Résistance politique: La révolution sociale du Rojava syrien a t’elle été trahie ?…

Nous en avons discuté assez longuement avec “pastèque” récemment sur ce blog, il semblerait que la révolution sociale kurde du Rojava, le confédéralisme démocratique mis en place depuis 2005 par le PKK (ex-marxiste devenu libertaire) et son exrtension syrienne du YPG et consolidé depuis 2012, ait été trahie par une clique de corrompus à la solde de l’empire. Le choix kurde des Yanks est sans aucun doute la mauvaise carte à jouer, comme l’explique bien l’article ci-dessous.

Ce qui est néanmoins particulièrement frustrant est que les sources d’information en provenance du Rojava sont rares et  biaisées et que des médias kurdes, apparus de nulle part en très peu de temps, font le lit des intérêts impérialistes dans la région et ne sont donc pas vraiment fiables. La question est: y a t’il des gens sur le terrain pouvant encore rendre compte de ce qu’il se passe avec la révolution sociale ? Qu’en dit le peuple kurde du nord de la Syrie ? Les conseils populaires ont ils décidé de ce revirement politique ou est-ce le seul fait d’une clique de corrompus au service de l’empire ? Il ne fait absolument aucun doute que, comme à leur habitude, les Yankees trahiront quelque accord qu’ils ont avec les Kurdes et les largueront en rase campagne pour être décimés par la réaction contre-révolutionnaire, turque et/ou syrienne. On ne peut ignorer l’histoire et ses enseignements qu’à ses propres périls.

~ Résistance 71 ~

Les Kurdes vont peut-être devoir faire face à l’armée turque en Syrie mano a mano

 

Veterans Today

 

30 juin 2017

 

Url de l’article original:

http://www.veteranstoday.com/2017/06/30/kurds-may-face-turkish-army-in-syria-one-to-one/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Récemment, le président turc Recep Tayyip Erdogan a annoncé qu’il se préparait à mener une nouvelle opération militaire dans le nord de la Syrie afin d’y prévenir l’émergence d’un état kurde. La Turquie a déjà confirmé qu’elle était très sérieuse à ce sujet au vu des récentes attaques aériennes menées par Ankara sur les positions kurdes et par de constantes escarmouches entre les deux côtés. De plus, la Turquie a redéployé quelques unes de ses unités blindées dans la zone d’occupation d’Azaz.

A cet égard, les officiels kurdes ont poussé Assad et ses associés à les protéger contre toutes menaces extérieures. D’après l’expert syrien Ziad Shibli, les Kurdes syriens peuvent faire face à l’agression turque seuls dû à quelques causes objectives.

En fait, les Kurdes continuent à jouer un double jeu pour leurs propres intérêts. En jouant avec les Etats-Unis, les autorités kurdes (NdT: quoi ? pas “d’autorité” en confédéralisme démocratique…) font de leur mieux pour briser les liens avec le gouvernement syrien et ses alliés. Ils ont vendu leur loyauté pour des stocks d’armes. Particulièrement, le Pentagone a fait livrer plus de 100 camions bourrés d’armes et de munitions, incluant 12 000 fusils, 10 000 mitrailleuses, 4000 lance-grenades et 300 mortiers et ce juste pour cette dernière semaine.

Mais ces armes ne sont pas utilisées pour combattre l’EIIL/EI. Il n’est un secret pour personne que les formations kurdes ont laissé les terroristes s’échapper de la ville de Raqqa assiégée pour renforcer leurs positions à Palmyre et à Deir ez-Zor. Plus tard ces faits furent confirmés par la chaîne Al-Arabya, qui a aussi annoncé que le conseil civil de la ville de Raqqa, établi par les Kurdes avec le soutien des Etats-Unis, a amnistié des douzaines de terroristes de l’EIIL.

De manière évidente, les acteurs de ces formations kurdes contredisent les intérêts de Damas (NdT: et surtout ceux de la révolution sociale du Rojava, que l’auteur ne mentionne même pas dans cet article, prouvant que bien des “alternatifs” pédalent encore et toujours pour le statu quo oligarchique et son outil étatique de répression et d’oppression…)  et de son allié principal dans la lutte contre le terrorisme: la Russie.

D’après les médias russes, les leaders de la Syrian Defense Force (SDF) ont ignoré les conseillers militaires russes qui avaient persuadé le haut commandement militaire syrien d’utiliser ses unités pour protéger les enclaves kurdes près d’Afrin et de Manbij ; mais en collaborant avec les Etats-Unis, les Kurdes se sont levés contre l’Armée Arabe Syrienne (AAS).

Et pourtant, juste après une menace de clashes directs avec la Turquie, les leaders de la SDF ont commencé à penser à une assistance de Damas et aussi de l’armée de l’air russe. Clairement, les Kurdes comprennent qu’ils ne devraient pas se reposer sur les Américains dans cette affaire. Il est fort peu probable que Washington se dresse contre son allié de l’OTAN. Si les contradictions sur l’affaire kurde entre la Turquie et les Etats-Unis empirent, Ankara interdirait l’utilisation de sa base aérienne d’Incirlik par l’armée américaine.

Personne n’aime les traîtres. Apparemment, les Kurdes vont demeurer seuls face aux forces armées turques. Ni Damas, ni Moscou ne leur fourniront une assistance et seuls les leaders kurdes en sont responsables.

Note de Résistance 71: Cette dernière phrase en dit long… Si la décision de jouer dans le camp yankee a été prise par une poignée de “dirigeants”, alors ceux-ci ont aussi trahi la révolution sociale du Rojjava et le confédéralisme démocratique, de fait ils ont usurpé un pouvoir qu’ils n’ont aucunement puisque le pouvoir est géré par le peuple réuni en conseils. Il n’y a pas de “dirigeants” en confédéralisme démocratique…

Questions brûlantes: qui a pris ces décisions ? Sous l’´égide, les pots-de-vin de qui ? Ceci n’est-il pas un coup monté pour permettre aux turcs de faire ce qu’ils ont toujours voulu faire et font très bien: réprimer et génocider toute opposition ?… Ainsi cela permettrait de se débarrasser de la plus que gênante révolution du Rojava à moindre coût et satisfaire au projet de partition et de balkanisation de la Syrie…

A méditer…

Publicités

34 Réponses to “Résistance politique: La révolution sociale du Rojava syrien a t’elle été trahie ?…”

  1. Est-ce qu’on sait ce qu’en pense AO ou est-il complétement au secret ?

  2. pastèque Says:

    c’est qui AO? identité secrète? 🙂

    • C’est Adullah Öcalan, celui qui a écrit le Manifeste du Confédéralisme Démocratique et qui a été condamné à mort, sa peine ayant été commuée à la prison à vie.
      Il est détenu dans l’île prison d’Imrali en Mer de Marmara et lors du vrai-faux coup d’État contre Herdogan l’an dernier, il était dans une île proche et son avion avait décollé de là…
      Tout est précisé dans le PDF en lien Pastèque si tu veux.
      Je relaye cet article avec l’info source fr.sputnik.news via Alter Info, que j’ai mis plus bas. Et je me permets de te sourcer d’ici, puisque R71 te site dans leur préambule ?
      Jo

  3. Pastèque Says:

    southfront du 4 juillet 2017.

    si les rapports sont confirmés, les kurdes/sdf/ypg laissent les nord-américains installer des terroristes modérés au sud de *leurs* territoires,
    les nord-américains vont-ils utiliser ces proxy terroristes modérés pour conquérir le territoire syrien entre l’irak et la syrie, et deir ez zor?

    est-ce que les kurdes vont participe à cette offensive jusqu’à deir ez zor?

    les soldats syriens qui se tiennent à deir ez-zor depuis 2014 ne vont pas se laisser envahir par les américains..

    • c’est le plan de partition de la Syrie en marche ! Les Kurdes rentrent dans le plan yankee et ils font une grosse erreur de se laisser manipuler, mais une fois encore: est-ce vraiment la volonté populaire qui seule devrait prévaloir en confédéralisme démocratique ou une poignée de gugusses se la jouent-ils « chefs de guerre » et imposent leur corruption au peuple ? Aucune info ne filtre… Personne ne sait vraiment… Nous pensons que la révolution sociale du Rojava a été trahie de l’intérieur. La suite dira si cela est une réalité ou pas…

  4. Pastèque Says:

    j’ajoute au dossier. démolir un mur qui date du 8e siècle après l’anarcho-socialiste jesus christ!

    https://southfront.org/fake-news-us-backed-forces-blast-8th-century-syrian-wall-fight-isis/?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter

    ce sera intéressant d’avoir un retour sur la façon dont les décisions militaires sont prises au sein du rojava.

      • Pastèque Says:

        oh non, déçu que vous soyez manipulés par une telle propagande!

        franchement: des occidentaux qui partent en Syrie aider les kurdes et le rojava?

        les mecs jouent aux Brigades Internationales de la guerre en Espagne dans les années 1930.

        alors qu’ils ne sont que les idiots utiles de l’impérialisme nord-américano-sioniste -toujours lui..

        il y a aussi cela dans le genre:
        https://lundi.am/Sulaymaniyah-Kurdistan-irakien-le-24

        une blague. pour qui il se prend le mec? et je n’ai aucun problème à le penser derrière mon écran.

        les Brigades Internationales de la guerre par proxy en Syrie, c’est
        le Hezbollah!

        si un occidental a réellement compris ce qu’il se passe en Syrie, il soutient le peuple Syrien, dont les kurdes syriens, mais d’abord les Syriens en tant que peuple, que nation, que patrie!

        il y a des kurdes syriens au sein de l’Armée Arabe Syrienne.

        autre propagande: http://www.foxnews.com/world/2017/06/21/hanna-b-hman-meet-canadian-woman-joining-forces-with-other-women-to-fight-isis.html

        les media occidentaux jouent à fond la carte du romantisme révolutionnaire kurde, c’est un fait, pas un jugement de valeur 🙂

        dans le fond des choses, les kurdes ont le *droit* d’avoir un espace territorial à eux, qu’ils organisent comme ils l’entendent, en fait comme ils le pourront face aux États turcs, Iraniens et Syriens..

        d’ailleurs ce droit les kurdes le prennent,

        la force fait le droit.

        • Le Hezbollah n’est pas en zone kurde. L’article de RS n’est pas propagandiste, le mec explique ce qu’il a vu sur le terrain, c’est même assez pathétique par moment. Les médias occidentaux ignorent et refusent de parler de la révolution sociale du Rojava, seule les médias alternatifs anarchistes ou « anarchisants » le font. Pour les médias occidentaux et les libres d’histoire, l’affaire espagnole de 1936-39 est toujours liée au « front populaire » et aux « républicains » contre les fascistes. Personne ne mentionne jamais les communes et collectifs anarchistes, Barcelone gérée en totalité par le peuple, les collectifs d’Aragon et du Levant, des Asturies etc… alors tu imagines bien qu’ils vont passer le Rojava sous silence…
          Ce qui nous intéresse de savoir est si depuis quelques mois la révolution a été trahie par une poignée de leaders kurdes qui se seraient laisser soudoyer par les Yanks et mènent une guérilla expansionniste à leur solde ou s’il y a un accord consensuel des Kurdes syriens ?
          Un occidental anarchiste ne soutiendra pas l’état syrien. si ces gars sont au Rojava, c’est à cause de la révolution sociale, car la faire triompher éliminera l’EIIL et émancipera la population de carcan étatique.
          Nous reconnaissons que la Syrie est agressée de l’extérieur, pas plus de « guerre civile » en Syrie que de beurre en branche. C’est une guerre (du gaz) impérialiste par proxy, ceci est un fait indiscutable. Ceci dit, on ne va pas idéaliser l’état syrien. N’oublions pas que Bachar aussi pour rentrer dans les papiers de l’empire avait accepté le programme de rendition de la CIA qui faisait sous-traiter la torture de « suspects » dans des pays tiers, dont la Syrie. Comment les Kurdes ont-ils été traités en Syrie ? En Turquie et en Irak sous Saddam ? Le sous-développement de la zone kurde par l’état syrien sous le père al-Assad et continué par le fils n’est ni un hasard, ni involontaire…
          Maintenant, les Kurdes syriens sont-ils manipulés par les Yanks et les Kurdes pensent-ils y trouver un allié qui va les aider à maintenir leur révolution sociale ? Oui à la 1ère question et possible à la seconde…
          Si on peut te suggérer quelque chose: ne te laisse pas aveugler par un soutien inconditionnel à l’état (syrien ou autre…), il n’en vaut pas la peine. C’est le plus froid des monstres froids.
          C’est le peuple qu’il faut soutenir pas un régime étatique quel qu’ils soit.
          Ah oui… Non, la force ne fait pas le droit. En fait, contre l’État, oppresseur par nature, un peuple est TOUJOURS en état de légitime défense, penses-y… 😉

          • Un passant Says:

            Ah comme votre réponse, dans ce dialogue de haute volée, me fait plaisir à lire ! Surtout en ces temps de l’internet alternatif où, par anti-occidentalisme impérialiste évidemment tout à fait justifié, fleurissent le pro-bacharisme, le pro-poutinisme voire chez certains le pro-Kim Jong-unisme ou bien sûr, et tant qu’à faire, les pro-trumpisme (enfin là, beaucoup en reviennent) et autres pro-mélenchonisme et pro-asselineau-isme !!
            Si je puis (très modestement, tant ce dossier ultra-complexe dépasse mes compétences actuelles) vous paraphraser, je dirais ceci: il n’y a pas de véritable solution kurde au sein du système, n’y en a jamais eu et n’y en aura jamais 😉

  5. Pastèque Says:

    par un bon journaliste. ou alors il a les bons contacts et les bonnes sources, un peu à la Thierry Meyssan ou pepe escobar, puisque les mecs n’inventent pas ce qu’ils écrivent!? : )

    https://elijahjm.wordpress.com/2017/06/21/syrian-kurds-will-be-the-biggest-losers-america-and-russia-on-the-verge-of-the-abyss-in-syria/

    • Le mec écrit: « The secular Kurds of Syria have erred in adopting a new policy that was never adopted by the Kurds of Iraq. They declared hostility to Damascus and allied themselves with America and its allies in the region (Wahhabi Salafi Saudi Arabia).  »
      Putain le mec fait semblant de pas connaître l’histoire ou quoi ? Les Kurdes d’Irak, peshmergas, sont payés par la CIA depuis des lustres, les Yanks les ont poussé à se révolter contre Saddam après 1991, puis les ont trahi et laissé Saddam les massacrer. Les Kurdes d’Irak sont des sbires de l’empire depuis longtemps, ce que n’étaient pas les Kurdes de Syrie… Maintenant, certains ont-ils trahi ? c’est la question que nous posons toujours ?
      Nous sommes d’accord que quoi qu’il en soit, une alliance avec l’empire est une grave erreur.

  6. Pastèque Says:

    les nord-américains de l’administration US qui ont décidé d’aider les kurdes en 2014 à Kobané ne sont pas les nord-américains de l’administration US qui ont créé l’émirat islamique en irak en 2005-2006 et qui leur ont livré des armes par le biais du qatar et de la saoudie ;

    il ne sont pas non plus, pas forcément, les mêmes nord-américains de l’administration US comme le lieutenant général Michael Flynn qui ont transmis des informations à l’Armée Arabe Syrienne:

    http://www.madaniya.info/2016/02/17/la-coordination-secrete-syro-americaine-contre-le-djihadisme-en-syrie-1/

    les kurdes sont aidés par les nord-américains,
    les nord-américains ont fomenté la guerre par proxy contre l’État Syrien,
    et ce depuis décembre 2003 et le Syrian Accountability Act
    http://www.voltairenet.org/article11589.html

    https://www.congress.gov/108/plaws/publ175/PLAW-108publ175.pdf

  7. Pastèque Says:

    je continue de vous travailler au corps sur le Rojava 🙂
    il faut distinguer deux éléments:

    1. le Pkk qui conduit une authentique lutte révolutionnaire depuis des années en Turquie, lié aux kurdes syriens par le PYD/YPG,

    2. les kurdes syriens qui ont été opportunistes à partir de 2011 et le déclenchement de la guerre nord-américaine par proxy contre l’État Syrien.

    nota bene: les Communards de 1871, les (des) Russes et Rosa Luxembourg ont profité de la défaite militaire du pouvoir (impérial) pour mener une insurrection, donc là, rien à dire aux kurdes.

    3. les nord-américain, l’empire nord-américain mène des guerres hybrides depuis des années, le dépècement de la Yougoslavie dans les années 1990. avec utilisation de proxy du type al-qaeda, déjà!

    de ce point de vue là, les kurdes ne sont qu’un moyen d’attaquer l’unité territoriale de la Syrie, et donc à terme d’affaiblir la Syrie.

    les nord-américains reconduisent en Syrie la politique qu’ils ont mené en Irak avec les kurdes afin d’affaiblir l’État irakien.

    les sources:
    http://lesakerfrancophone.fr/federalisme-identitaire-de-lunite-a-la-scission
    http://lesakerfrancophone.fr/guerres-hybrides-1-la-loi-de-la-guerre-hybride

  8. Pastèque Says:

    les bases nord-américaines dans les territoires du rojava.

    http://en.farsnews.com/newstext.aspx?nn=13960414000940

    oui, j’imagine bien Lissagaray et Rosa Luxembourg cohabiter avec les nord-américains 😦

  9. Pastèque Says:

    je sais bien que le Hezbollah n’est pas en zone kurde, c’est juste pour rappeler que ce sont des hommes qui sont venus en aide à un pays victime d’une guerre par un État fasciste, donc comme les hommes (et femmes) des Brigades Internationales 🙂

    • oui et aussi le Hezbollah paie une certaine dette à la Syrie contractée lors de la guerre de 1982 à sa création et après. De plus, le Hezbollah n’a jamais caché, tout comme les Russes, qu’il fallait combattre les mercenaires de l’OTAN en Syrie plutôt que plus tard au Liban (et en Russie, dans la Caucase…).

  10. Pastèque Says:

    *Ce qui nous intéresse de savoir est si depuis quelques mois la révolution a été trahie par une poignée de leaders kurdes qui se seraient laisser soudoyer par les Yanks et mènent une guérilla expansionniste à leur solde ou s’il y a un accord consensuel des Kurdes syriens ?*

    c’est la seule question qui nous intéresse, ici.
    l’idéal révolutionnaire des kurdes résistera à ces possibles compromissions des leaders kurdes, c’est ce que je choisis de croire..

    les Kurdes trahis par leurs leaders comme les Russes se sont vu confisqué leur Révolution par les leaders Bolcheviks?

    la Révolution Russe c’était les journées du 3 au 5 juillet 1917, identiques aux journées des 9 et 10 aout 1792 en France..

    • C’est très possible, nous n’avons pas la réponse. Le 1er soviet (assemblée populaire) créé à St Petersbourg en 1905, fut essentiellement une idée anarchiste, Voline en a fait parti. Le slogan du « pouvoir aux soviets » voulaient dire, le pouvoir aux peuples assemblés et politiquement décideur, il n´était pas question de « parti d’avant-garde ». La recupération et la réaction furent drastiques, culminant avec le bain de sang de Cronstadt après le lancement de la NEP étatico-capitaliste de Lénine.
      La véritable révolution française est celle des sections parisiennes (et sections communales organisées dans la France), celle qui a vu les prémices du retour du pouvoir au peuple, mais qui fut aussi écrasée et mena au consulat et à l’empire… Le plus souvent, les révolutions sont trahies de l’intérieur, s’ensuit la réaction contre-révolutionnaire…
      Un scénario identique se passe t’il au Rojavq ? possible…

  11. Pastèque Says:

    si vous ne l’aviez pas lu en septembre 2016.

    http://www.voltairenet.org/article193082.html

    le rojava n’est rien face aux jeux géopolitiques des États qui détruisent la Syrie, ou des États qui aident la Syrie dans la guerre.

    je comprend que l’idée du rojava plaise, mais la réalité ce sont les bases militaires nord-américaines dans le nord est de la Syrie. ce sera compliqué pour les Syriens de les faire partir maintenant, alors qu’au regard du droit international (sic) ils sont souverains dans leur territoire!

    c’est la Russie qui laisse les nord-américains s’installer en Syrie. trop conciliants les Russes..

  12. Pastèque Says:

    cela vous intéressera.
    en creux: ne fantasmez que sur ce que je (vous) dis, pas sur ce qu’il se passe en réalité, sur le terrain: les bases nord-américaines en Syrie.

    https://www.revue-ballast.fr/representation-rojava/

    les kurdes sont mieux qu’al-qaeda et compagnie, cela passe bien chez les occidentaux qui n’ont pas connaissance, donc conscience, des jeux impérialistes d’israel et des US..

  13. […] Prenons appui sur les peuples originels tout comme les sociétés traditionnelles africaines, amérindiennes, australasiennes, les Kurdes syriens aussi qui possèdent quelques très bonnes clés de la solution à nos problèmes. [NdJBL : Même si savons aujourd’hui que certains « responsables » ont trahi le peuple qui ont tenté l’expérience du Confédéralisme Démocratique comme nous l’a expliqué en détail R71] […]

  14. […] vient de répondre à la question que posait Veterans Today le 30 juin dernier via Résistance 71 ; Les Kurdes vont peut-être devoir faire face à l’armée turque en Syrie mano a mano […]

  15. J’ai réuni l’info source fr.sputniknews via Alter Info et cet article dans ce billet de blog ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/07/09/les-kurdes-vont-devoir-faire-face-a-larmee-turque-en-syrie-mano-a-mano-source-veterans-today/ en complétant par quelques billets et mon analyse tout autour.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s