Colonialisme, empire, sémantique et hégémonie culturelle (Steven Newcomb)

Au sujet des idées qui ont émergé de la mentalité envahissante des colonisateurs

 

Steven Newcomb

 

4 août 2017

 

url de l’article original:

https://indiancountrymedianetwork.com/news/opinions/ideas-emerged-invading-mentality-colonizers/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Il y a plusieurs années, j’ai écrit au sujet d’une déclaration faite par L.C. Green dans son livre: The Law of Nations and the New World (1989). Dans une section titrée “Saisies de territoire dans l’Amérique coloniale”, le professeur Green disait qu’il était devenu “de plus en plus commun d’assumer pour les peuples aborigènes et ce depuis la fin de la seconde guerre mondiale, dans une variété de pays incluant le Canada, qu’ils sont les véritables propriétaires souverains des territoires qu’ils occupent.”

En réponse à cette assertion, Green disait que “Les peuples aborigènes (sa propre terminologie) tendent à ignorer le fait que le titre d’état ne dépend pas de la coutume locale ou de la morale, mais de la loi internationale.” Etant donné que le système politique appelé “l’État” est un système de domination. L’expression de Green dans sa phrase “le titre d’état” est en fait plus précisément le “titre de domination”.

Parce que le terme de “souverain” se traduit pas “dominor” en latin, ce qui est “dominateur” en anglais/français, la phrase de Green “les véritables propriétaires souverains” est en fait “les véritables dominateurs” (“dominorum”).

Quoi qu’il en soit, Green a esquivé le fait que les idées qu’il appelle “la loi internationale” ont émergé de l’esprit et du langage de “l’homme blanc” colonisateur. Green semble suggérer que seul l’esprit du colonisateur doit décider si des nations originelles du continent sont “les véritable propriétaires souverains” de leurs territoires traditionnels. Il semble même suggérer plus avant que les colonisateurs envahisseurs ont décidé il y a des générations de cela et que les nations originelles de ce continent ne sont pas les véritables propriétaires souverains de leurs territoires et que nous, peuples natifs, sommes maintenant et pour toujours sellés de cette décision faite par les colons.

Voici comment je lis et interprète l’argumentation de Green: Lorsqu’il s’agit d’évaluer les droits territoriaux des nations originelles et des peuples de ce continent, ces sujets ne seront JAMAIS décidés sur ce que nos ancêtres pensaient eux-mêmes de tout cela. Au lieu de cela, tout sera toujours décidé selon ce que les ancêtres de l’homme blanc pensaient et assumaient. C’est comme si Green disait que les idées de l’homme blanc devront prévaloir de manière PERMANENTE en tant que système de domination exercé sur nos nations et sur leurs territoires.

Pour être précis, Green n’a pas utilisé l’expression “homme blanc” dans ses écrits. Mais il a dit à un moment donné, “il est nécessaire de regarder l’histoire de l’établissement [colonial] vers l’ouest et la base légale de l’appropriation de territoire et de la souveraineté dans la loi internationale.” J’interprète ceci comme voulant dire qu’afin de répondre correctement aux questions au sujet des nations originelles de ce continent, “l’homme blanc” colonisateur doit observer les idées appelées “loi internationale”, créée par ses ancêtres. Green dit de surcroit que “la loi internationale telle qu’on la connaît aujourd’hui” est le résultat du “développement de la pratique des états chrétiens européens”. De manière plus spécifique, ceci réfère à ce qui était connu collectivement à l’époque comme la “chrétienté” ‘“christendom” en anglais ou “domination chrétienne”) ou “la communauté des richesses chrétiennes”,

Il y a une conséquence pour assumer que les nations et peuples natifs sont obligés d’obéir aux idées et aux jugements que les hommes blancs européens chrétiens ont créés il y a longtemps et légués à leurs descendants. Cette obligation assumée interdit les idées et les jugements créés par nos ancêtres, nos nations et nos peuples. Green apparaît dire que seules les idées du colonisateur seront utilisées pour juger si les idées des colonisateurs du passé étaient valides. En d’autres termes,, comme les colonisateurs du passé assumèrent que leurs idées, leurs jugements et leurs arguments étaient valides, nous sommes maintenant obligés d’accepter cette vision que leurs idées et arguments passés étaient et sont valides aujourd’hui, que nous sommes liés par cet état de fait.

Si nous demandons sur quelle base nos nations originelles sont dites obligées d’accepter sans rien dire les idées que l’invasion de l’homme blanc a créé dans le passé, la réponse est en fait assez simple: Les colonisateurs ont mentalement créé la vision [opinion] que leur dieu chrétien a rendu l’homme blanc “supérieur” et destiné à régner sur nos vies en créant tout un système de domination pour nous isoler et nous dominer. Les colons s’attendirent ensuite  à ce que nos ancêtres acceptent l’idée que “l’activité mentale imaginative” des colons fut la cause en quelque sorte de l’obligation de nos ancêtres d’accepter et de se conformer à cette activité mentale imaginative des colons.

Parce qu’aujourd’hui règne une acceptation générale des idées et arguments colonisants que les colons européens chrétiens créèrent il y a des siècles, il est typiquement assumé que nous, les peuples natifs, avons hérité de nos ancêtres, une obligation d’accepter servilement les idées et les jugements de domination des colonisateurs. En se référant à ces idées et jugements de l’homme blanc colonisateur comme étant “la loi” ou “la loi internationale”, les descendants actuels des colons ont rendu le système de domination colonial comme étant valide et non questionnable. Ceci veut dire que c’est maintenant à nous de décider comment et sur quelle base allons-nous défier les idées et jugements coloniaux.

Et si nous commencions déjà par montrer qu’il n’existe absolument pas de droit de domination.

= = =

A lire: « Païens en terre promise: décoder la doctrine chrétienne de la découverte »

Publicités

16 Réponses to “Colonialisme, empire, sémantique et hégémonie culturelle (Steven Newcomb)”

  1. Newcomb a véritablement « décoder » la doctrine chrétienne de la découverte. Mieux, il a « cracker » le code…

    Tel un saumon qui remonte à contre-courant, là où tout a commencé…

    Magnifique !
    Jo

    • n’est-ce pas…. 😉

      • Grâce à votre traduction, j’ai complété au mieux je pense ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/08/26/steven-newcomb-a-cracke-les-codes/
        Je rajoute en section com quelques billets et pour enfoncer le clou…
        Perso, dites moi si je me trompe, mais on sent une montée en puissance de MNN, SN, Pd’E et ajouté à cela Ezzat, Pappé, Azomnd, NH voire certains Zuniens notamment à VT, mais Robert Graham aussi…
        Ben on sent, comme l’avait dit l’EZLN, que la terre tremble jusque dans ces entrailles, non ?

        • la réflexion s’affine et il y a une certaine convergence, le problème est que tout cela demeure encore très confidentiel. Toi, nous et quelques autres, avons le nez dedans, avec un peu de recul on voit que cela demeure toujours confidentiel. Ce qu’il faut , c’est briser le rempart de feu de la division induite, celui érigé par la fiction totale qu’est ce « choc des civilisations » à tous les niveaux, orchestré par les idéologues de l’oligarchie.
          Pourquoi dépensent-ils tant de temps, d’énergie et d’argent à créer cette fiction à grand renfort de terrorisme fabriqué etc ?… Parce qu’ils savent pertinemment que l’union des peuples sur une cause commune, celle de mettre fin à la division destructrice de nos sociétés et d’œuvrer pour le bien commun de tous sans distinction, ce qui est la nature profonde humaine, représente la mort de leur système et de leurs privilèges, dividendes de leur domination despotique.
          Le boulot est de connecter les points, de connecter les paroles et actions de résistance du monde, de faire comprendre que la résistance au système oligarchique et colonial, colonisateur des places et surtout des esprits, possède une source universelle, au-delà des divergences spatio-temporelles: la nature profonde humaine, faite d’entraide, d’égalité, de compassion et d’un sens progressiste authentique dans sa volonté indéfectible d’œuvrer pour le bien commun, même si cet horizon a été (temporairement) obscurci par les sombres nuages de la domination du plus petit nombre trompant le reste de l’humanité et eux-mêmes sur la finalité de la société humaine.

          • Un passant Says:

            Tu es au fond très proche des religieux ds le bon sens du terme : eux ont foi en Dieu et toi tu as foi en la nature humaine profonde ! …
            Les 2 ne reposent sur aucune certitude je dis bien certitude scientifique ou rationnelle.

            • si, la nature humaine est révélée peu à peu scientifiquement au travers de l’archéologie, anthropologie politique etc… C’est ce que nous essayons de révéler au travers des travaux de gens comme Clastres, Jaulin, Lizot, Sahlins, Scott, Graeber, Patou-Mathis, Demoule, et ceux qu’on ne connaît pas.
              Une chose importante à préciser, nous ne sommes pas contre les gens qui croient en « dieu », tant que ceux-ci ne forcent pas leur croyance sur les autres, ne mettent pas le feu à ceux qui ne croient pas à leur truc et ne vont pas conquérir le reste du monde et massacrer ceux qui ne sont pas comme eux ou ne croient pas en ce qu’ils croient. Malheureusement, l’histoire n’est faite que de cela… On a rien contre le type qui prie dans son coin et fait pas chier le monde en gros. Mais force est de constater que « dieu » est la plus grande cause de mort « non naturelle » au monde et est en toile de fond de quasiment toutes les guerres…
              Entre la croyance en un soi-disant barbu dans les nuages vengeur et sanguinaire, dictant ses volontés à l’humanité et punissant l’homme pour son « pêché originel » et la vision de plus en plus claire d’une nature humaine fraternelle, certes étouffée par des siècles de niaiseries et de mensonges manipulateurs… notre choix est vite fait… 😉
              un de nos commentateurs « parabellum 666 » nous avait déjà honoré en disant qu’il nous voyait comme de « véritables chevaliers du christ », dans la mesure où il est de ceux qui pensent que toutes les églises sont des trahisons et que la pensée véritable du christ a été trahie depuis le départ. Il n’a sans doute pas tort (sur la trahison par les églises), mais le plus gênant demeure quand même de savoir qu’il n’y a aucune preuve historique / scientifique de l’existence de ce personnage, qui est et demeure une allégorie qui ne vaut en aucun cas qu’on mette le feu aux gens qui pensent différemment…
              En cela, l’univers devrait être notre temple à tous.

            • Un passant Says:

              Tout à fait, et d’ailleurs comme je l’ai dit l’autre jour sur le ton d’un chevalier un chouia énervé: que personne ne vienne m’imposer sa religion 😉 (clin d’œil un chouia narquois)

            • Un passant Says:

              « Les Néanderthaliens sont remplacés par l’Homme moderne et on arrive à l’Age de la Pierre. Les historiens assurent que des êtres supérieurs aux armes perfectionnées exterminèrent l’Homme de Néanderthal. Un archéologue expliqua ce fait en 1921 en disant: Les hommes du Paléolithique supérieur tuèrent au fur et à mesure les hommes de culture moustérienne jusqu’à l’extinction de cette race, de la même manière que les premiers colons, en Tasmanie, l’ont fait pour les aborigènes. » John Waechter « L’Homme dans la Préhistoire » (trouvé dans la boite aux livres il y a 2 mois qd nous débattions de la « nature humaine » ! Oui, nous avons tous une sorte d’étoile qui nous guide !!)

            • en 1921,,, beaucoup d’eau a coulé sous le ponts depuis. Il faut lire Patou-Mathis et Demoule (entre autres…) pour saisir la réalité paléolithique. Néanderthal n’a pas été exterminé par Sapiens, c’est une certitude aujourd’hui… Qu’il l’eut été était une hypothèse du début XXème.
              Nous recommandons cette excellente conférence de Marylène Patou-Mathis, spécialiste mondiale de Neandertal, au Musée d’Histoire Naturelle de Paris en deux parties, un peu long mais passionnant pour ceux que çà intéresse. Elle y réfute l’hypothèse de l’extermination de Neandertal par Sapiens.

          • Très juste.
            C’est pourquoi, comme vous le dites souvent, c’est pas le moment de mollir.
            Parce que les psychopathes aux manettes sont sur tous les fronts, on le voit bien actuellement. Même si ça pète de partout, et plus vite que prévu…
            J’ai souvent cette idée en tête, à chaque petite lumière qui s’éteint (volontairement ou pas) il nous revient d’en rallumer aussitôt autant qu’on peut, par nos relayages d’en l’espoir que pleins de petits clics, provoqueront des grands DÉCLICS ou ÉVEIL…
            L’Internet est notre presse Gutenberg 2.0 et ils le savent…
            N’oublions jamais que NostradAttali avait dit ceci (entre autres) « L’Internet représente une menace pour ceux qui savent et qui décident. Parce qu’il donne accès au savoir autrement que par le cursus hiérarchique ».
            Voilà, entre autre, pourquoi plein de petits riens (Nous) pouvons TOUT ! Mais ensemble, c’est mieux…

  2. on verra mieux la vidéo d cela conférence de Patou-Mathis comme ça, il s’agit de la vidéo que nous avons mis en lien en réponse au commentaire de « un passant » concernant l’homme de néanderthal…

    • Un passant Says:

      Vais voir ça. L’important c’est que le débat reste ouvert, ma démarche consiste à ne rien gober tout cru de ce que quiconque me raconte. En ce qui me concerne je n’ai donc toujours pas à ce jour de certitudes je dis bien de certitudes par rapport à « la nature profonde humaine, faite d’entraide, d’égalité, de compassion et d’un sens progressiste authentique dans sa volonté indéfectible d’œuvrer pour le bien commun ». … Ce thème vous le savez bien est crucial car si la nature humaine n’est pas si bath ben ça va être compliqué de les appliquer nos idéaux anarchistes !
      Et puis encore une question qui peut aussi rester ouverte: qu’est-ce qui est à l’origine de « la domination du plus petit nombre trompant le reste de l’humanité et eux-mêmes sur la finalité de la société humaine » ? … Intervention extraterrestre ou… solide faille dans la nature humaine ou à tout le moins dans son évolution ? Ce sont bien des humains qui ont mis en place cette domination, des humains dotés comme toi et moi d’une nature humaine ? Ou alors, ce sont des reptiliens ? 😉 (rigolez pas, c’est très couru sur YouTube)
      En attendant, le résultat est là: en 2017 on est le cul complètement dans les ronces, c’est même carrément la jungle !

      • la division politique initiale de la société qui a amené le pouvoir politique à pouvoir sortir du corps social et à devenir une entité indépendante entre les mains du petit nombre qui pas à pas a créé les mécanismes de contrôle, menant à terme à l’État et la centralisation du pouvoir. quel(s) facteur(s) ont permis cette séparation ? Toujours pas de réponse précise, des pistes, mais pas de certitude…
        Notre position est la suivante: ce n’est pas parce que trois tondus et un pelé ont pris les rênes de l’affaires à un moment donné que la nature humaine profonde a changé. Il y a usurpation, il y a tromperie, il y a surtout coercition et exercice violent du pouvoir. C’est un cancer si tu veux. Les cellules cancéreuses ne constituent pas la majorité des cellules loin s’en faut, mais elles sont néfastes. Peut-on dire que la « nature » d’une cellule est d’être cancéreuse ou celle-ci est-elle une anomalie ? Pareil pour les humains, le cancer de la société qui la ronge est une déviance, une « reprogrammation » erratique, contre-nature… On n’a pas les réponses à tout… On est comme toi… On cherche.. 😉

  3. En vous lisant, cherchant le meilleur moyen de répondre à James H. Kunstler qui vient d’affirmer ceci : J’aimerais entendre un argument sur la raison pour laquelle le Monument de Washington devrait rester debout alors qu’il est voué à ce vilain esclavagiste doué d’un soldat rebelle, et cela concerne aussi le nom de la ville qui est le siège fédéral du gouvernement. Sur LSF du jour ► http://lesakerfrancophone.fr/eclipse-totale

    J’avais déjà dans l’idée de rappeler ce billet de S. Newcomb ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/05/30/johnson-vs-mcintosh-un-monument-de-papier-de-la-suprematie-blanche/

    J’ai souvent dit que Kunstler, PCR… devraient nous lire, on gagnerait du temps, non ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.