les régions kurdes de l’Iran, fomentant la discorde dans l’après révolution islamique de 1979, évènement qui fut si catastrophique pour les intérêts des Etats-Unis.

Israël a utilisé les Kurdes pour infiltrer l’Irak, espionnant sur les programmes d’armement de Saddam en achetant son chemin au sein des tribus dissidentes qui joueraient un rôle lorsque Saddam serait parti. Est-ce que ce fut Israël qui manœuvra Saddam dans l’invasion du Koweît, servant de relais à l’accord des Américains pour l’incursion de Saddam et qui fut complètement soutenu par Bush (père), du moins initialement ?

Est-ce un des premiers évènements où le nexus israélo-saoudien montra sa sale tête ? Ceci serait-il aussi un signe montrant à quel point est importante la pénétration des affaires étrangères américaines par les entités israélienne, saoudienne et turque ? La montée des nouveaux cons à la fin des années 1990 fut-elle un autre signe ? Quid du 11 septembre ?…

La “situation” kurde aujourd’hui n’est peut-être qu’un “plan de secours” considérant la défaite à venir de l’EIIL. Si Trump est contrôlé par une agence de renseignement étrangère, ne serait-ce pas bien plus possible que ce soit celle d’Israël plutôt que celle de la Russie ? Est-ce que l’action de l’Amérique, poussant les Kurdes sur Deir Ezzor et vers une confrontation directe avec l’Armée Arabe Syrienne et la Russie sur place, ne va pas bien servir les intérêts d’Israël ? L’effort simultané saoudien offrant ses “bons services” pour régler la dispute Erbil/Baghdad n’est-il pas aussi cousu de fil blanc ?…

Si l’Amérique de Trump est, comme bon nombre le suspecte, un état-client israélo-saoudien, l’effort concerté de l’AS, d’Israël et des Etats-Unis pour utiliser un état kurde comme un tremplin pour bouger contre l’Iran et renouveler le terrorisme dans toute la région, ne serait-il pas une certitude ?…

La Turquie d’Erdogan va t’ellle laisser passer, minimisée, dépassée, bloquée qu’elle est par sa demande d’intégration dans l’UE ou une alliance rivale va t’elle se former ?… Est-ce que le Pakistan, maintenant en porte-à-faux avec les Etats-Unis, va t’il finir pas se séparer de l’AS ? Reconnaissant l’effort de cette nation en Afghanistan et le rôle négatif qu’il a eu sur la sécurité pakistanaise ?…

Quand on examine les intérêts nationaux et le contexte historique, on ignore souvent trop simplement la simple corruption et le chantage et le rôle que joue de tels efforts sur la scène internationale ?

La plupart de la “magie” derrière l’EI était simplement cela, corruption et chantage, les généraux Irakiens et Syriens et même des gouvernements entiers siégeant à Washington, Erbil et Ankara. Sans une plus grande “boîte à outils”, le referendum à venir va peut-être bien fournir le terreau pour une nouvelle génération de massacres, la dernière des choses que veuille le peuple kurde…

22 Réponses to “Guerre coloniale au Moyen-Orient: La forfaiture de la vraie fausse indépendance du Kurdistan sous l’égide impérialiste… (Veterans Today)”

  1. la Cariatide Says:

    une tête de pont américano-israélienne.

    • oui, dont le QG est à Erbil, dans le Kurdistan irakien, à la solde de l’empire depuis des lustres. Ce qui se passe au Rojava est une dérive, une malversation et il est de plus ne plus clair que le CD kurde a été trahi et se retrouve remplacé par l’ersatz étatique tel qu’il est mis en place au travers de cette grotesque farce du « contrat social du rojava » (2016).
      En fait, le CD était le rempart dans la région contre ce projet et il a été corrompu de l’intérieur, histoire des plus classiques bien malheureusement.

      • la Cariatide Says:

        moui, non, c’est le dénommé axe de la résistance Iran-Iraq/popular mobilized unites-Syrie-Hezbollah qui fait office de bouclier contre les plans guerriers occidentaux.

        il est temps de tirer un trait sur les kurdes anarchistes, même pas capable d’avoir conscience des véritables enjeux dans la région: protéger les peuples de la stratégie de destruction portée par les néoconservateurs, mais pas que.
        quitte à supporter un État comme celui de la Syrie d’Al-Assad? oui, dès 2011 c’était les islamistes à la manoeuvre, en service commandé, frères musulmans oblige.

        gordon duff a néanmoins bien raison quand il écrit que le peuple kurde ne veut pas la guerre, veut vivre en paix, comme une partie des occidentaux.. sauf que.

        • Aucun peuple ne veut la guerre…. AUCUN ! L’état est le pourvoyeur de la guerre perpétuelle, caractéristique devenue paroxystique depuis l’avènement du catalyseur capitaliste.
          Il est plus que grand temps de se départir de cette infâme merde que représentent ces deux entités (État et capitalisme). Le monde trouvera paix et pérennité.

          • Pour le Rojava, ce n’est ni le hezbollah ni l’armée syrienne qui ont résisté aux mercenaires djihadistes de l’empire, entre 2012 et 2015 les milices populaires kurdes (anarchistes oui) ont fait le boulot. Y avait quasiment pas d’occidentaux avec eux non plus. Le « recrutement » de l’empire s’est accéléré depuis que cette mascarade du « contrat social » donne une pseudo-légitimité à ses sbires locaux soudoyés.

  2. la Cariatide Says:

    bonjour. vous ne voulez pas traduire ce billet, ou alors il fait partie des 40-60% de bullshit que l’on trouve sur veteranstoday? 🙂

    https://www.veteranstoday.com/2017/09/05/khazarians-then-khazarians-now/

    il parle de ma old black nobility, qui serait au dessus de vos financiers de la city de londres 🙂

    • y a à boire et à manger là-dedans… Preston Ph.D James est pas trop notre trip sur VT… 😉

      • la Cariatide Says:

        ce qu’il raconte et ce que antony sutton a écrit sur les Bolcheviks c’est du même tonneau.

        ils sont les seuls à l’écrire sans apporter d’éléments probants.

        ce n’est pas si loin des travaux d’ashraf ezzat..

        • Sutton est d’une autre dimension, Sutton a tout sourcé…

          • la Cariatide Says:

            cela reste compliqué d’adhérer à l’hypothèse d’antony sutton selon laquelle l’Urss travaillait en fait de façon miroir au bloc américano-occidental.
            les US et l’Urss ont donc joué la comédie depuis 1945, avec coups d’État dans je ne sais combien de pays, lutte d’influence au moyen orient élargi, en afrique, en amérique du sud?

            c’est juste que ce que raconte sutton, sur les transferts de technologie militaire des usa vers l’Urss ne colle pas avec ce qu’il s’est passé.
            après cela reste possible..

            • quoi de mieux que de contrôler son « opposition » en la… créant… Cà n’a pas dû aller ni se passer comme une lettre à la poste, il y a eu des résistances internes, mais au bout du compte, l’URSS était dépendante, après il y a eu Yalta, le monde y a été divisé entre les deux blocs… en apparence, puisque les mêmes intérêts financiers contrôlaient les deux côtés de la froide belligérance. Il faut bien comprendre à notre sens que tout fonctionne toujours de la sorte: le contrôle des deux côtés d’une quelconque scission par les mêmes instances cartélisées. L’origine moderne de tout ça remonte au contrôle financier des deux côtés de la belligérance par la banque Rothschild lors des guerres napoléoniennes. Cela a continué en s’amplifiant depuis. Les mêmes cartels ont financé Mussolini, Hitler, puis Mao. Qui a « normalisé » la relation avec la Chine après être resté en « froid » pour donner le change ? Nixon, en pleine guerre du Vietnam, avec des Chinois qui n’aidaient pas les Vietnamiens, qui a envoyé Kissinger en Chine pour préparer le terrain et a publié une éloge du « chairman Mao » dans un éditorial du New York Times ?… David Rockefeller… lui même le bras des Rothschild à Yankland.
              Pourquoi l’empire a attaqué le Vietnam alors qu’il avait mie les « communistes » qu pouvoir en Russie et en Chine ? Parce que oncle Ho ne voulait pas en croquer au râtelier impérialiste. Il fallait l’éliminer et écraser l’indépendance vietnamienne. Qui a hébergé et formé Pol Pot le psychopathe Khmer Rouge ? La Chine marxiste-maoïste avec financement yankee. Qui a largué plus de bombes sur un petit pays médiéval, le Cambodge, que durant toute la seconde guerre mondiale ? Yankland. Au moment même où les bombardements des B-52 cessaient au Cambodge, les Khmers Rouges y entraient. Le but, le harcèlement des Vietnamiens et provoquer une guerre par procuration pour virer le régime anti-impérialiste et contrôler ainsi toute la région. A voir impérativement pour bien comprendre cette affaire: « Cambodia, year zéro » de John Pilger. Remarquable !
              Sutton avait mis le doigt sur une chose hyper-sensible. Il l’a payé de sa carrière. Il commença sa carrière d’historien et de chercheur comme un conservateur bon teint, il la termina en prenant des positions anarchistes dans sa conclusion de son « Wall Street et la montée d’Hitler ».
              On sait que c’est choquant. Sutton en fut le premier abasourdi, il en perdit toute confiance dans le système qu’il n’avait jusque là jamais remis en question. Mais telle est la réalité et la manipulation de l’histoire à l’avenant. La manipulation est permanente et il faut toujours tout questionner, surtout ce qui provient de sources gouvernementales, quelque soit le gouvernement… Le contrôle de l’information et donc à terme du narratif historique est la priorité absolue de l’oligarchie pour maintenir son emprise sur les foules zombifiées par la société de consommation leur retirant tout esprit critique.
              Pour nous, Sutton représente l’exemple de ce qui pourrait arriver à la masse des gens: franchir la barre de la dissonance cognitive et remettre en cause toute cette fange sans retour possible afin que puisse survenir enfin, ce changement radical de société dont l’humanité a tant besoin.

            • la Cariatide Says:

              d’accord, l’explication a sa propre cohérence interne ;).
              il ne reste que Cuba, Corée du Nord, Iran et Syrie de véritablement indépendant, alors?
              attendez, ce ne sont pas les pays harcelés et agressés (Syrie) par les nord-américains?
              si même la Russie est compromise via l’habituelle 5e colonne..

            • La CN ne fait rien sans la Chine, elle ne peut pas… Cuba ? oui on peut le dire, Iran ?… y a deux clans, le clan Ahmadinejad et l’IRGC contre les « réformistes » pro-occident et capitalisme…

            • la Cariatide Says:

              la corée du nord a-t-elle des relations indépendantes avec l’Iran?
              lu autre part que la corée du nord a livré du matériel militaire au hezbollah, ça ce n’est pas le genre de la chine..

            • reste à prouver que c’est vrai… tellement simple d’amalgamer le CN et le Hezbollah, ce genre « d’info » a les empreintes de l’empire partout dessus… Le pb de l’empire est qu’il lui est impossible de lier le HB à AQ ou l’EI, faut donc amalgamer avec un autre croquemitaine du système…
              La réalité est que la CN est un petit pays officiellement toujours en guerre, agressé, satellite de la Chine qui s’en sert depuis toujours comme une muleta pour exciter et détourner le vieux taureau impérialiste occidental… Rien ne se fait en CN sans l’aval de Pékin, c’est une évidence géopolitique. La Chine est l’avenir du NOM, c’est la nouvelle coquille de Bernard. 😉

          • la Cariatide Says:

            CN/Hezbollah je tiens mes informations de strategika51 qui anime un media internet, https://strategika51.wordpress.com/
            très bon media internet!

            on doit varier ses sources 😉
            si je les crois? autant que meyssan ou autre qui n’amènent pas d’éléments probants. pour d’évidentes raison en ce qui concerne les relations entre la corée du nord et le Hezbollah.
            mais c’est vérifiable: oui ou non le Hezbollah a-t-il utilisé des armes nord-coréennes?

            la CN uniquement proxy de la chine? possible, en attendant ce sont surtout les nord-américains qui utilisent la menace nord-coréenne pour rameuter du matériel militaire en Corée du Sud et au Japon, en déclarant que c’est aux fins de prévenir toute agression nord-coréenne alors que la véritable cible c’est la chine.

            *rien ne se fait en CN sans l’aval de Pékin, c’est une évidence géopolitique. La Chine est l’avenir du NOM, c’est la nouvelle coquille de Bernard*

            à vous de le démontrer, étant donné qu’il est plus simple de réfuter une affirmation que de la prouver.

  3. […] Peut-être que ce n’est pas en fait le peuple kurde  en lui-même, mais quelque chose d’autre. Nous allons analyser ce vote à venir et ceux qui sont impliqués derrière le rideau. Commençons. Source Gordon Duff sur Veterans Today traduit par Résistance71 ► https://resistance71.wordpress.com/2017/09/22/guerre-coloniale-au-moyen-orient-la-forfaiture-de-la-v… […]

  4. la Cariatide Says:

    je corrige: même en Iran il y a une 5e colonne occidentale, dont le représentant est le président actuel.. il était lié à l’affaire Iran-Contra.
    1. les Iraniens se font dupés en votant pour lui, même si c’est légitime d’aspirer à plus de libertés civiles.
    2. il n’y a véritablement que l’IRGC comme véritables patriotes conscients de ce qu’il se passe.

    ne pas oubliez qu’en 2009 le coup d’État nord-américain a failli (?) réussir!

Répondre à Résistance 71 Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.