Archive pour 13 avril 2017

Guerre impérialiste en Syrie: T-rex édenté rencontre l’ours russe… (Paul Craig Roberts)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, canada USA états coloniaux, colonialisme, crise mondiale, guerre iran, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , on 13 avril 2017 by Résistance 71

Roberts parle ici à un moment donné de la visite de Tillerson-rex, ministre des AE de Trump, mais surtout ex-CEO d’Exxon-Mobil ne l’oublions pas, en Russie. On lui a d’abord dit qu’il ne rencontrerait pas Poutine, puis finalement, si. Tillerson est un employé des Rockefeller, tout comme Kissinger. Poutine a des relations « privilégiées » avec Kissinger depuis plus de 20 ans. L’ours russe est énervé, refuse de rencontre le T-rex, mais finalement va le faire, peut-être après un coup de fil de l’ami Henry ? Qui sait ?Vont-ils se taper sur le ventre en privé ? Est-on dans le scenario Meyssan ou doit-on prendre PCR au pied de la lettre ? Dans toutes ces histoires, il y a toujours l’officiel et l’officieux… La guerre par procuration de Syrie est une guerre en fait du gaz entre le Qatar (Exxon-Mobil, tiens donc…) dont le gazoduc refusé par Assad en 2009 perturberait les ventes de gaz russes à l’Europe. Nous parlons donc pour simplifier d’une guerre par procuration entre Exxon-Mobil et Gazprom (Russie et Poutine) par Syrie et Iran interposés.

à suivre donc encore et toujours…

Voir notre dossier: « Syrie et guerre du gaz »

~ Résistance 71 ~

 

Est-ce l’armaguédon que l’on voit poindre à l’horizon ?

 

Paul Craig Roberts

 

12 avril 2017

 

url de l’article original:

http://www.paulcraigroberts.org/2017/04/12/is-that-armageddon-over-the-horizon/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

L’insouciance du monde occidental est absolument extraordinaire. Ce ne sont pas seulement les Américains qui permettent que s’opère sur eux un lavage de cerveau en règle par les merdias tels que CNN, MSNBC, NPR, le New York Times, Washington Post et consorts, mais aussi leurs contre-parties en Europe, au Canada, en Australie et au Japon, qui dépendent pour leur information de la machine de propagande de guerre que sont les médias de ces pays respectifs.

Les “leaders” occidentaux, c’est à dire les marionnettes qui pendouillent au bout des ficelles animées par des groupes d’intérêt privés très puissants et l’état profond (NdT: que ces groupes ont acheté/créé) sont tout aussi insouciants. Trump et ses contre-parties dans l’empire américain ne doivent pas être au courant qu’ils sont en train de provoquer la guerre avec la Russie et la Chine, ou alors ce sont des psychopathes accomplis.

Un nouveau Bozo à la Maison Blanche a remplacé l’ancien. Le nouveau a envoyé son ministre des affaires étrangères en Russie. Pour quoi faire ? Pour y délivrer un ultimatum ? Pour y faire toujours plus de fausses accusations ? Pour s’excuser de tous les mensonges proférés ?

Considérez un peu l’audacité du ministre Tillerson. Il a passé la semaine avant de se rendre à Moscou à soutenir des mensonges tous plus incroyables les uns que les autres, à faire des accusations sans preuve qu’Assad et la Syrie ont utilisé des armes chimiques avec la permission de la Russie, ce qui justifia le crime de guerre flagrant de Washington d’une attaque militaire sur un pays auquel les Etats-Unis n’ont pas déclaré la guerre. Moins de 100 jours dans le burlingue ovale et Trump est déjà un criminel de guerre aux côtés du reste des gugusses de son gouvernement de va t’en guerre.

Le monde entier le sait, mais personne ne le dit. Et Tillerson, qui a lourdement menti et menacé, a la confiance en lui d’aller à Moscou pour dire aux Russes qu’ils doivent remettre Assad à la puissance unipolaire américaine.

La mission de Tillerson démontre le manque total de réalisme du monde dans lequel vit Washington. Essayez de mesurer l’arrogance de Tillerson. Si vous aviez insulté et menacé des gens importants et puissants, seriez-vous confiant d’aller chez eux pour souper ? Tillerson pense t’il que maintenant que la Russie a largement libéré la Syrie de l’EIIL/Daesh soutenu par les Etats-Unis, elle va lui donner la Syrie comme çà, et la laisser à Washington ?

Va t’il dire à Lavrov qu’il ne pensait pas vraiment toutes les saloperies qu’il a débitées au sujet de la Russie, mais que ce sont les nouveaux cons sionistes qui l’ont forcé à les dire ? Qu’il n’est pas vraiment en contrôle, mais juste un pion de l’empire anglo-américano-sioniste ?

Est-ce que Tillerson va s’excuser des paroles du secrétaire de presse de la Maison Blanche Sean Spicer qui a déclaré qu’Assad, l’allié de la Russie, était pire qu’Hitler ? Peut-être que Tillerson va demander l’asile politique à la Russie pour se retrouver du bon côté…

Stephen Cohen, un des derniers américains ayant une vaste et très bonne connaissance de la Russie, a dit aux deux putes pressetituées de CNN et au va t’en guerre de colonel Leighton, un des “experts” que les journalopes exhibent pour vomir leur propagande contre la Russie, que la Russie se préparait pour une guerre chaude. C’est passé carrément au-dessus des têtes des gusses de la pressetituée et du colon. Qui les paient ?…

Les leaders russes, qui, à l’encontre des menteurs de l’occident, disent la vérité, ont clairement dit et établi que la Russie ne combattrait plus jamais de guerre sur son propre sol. (NdT: plus de 20 millions de morts entre 1941 et 1945 en Russie, soviétique à l’époque certes, mais au demeurant le plus lourd tribut à la folie guerrière capitaliste qui est toujours à l’œuvre aujourd’hui…). Les Russes ne pouvaient pas être plus clairs. Provoquez une guerre et nous vous détruirons chez vous, sur votre propre territoire (NdT: qui pour l’empire américano-sioniste est, ne l’oublions jamais, un territoire VOLÉ aux peuples autochtones indiens ou palestinien…)

Lorsque vous observez le président et son gouvernement à Washington, les gouvernements européens, spécifiquement les abrutis de Londres, des gouvernements du Canada et de l’Australie, vous ne pouvez que vous émerveiller de la totale stupidité du “leadership occidental”. Ils ne font que demander, mendier pour la fin du monde.

Et les zouaves de la pressetituée sont à l’œuvre poussant vers la fin de toute vie sur terre. Une énorme quantité d’occidentaux sont préparés pour leur fin et ils ne voient pas ce qui se trâme grâce (à cause de) à leur insouciance programmée.

Washington est tellement arrogante et perdue dans sa faconde qu’elle ne comprend pas que des années de mensonges transparents au sujet de la Russie et des intentions russes ont convaincu cette même Russie que Washington prépare les populations des Etats-Unis et des peuples captifs en Europe de l’ouest et de l’est, du Canada, de l’Australie (et NZ) et du Japon à une frappe nucléaire préemptive contre la Russie. Des plans de guerre américains contre la Chine publiés ont convaincu celle-ci de la même chose.

Si ce n’est pas pour la guerre, à quoi peuvent donc bien servir les changements opérés dans la doctrine guerrière américaine ? Deubeuliou Bush a abandonné le rôle stabilisateur des armes nucléaires en changeant leur fonction de riposte à une fonction de première frappe nucléaire. Puis il a retiré le pays du traité anti-missiles balistiques qui avait été conclu sous Nixon. Maintenant, nous avons des sites de lancement de missiles aux frontières russes. Nous mentons aux Russes en leur disant que ces missiles existent pour prévenir une frappe de missile balistique nucléaire iranien contre l’Europe. Ce mensonge est vomit ad nauseam et cru par les marionnettes d’Europe et ce malgré le fait connu et indisputable que l’Iran n’a ni armes nucléaires, ni missiles balistiques inter-continentaux. Mais les Russes eux, ne l’acceptent pas ; ils savent très bien que c’est encore un des nombreux mensonges de Washington.

Quand la Russie entend ces mensonges éhontés et flagrants, elle comprend que Washington a l’intention d’utiliser une frappe nucléaire préemptive contre elle.

La Chine est parvenue à la même conclusion.

Donc, voici la situation. Deux pays ayant des forces nucléaires conséquentes s’attendent à ce que les grands barjots qui gèrent l’occident les attaquent avec des armes nucléaires. Que vont donc faire la Russie et la Chine ? Vont-elles demander grâce ?

Non. Elles se préparent à détruire l’occident malfaisant, un ramassis de menteurs et de criminels de guerre, d’un niveau encore jamais vu dans l’histoire.

Ce sont les Etats-Unis, les plaisantins “unipolaires”, qui après 16 ans de guerre sont toujours incapables de battre quelques milliers de Talibans légèrement armés en Afghanistan, qui ont besoin de demander grâce.

Les palabres de guerre irresponsables du gouvernement américain et des journalopes de la pressetituée et aussi parmi les vassaux de l’OTAN de Washington doivent cesser immédiatement. La vie sur terre est en jeu.

Poutine a fait montre d’une incroyable patience avec les mensonges et provocations répétés de Washington, mais il ne peut pas risquer la Russie en faisant confiance à l’empire, que personne de fait ne peut croire. Pas le peuple américain, ni le peuple russe, ni quelque peuple que ce soit. (NdT: demandez une fois encore aux populations et nations autochtones originelles de l’endroit, s’il faut croire la parole du gouvernement yankee. Plus de 400 traités signés, plus de 400 traités bafoués par Washington…)

En sautant dans le wagon propagandiste de l’état profond, la gauche libérale “progressiste” est en fait complice de la marche en avant vers l’armaguédon.