Guerres impérialistes au Moyen-Orient, nouvelle alliance en cours ?

Intéressante analyse de Meyssan qui dans une certaine mesure ne fait que reconfirmer ce qui est su et dit de longue date par bien des analystes: les transnationales gavées de fric depuis des décennies, contrôlent politique et états, sont une grande partie de ce qui est appelé « l’état profond » et déclenchent troubles et conflits à volonté selon la fluctuation de leurs intérêts, et leur intérêt commun d’établir un Nouvel Ordre Mondial fusionnant méga-entreprises et états établissant en cela un régime fasciste supra-national planétaire.
Tout ceci est l’œuvre de la classe capitaliste exploitant les 99,9% du reste d’entre nous. Croire que Trump veuille changer tout çà est sûrement pousser un peu loin la croyance et faire preuve à notre sens soit de naïveté, soit de… complicité (involontaire ou pas…).
Un autre fait intéressant est que soudainement le ministre des AE yankee, ex-CEO d’Exxon Mobil. Tillerson, est dit vouloir chercher une porte de sortie dû à certaines « difficultés » avec la Maison Blanche. Est-ce en rapport avec l’affaire du Qatar ? Rappelons que le Qatar est Exxon-Mobil, la dynastie Al-Thani n’étant que les marionnettes de service et que toute l’affaire de la guerre par procuration contre la Syrie provient du refus d’Assad de laisser passer un gazoduc qatari à travers son pays pour alimenter l’Europe en 2009 et ainsi protéger les intérêts de ses alliés russes et iraniens. Pour nous, tout ceci n’est qu’un plan B de repli stratégique qui vise aussi à compromettre l’axe de la résistance anti-impérialiste occidental. On n’arrive pas à les briser ? Soit, compromettons-les, amadouons les protagonistes, forgeons des alliances pour les briser et semer la zizanie parmi ses membres. Espérons que ceux impliqués ne soient pas dupes et anticipent les trahisons à venir. De fait, considérant l’histoire yankee, qui n’est, comme le disait l’historien Howard Zinn « qu’une longue série d’agressions », tout accord avec l’empire doit être considéré comme un piège, comme le lit d’une trahison future inévitable. Il semblerait que les Kurdes de Syrie (Rojava), contrairement aux mafieux kurdes irakiens, aient 
compris le danger et s’allient également avec les Russes tout en continuant par le milieu à continuer leur révolution sociale. Quoi qu’il en soit, tout ceci est à suivre avec grand intérêt.

~ Résistance 71 ~

 

Émergence d’une nouvelle alliance au Moyen-Orient élargi

 

Thierry Meyssan

 

25 juillet 2017

 

Source: http://www.voltairenet.org/article197242.html

La politique du président Trump au Moyen-Orient élargi commence à se concrétiser. Alors que, jusqu’ici les États-Unis et leurs alliés tentaient de détruire les États et d’imposer le chaos, ils légitimisent désormais les alliances contre les jihadistes. Si dans le discours, l’Iran, la Syrie et le Hezbollah sont toujours des ennemis à vaincre, dans la pratique ils deviennent des partenaires. À terme, cette nouvelle donne pourrait permettre aux États de la région de repousser les sociétés multinationales hors du champ politique et de rétablir la paix.

Petit à petit, la politique étrangère du président Trump se met en place. Concernant le Moyen-Orient élargi, il est parvenu, avec l’aide de son conseiller de sécurité nationale le général H.R. McMaster et de son directeur de la CIA Mike Pompeo, à mettre fin aux programmes secret d’aide aux jihadistes.

Contrairement aux sous-entendus du Washington Post, si cette décision a bien été prise avant la rencontre Trump-Poutine au G20, elle l’a été en réalité un peu plus de deux semaines auparavant, lors de la préparation du sommet de Riyad, mi-mai. Son objectif n’était pas de s’agenouiller devant le Tsar de Russie, ainsi que le prétend la classe politique washingtonienne, mais de mettre fin à l’usage du terrorisme, ainsi que Donald Trump l’avait déclaré durant sa campagne électorale.

Les insinuations mensongères du Washington Post ont été reprises par toute la presse occidentale. Peut-être ce fait est-il imputable à l’esprit grégaire des journalistes occidentaux, peut-être et plus sûrement, il montre que les grands médias sont détenus par des partisans de la guerre au Moyen-Orient et contre la Russie.

Les révélations bulgares sur l’existence d’un vaste réseau de trafic d’armes, mis en place par le général David Petraeus alors qu’il était encore directeur de la CIA, en 2012, et poursuivi par lui depuis son bureau du fonds de placement KKR laissent pantois sur la puissance des facteurs de guerre.

17 États au moins ont participé à cette opération « Bois de Sycomore », dont l’Azerbaïdjan qui a assuré le transport de 28 000 tonnes d’armes et Israël qui a fourni de faux documents de destination finale. Selon toute vraisemblance, David Petraeus et KKR ont été aidés par le secrétaire général adjoint de l’Onu, Jeffrey Feltman. Bien sûr, ce gigantesque trafic, sans précédent dans l’Histoire de par son volume, ne donnera lieu à aucune poursuite judiciaire, ni dans les États concernés, ni au plan international.

Clairement, depuis 4 ans, les peuples du Levant se battent non seulement contre des États, mais avant tout contre un consortium de sociétés privées mutinationales, incluant les médias internationaux, et de puissances étatiques moyennes qui donnent ensemble des ordres à de petits États chargés du sale boulot.

Quoi qu’il en soit, les difficultés rencontrées par Donald Trump pour imposer sa volonté à la CIA et au Pentagone ainsi que l’existence de ce réseau parallèle, mi-public mi-privé, permettent d’entrevoir la complexité de sa tâche dans un ordre mondial subverti par des intérêts privés.

Dans un premier temps, l’offensive des armées irakienne et syrienne pour rétablir la route de la soie n’a pas été stoppée par les Forces états-uniennes, malgré divers incidents.

L’offensive lancée par l’Armée arabe syrienne, avec le Hezbollah et en coordination avec l’Armée libanaise, dans le Jurd d’Ersal est le premier fruit visible de la nouvelle politique de Washington. Tout en critiquant vertement la présence du Hezbollah, le Premier ministre libanais Saad Hariri a, à la demande de l’Arabie saoudite, autorisé son Armée, à participer à l’opération. C’est la première fois, qu’officiellement les deux armées, libanaise et syrienne, et la Résistance agissent ensemble. Riyad, sans désarmer face au Parti de Dieu et à l’Iran, a considéré qu’il convenait de travailler avec le Hezbollah et d’en finir prioritairement avec les jihadistes.

En définitive, cette guerre, qui devait détruire les États de la région, prend la direction opposée : l’unité des forces iraniennes, irakiennes, syriennes et libanaises.

Publicités

12 Réponses to “Guerres impérialistes au Moyen-Orient, nouvelle alliance en cours ?”

  1. Certains se réveillent, alors qu’ici vous le dites depuis le début, que la Chine est en embuscade (On a dit que le Bernard intégrerait bien une coquille en forme de pagode) en Syrie, mais pas que !

    https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2017/07/26/syrie-gigantesque-plan-de-reconstruction-chinois/

    • cela fait partie du plan du NOM…

      • en quoi est-ce que cela fait du partie de l’agenda globaliste?

        c’est incompatible avec les 8 véto de la Russie et les 7 véto de la Chine au conseil de sécurité de l’onu depuis 2012.

        c’est surtout abusé: les Russes et les Iraniens ont envoyé des soldats dont certains (combien?) sont morts au combat, des armes, de l’équipement, de la nourriture,

        et c’est la Chine qui ramasse les contrats à je ne sais combien de milliards de dollars..

        je ne sais plus où, mais était sortie l’information que les chinois avaient refusé de fournir à la Syrie le matériel technologique pour repérer les tunnels sous terrains de terroristes modérés.
        si c’est exact..

        • Nous disons ici depuis des années que la Chine fait partie intégrante du NOM, les évènements (surtout financiers) de ces dernières années tendent à le confirmer. Le « changement de coquille de Bernard l’ermite », de l’empire, implique la Chine. Que la Russie fasse aussi gaffe de ce côté là, à moins bien sûr qu’elle en « croque » aussi, sait-on jamais… 😉

          • mais alors pourquoi s’opposer à la destruction de la Russie?

            parce que les néocons, l’équipe du continuity of government du 11 septembre 2001, sont partie liée aux réseaux globalistes du *nouvel ordre mondial* décrété par bush senior.

            et ce sont bien ces néocons qui ont comme objectif de guerre de détruire les États indépendants dans le moyen orient élargi.

            l’algérie, la prochaine cible de la ned, cia, department of state? à voir.

            en tout cas les néocons et israel ne considèrent pas le rojava en syrie et le kurdistan irakien comme des menaces, c’est suffisant pour révéler les véritables buts de ces mouvements nationalistes.

            c’est pour cela que c’est bizarre avec vous:
            1. vous soutenez le rojava sur le principe de la révolution sociale

            2. vous êtes bien conscients de l’agenda politique de domination globale du bloc-américano-occidental. (sion est dedans mais on ne le dit pas)

            or les deux sont contradictoires!

            • parce que nous parlons dans « l’absolu » si on veut, mais il y a les aléas géopolitiques et les accords d’arrière-cours etc…
              Le Rojava dans sa phase autonome du confédéralisme démocratique est antérieur au conflit syrien, par l’effet du chaos interne dont les Kurdes (de Syrie) ne sont en rien responsables, il a pu prendre plus d’ampleur, mais la situation géopolitique fait que leur zone se trouve être de grande importance pour bien trop de gens. Tout ce que les Kurdes demandent c’est qu’on leur foute la paix !
              Il y a là-dessous de l’opportunisme des deux côtés, des sortes d’alliances « par nécessité », maintenant qui est dupe et qui ne l’est pas ? Y a t’il eu trahison ?
              Les États conspirent et font leurs salades et leurs « alliances », tout cela existe mais sur des bases bidon, fictives, la seule réalité est la réalité des peuples qui ne se battraient aucunement dans un système d’harmonie politico-sociale. C’est ce que le confédéralisme démocratique propose dans cette région et il se heurte à la merde générée comme d’habitude par les États. C’est ce que les zapatistes proposent au Mexique et dont les peuples sud-américains feraient bien de s’inspirer et nous aussi en Europe, partout en fait.
              quel est le dénominateur commun de ces luttes sociales ? L’indigénisme: les Kurdes, les Amérindiens du nord, du sud, les zapatistes du Mexique, ce sont des luttes montrant la voie du changement radical de paradigme. C’est à nous d’emboîter le pas et de créer notre confédéralisme démocratique ou quelque nom qu’on veuille lui donner. Laisser le vieux, les mauvais gouvernements étatiques pour constituer nos sociétés d’associations libres, confédérées, menant à la société des société. Tout ce qui a trait à la « vieillerie » étatico-capitaliste doit être abandonné car illusoire et mortifère. Lâcher-prise du leurre pour revivre en véritable société.
              C’est en cela que le Rojava doit être soutenu.
              Il y a un fait criard que tout le monde veut ignorer: Dans cette guerre par proxy (nous sommes bien d’accord là dessus), les Russes ont été invités à la rescousse par le gouvernement syrien. Les Yanks se sont invités en territoire syrien sans l’être par ceux qui sont concernés. C’est donc un acte d’occupation illégal, idem pour les Turcs. Donc procédure simple: ultimatum syrien à l’ONU: Dégagez de chez nous ou on fait le ménage. Refus des Yanks. Les Syriens, sous protections russes (S300-400, brouillage électronique etc..) font le ménage et virent tout çà. Pourquoi ne le font-ils pas ? On y verrait d’un coup plus clair et le Rojava reprendrait ses fonctions normales d’autonomie sans les Yanks dont ils ne veulent pas, qui leur sont IMPOSES !…

  2. si, hypothèse que la chine, l’oligarchie du parti communiste chinois et les sociétés financières qui possèdent hong kong et shangai, fasse bien partie de cet agenda politique du nouvel ordre mondial.

    or, tout le monde sait que Langley oeuvre depuis ses débuts pour le deepstate nord-américain et in finé pour l’agenda impérial nord-américain, donc pour les hommes et sociétés transnationales et financières qui ont cet agenda politique de nouvel ordre mondial.

    alors, comment expliquer ces déclarations du directeur de la CIA?

    https://www.rt.com/usa/397582-china-threat-us-pompeo/

    ne nous dites pas que ce n’est que du théâtre d’ombre.

    en 1989 tiananmen est la première opération de la NED, facade de la CIA.

    bref, c’est contradictoire mais on n’a l’habitude avec nos sociétés orwelliennes 🙂

    • Quel a été le véritable objectif de Tiananmen en 1989 ?… Quel fut le dessous des cartes avec Deng Xiao Ping ?…
      La Chine, son peuple, historiquement, n’a aucun désir expansionniste. L’empire a besoin de la Chine, il l’utilise déjà en l7ayant fait « l’atelier du monde » par les délocalisations forcées de tout l’occident. Ceci a enrichi une caste spécifique, membres et proches du politburo. Il faut convaincre le peuple chinois que l’expansionnisme est nécessaire. L’élite politico-industrio-financière chinoise s’est alliée de longue date à la City (et sa succursale de Wall Street dont la CIA est le bras armé..). Pour ce faire, il faut simuler une « grande menace »: le « pivot » yankee sur l’Asie et l’encerclement de la Chine par des bases militaires yankees dans la zone. Ceci légitime une augmentation drastique des dépenses militaires de la Chine, qui n7avait pas auparavant un budget militaire énorme en comparaison des yanks. Pousser la Chine sur le « marché » international fait que celle-ci devra de + en + préserver ses intérêts à l’étranger, pour ce faire elle aura besoin d’une armada qu’elle pourra projeter dans le monde, ce qu’elle fait déjà. Les élites chinoises sont au parfum et jouent le jeu, le but est de convaincre les masses de la nécessité, puis viendra une « fusion » financière d’abord avec l’empire actuel, qui utilisera la chair à canon chinoise pour contrôler l’empire transnational, l’armée yankee n’y suffisant plus.
      On ne dit pas qu’ils réussiront, on dit que c’est le plan et que le peuple chinois est dupé par ses oligarques, comme les peuples le sont partout ailleurs…

  3. Pastèque Says:

    la dernière pelletée! cela rejoint votre interprétation de la situation du Rojava. les leaders sont corrompus et les pantins des nord-américains.

    https://www.almasdarnews.com/article/oil-iraqi-border-crossing-deir-ezzor-important-raqqa-pyd-police-chief/

    interprétation:

    **It has become evident since August 2016 that the ”training” of the Assayish by foreign ”specialists” in the arts of ”war intelligence” involved more than simple weapons handling. An anti-Syrian agenda was promulgated in the leadership circle , with this man being the top example. He is obviously under foreign control . In due time he is going to stage a coup against the YPG leaders , claiming for himself the ultimate power within the Kurds. Any other moderate voice in the PYD will be silenced , so that the Kurdish militias become foreign instruments for the achievement of geopolitical goals extraneous to the region. It is up to the Kurds to decide if they will offer themselves as cannon-fodder to foreign grand-designs.**

    donc in fine, sur le terrain: US proxy!

    • certains sans doute, pas tous ! On ne peut pas condamner le confédéralisme démocratique du Rojava parce que sans doute quelques ordures se sont vendus, comme les kUrdes irakiens, aux Yanks. C’est inquiétant pour leur révolution sociale, mais la question demeure de savoir qui est toujours politiquement en contrôle: le système hiérarchique fait pour gérer les relations « extérieures » qui doit rendre des comptes aux assemblées populaires, ou les assemblées de base ?… Tout est là…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s