Résistance au colonialisme: Sortir de la torpeur idéologique et de la peur (Mohawk Nation News)

Les éclaireurs de l’Amérique

 

Mohawk Nation News

 

24 août 2017

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2017/08/24/scouts-of-america/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Les immigrants se disputent au sujet d’une pureté raciale immorale sur notre terre. Ils ont tout volé, nous ont assassiné pour ce faire et veulent que cela passe inaperçu.

Les fascistes ne sont pas intéressés à gagner une bataille ni dans la liberté d’expression ni dans de justes procès. Ils ont des intentions assassines et œuvrent pour le mondialisme sous le contrôle du petit nombre.

La résistance et la légitime défense sont de notre devoir pour protéger la terre et le peuple. Leurs agents à chemise brune ou noire ne viendront pas à notre secours. Charlottesville fut une opération psychologique afin de diviser les gens et pour les faire se battre les uns contre les autres.

Leur scenario est de nous faire peur et de nous briser. Ils ont peur d’entrevoir la vérité à leur propre sujet. Bien malheureusement, nos longues maisons (NdT: habitations traditionnelles iroquoises et par extension le lieu des assemblées populaires et des réunions de conseils) ont été infiltrées par de fausses croyances qui minimisent Kaianerekowa ou la Grande Loi de la Paix, qui est fondée sur l’authentique philosophie naturelle. Les adorateurs du culte religieux de Handesome Lake sont trop fainéants pour penser par eux-mêmes.

Tout comme les éclaireurs qui aidèrent l’armée à nous attaquer, ils sont utilisés jusqu’à ce qu’ils ne soient plus utiles. Lorsque Géronimo fut arrêté et envoyé en prison, ces éclaireurs furent emprisonnés avec lui.

Ils suivent leur leader fasciste qui est formé à conditionner leurs esprits avec des pensées de chaos et de destruction. La photo du leader et sa voix sont constamment flashés dans les médias afin de conditionner les masses.

Ils sont confortables à suivre un leader prédateur. Ils les attire et les insulte pour qu’ils fassent ce qu’on leur dit de faire. L’intonation calculée de la voix du leader crache des mensonges, des ordres et des fausses nouvelles. Il annonce la haine du jour à la foule ignorante, debout dans la pénombre et buvant chacune de ses paroles.

Ces suiveurs qui sont allongés au sol, saignant, se lèvent et prétendent que rien ne leur est arrivé ainsi le leader ne passe pas pour avoir tort. Photo op et manchettes de journaux.

Il rappelle à tout le monde qu’il possède la bombe qui peut annihiler le monde. La Russie, la Corée du Nord et d’autres ont aussi la bombe.

Il profère de fausses accusations diabolisantes contre quiconque le critique.

Beaucoup d’Américains sont SDF, ont faim, sont sans emploi ou en prison. Ils ont peur d’être poussés dans un autre monde, parmi des étrangers, sans argent. Leur vie n’a aucun sens sans leur leader prédateur.

Ils ne peuvent pas échapper à l’humiliation d’être virés, insultés et étiquetés comme terroristes.

Publicités

11 Réponses to “Résistance au colonialisme: Sortir de la torpeur idéologique et de la peur (Mohawk Nation News)”

  1. Wouaouh !
    Après AMERIGO doit partir, Kahentinetha enfonce le clou…
    Quelle puissance à son tour, après Newcomb et sans oublier d’Errico.
    Je le relaie, de suite !
    A+ Jo

  2. J’ai traduit le MNN du 26/08 « White Minority ».
    Kahentinetha parle du ‘peach stone game’ qui est traduit ainsi : jeu de pierre de pêche. Auriez-vous une explication plus précise de ce ‘jeu’ ? Ainsi qu’une meilleure traduction surement.
    Je suis en train de le rédiger.
    Jo

  3. J’intègre en lien, et en critique le dernier James H. Kuntler ► http://lesakerfrancophone.fr/eclipse-totale

    Vous savez, le mercredi 16 août 2017, le chef de la minorité démocrate au Congrès, Nancy Pelosi (D-Cal), a découvert que le bâtiment du Capitole des États-Unis était infesté de statues de dignitaires confédérés. Trente ans qu’elle marche dans ces salles marbrées et elle vient de le remarquer. Son annonce effrayée a réveillé le sénateur Cory Booker (D-NJ) qui naviguait dans ces mêmes salles depuis seulement quelques années. Il a rapidement introduit un projet de loi pour blackbouler les statues offensantes. Et, bien sûr, le groupe de sénateurs noirs du Congrès a également entonné une épiphanie de masse sur cette délégation en bronze et en pierre de démons blancs.

    J’aimerais entendre un argument sur la raison pour laquelle le Monument de Washington devrait rester debout alors qu’il est voué à ce vilain esclavagiste doué d’un soldat rebelle, et cela concerne aussi le nom de la ville qui est le siège fédéral du gouvernement. Ou le District de Columbia (après Colomb, qui a entamé le génocide des Amérindiens). Ou l’Amérique, du nom d’Amerigo Vespucci, le méchant cartographe florentin qui a constaté que l’endroit appelé Brésil aujourd’hui n’était pas la côte est de l’Asie mais en fait un Nouveau Monde – et c’est là que tous nos ennuis ont commencé !
    =*=
    Kunstler n’a jamais lu (quoique) MNN !
    En tout cas, il fait comme d’hab, comme si les Natifs et Nations premières n’existaient pas. Et en cela, il agit de la même manière que la « MINORITÉ BLANCHE » qu’il dénonce pourtant… Enfin qu’il justifie plutôt, non ?
    Jo

  4. Et je rajoute en lien et en critique le dernier PCR toujours sur LSK : http://lesakerfrancophone.fr/la-guerre-civile-americaine-et-lesclavage
    Certes, il doit y avoir un point d’ancrage quelque part que les historiens courtisans malhonnêtes peuvent utiliser pour soutenir que la guerre avait pour cause l’esclavage. Mais ce n’est pas une tâche facile. Seule une petite minorité de Sudistes possédait des esclaves. Les esclaves ont été amenés au Nouveau Monde par les Européens, en tant que force de travail, longtemps avant l’existence des États-Unis et des États du Sud afin que les terres abondantes puissent être exploitées.
    =*=
    PCR aussi, justifie ainsi la « Minorité Blanche » dont parle Kahentinetha et confirme ce que j’ai toujours pensé et qu’écrit noir sur blanc, blanc sur noir K dans son article : Aux États-Unis et au Canada, il y a une haine entre les factions de la population des « descendants » des colons. Nous n’apparaissons pas dans leurs protestations.

    C’est précisément ce que j’ai toujours reproché en premier lieu aussi bien à Kunstler, à PCR, à Butler, au Derbyshire, bref à tout ces mâles blancs qui veulent absolument continuer le « America First » et le « Make America Great Again »…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s