Guerre impérialiste en Syrie: Yanks et Turcs déclenchent la guerre de l’eau…

Deux jours après que Trump ait envoyé le général Votel discuter avec les Turcs, ceux-ci bloquent l’Euphrate écrasant Alep

 

Gordon Duff

 

25 février 2017

 

url de l’article original:

http://www.veteranstoday.com/2017/02/25/two-days-after-trump-sends-general-to-meet-turks-they-block-euphrates-river-crushing-aleppo/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

D’abord ce fut le sénateur John McCain, son premier voyage illégal en Syrie depuis qu’il a rencontré le chef de l’EIIL/Daesh Baghdadi en 2014. Puis le général Joseph L. Votel se pointe et a aussi une réunion. Les deux ont rencontré les Turcs et discuté stratégie et mis en place un accord pour laisser les Kurdes en place et la Turquie dans l’OTAN.

La Russie demande à tous ceux qu’elle connaît des infos au sujet de ces réunions. Poutine est plus que préoccupé par tout ceci et à juste titre. Ces réunions ont été confirmées et ce n’est pas du tout une mince affaire.

Un jour seulement avant, il y a eu des rapports très fiables disant que les Etats-Unis évacuaient des personnels de l’EIIL/Daesh, dont apparemment des Israéliens, de Mossoul à travers Tal Afar. Puis les forces aériennes irakiennes ont bombardé en Syrie, avec nous dit-on le plein consentement et la coopération de la Syrie, une attaque ayant pour intention, nous dit-on, de briser l’opération américaine de sauvetage de l’EIIL et empêcher qu’il soit coupé de Mossoul.

Aussi, deux jours plus tôt, nous avons reçu un rapport d’Al Bab disant que les Turcs avaient embarqué 950 combattants de Daesh sur des camions et les avaient emmené en Turquie pour y être rafraîchis, rééquippés et envoyés à Raqqah combattre contre les Kurdes soutenus par les Américains. Les Etats-Unis étaient au courant de cela, McCain était au courant et le général Votel était au courant.

Puis, 24 heures plus tard, la Turquie annonçait une percée magique et que l’EIIL/daesh s’était replié, apparemment directement à travers les lignes turques… Nous savions la vérité, j’ai personnellement parlé avec la source au téléphone en temps réel, alors que les combattants de Daesh montaient dans les camions turcs.

Puis aujourd’hui, des kamikazes se font sauter à Homs, balayant le commandement à la sécurité syrien là-bas tandis que simultanément, des lignes de distribution de gaz donnant de l’énergie à Damas étaient coupées au moyen d’explosifs. Ainsi, les deux ville principales de Syrie sont sans électricité et hors de combat. En réalité, la Turquie a asséché la rivière Euphrate afin de causer le chaos sur les arrières syriens et les forcer à reconsidérer leur effort humanitaire pour sauver Alep.

____________

de l’Operation Inherent Resolve:

Ces deux derniers jours, durant la dernière visite au Moyen-Orient du général Joseph L. Votel, le chef du commandement central américain (CENTCOM) a rencontré des membres de la coalition, d’autres partenaires, des officiers supérieurs et des leaders militaires en Irak et en Syrie, pour discuter d’opérations et de collaboration continuelles sur le terrain.

Le premier arrêt de Votel fut au Koweït le mercredi pour rencontrer le ministre de la défense koweïtien Khaled Al Jarrah Al Sabah et d’autres leaders militaires avant de se rendre à Baghdad jeudi.

Là, Votel a rencontré l’équipe de l’ambassade américaine et les commandants le vendredi ; il a visité plus tard le ministère de la défense irakien pour rencontrer les chefs et personnels de la défense irakienne “et parler… des opérations à venir.”

Votel a dit aux journalistes voyageant avec lui que lui et les Irakiens avaient aussi discuté “de quelques choses pour lesquelles ils ont besoin d’assistance et que… nous travaillons avec eux alors qu’ils continuent de maintenir un certain momemtum” dans le combat contre l’EIIL.

Construire une capacité de partenariat

Pendant un arrêt à Taji, à quelques 40km au nord de Baghdad, le général a déclaré que le district rural est un des six endroits en Irak où les formateurs de la coalition construisent une capacité de partenariat, un besoin critique pour la coalition a t’il fait remarqué au passage.

“Taji est le secteur principal où nous apportons les organisations… pour les préparer à faire les choses dont les Irakiens ont besoin afin de reprendre le contrôle de leur pays contre l’EIIL,” a dit Votel.

“Notre stratégie… est focalisée sur la construction d’une capacité de partenariat et d’exécuter nos opérations avec manière, ainsi cet aspect… est une partie très importante de ce que nous faisons,” a t’il dit.

___________

 

TEHRAN (FNA)- Des sources médiatiques disent que la Turquie a coupé le flux de la rivière Euphrate dans le nord de la Syrie, forçant le barrage Tishrin et la centrale électrique de l’Est d’Alep de cesser de fonctionner. Jahineh News a rapporté que la Turquie a interrompu le flot de l’Euphrate alant du sud de son territoire vers le nord de la Syrie.

L’Euphrate est la source principale du réservoir d’eau derrière le barrage de Tishrin et l’agence de presse a dit que la pénurie d’eau au barrage a provoqué l’arrêt de la centrale hydroélectrique attenante qui fournit de l’électricité à la ville d’Alep.

Jahineh a ajouté que l’eau du lac Assad et derrière le barrage de Tishrin est à son plus bas niveau et qu’il n’y a plus assez d’eau pour le pompage dans les turbines génératrices de la centrale hydroélectrique de Tishrin.

“Ainsi donc, l’électricité a été coupée dans les villes de Manbij et d’Ein al-Arab,” a t’elle ajouté.

Jeudi, le ministre syrien de la réconciliation nationale Ali Heidar a fortemement critiqué l’invasion de l’armée turque sur le territoire national syrien et a souligné que les hautes sphères politique et militaire de Damas devaient prendre une décision afin de confronter l’agression turque.

Ali Heidar a critiqué la Turquie pour son interférence et son invasion de certaines parties du nord de la Syrie, disant qu’Ankara essaie d’imposer sa présence dans la crise syrienne. (NdT: Ne pas oublier non plus que la Turquie est l’ennemie du Confédéralisme Démocratique kurde du PKK et de ses alliés kurdes syriens du YPG/YPJ et qu’elle fera tout pour museler la révolution sociale kurde en cours… De plus les Yanks veulent une partition de la Syrie et la zone kurde du nord leur en donne la possibilité. Les communes libres du Rojava seraient bien avisées de se méfier grandement de toute alliance avec les traîtres et fourbes américains dont la grande spécialité est de larguer ses alliés en rase campagne dès qu’ils ne leur sont plus utiles…)

Il a de plus ajouté que la position du gouvernement syrien contre la présence de l’armée turque dans la partie nord du pays n’a pas changé et que Damas considérait cette situation comme une agression et une violation de ses droits de souveraineté.

Spécifier l’endroit, le temps et le mécanisme d’une confrontation directe (avec les occupants turcs) est la responsabilité des hauts-commandements politique et militaire du pays. Il est mieux de gérer cette situation au travers des réseaux diplomatiques en première instance afin d’éviter une confrontation directe si possible,”a dit le ministre syrien au sujet de la possibilité d’une confrontation militaire directe entre Damas et Ankara.

Advertisements

Une Réponse to “Guerre impérialiste en Syrie: Yanks et Turcs déclenchent la guerre de l’eau…”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s