Contrôle et guerre impérialiste perpétuelle… Modus operandi

Le plan de guerre de l’Empire

Résistance 71

Août 2017

Il suffit de regarder et d’analyser le modus operandi de l’empire anglo-américano-sioniste pour détruire un pays qui résiste à son hégémonie afin d’en tirer la trame standard. Voici comment l’affaire se déroule pas à pas même si tout n’est pas systématiquement employé, l’adaptation et l’innovation au fil tu temps étant aussi d’usage:

  • Envoyer un “assassin économique” dont le rôle est de pousser à la dette le pays concerné, le tout suivi de l’envoi de barbouzes de la CIA ayant pour fonction de former des agents provocateurs intra muros et de les superviser (principe de la corruption par la dette, qui si il échoue est remplacé par un coup d’état, ou une “révolution colorée”)
  • Commencer une campagne de propagande contre les dirigeants et le pays, campagne de diffamation et de diabolisation
  • Les accuser de posséder des armes de destruction massive
  • Dépeindre le pays et le régime comme refusant les plus simples des droits à son peuple
  • Pousser le monde à soutenir un embargo, des sanctions et/ou une zone d’interdiction de survol pour établir un “couloir humanitaire”
  • Commencer les bombardements, ainsi que le soutien et la formation au sol d’une “opposition” armée et d’escadrons de la mort, les protéger des atrocités commises pour terroriser la population et faire glisser la responsabilité sur le régime en place dont il veut se débarrasser
  • Faire ouvrir une banque centrale pour les Rothschild (sous contrôle de la Banque des Règlements Internationaux – BRI – basée à Bâle et dépendante de la City de Londres)
  • Privatiser à outrance et vendre les ressources naturelles à ses sbires des entreprises transnationales
  • Y établir des bases militaires américaines qui contrôleront le pays, instaureront un climat mafieux de terreur et favoriseront tous les trafics en tout genre générant une masse de fric à recycler par les banques et pour financer les opérations ne devant pas être connues ( trafic d’armes, de drogues, d’humains, d’organes)
  • Mettre un régime/gouvernement marionnette

Regardez simplement depuis la fin de la seconde guerre mondiale comment ce modus operandi s’est perfectionné au fil des années pour parvenir à sa plénitude actuelle:

Guatemala (1953), Iran (1956), Congo (1961), Vietnam (1962), Brésil (1964), Grèce (1967), Thaïlande (1971), Chili (1973), Argentine (1978), Nicaragua (1985), Panama (1989), Irak (1991), Afghanistan (2001), Irak (2003), Tunisie-Egypte-Libye (2011), Syrie (2011), Soudan (2013)

En préparation: Iran, Corée du Nord, Vénézuéla, Russie… Aucun pays, même “allié” n’est à l’abri.

Que ce soit clair pour tout le monde: l’empire (l’oligarchie eugéniste qui le mène) n’a pas vraiment d’alliés ou d’ennemis… il n’a que des intérêts à court, moyen et long termes…

Publicités

53 Réponses to “Contrôle et guerre impérialiste perpétuelle… Modus operandi”

  1. Absolument.
    Et pour arriver à manipuler l’opinion qui s’éveille, tous les gouvernements manipulent les « attentats terroristes » partout, et les derniers en date, Barcelone, Cambrils, Turku, Sourgout, Bruxelles…
    Et pour mieux faire accepter l’état d’urgence permanent, bientôt on va nous mettre le couvre-feu, vous allez voir, pour cause de menaces terroristes, vu que Daesh revendique TOUT, absolument tout. Et c’est bien normal vu que c’est le but !
    On était arrivé ici-même à la conclusion que lutter contre l’empire anglo-américain-christo-sioniste c’était lutter contre tous les empires. Et ça n’en est que plus vrai non ?

    Jamais auparavant, un gars comme Kissinger, par exemple, n’avait osé dire, publiquement, que « L’idée de dominer le monde fait presque partie de l’ADN de la politique étrangère américaine » il me semble ?
    Et encore, il a dit « presque »…
    C’est bien qu’il vieilli lui aussi, le Riton !

    • Nous sommes dans la grande manipulation, le grand cirque opérationnel de la société marchande dans son déclin absolu. L’État et les institutions n’ont pu gouverner QUE par la peur et le coercition. Aujourd’hui, la peur doit être permanente pour que l’écran de fumée demeure… Le passage a la dictature est absolument inévitable. La question n’est pas de savoir s’il y aura en France une dictature, mais quand et surtout comment les gens réagiront-ils ?
      Toute violence contient sa propre résistance.
      « Ne prêtons pas la main au tyran » nous disait déjà l’esclave rebellé Frederick Douglass,
      Howard Zinn toujours visionnaire disait ceci: « Le terrorisme a remplacé le communisme pour donner une raison à la militarisation du pays, pour les aventures militaires à l’étranger et pour la suppression des libertés civiles sur le territoire national. Il sert le même but, celui de créer une hystérie. »
      Terminons avec le toujours excellent Jean-Paul Marat: « Ainsi les jeux, les fêtes et les plaisirs sont les appâts de la servitude et deviennent bientôt le prix de la liberté, les instruments de la tyrannie… » Il disait ça en 1774, soient 15 ans avant la révolution !!…

      • J’étais entrain de relire ce vieil adage Lakota, que vous nous aviez refilé : « La force, même cachée, induit la résistance »…
        Marat, effectivement, avait tout compris.
        C’est bien pourquoi il fut assassiné, non ?

        • bien sûr, il ne pouvait être guillotiné, le peuple, les sections communales l’auraient empêché, mais il devait mourir… Si Marat avait vécu, la révolution française aurait pris une toute autre tournure, la France des sections et des communes aurait été généralisée pour le bien commun.
          Suffit de refaire vivre l’idée et la remettre en pratique. La société humaine est faite pour ça. 😉

          • Hé hé oui…
            Je suis tout à fait d’accord avec vous !
            Je vais relayer votre analyse en la complétant avec, notamment, la vidéo de Mike Prysner, ex soldat US qui en 2008 appelait les Zuniens à dire NON à la guerre perpétuelle, mais surtout à cesser de se croire « supérieurs » et ça c’est assez exceptionnel pour le rappeler.
            De même je vais rappeler la confession de Vincent Emanuele, vétéran de guerre : « J’ai contribué à créer l’EIIL » que vous aviez porté à notre connaissance.
            Mis bout à bout, et bien certains auront peut-être LE déclic et « changeront d’attitude » comme nous l’avait suggéré Landauer en 1910 ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/07/19/de-faibles-hommes-detat-un-peuple-encore-plus-faible-gustav-landauer-1910/

  2. Tenez, j’ai mis à jour ce billet du 27/12/2015 ; Moi, Vincent E. vétéran de guerre, j’ai aidé à créer l’EIIL/DAESH ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2015/12/27/moi-vincent-e-veteran-de-guerre-jai-aide-a-creer-leiildaesh/

    Avec vos 3 publications qui traitent de la ‘Guerre Impérialiste » ;
    1 – Modus Operandi ;
    2 – En préparation au Venezuela ;
    3 – Israël danger permanent pour le monde.

    JBL1960

  3. Et j’ai modifié également ce billet dans lequel j’avais intégré la vidéo de Mike Prysner de 2008, qui appelait les Zuniens de papier à se réveiller, à refuser la guerre perpétuelle et à cesser de se croire supérieurs au reste du monde !
    J’avais retranscrit intégralement cette vidéo en VOSTFR, Prysner expliquait ceci : On nous a dit que nous combattions des terroristes. Le vrai terroriste c’était moi et le vrai terrorisme était cette occupation.

    Le racisme à l’armée a depuis longtemps été un outil important pour justifier la destruction et l’occupation d’un autre pays. Et pour justifier la mort, la subjugation et la torture d’autres personnes.

    Le racisme est une arme vitale utilisée par ce gouvernement. C’est une arme plus redoutable qu’un fusil, un tank, un bombardier ou un bateau de guerre. C’est plus destructif qu’un obus d’artillerie, une roquette ou un missile Tomawak. Bien que ces armes soient crées par l’État et lui appartiennent elles sont inoffensives à moins qu’il n’y ait des gens prêts à les utiliser. Ceux qui nous envoient en guerre ne tirent pas sur la gâchette. Il ne doivent pas faire la guerre. Ils doivent juste la VENDRE.

    Pour lire l’intégralité de l’article + vidéo ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/09/18/un-soldat-contre-la-guerre/

    JBL1960

  4. les kurdes, proxy des anglais, des nord-américains et des israéliens. (cela ressemble aux centres de pouvoir du nouvel ordre mondial..)

    http://www.voltairenet.org/article197628.html

    • Meyssan n’a jamais parlé du confédéralisme démocratique qu’il est impossible d’ignorer. Qu’il y ait actuellement recupération d’un côté et opportunisme de quelques malins (renégats soudoyés ?..) de l’autre est plus que possible…
      La question à 100 balles de terrain qu’on pose toujours: qui décide sur le terrain ? Difficile d’avoir une réponse maintenant, car la zone est bouclée et le filtrage impérialiste bat son plein, pour l’heure…

      • la Cariatide Says:

        l’auteur n’est pas meyssan, c’est sarah abed. elle s’est spécialisée dans les kurdes! http://www.mintpressnews.com/author/sarah-abed/

        le confédéralisme kurde, aka le rojava, n’est que la nature de l’organisation politique et sociale d’un territoire donné, au niveau relations internationales, il faut bien que les possibles deux États kurdes, rojava et jardin privé du clan barzani (jardin avec du pétrole) aient des relations avec l’Iran, la Turquie et la Syrie.

        à moins qu’ils ne préfèrent clairement israél, nord-américains et anglais 🙂

        • C’est pourquoi nous demandons sans cesse qui décide ? Dans le mode de gouvernance du CD, les représentants sont des figures non décisionnaires, des porte-paroles des assemblées populaires qui contrôlent et peuvent révoquer ces représentants qui ne sont là, théoriquement, que pour la communication avec l’extérieur du Rojava.
          Y a t’il eu un coup de force, un court-circuitage ? Les décisions prises le sont-elles par les assemblées populaires ou tout n’est-il maintenant que décision de marionnettes de l’empire ? Il ne semble plus y avoir de personnes suffisamment objectives sur le terrain pour répondre à cette question.
          Notre position est simple: soutien au Rojava du CD initial et donc bien entendu rejet de toute récupération a quelques fins étatiques que ce soit. C’est à dire NON à un état kurde qui ne serait qu’une totale mascarade. Si, nous disons bien si, le CD kurde s’est par décision collective des assemblées populaires, rallié à l’empire, ils ont signé leur arrêt de mort politique à moyen terme. Le fait est qu’on ne sait plus ce qu’il se passe et que toute cette affaire semble soumise à l’omerta d’usage.

        • L’auteure réussit le tour de force de parler du Rojava sans jamais mentionner le Confédéralisme Démocratique, encore moins expliquer de quoi il retourne. C’est un article qui, s’il énonce certaines vérités, est biaisé, pro-étatiste et se concentre essentiellement sur la partie du « Kurdistan » la plus connue, celle du kurdistan irakien et son histoire depuis Saddam Hussein et la récupération du mouvement kurde par la CIA et son lâchage en rase campagne. Les Kurdes d’Irak ont été trahis déjà par les Yanks et le seront encore… Elle nous sert la soupe étatiste syrienne de « nos frères et sœurs kurdes », alors que cette région est demeurée depuis Hafez al Assad une région sous-développée à dessein de façon à contraindre les Kurdes à la dépendance de la manne syrienne. On l’a dit et on le répète, nonobstant la guerre par proxy et l’agression extérieurs que subies la Syrie depuis 2011, « L’état syrien » dans sa construction actuelle est une fiction résultant du colonialisme turco-occidental. Les Kurdes sons également tout aussi natifs à la zone depuis des milliers d’années et sont morcelés par des frontières arbitraires, factices et aléatoires. C’est une réalité a également prendre en compte, ce que ne font jamais bien entendu les étatistes de tout poil.
          L’auteure est très vague sur le Rojava et son mode de fonctionnement politique, parce qu’elle n’y connaît rien, c’est une évidence… Elle ne fait que le réduire à une fabrication de l’occident, la belle affaire.
          Cela conforte ce que nous disons: il n’y a personne qui puisse expliquer de quoi il retourne aujourd’hui au Rojava parce que toute source fiable a été réduite au silence.
          Ceci dit, elle ne dit pas que des conneries dans son article, mais faut lire ça avec le grain de sel qui s’impose.
          A lire pour ceux que ça intéresse: Le Confédéralisme Démocratique au Rojava

          • la Cariatide Says:

            le rojava n’a que peu d’importance face aux considérations *géopolitiques* des occidentaux.

            extrait du plan oded yinon. il suffit que cela aille dans les intérêts d’israel pour avoir conscience du piège.

            **la dissolution de la Syrie puis de l’Irak en zones ethniquement ou religieusement homogènes, comme au Liban, voilà le premier objectif d’Israël sur le front Est à long terme.**

            en plus les kurdes syriens, immigrés de turquie, *accueillis* par hafeez al-assad (changements d’attitude de l’État syrien vis a vis des kurdes, discriminations atténuées en 2012 par al-assad), membres/proches du pkk,
            colonisent des terres qui ne sont pas historiquement des zones de peuplement kurdes.

  5. la Cariatide Says:

    city of london, vatican, washington dc. c’est ce dont vous parlez régulièrement, non?

    http://www.veteranstoday.com/2016/10/21/the-city-of-londons-recolonization-of-america/

    le gars parle aussi de black nobility / illuminati, donc il rejoint ces gens là, toujours plus loin dans le terrier du lapin!

    http://www.jar2.com/index.html

  6. la Cariatide Says:

    si killary avait gagné,
    https://www.counterpunch.org/2017/09/01/if-hillary-had-won/

    The Clinton 45 administration would be loaded with top globalist ruling-class and imperial operatives from Wall Street and the Council on Foreign Relations. A dangerous Russophobic war hawk and a dedicated enemy of left popular nationalism in Latin America, Mrs. Clinton might well have initiated significant direct and dangerous military conflict with Russia in Syria or Ukraine and already orchestrated a U.S overthrow of the Maduro regime in Venezuela

    • jus vert et vert jus… à terme.
      Il n’y a pas de solutions au sein du système, il n’y en a jamais eu et n’y en aura jamais !…

      • la Cariatide Says:

        certes, sauf que cela fait une différence pour les peuples.

        mccain aurait été bien pire qu’obama contre la Syrie: mccain s’est carrément déplacé en syrie en 2013 (?) pour rencontrer les Contras de la CIA, que les media appellent al-qaeda.

        ils sont tous alqaeda à partir du moment où ils sont dans la base de donnée de Langley 🙂

        et le mec chantait bomb-bomb-bomb Iran !!!

  7. la Cariatide Says:

    la dernières pelletée sur les proxy des nord-américains..

    lisez aussi les sources. une parmi d’autres. https://gowans.wordpress.com/2017/07/11/the-myth-of-the-kurdish-ypgs-moral-excellence/

    http://www.voltairenet.org/article197800.html

    • Le 1er article est pas mal, quelques bonnes choses, le pb est le suivant justement: les sources…. CIA, Wall Street Journal (organe de la CIA avec le New York Times), trop de sources venant de ce qui est arrangeant.
      On ne dit pas qu’ils disent que des conneries, on dit que tous ces mecs devraient allez sur place et rapporter les choses de terrain avec des entretiens avec les forces PKK/YPG. Qui prend les décisions ? ceux qui parlent au nom des Kurdes de Syrie ont-ils l’aval des assemblées populaires ? rendent-ils des comptes comme ils devraient le faire ? Le peuple via ses assemblées est-il toujours dans le processus décisionnaire. Les Yanks estompent tout ça et comme on l’a déjà dit: il n’y a plus vraiment d’info fiable en provenance du Rojava.
      Après faut qu’ils arrêtent aussi de faire un certain amalgame avec les Kurdes d’Irak qui n’ont RIEN A VOIR avec le Rojava. La mafia kurde de Barzani en Irak bouffe au râtelier de la CIA depuis des lustres et eux, veulent un état kurde indépendant. Le PKK et son pendant du nord de la Syrie au Rojava ne veulent par un « État », c’est fini ça, ils veulent établir le confédéralisme démocratique, les assemblées volontaires de communes.
      Que les Yanks aient sauté sur l’occaze pour s’incruster et que certains petits malins chez les Kurdes (sûrement soudoyés par les Yankees pour faire les petits chefs mafieux) utilisent les Yanks en pensant être « récompensés » plus tard pour bons et loyaux services, c’est très possible, mais nous répétons la question essentielle: qui peut dire ce que les assemblées populaires décident ? Qui est en charge et prend les décisions, en bref: où réside maintenant le pouvoir au Rojava ?
      Ni la CIA, ni el WSJ de le CIA ne répondent à cette question. Personne ne le fait, elle est pourtant essentielle pour pouvoir condamner … ou pas, le CD du Rojava, le PKK et le PYG en Syrie. 😉

    • le second article, de Sarah Abed, est un tissu d’amalgame entre le kurdistan irakien et le Rojava, 80 à 90% de ce qu’elle dit est en rapport avec l’Irak et le PDK du mafieux Barzani, mais ça ne la gêne pas en glissant quelques lignes sur le Rojava, de procéder à un amalgame et cherche le résultat final suivant: les lecteurs, gobant les mouches, vont assimiler le « kurdistan » irakien avec ce qui se passe au Rojava… C’est une manipulatrice qui procède de la méthode classique de l’amalgame, normal, c’est une mode… Pour cette personne, les Kurdes ne sont que des hordes barbares déferlant de leurs montagnes pour massacrer les bons sujets des « états souverains ». Pas plus souverains que de beurre en branche du reste. Pour elle, les seuls « bons kurdes », ceux qui ne font pas de « problèmes » sont ceux qui sont « assimilés »… Comme en d’autres parties du monde, le bon « indien » et celui qui est assimilé… ou mort aussi…
      L’État, quel qu’il soit est une fiction, un moyen de contrôle et en l’occurence les états modernes de cette région ne sont que des fabrications coloniales et colonialistes. Le 1er article en lien, celui de gowans est plus honnête, même si les sources quasi exclusives en provenance de la CIA et affiliés en disent suffisamment long aussi sur les intentions.
      On répète ce qu’on dira toujours sur ce sujet: à l’heure actuelle, il n’y a pas suffisamment d’info fiable pour se faire une idée juste de ce qui se passe au Rojava. Le « kurdistan » irakien ne nous intéresse absolument pas, il n’y a aucune solution démocratique viable là-bas, que des conflits d’intérêts et des alliances mafieuses. Les Kurdes eux-mêmes sont en conflit entre eux, rien à voir entre la clique Barzani et le CD du rojava. Il est évident que les Yanks vont tout faire pour transformer le Rojava en « kurdistan irakien »… Le PKK et le PYD ne veulent pas d’un « état kurde ». Sur un plan politique, les projets kurdes « irakien » et « syrien » sont incompatibles. Mais les Yanks sont à la manœuvre c’est sûr pour transformer tout ça à leur avantage. Le CD y survivra t’il ? Bonne question…
      Voici ce que dit Ocalan dans son « Manifeste pour un Confédéralisme Démocratique » au sujet de l’état-nation, du PKK et d’un « état kurde », on ne peut pas être plus explicite, section « Les Kurdes et l’état-nation » du manifeste pour un CD:
      « Nous allons maintenant voir pourquoi la fondation d’un état-nation kurde n’a absolument aucun sens pour les Kurdes. Ces dernières décennies, le peuple kurde a non seulement lutté pour la reconnaissance de son existence par les puissances politiques dominantes, mais aussi pour la libération de sa société de la poigne féodale.Ainsi cela n’a aucun sens de remplacer les anciennes chaînes par des nouvelles ni même de renforcer la répression. Sans opposition à la modernité capitaliste, il n’y a pas de place pour la liberté des peuples. Voilà pourquoi la formation d’un état-nation n’est pas une option pour moi ou le PKK. L’appel à un état-nation kurde séparé résulte des intérêts de la classe dirigeante ou de la bourgeooisie, mais ne reflète en rien les intérêts du peuple car un autre état ne serait que la création d’une injustice supplémentaire et viendrait handicaper plus avant le droit à la liberté.. »
      Nous conseillons à ceux qui écrivent et « analysent » le Rojava de lire les textes références et de constater SUR LE TERRAIN ce qu’il s’y passe…
      Le Rojava est différent et ne peut être assimilé avec le mafialand irako-kurde, proxy lui à 100% des Yanks et de la CIA.
      Maintenant qu’il se passe des choses pas claires au Rojava depuis l’an dernier est très possible, mais qui a des infos fiables ? Qui rend compte aujourd’hui du processus du confédéralisme démocratique dans cette région ? Y a t’il eu trahison ? C’est possible, mais pour l’instant, personne n’en sait rien…
      Le Confédéralisme Démocratique existe t’il toujours au Rojava ? Si oui, nous le soutenons, si non, ce sera une trahison de plus subie par la révolution sociale.

      • la Cariatide Says:

        le commentaire a du mal à passer: trop long? autre problème?

        un peu d’amalgame? pkk et kpd sont des proxy nord-américains et israéliens, donc..
        au kurdistan irakien il n’y a même plus d’élections, la situation est claire: le clan barzani est au pouvoir depuis 25ans..

        le billet met au jour les actions des kurdes du pkk qui sont de facto du nettoyage ethnique en Syrie.
        en 2014, le kpd avait pris leurs armes aux yezidhi avant que les contras de l’émirat islamique ne viennent les massacrer.

        aujourd’hui les kurdes irakiens et syriens occupent militairement toute la région nord de la Syrie et de l’Iraq, étrange coïncidence.
        mais rien n’appuie l’idée que les instigateurs de la guerre par proxy en Syrie et en Iraq aient plannifiés d’occuper ces territoires par isis puis de les faire occuper par les kurdes, kdp ou pkk.

        bien sur que les États sont des constructions factices, mais dans les faits, les kurdes du pkk agissent comme des ennemis de l’État Syrien, attention au retour de bambou..

        le fonctionnement du confédéralisme démocratique est possible au niveau local, alors que les dirigeants du PYD qui sont en contact avec les nord-américains prennent les véritables décisions politiques et mlitaires.
        de fait ce sera les actions, les relations avec les autres États qui seront décisives, peu importe la nature de la société au sein de ces territoires..

        information à prendre avec le doute nécessaire:

        https://southfront.org/us-led-coalition-will-not-allow-syrian-army-to-cross-euphrates-river-reports/

        depuis hier les kurdes du pkk on lancé une offensive et ils sont déjà à deir ez-zor.
        donc militairement ils vont occuper toute la Syrie à l’est de l’euphrate, et c’est exactement les plans nord-américains..

        Ocalan ne veut pas d’un État nation kurde mais une société où les kurdes domineront néanmoins: hypocrisie.

        on juge par les actes: il n’y a qu’à connaitre ce que font les kurdes du pkk en Syrie ou même en turquie avec l’assassinat de kurdes non membres du pkk.
        les méthodes du marxisme-léninisme sont encore là 🙂

        • si on se rappelle bien ce sont les kurdes des YPG/YPj qui sont allés libérer les Yézidis assiégés dans leur montagne, personne ne bougeait..
          Parler de « nettoyage ethnique », c’est s’avancer beaucoup, avec les infos biaisées en provenance de l’endroit.
          Pas d’hypocrisie du côté d’Ocalan, faut lire le texte en entier du manifeste du CD, il y parle des Arméniens, des Assyriens chrétiens, comment toutes ces communautés sont mûres pour elles aussi embrasser le CD et traiter en association libre d’égal à égal avec les autres… La visons d’Ocalan de la région est saine et éclairante, mais bien entendu ce projet ne rentre absolument pas dans l’agenda colonialiste et oppresseur de tous les états locaux et envahisseurs.
          Le CD est généralisé à toute la zone du Rojava et tu poses la problématique que nous avons sans cesse posé: qui décide ? Les assemblées sont-elles encore informées de ce qui se passe, personne ne peut répondre objectivement à cette question.
          Donc… à suivre… 😉

  8. la Cariatide Says:

    il y a des témoignages d’occidentaux partis au rojava sur internet, je vous laisse les trouver..

    si je vous dis idiots à peine utiles qui se prennent pour des situationnistes, vous saurez où cela se trouve 🙂

    je vous laisse celui là, vous connaissez ballast étant donné que vous avez publié une recension d’emma goldman?

    https://www.revue-ballast.fr/representation-rojava/

    ce qui est indéniable c’est que c’est le combat des kurdes, ils habitent là-bas. les occidentaux en mal de sensation forte sont des clandestins au regard de l’État Syrien, ils se sont infiltrés là-bas et ils en sont très fiers, fiers d’être surveillés par les services occidentaux du type dgse.

    • Oui alors déjà le gars de l’entretien Khaled Issa, représentant du Rojava en France… y sort de où ?… Il rend des comptes à qui ? Au PYD ? c’est un parti politique, donc par définition, partie intégrante d’une structure étatique. On fait remarquer çà parce qu’à la fin de sa réponse à la Q2 il dit ceci: « L’État ne doit pas être séparé du corps social. » D’entrée de jeu, cela n’a rien à voir avec le CD. Ocalan dans la section « Les Kurdes et l’état-nation » de son manifeste pour un CD dit textuellement ceci: « … nous allons voir maintenant pourquoi la fondation d’un ´´état-nation séparé n’a aucun sens pour les Kurdes. » Plus loin dans « Le confédéralisme démocratique » il dit ceci: « Ce type de règle ou d’administration peut être appelé une administration politique non étatique ou la démocratie sans État. Le CD est ouvert aux autres groupes et factions politiques. Il est flexible, multi-culturel, anti-monopole et orienté sur le consensus. »
      On sait aussi que depuis 2016, le Rojava est sous une assemblée constituante élue… Là encore rien à voir avec le CD. Une « constituante » est étatique, élue, sous quelles conditions ?… celle du PYD ? Quid des assemblées populaires ?
      Il semblerait qu’il y ait effectivement eu récupération de la révolution sociale. La charte du Rojava est aussi plus étatique dans son fond et sa forme qu’anarchiste.
      La confusion semble être sciemment entretenue aussi, mais il semble possible que la révolution sociale n’en ait plus que le nom et soit partie en sucette sous l’égide impérialiste qui active les opportunismes.
      Ceci dit. le PYD reconnaît officiellement ses désaccords avec le « Kurdistan » irakien de Barzani.

      • la Cariatide Says:

        http://www.voltairenet.org/article197826.html

        les affirmations de l’article nécessitent des sources, des éléments probants, des preuves, mais pour le coeur de l’histoire, la chute de Sinjar, c’est bien documenté.

        je pense à cette information.. après les trotskistes, Langley s’amuse-t-il avec d’anciens marxistes-léninistes? 🙂

        **la CIA commença à travailler avec le parti pro-PKK turc, le HDP, et avec la branche syrienne du PKK, le YPG**

        toujours rien sur le 11 septembre 2001 sur réseau voltaire..

        le Dogme du 11 septembre 2001, misère..
        http://aitia.fr/erd/11-septembre-la-faillite-des-institutions/

        • C’est le boulot de la CIA, bras armée de Wall Street, succursale de la City. Ils ont des décennies d’expérience.
          Le dogme du 11 septembre est le portail de survie de l’empire. Il ne doit pas s’effondrer, mais un jour…
          En attendant, le mal est fait, le monde s’enfonce dans le marasme étatico-capitaliste et trop peu de gens s’en importunent…

          • la Cariatide Says:

            un comble, le 11 septembre est le phare de notre époque..

            http://www.dedefensa.org/article/911-nous-eclaire

            **Sur la question de l’attaque 9/11 (qui l’a faite ?), j’ai toujours refusé de répondre, parce que, en vérité, je ne sais pas et, d’ailleurs, je ne considère pas qu’il soit vital de savoir, – et peut-être on va le voir plus loin, je considère au contraire qu’il est vital de ne pas savoir.**

            pas d’accord, qui des néocons du PNAC (richard perle) ou des israéliens descendants de l’Irgoun (netanyahu) ont décidé, un jour, de mener des attaques contre la population nord-américaine, c’est nécessaire!

            tout sauf dov zakheim! pas un rabin,
            s’il vous plait Madame la Vérité-Vraie-Incarnée
            🙂

      • la Cariatide Says:

        a priori un media pro-kurde.

        https://anfenglish.com/news/ypj-commander-we-will-reach-the-euphrates-river-soon-22045

        je vous laisse deviner les non-dits de sa déclaration.

        **area therefore very strategic**.

        • On est en train de lire la « charte du contrat social » du Rojava qui devrait devenir la 1ère « constitution » du Rojava si elle passe… Enfumage il semble bien y avoir si elle passe en l’état (jeu de mot voulu..). Ce qui nous fait doublement poser la même question: qui est en charge de la prise de décision ? Quand on lit la charte… on se rend compte de choses qui laisse la CD dans la poussière. Malheureusement, cela ne répond pas à la question de qui dirige cette affaire sur le terrain (dans la partie kurde on veut dire..).
          On va sûrement écrire quelque chose là-dessus, y a matière… A suivre.

          • la Cariatide Says:

            toute expérience politique de nature anarchiste nécessite que les hommes et les femmes aient une conscience politique, donc qu’ils soient conscients de ce qu’il se passe au moment où cela se passe.
            là, si les kurdes qui croient au rojava, au confédéralisme démocratique, se laissent déposséder de leur pouvoir politique, c’est qu’ils auront échoué à faire vivre une société de type anarchique/anarchiste..

            ce sera toujours une leçon pour les autres groupes anarchistes ou *révolutionnaires* dans le monde..

            qu’est-ce qui différence les kurdes du PKK des mexicains de l’EZLN?

            si depuis 25ans les communautés zapatistes du Chiapas existent et subsistent, pourquoi et comment?

            • A l’origine, les 4 théoriciens qui sont allés au Chiapas commencer le mouvement (vers 1983) étaient maoïstes (cf l’éternelle casquette portée par Marcos/Galeano), ils voulaient construire un mouvement sans doute du style de celui de « Sentier Lumineux » péruvien, mais très vite ils se sont rendus compte que cela ne marcherait pas et qu’à l’instar du Che qui n’a pas gagné la population rurale bolivienne et ne s’est pas adapté (pas eu e temps non plus…), ils se planteraient s’ils persistaient sur cette voie. Ils se sont remis en question et se sont adaptés. Comment ? En épousant le système traditionnel des locaux, descendants des Indiens Mayas et l’on adapté et y mettant ce qu’ils avaient en bagage: le zapatisme.
              C’est pour cela que cela fonctionne depuis 1994, parce que c’est totalement adapté à la population locale du Chiapas tout en étant flexible pour être adopté ailleurs.
              C’est ce que pense Ocalan, son manifeste du CD en est un modèle.
              L’anarchisme c’est utiliser ce qu’il y a d’universel dans la société humaine. On est en train d’écrire quelque chose là-dessus en ce moment (un petit bouquin/manifeste).
              Le Rojava semble s’être fourvoyé, non pas les rojavistes adhérents du CD, mais ce qui en a émané et leur échappe maintenant sous la houlette yankee. Leur « constitution » semble avoir été dictée, faite à Washington avec quelques arrangement cosmétiques afin de prendre les assemblistes dans le sens du poil !
              Si cette constitution / « charte » est adoptée en l’état… Ce n’est qu’un ´´étatisme fédéral où les ministères ne s’appellent plus « ministères » mais « corps » ou « entité », mais il y a une assemblée élus au SU, mandats de 4 ans, aucune mention de révocabilité !… le contrôle de l’assemblée fédérale est fait par un comité.. nommé par l’assemblée !.. Bref… Alors bien sûr ils y ont mis le maquillage nécessaire sur la pluralité, le féminisme etc… Mais sur le fond, ce n’est qu’une entité étatique déguisée avec des assemblées locales qui devront subir des lois fédérales, c’est à dire retour à la pyramide et à la hiérarchie… Tout çà semble avoir été pondu depuis Washington c’est pas possible autrement…

  9. la Cariatide Says:

    sur les kurdes du pkk, dans l’hypothèse où le projet politique, émancipateur, révolutionnaire, du rojava/confédéralisme démocratique, venait à échouer, à être détourné par les dirigeants du PYD achetés par les nord-américains,$

    ce ne serait pas la première fois qu’une authentique révolution est détournée..

    les Soviet en Russie jusqu’en octobre 1917 avaient un fonctionnement *démocratique*, en tout cas les Bolcheviks (les *majoritaires*) ne dominaient pas tous les Soviet de Russie ou de pologne, ils devaient composer avec les Socialistes Révolutionnaires et les Menchevicks..

    pour suivre la Révolution Russe de 1917 😉

  10. la Cariatide Says:

    toujours la même question: la source..

    • Nous sommes d’accord que depuis 2015-16 il y a récupération de terrain par les yanks et l’empire, due essentiellement à la trahison de certains « cadres » du PYD. La partie de Meyssan sur Ocalan traitant en prison avec la CIA est absolument invérifiable pour l’heure, Meyssan extrapole.Ce n’est pas crédible, Ocalan n’a aucune raison de faire cela d’autant qu’il renie toute forme d’état-nation pour les Kurdes.
      Lorsqu’il dit: « On ignore ce qui s’est vraiment passé à Aïn al-Arab puisque la presse ne fut pas autorisée à y entrer. Pourtant on dispose d’images filmées au téléobjectif et semblant confirmer de loin les communiqués relatant la sauvagerie des combats. Quoiqu’il en soit, « l’Occident » unanime conclut que les kurdes étaient les alliés dont il avait besoin contre Desh et la Syrie. » Comme maintenant la presse ne fut pas autorisée, elle ne l’est toujours pas… Bref, il ne sait pas ce qu’il s’est passé à Kobané…
      Si Meyssan est en mission commandée, en bon étatiste, de casser de l’ana, c’est que une fois de plus… L’anarchie commence à titiller cette pourriture de système, toute place confondue… C’est bien… 😉
      Depuis fin 2015, il se passe des choses bizarres c’est l’évidence et la récupération bat son plein. Mais depuis 2004, le CD était en place et a eu un succès populaire évident sur place.
      Ce qu’il dit au début en parlant d’un état « kurde » commence à s’avérer exact à la lecture de leur pseudo-constitution/charte… Ceci dit, le manifeste du CD d’Ocalan est aux antipodes de cela et il est clair qu’il y a eu trahison, dans le même temps, maintenir l’affaire sous la houlette apparente d’Ocalan avec ses portraits partout finira de le discréditer, lui qui n’est bien entendu pas là pour se défendre ni lui ni ses idées mises en pratique et détournées.
      Meyssan est trop catégorique pour être honnête. Il y a bien plus que ce qu’il dit. La trahison de la révolution sociale du Rojava fait d’une pierre deux coups pour l’empire:
      1- sécurise des territoires en Syrie et un pied-à -terre permanent, parce que les Yanks ne partiront plus c’est clair et les russes ne feront rien pour les déloger, tout a déjà été décidé dans la partition de la Syrie
      2- elle va (tenter) de discréditer le principe de la révolution sociale, qui n’est plus puisque tout cela est piloté depuis Washington. Faut lire la « charte » du Rojava pour s’en convaincre…
      La location géopolitique était trop importante et dans un contexte de guerre, les intérêts prévalants l7emportent souvent dans ce contexte oppressif total.
      L’article est bien mais saupoudré de quelques conneries à dessein… Meyssan est biaisé, il ne prend jamais en compte les écrits d’Ocalan, ni même la réalité du CD. Il part du principe que c’est une fumisterie de l7empire alors que le CD et son organisation a existé en pratique, qu’il ait été récupéré par l’empire qui a soudoyé une partie des cadres du PYD, c’est possible. Mais le CD n’est pas une construction de la CIA…

      • la Cariatide Says:

        vous dites maintenant qu’il y a récupération des kurdes depuis 2015-2016, mais ce n’est pas la position que vous avez défendu jusqu’à récemment, non? 🙂
        la situation est plus claire: la capture de territoires qui ne sont pas historiquement ceux que les kurdes ont occupé depuis des décennies, les témoignages d’homogénéiser (sic) les territoires qu’ils contrôlent. oh, c’est habituel dans l’histoire humaine, non? sauf que tous ne se revendiquaient pas d’une certaine idéologie anarchiste..

        sur meyssan, rien ne prouve qu’il extrapole, vous n’avez pas la preuve qu’Öcalan collabore avec les services turcs et occidentaux depuis sa capture. c’est possible.

        http://www.voltairenet.org/article166532.html

        meyssan est en mission commandée pour qui? qui finance réseau voltaire? 😉
        l’Iran?
        est-ce que vous avez le texte de la constitution kurde?

        pourquoi et en quoi meyssan est-il trop catégorique pour être honnête? meyssan a le droit comme vous, comme moi, d’avoir ses préférences politiques et partisanes dans la guerre en Syrie!

        qu’est-ce qu’il y a bien plus que ce qu’il dit?

        vous dites que la trahison, si elle est bien actée.., peut discréditer le principe de révolution sociale? je ne pense pas:
        1. les occidentaux (ou non) qui ont regardé et suivi la montée en puissance du rojava (me^me si le PKK disposait déjà de dizaines de milliers de soldats avant le début de la guerre en Syrie!) ne sont certainement pas conscient de la trahison des dirigeants du Pkk. pour eux, voler 25% du territoire Syrien c’est super (les occidentaux qui enjolivent et idéalisent le rojava vont souvent hair, sur ordre des media dominants occidentaux, le *régime* Syrien..)

        2. le principe de la révolution sociale ne va rien perdre de son essence étant donnée qu’il n’y a déjà qu’une minorité des populations occidentales ont une véritable conscience politique.
        perso je doute que l’on voie un jour une révolution dans les pays occidentaux. d’ici 25ans l’hypothèse la plus probable ce serait un scénario du type les Événements de Jean rolin (je n’ai même pas lu la bouquin quel escroc 🙂

        on le voit bien dans l’histoire, les luttes sociales naissent, échouent et reviennent de façon incessante. cela dépendra des jeunes générations à venir, avec l’Internet ils ont tout ce qu’il faut pour apprendre l’histoire de façon Howard Zinn, Henri Guillemin, et connaître la réalité du monde, les false flag..

        si la révolution sociale lancée par le pkk échoue, ils ne peuvent s’en prendre qu’à eux ; en s’alliant avec les nord-américains c’était suicidaire..
        alors qu’en recevant le matériel militaire de la part des Russes, ils auraient pu négocier avec l’État syrien en gardant leur honneur 🙂

        *saupoudré de quelques conneries à dessein* lesquelles?

        thierry meyssan n’a pas à prendre en compte les écrits, seulement les intentions, les alliances, les actions: les faits. il procède de la même façon avec The-Donald, ce qui n’implique pas qu’il ait raison..
        ce qu’il avance peut être vrai, dans la mesure où les nord-américains et les anglais, via CIA et mi6, manipulent les frères musulmans depuis 1951, ou alors depuis les années 1920?

        entre les écrits marxistes-léninistes de Lénine et la mise en place de la dictature, le vol, le détournement de la Révolution Russe de 1917, ce sont les actes de Lénine qui sont importants.

        • pas d’accord. Quand on critique on doit se baser sur ce que les gens qu’on critique ont dit et comparer avec la mise en pratique. Donc en l’occurrence il faut lire Ocalan, regarder le CD et sa mise en place depuis le départ et où il en est aujourd’hui. C’est notre démarche, parce que nous considérons le principe du CD comme bon à l’encontre de Meyssan qui l’ignore et le critique sans présenter tous les tenants de l’affaire. Son affirmation d’Ocalan traitant avec la CIA est péremptoire et jusqu’ici infondée. C’est une possibilité certes, qu’il tient pour réelle afin de soutenir sa thèse que l’ensemble du projet du Rojava confédéraliste est une fabrication de la CIA.
          Il manque de preuves.

          Alors oui, on évolue sur notre vision de l’affaire du Rojava parce qu’on avait plus trop d’infos là-dessus, le black-out en ce domaine maintient les croyances précédentes. Ton questionnement et celui de Meyssan nous a obligé à y regarder de nouveau de plus près bien que nous n’en ayons pas vraiment le temps en ce moment et c’est à la lecture de la « charte/constitution » du Rojava que nous avons compris que dans la pratique, le CD est mort et enterré. Bien entendu ils ont gardé les assemblées locales pour donner le change au peuple kurde local, mais dans la pratique politique, cette « charte de contrat social » n’est ni plus ni moins que le squelette de la structure d’un futur état avec toute la panoplie obsolète des élections, mandats de 4 ans, aucune mention de révocabilité, des gouverneurs appointés, un comité de contrôle législatif nommé par… l’assemblée elle-même, bref verrouillage total su système sur fond bien entendu cosmétique de multi-ethnicité, de féminisme, etc…
          Bref un enfumage à la Yankee. Nous sommes persuadés que ce torchon a été pondu dans les bourlingue de Washington. Les empreintes digitales de l’empire couvrent cette mascarade sans non.
          Nous soutenons le projet du CD pas seulement pour le Rojava mais pour son extension partout, adapté bien entendu aux circonstances locales. Il reflète une vision politique d7avenie viable, même si certaines choses peuvent toujours être discutées. Ocalan a eu le mérite d’écrire et de maintenir la flexibilité de cette vision. Notre avis est le suivant: Ocalan savait pertinemment les risques de recupération étatique surtout avec les yankees traînant dans les parages, il a donc mis en page sa vision afin que l’on puisse toujours comparé ce qui est fait dans la pratique en rapport de ce qui aurait dû l’être. C’est là que réside le biais de Meyssan, il refuse de voir et de reconnaître le CD comme une viabilité politique parce que c’est un étatiste qui protège des intérêts obsolètes. C’est là où nous ne pouvons plus le suivre. Il est trop péremptoire pour être honnête oui. Le système qu’il défend est indéfendable. L’État est indéfendable.
          Nous avons pris position pour le peuple syrien agressé par procuration, mais nous n’avons jamais défendu l’état syrien qui n’est qu’une fabrication comme tous les États, fabrication coloniale de surcroit. Nous avons défendu et défendrons toujours le CD en tant que viabilité politique, mais nous ne défendrons plus la trahison du terrain qui semble se confirmer. Une fois votée par la clique de l’assemblée étatique, le « contrat social » du Rojava entérinera le projet yankee d’état kurde en syrie même si édulcoré, il ne restera plus après de finir de corrompre les gugusses au pouvoir pour terminer la jonction avec la mafia Barzani et le tour sera joué…

          voici le texte du « contrat social » du Rojava:
          https://ypginternational.blackblogs.org/2016/07/01/charter-of-the-social-contract-in-rojava/

          Et pour être juste, il faut le lire et comparé avec la « Manifeste pour le Confédéralisme Démocratique », qui représente la vision politique d’Ocalan à partir de 2011.

          Quand on lit les deux, il est évident que le « contrat social » de 2016 n’a rien à voir avec le projet du CD.
          Ocalan avait sans doute prévu la trahison de terrain et ses écrits montrent l’étendue de cette trahison présente et à venir.
          Il faut diffuser le texte d’Ocalan. Nous sommes persuadés que Meyssan l’a lu, mais c’est mieux de l’ignorer… Alors qu’il devrait le publier pour que les gens puissent comparer et se faire un avis informé.

          Nous te remercions d’avoir insisté sur ce sujet, cela nous a permis de réajuster notre vision sur la nouvelle réalité. Nous allons écrire un billet la dessus que nous te dédicacerons… 😉

      • la Cariatide Says:

        oh, si vous n’avez pas remarqué, meyssan a donné ce site internet comme source pour les noms des groupuscules antifa qui sévissent en Syrie.
        on se demande ce que meyssan est allé faire là-bas, mais tant que les informations sont exactes..
        https://antifaahahah.wordpress.com/

        ahah, il est fort le Gilad Atzmon 🙂

      • la Cariatide Says:

        questions sans réponse. il est plutôt bon le *OG*, même s’il a ses propres limites pour ce qu’il s’est passé il y a 16 ans et 2 jours..

        http://www.chroniquesdugrandjeu.com/2017/09/questions-sans-reponses.html

        • oui bien cet article en effet. Nous sommes de l’avis et l’avons exprimé qu’il y a eu tractation, accord secret entre les yanks et les russes sur la partition de la Syrie, possiblement même avec Assad soi-même. Au bout du compte, c’est une victoire, bizarre certes, pour l’empire, dans un compromis. Il n’aura pas eu le départ d’Assad, mais aura eu la partition sur le long terme, partition qui bien entendu demeurera source de tension voire de conflits permanents. C’est le but de la division. L’Irak et la Syrie seront désormais le lieu de la division et de la lutte d’influence et dans le même temps cela va aussi diriger les regards et attentions hors de l’affaire palestinienne…

  11. la Cariatide Says:

      • la Cariatide Says:

        et alors? cet homme hamza sulyman n’a aucun lien avec le times of israel.

        je vous assure qu’il est pro-République Arabe Syrienne. un des premiers comptes twitter spécialisé dans la guerre en Syrie que j’ai suivi, si je puis me permettre..

        le nouveau media pour lequel il travaille c’est https://muraselon.com/en/

        1. Russia Today aussi pratique ce nouveau journalisme d’utiliser des informations issues d’un compte twitter. ce sont des sources comme d’autres!

        2. ne seriez vous pas en train d’attaquer le messager plutôt que de considérer les faits, à savoir que des kurdes en Syrie, à défaut que ce ne soit les kurdes en Syrie, pratiquent une forme de nettoyage ethnique, d’usurpation de l’histoire archéologique (vis-à-vis des assyriens et des yazidis), et imposent leur propagande kurde. parce que cela, de la propagande pro-kurde, il y en a dans les media dominants occidentaux..

        (vous n’êtes pas visés, étant donné que vous avez changé d’avis et de position concernant les kurdes en Syrie 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.