Résistance au colonialisme: Masque et fierté ancestrale

 

 

Sans visage

 

Ancestral Pride

 

18 janvier 2017

 

url de l’article original:

http://ancestralpride.org/faceless/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Ce que je sais du fait que je porte un masque. Il y a des fois, lorsque les gens sont en actions “politiques” ou regardent des photos, des vidéos d’actions directes se rapportant à la défense de la terre indigène ou toute forme de résistance au gouvernement ou aux entreprises, nous sommes masqués. Il y a alors toujours des personnes pour vous questionner comme si elles étaient ces grands arbitres, sur le pourquoi, comment et si vous pouvez participer à la résistance.

Ils ont l’audace de vous demander de la manière la plus abrupte “pourquoi portez-vous un masque ?” “Avez-vous honte de vous-mêmes ?” ou bien “Nos ancêtres ne portaient pas de masques” ou encore “Si vous ne faites rien de mal pourquoi vous cacher ?” et toute la litanie de commentaires usuels relevant de l’ignorance et faite pour nous faire honte, nous diaboliser ou nous tourner en dérision en tant que guerriers. Malgré le fait que cela ne soit en rien leurs affaires et le fait que personne n’a à se justifier envers personne sur les raisons du pourquoi on s’engage dans le combat contre le colonialisme, l’oppression, les extractions minières et de ressources naturelles etc, la façon dont ces personnes le font leur font penser qu’elles ont toujours le droit de recevoir une explication. Ce qui est rageant est que lorsque vous prenez le temps d’expliquer le pourquoi du comment, pourquoi les gens portent des masques, vous vous rendez vite compte qu’en fait leur problème n’est pas l’affaire du masque, mais de ce que vous faites en termes de résistance.

Ceux d’entre nous qui portent un masque n’ont en aucun cas honte de quoi que ce soit, porter un masque signale notre intention, cela ne veut pas dire que nous avons peur, bien au contraire. Le masque est notre vrai visage, le visage du guerrier (NdT: en terme amérindien au travers des difféentes nations, le mot “guerrier” n’existe pas, c’est une invention sémantique occidentale. Le “guerrier” amérindien est “celui qui porte la responsabilité de la paix”…) qui est pleinement éveillé et attentif, qui sait que ce qu’ils font est bien au-delà de leur ego et de tout gain personnel. Le masque montre notre totale engagement, que nous sommes parfaitement conscients du sérieux de la tâche qui nous incombe de protéger la sacralité ancestrale de nos terres, de protéger nos enfants et leur futur.
Je ne peux parler que pour moi-même, mais je pense grandement que ceci peut bien être un sentiment tout à fait partagé par ma famille de la résistance. Je porte un masque parce que lorsque je suis sur la ligne de front, non seulement dois-je me protéger de la guerre chimique en cours, mais je dois aussi me protéger et par extension protéger ma famille d’être reconnus, parce que dans l’état policier fasciste dans lequel nous vivons qui se révèle absolument dans son système judiciaire totalement corrompu et obsolète, miné par un racisme rampant, ils nous détiendront comme prisonnier de guerre simplement pour défendre nos droits inhérents et ceux de défendre la terre et l’eau. Trop de personnes de nos peuples sont déjà en prison et nous ne pouvons plus nous permettre d’avoir toujours plus des nôtres incarcérés et intégrés dans ce complexe militaro-industriel et de la sécurité, créant les esclaves modernes.
Les statistiques montrent clairement que les autochtones constituent une très grande majorité de la population carcérale. (NdT: chiffre encore plus énorme lorsqu’on le rapporte sous forme de ratio par rapport à la population incriminée)

Plus important encore dans mon esprit est que porter un masque est un acte d’amour pour la terre-mère, c’est une façon de montrer notre profond respect d’avoir l’honneur de la protéger. Lorsque vous vous engagez comme guerrier de la terre mère, vous laissez votre identité et votre ego derrière vous. Vous êtes sans nom et sans visage et n’avez besoin d’aucune gloire à rattacher à vos faits d’armes, après tout, vous êtes un guerrier, vous ne faires pas cela pour les selfies et la reconnaissance, en tout cas vous ne le devriez pas. La raison du combat est la protection de la terre ancestrale, l’eau et votre mère, vous combattez pour le futur de votre peuple et non pas pour être reconnu pour que les gens viennent vous lècher les bottes lorsqu’ils vous voient. Ce genre d’arrogance et de prétention n’a aucune place sur les lignes de front des sociétés des guerriers.

Le devoir qui vous incombe en tant que Protecteur est celui d’assurer la continuité de votre culture, de vos traditions et de votre façon de vivre en tant que membre de votre nation ; lorsque vous combattez le colonialisme, l’oppression, le racisme, le néocolonialisme, l’extraction minière et des ressources, le gouvernement illégal (colonial) et parfois votre propre peuple dans sa partie corrompue, cela vous oblige à montrer un front uni avec vos frères et sœurs guerriers qui se tiennennt à côté de vous, quelle est la meilleure façon de montrer au monde, à l’ennemi que vous êtes seul, mais connecté d’une façon qu’ils ne comprendront jamais. Sur le front, où que ce soit, vous devez faire face à des racistes, une police raciste, et d’autres agences dont le seul agenda est de continuer le génocide et de protéger les entreprises, les corporations qui veulent ruiner notre planète avec leur veulerie. Ainsi afin de vous sauvegarder vous et vos camarades de lutte, se masquer est une protection pour tous,

La résistance indigène n’est pas au sujet de l’identité personnelle, de ma propre expérience, ceux qui veulent être le visage de la résistance ou veulent toujours être sous les feux de la rampe sont en général impliqués dans une forme passive de résistance rattachée à de quelconques ONG et ils reçoivent en général une forme de paiement compensatoire pour leur “action de porte-parole natif” et pour délivrer un narratif qui est sûr et bien politiquement correct, dans le moule des paramètres d’une désobéissance civile ou d’une justice sociale acceptables si vous voulez. Ils ou elles ont un bon fond mais ces personnes sont lourdement investies dans le statu quo (oligarchique) et maintiennent de bonnes relations avec les envahisseurs colonisateurs.

La différence entre ce type de natifs et ceux d’entre nous qui se sont dédiés à l’abolition du colonialisme est que nous savons parfaitement que nous sommes un seul guerrier, nous n’essaypns pas de maintenir des relations avec les gens qui gèrent et dirigent les institutions coloniales ou autres, parce que nous savons pertinemment que ces gens ne nous respectent pas, ni nos tactiques et nous ne voulons pas nous inscrire en faux avec des gens qui pensent qu’ils peuvent continuer à nous écraser, parce qu’en réalité nous savons qu’ils ne sont pas d’accord avec une complète décolonisation et qu’ils ne sont en fait engagés que dans ce vieux jeu des conflits d’intérêts et de gains de pouvoir et de contrôle sur autrui. Lorsque nous nous masquons, nous nous protégeons les uns les autres dans les grandes largeurs et nous avons une vision panoramique des choses. Nous sommes une voix et un corps collectifs ayant un but commun. Nos identités n’ont plus aucune importance et n’influent pas sur le résultat et objectif finaux: la libération totale de nos peuples et de nos terres.

Construire une communauté et une culture de résistance n’est pas chose aisée et il y aura toujours des personnes négatives qui questionneront et remettront en cause ce que nous faisons, disons, pourquoi nous masquons-nous, nos actions directes, comment nous créons une économie durable et viable. Ce genre de personnes essaiera même de vous lancer les lois en pleine figure afin de masquer leur propre peur de ce à quoi ressemble un monde en changement. Les lois anti-masques qui ont été passées par le parlement colonial du KKKanada en juin 2013, condamnent jusqu’à 10 ans d’emprisonnement si prouvé coupable ; tout ceci n’est qu’une tactique et une tentative de nous empêcher de faire notre boulot de protecteur et de créer des espaces de sécurité souverains pour nous tous coexister librement de toute forme de surveillance de la part de l’occupation militaire illégale de la terre communément appelée Canaduh…

Ils peuvent bien faire toutes les lois qu’ils veulent pour tenter de nous contrôler, mais le fait est que NOUS N’AVONS PAS PEUR des gouvernements (coloniaux) et des tentatives citoyennes de toujours plus nous opprimer et de nous supprimer en tant que peuple indigène de la terre. Nous ne nous sommes jamais rendus ni n’avons jamais céder nos droits d’exister en tant que Nations. Malgré leurs meileures tentatives de nous éradiquer de la surface de la Terre, de nous contrôler par le programme génodidaire des pensionnats pour Indiens ou de nous briser au moyen de lois scélérates telle la loi sur les Indiens (Indian Act pour la Canada) et ses politiques racistes, nous sommes toujours là, nous avons fleuri et nous ripostons. Nous sommes des prières de chair et de sang.

Nous nous masquons pour être libres, nous nous masquons pour être nous-même de la manière la plus authentique, nous nous masquons pour nous protéger, nous nous masquons pour protéger les êtres qui nous sont chers, nous nous masquons par amour et par respect l’un envers l’autre et envers notre terre-mère, nous nous masquons pour honorer nos ancêtres qui portaient des masques et des peintures de guerre, ainsi le ferons-nous également.

Ne pas avoir peur du masque, mais le respecter.

Avec amour et rage

Ancestral Pride

Red Warrior Society

http://ancestralpride.org/faceless/

Publicités

Une Réponse to “Résistance au colonialisme: Masque et fierté ancestrale”

  1. Bon ben c’est fait…

    Macque amairika grét a gaine….

    Un peu de trumpette pour fêter ça…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s