52,3%

 

Résistance 71

13 juin 2017

 

Pas mal hein comme taux d’abstention même si on peut mieux faire… c’est le seul chiffre à noter de la dernière pantalonnade du cirque de l’illusion démocratique organisée.

Avec une abstention de plus de 52%, la nouvelle assemblée sera, quoi qu’il arrive, totalement illégitime car, une fois de plus, elle ne représentera pas et ne pourra pas se targuer de représenter le « peuple de France ». C’est là-dessus qu’il faut construire. C’est là-dessus que nous devenons cesser de laisser l’espace politique, celui de la prise de décision, à cette clique de menteurs et d’escrocs professionnels. C’est maintenant, assemblée et futur gouvernement discrédités d’emblée, que nous devons reprendre le pouvoir pour le rediluer là où il est particulièrement soluble: dans le peuple. La fenêtre d’opportunité de l’organisation sociale sur un mode non-pyramidal, non-étatique, égalitaire et solidaire est entrouverte, il ne tient qu’à nous de continuer le processus déjà engagé.

Il n’y a pas de solutions au sien du système, il n’y en a jamais eu et n’y en aura jamais !

Mais il y a une « solution à 10% »…

N’attendons pas d’avoir la tronche dans le mur pour agir ! Organisons-nous en associations libres, partout, dans les voisinages, sur les lieux de travail, commençons à créer entre nous l’espace des communes libres volontairement associées, rien de vraiment neuf, des brouillons furent déjà historiquement établis, corrigeons-en les erreurs et améliorons sans cesse le processus. L’humanité a vécu dans l’anarchie et le communisme primordiaux pendant des milliers et des milliers d’années, c’est dans la nature humaine, c’est le fondement social organique humain. L’État et ses institutions en revanche, sont induits, forcés et anti-naturels, c’est à dire en tout point contre nature.

Il est l’heure de commencer à envisager l’initiation du « lâcher-prise » de l’illusion mortifère du fétichisme de la marchandise en mouvement (appelé « capitalisme ») et de devenir politiquement adulte en continuant notre évolution sociale qui n’a été que sclérosée sous tous les régimes étatiques que ce soit.

Oeuvrons ensemble pour la société des sociétés !

= = =

“L’État, c’est ainsi que s’appelle le plus froid des monstres froids et il ment froidement et le mensonge que voici sort de sa bouche: ‘Moi, l’État, je suis le peuple !’… Là où le peuple existe encore, il ne comprend pas l’État et il le hait comme un mauvais œil et comme un pêché contre les coutumes et les droits… L’État, lui, ment dans tous les idiomes du bien et du mal ; et quoi qu’il dise, il ment et ce qu’il possède il l’a volé. Tout est faux en lui, il mord avec des dents volées, lui qui mord si volontiers. Fausses sont même ses entrailles… ‘Sur Terre il n’est rien de plus grand que moi: je suis le doigt qui crée l’ordre, le doigt de dieu’, voilà ce que hurle ce monstre…”
~ Friedrich Nietzsche (Ainsi parlait Zarathoustra, 1883) ~

“La relation politique de pouvoir précède et fonde la relation économique d’exploitation. Avant d’être économique, l’aliénation est politique, le pouvoir est avant le travail, l’économique est une dérive du politique, l’émergence de l’État détermine l’apparition des classes.”
~ Pierre Clastres, directeur de recherche en anthropologie politique au CNRS, 1974 ~

“Le socialisme vient des siècles et des millénaires précédents. Le socialiste englobe toute la société et son passé, sent et sait d’où nous venons et ensuite détermine où nous allons.”

“La terre et l’esprit [Geist] sont donc la solution du socialisme… Les socialistes ne peuvent en aucune manière éviter le combat contre la propriété foncière. La lutte pour le socialisme est une lutte pour la terre ; la question sociale est une question agraire !”
~ Gustav Landauer ~

“L’État est une société d’assurance mutuelle entre le propriétaire terrien, le général militaire, le juge, le prêtre et plus tard, le capitaliste, afin de soutenir l’autorité de l’un l’autre sur le peuple et pour exploiter la pauvreté des masses tout en s’enrichissant eux-mêmes.
Telle fut l’origine de l’État, telle fut son histoire et telle est son essence actuelle.”
~ Pierre Kropotkine ~

“L’histoire nous dit que les révolutions ont toujours été l’œuvre de minorités entreprenantes qui osèrent exhorter le peuple contre les autorités constituées.”
~ Manifeste des Trente, 1931 ~

“On peut dire qu’il n’y a pas encore eu de révolution dans l’histoire, il ne peut y en avoir qu’une qui serait une révolution définitive. Le mouvement qui semble achever la boucle en entame déjà une nouvelle à l’instant même où le gouvernement se constitue. Les anarchistes, Varlet en tête, ont bien vu que gouvernement et révolution sont incompatibles au sens direct. Il implique contradiction, dit Proudhon, que le gouvernement puisse être jamais révolutionnaire et cela pour la raison toute simple qu’il est gouvernement.’  […] S’il y avait une seule fois révolution, en effet, il n’y aurait plus d’histoire. Il y aurait unité heureuse et mort rassasiée.“
~ Albert Camus ~

“Il y a des connexions philosophiques entre les sociétés indigènes et quelques sensibilités anarchistes sur l’esprit de la liberté et les idéaux pour une bonne société. Des idées critiques parallèles et des visions d’un futur post-impérialiste ont bien été notées par quelques penseurs, mais quelque chose qu’on pourrait appeler ‘anarcho-indigénisme’ doit toujours se développer en une philosophie et une pratique cohérentes. Il y a également une grande similitude entre les façons de voir le monde des anarchistes et des peuples autochtones: un rejet des alliances avec des systèmes légalisés, centralisés d’oppression et une non-participation aux institutions qui structurent la relation coloniale, ainsi que la croyance d’amener le changement par l’action directe et la résistance au pouvoir d’état.”
~ Taiaiake Alfred, professeur sciences politiques, Mohawk ~

“Ainsi nous voyons qu’en observant les sociétés animales, — non pas en bourgeois intéressé, mais en simple observateur intelligent — on arrive à constater que ce principe : « Traite les autres comme tu aimerais à être traité par eux dans des circonstances analogues » se retrouve partout où il y a société.
Et quand on étudie de plus près le développement ou l’évolution du monde animal, on découvre (avec le zoologiste Kessler et l’économiste Tchernychevsky) que ce principe, traduit par un seul mot, Solidarité, a eu, dans le développement du règne animal, une part infiniment plus grande que toutes les adaptations pouvant résulter d’une lutte entre individus pour l’acquisition d’avantages personnels.”
~ Pierre Kropotkine ~

= = =

Publicités

29 Réponses to “52,3%”

  1. Pastèque Says:

    on a gagné! on a gagné! on a gagné! +50% dès le premier tour : )

    Golden State Warriors aussi a gagné le titre NBA ce matin, yessai!
    on a le droit d’apprécier, d’adorer une équipe NBA, non?

    Stephen Curry for three : )

    • Duc1950 Says:

      On aura gagné,lorsque cette clique de baltringues auront dégagé,et ce n’est pas le cas,mème si on peut(doit)qualifier la « majorité pestilentielle »de minorité dictatoriale.Il y a encore du boulot.

      • Oui, vous avez parfaitement raison, Duc1950.
        Sur un autre blog, je lisais un com sur le fait que le 1er Sinistre de MacDeRoth, était venu fanfaronner malgré 52% d’abstention avançant que les « français » avaient pour la 3ème (1er, 2ème tour de la Présidentielle, 1er tour des Législatives) fois « soutenu » la politique d’EM – EnMarche – Kadima, en lui donnant une majorité absolu, en sièges à la future AN…
        Et donc, en donnée corrigée, seuls 15% des votants ont veauté pour ce faire péter les gencives par Macaron…
        C’est pas vraiment le peuple ça, hein ?
        Et la personne disait que a 1% ou a 95% soit on vote soit on se moque du résultat…
        C’est un peu comme ceux qui prétendent que si on ne vote pas, on n’a pas pas le droit de se plaindre…
        Alors que, comme l’avait dit, avec malice et humour George Carlin = Si tu votes, tu la fermes ! Tu vas pas en plus venir te plaindre, et la ramener ???
        On vote pas, on retire notre consentement, on arrête d’être complices, surtout on ne cautionne pas le système, on l’ignore (et c’est bien ce qui leur fait le plus peur, comme disait Bernard Shaw) et c’est encore de notre faute, et en prime on n’aurait pas le droit d’analyser les résultats ?

        Alors, pour ma part, je pense plutôt que c’est pas gagné !
        Mais que c’est pas le moment de mollir !
        😉

        Jo

        • ratuma Says:

          « pas de solution au sein du système » – non , mais pas de solution tant que l’homme restera ce qu’il est, sans coeur et sans âme – et c’est « sur le tas » qu’on peut en juger – pas derrière un ordi – et je comprends ceux qui sont partis dans le désert ou dans je ne sais quel coin reculé, loin ……….

          • oui, c’est du dépit, compréhensible dans un sens… ou pas dans un autre… L’Homme n’est pas ce qu’il est devenu par nature… c’est le résulta d’une sclérose et d’une névrose sociales INDUITES, exogènes. Il faut arrêter de penser que « l’Homme est mauvais » et de se frapper la tête contre les murs. Dans la nature, comme tout autre vivant, il n’est ni bon ni mauvais, il est, c’est tout… Après, il se façonne et se reproduit dans le moule dans lequel il a été mis et forcé de vivre et il influe sur son environnement à tous les niveaux.
            Rien n’est inéluctable, sauf la mort… Toute attitude, tout comportement est réversible. Il suffit de dire NON !
            Tout partira de là… ou ne partira pas, c’est selon… mais en fait, la balle est dans notre camp depuis un bon moment. 😉

          • Tu as raison ratuma, c’est dans le réel, dans le local, en se regardant dans les yeux, en se tenant côté à côte, dans la vraie vie…
            Mais cela n’empêche pas d’affuter notre réflexion en se refilant des textes, et en se donnant à lire, derrière les ordis, et non en se barrant loin, tout seul.
            10 à 15% de la population mondiale suffisent comme démontré plus haut pour vaincre l’inertie de départ.
            Ensuite il nous faudra développer et pratiquer 3 choses essentielles au niveau local (dans la vraie vie, et au niveau des communes par exemple, comme le voyait Kropotkine d’ailleurs !) puis en associations libres et volontaires ;
            1) l’autosuffisance : Contrôle des ressources pour défier les institutions.
            2) la réorganisation : Canaliser les énergies.
            3) Le repositionnement : Comprendre qu’il est vain et futile de coopérer avec toute autorité institutionnelle. L’État et les institutions faisant parties du problème et non pas de la solution !
            Plus nous étudierons, relayerons et réfléchirons à adapter le meilleur de l’ancien à notre point de réflexion, collective, d’aujourd’hui et mieux se sera.
            Et c’est pas gagné, non.
            Mais rien n’est perdu, non plus…
            Jo

            • ratuma Says:

              je termine Etienne de la Boétie et je continue sur Pierre Clastres « la société contre l’état » – je deviens romantique en vieillissant

            • En tout les cas, tu es dans le vrai !
              « Et pourtant ce tyran, seul, il n’est pas besoin de le combattre, ni même de s’en défendre ; il est défait de lui-même, pourvu que le pays ne consente point à la servitude. Il ne s’agit pas de lui rien arracher, mais seulement de ne lui rien donner » c’est cela adapter le meilleur de l’ancien au neuf !
              Étienne de la Boétie rajoute même : Soyez résolus de ne servir plus et vous serez libres !
              Tiens je rajoute le PDF du discours de la servitude volontaire et cet extrait dans mon billet de reblog tant cela appui notre propos, je pense, sur le fait que c’est la masse « pacifique » des peuples qui refusera d’obéir et donc d’ignorer l’État et ses institutions obsolètes et criminelles qui fera tomber l’empire, et même tous les empires…

            • ratuma Says:

              une petite devinette JO :

              Quelle est la différence entre l’Inde et la France ?
              En Inde, les intouchables c’est les mecs les plus pauvres.

              Have fun

            • Ouais, j’ai vu ça…
              Ce qui est dingue c’est que cette désignation « religieuse » des intouchables a toujours cours aujourd’hui. Tout comme la doctrine chrétienne de la découverte, pour ceux qui pensent que c’est daté ! 😉

            • çà pourrait être pire… 😉 😀

      • Absolument, c’est pour cela que nous répétons sans cesse que l’abstention politique doit être suivie d’une action, laquelle ? La sortie du système en créant les associations libres dans les voisinages, communes, lieux de travail etc… Il nous faut reprendre les rênes du pouvoir non pas pour le reléguer à une autre clique de baltringues, mais pour le rediluer dans le peuple pour des prises de décision politiques consensuelles, en associations libres puis confédérées, avec mandats de délégués révocables et impératifs. Retour à la « chefferie sans pouvoir » des sociétés primordiales.
        De plus en plus de gens vont commencer à plus sérieusement réaliser cela, le mieux est aussi de donner des exemples, même si l’essentiel se fera et se solutionnera dans la pratique.
        L’humanité a vécu des milliers d’années sous ce mode politique, c’est la société organique naturelle humaine. Nous avons été enduit avec de l’erreur depuis des siècles lorsque fut forcé sur l’humain, cette ignominie contre-nature que sont l’État et toutes les institutions coercitives avenantes.
        Praxis: réflexion + action avec pour but ultime cette réalisation sublime qui fait qu’entre juste pensée et action juste, il n’y ait plus l’épaisseur d’un cheveu…
        La réflexion sans l’action est de l’intellectualisme stérile, l’action sans réflexion n’est que du militantisme aveugle, parfois béat… 😉
        Ce qu’il nous faut maintenant est une solide solution à 10%…
        fraternellement

        • Cette solution à 10% est effectivement la meilleure démonstration qui soit, car comme nous l’expliquons depuis le début, en atteignant la masse critique (pour l’oligarchie) de 10% de la population mondiale, point de basculement vers le pouvoir de dire NON (et en cela les Natifs, Newcomb, Alfred, que vous citez le rabâche assez en ces termes) on obtient là une population en capacité d’exercer la désobéissance civile et c’est fin de partie pour l’oligarchie ! Et ils le savent !

          Comme le disait Howard Zinn, le problème, ce n’est pas la désobéissance civile, mais bien « l’obéissance » civile…

          Publié par Réseau International, via Olivier Demeulenaere, cette analyse qui va dans le même sens que la nôtre ► https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2017/06/13/la-france-ne-marche-pas/

          Alors, ils s’ingénient à le faire croire aux mougeons veautant encore mais non ! C’est maintenant, là, qu’il faut absolument démontrer à ceux qui seraient tentés d’aller veauter pour Ruffin par exemple, que nan, ça servira à rien.
          Sinon à se le faire mettre, bien profond !
          Le doigt, dans le nez, bien sûr !

          Je relaie votre analyse et celle de Tlaxcala France, et rajoute mon grain de sel, et de poivre !
          Jo

  2. […] Résistance 71 | 13 juin 2017 […]

  3. Tenez ; j’ai intégré votre analyse, celle d’OD et Robert Bibeau par ce billet https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/06/13/523-ne-veulent-pas-marcher/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s