Renfort du colonialisme en perspective… Le dogme dominioniste chrétien à la Maison Blanche (Steven Newcomb)

« Dès que les chrétiens entrent de manière invasive dans l’espace territorial de non-chrétiens, les non-chrétiens cessent immédiatement d’avoir une ‘parfaite indépendance’. Pourquoi ? Parce que les nations ‘païennes’ doivent se soumettre à la ‘volonté de dieu’ comme exprimée dans le livre de la Génèse 1:28. En d’autres termes, c’est la ‘volonté de dieu’ que les chrétiens exercent et maintiennent une suprématie sur les non-chrétiens en subjuguant la terre et en exerçant la domination (dominion) sur tous les êtres vivants… De ce point de vue, les païens sont destinés à être sauvés par dieu et à être ‘réduits’ à la ‘civilisation’ des chrétiens européens. »
~ Steven Newcomb, « Païens en terre promise », 2008 ~

 

Voir notre dossier: « Colonialisme et la doctrine chrétienne de la découverte »

 

L’âge dominioniste de Trump et nos nations originelles

 

Steven Newcomb

 

26 novembre 2016

 

url de l’article original:

http://indiancountrytodaymedianetwork.com/2016/11/26/dominionist-age-trump-and-our-original-free-nations

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Avec l’élection toute récente de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis, il apparaît que rien ne va plus. Après le 11 septembre 2001 et le passage de la loi scélérate du Patriot Act cette même année, le vice-président Dick Cheney avait alors dit que les Etats-Unis étaient entrés dans une “nouvelle normalité”. Certains ont rétorqué que les Etats-Unis étaient passés au travers du miroir, en référence à la suite d’Alice aux Pays des Merveilles. De l’autre côté du miroir, rien ne semble identique. Le monde est méconnaissable. Bienvenue dans l’ère de Trump, mettant en scène son vice-président chrétien dominioniste Mike Pence.

Des milliers de personnes marchant dans les rues des villes principales, exprimant leur mécontentement avec le président-élu Trump, signalent que nous sommes partis pour une période de grand chambardement et d’imprévisibilité. Il y a des signes avant-coureurs de ce qui se pointe à l’horizon pour nous. Ce qui va sans nul doute arriver est une ère de dominionisme chrétien, une orientation idéologique croyant dur comme fer que la bible et le fondamentalisme chrétien doivent servir de guide pour gouverner le corps politique américain.

Note de Résistance 71: Depuis la parution de cet article de Newcomb que nous traduisons avec quelques jours de retard, qu’avons-nous pu constater en France ?… Que la “primaire” à la présidentielle de la “droite” nouveau-con, ultralibérale, a accouché de François Fillon comme candidat commun de la “droite” pour la présidentielle de 2017. Qu’y a t’il de commun entre Fillon et Pence ?… Un certain fondamentalisme chrétien, évangéliste d’un côté, catho de l’autre alors que le conseille de Trump à la sécurité sera le très catholique ex-patron du renseignement militaire le général Flynn. Coïncidence ?… Fillon est tout aussi Bilderberger que Juppé. Il semble que l’oligarchie veuille jouer la carte religieuse pour compléter la mise en application de son dogme fabriqué de toute pièce par la clique néo-conservatrice yankee: le “clash des civilisations” avec les christo-sionistes aux commandes. Programme qui s’avère des plus réjouissant n’est-il pas ?… Une fois de plus rien n’est inéluctable, quand on est capable de relier les points entre eux…

Dans son livre devenu classique “La politique de la communication”, Claus Meuller dit ceci: “La domination… est le contrôle achevé par un nombre limité de personnes sur l’alocation des ressources et l’accès à une participation très significative dans le processus décisionnaire politique.” Le nombre relativement petit de gens qui vont attérir dans le gouvernement de Trump-Pence vont aussi partager une orientation politico-religieuse similaire, fondée sur une vision dominioniste particulière de la religion chrétienne.

Dans son livre de 1973 “The Institutes of Biblical Law,” le théologien dominioniste Rousas John Rushdoony dit que “La loi est dans toutes les cultures d’origine religieuse”. Il dit plus avant que “il ne peut y avoir aucune tolérance dans un système légal pour une autre religion.” De plus, Rushdoony affirme qu’ “aucune forme de retrait de la religion n’est possible dans quelque société que ce soit.” Et, de manière importante, il déclare: “Chaque système légal doit maintenir son existence en maintenant une hostilité envers tout autre système légal et autres fondations religieuses étrangères, ou alors ce n’est que pur suicide.

David Lane est un dominioniste influent qui est décrit comme un organisateur électoral de droit chrétien important. Lane est souvent cité:

“Je ne pense pas qu’il existe une telle chose que la séparation de l’église et de l’État. Les Etats-Unis ne furent pas établis en tant que nation séculière, et quiconque dit qu’ils le furent, n’a pas lu l’histoire des Etats-Unis. Ce pays a été établi par des chrétiens pour le déverloppement de la foi chrétienne.”

La déclaration de Lane est synchro avec une ère préalable aux Etats-Unis. La pensée dominioniste de cette époque résulta en l’ère de la “Termination” et de la directive légale de 1954 que le ministère de la justice envoya à la Cour Suprême des Etats-Unis pour l’affaire des Indiens Tee-Hit-Ton contre les Etats-Unis. Dans cette directive, le ministère argumentait que le peuple Tee-Hit-Ton ne pouvait pas recevoir de compensation financière pour le bois qui était pris sur ses terres (NdT: en Alaska), parce que “les nations chrétiennes d’Europe avaient acquis la juridiction [dominion] sur les terres des païens et des infidèles” durant la soi-disante période de la “découverte”. En 1955, la CS donna la victoire aux Etats-Unis dans l’affaire Tee-Hit-Ton, ce qui veut dire que la CS se tint aux côtés du gouvernement fédéral et de ses arguments chrétiens dominionistes.

L’ère Trump-Pence qui arrive pose une question clef: le gouvernement qui vient nous permettra t’il de peaufiner et d’intensifier notre critique de la pensée chrétienne dominioniste qui est la cause de la loi et de la politique fédérale indienne ? (Dans l’affaire Johnson contre M’Intosh en 1823, le juge de la CS John Marshall utilisa le terme ou expression dominioniste “domination ultime”) Ou alors est-ce que l’ère Trump-Pence rendra t’elle encore plus difficile pour nous de critiquer plus avant parce que la pensée chrétienne dominioniste commencera à paraître normale et ordinaire comme la supposée “religion civique” des Etats-Unis ?

Près de 25 ans dans la campagne globale que Birgil Kill Straight et moi-même avons commencé en 1992, lorsque nous avons commencé à appeler pour que le Vatican abroge de manière officielle et formelle la bulle pontificale Inter Caetera du 4 mai 1493, plus de 520 membres du clergé de partout aux Etats-Unis se rassemblèrent à Standing Rock. Ils défièrent directement la doctrine chrétienne de la découverte dominioniste. Certains d’entre eux furent même arrêtés. Dans une action de protestation, le clergé brûla des copies de la bulle pontificale de 1493 et défièrent l’utilisation de cette doctrine par les Etats-Unis avec ses actions de police militarisées contre Standing Rock et l’Oceti Sakowin (La Grande Nation Sioux).

C’est pour le moins ironique que cet évènement historique puissant, conduit par des chrétiens, contre le système de domination/dominionisme chrétien, eut lieu à la veille de l’élection américaine qui donna le pouvoir de la branche exécutive des Etats-Unis aux dominionistes chrétiens. Nous sommes bel et bien de l’autre côté du miroir. Il est maintenant important de se montrer encore plus déterminés pour augmenter notre motivation et nos efforts contre la doctrine chrétienne de la découverte et de la domination.

32 Réponses to “Renfort du colonialisme en perspective… Le dogme dominioniste chrétien à la Maison Blanche (Steven Newcomb)”

  1. Je suis tout à fait d’accord avec cet article. Et la mise en lumière des positions ultra catho du FF que beaucoup découvrent ou font mine de découvrir sont pour le moins perturbantes. D’ailleurs, Marianne.net à ouvert le feu en désignant FF comme « Conservateur » ! Bigre, et quand je comparais les déclarations de Fillon à Pence ; Bingo, je vois que je ne suis pas la seule… Bon, on moins je ne suis pas dingue ! Ce qui n’est pas rassurant pour autant car depuis plus de 520 ans y sont toujours là. Jo

  2. […] Résistance71 vient de traduire l’article de Steven Newcomb « L’âge dominioniste de Trump et nos nations originelles » et vous allez comprendre le rapport tout de suite : […]

  3. Tenez, je l’ai intégré dans ce billet de blog très complet dans l’analyse en miroir d’un Fillon dans les pas de Trump = https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/11/30/fillon-avec-tambours-et-trumpettes/ J’ai essayé d’être la plus complète possible pour donner corps à cet article de Newcomb qui comme toujours nous oblige à l’excellence. Jo

      • Vous avez vu que même le Romney veut en jouer de la Trumpette ? Alors certains commencent à s’émouvoir tout de même, comme Marianne.net, mais un peu tard. J’ai lu votre dernier article et ça fait mal ! Je le reblogue en lien avec d’anciens billets connexes. Comme quoi, lutter contre l’empire anglo-américain c’est lutter contre tous les empires. Jo

        • Absolument ! L’empire anglo-américain n’est que la caractéristique actuelle de l’impérialisme historique. Ce qui sauvera l’humanité c’est la société des societés et sa confédération des communes libres.

        • Et pis c’est tout !
          On est bien d’accord ; Jo

        • oui et le rappel sur la mise en esclavage des Irlandais s’imposait oui, excellent de le rappeler, la tactique impérialistes est toujours la même, de Rome à Washington en passant par Lisbonne, Madrid, Paris et Berlin.

        • Absolument, c’est cela qui m’a touchée dans cet article et d’ailleurs dans votre traduction de Meurtre Par Décret : Le crime du génocide au Canada le ressort utilisé est décortiqué au chapitre « Le problème de l’intentionnalité et le cas exceptionnel de crime de groupe ». C’est le même schéma depuis le début. C’est à cette intentionnalité là qu’il faut mettre un terme, à mon sens. C’est pour cela que c’est compliqué. Parce que le schéma est ancien et fonctionne très bien. JBL

        • il fonctionne parce qu’avant de coloniser ailleurs, il faut que le peuple du pays colonisateur (sous quelque prétexte que ce soit, religieux, civilisateur ou humanitaire) soit lui-même idéologiquement colonisé… C’est bien pour cela que nous rappelons sans cesse que NOUS SOMMES TOUS DES COLONISES, ce n’est qu’un question de degré. Aimé Césaire et Frantz Fanon l’ont préalablement très bien expliqué aussi.

        • Oui, c’est très juste. Et c’est là que le discours de la servitude de M. de la Boétie prend tout son sens, non ? D’ailleurs c’est vraiment raccord au niveau époque !

        • oui XVIème siècle, à l’époque de Jacques Cartier au Québec, François 1er etc… l’avènement de la bourgeoisie marchande durant la « renaissance ».

        • Comme quoi, y a pas de hasard !

        • non, les hasards se produisent dans les choses quotidiennes sans réelles importances, mais les grandes lignes sont absolument contrôlées. Le sénateur Lindbergh (le père de l’aviateur) avait dit en substance dans les années 1930 durant la crise déclenchée en 1929 à Yankland, que désormais toutes les crises économiques seraient scientifiquement planifiées et déclenchées.
          Pas de hasard non, et quand une crise politique se produit de manière impromptue pour des raisons x ou y, elle est tout de suite récupérer selon le vieil adage de « ne jamais laisser une crise se perdre, toujours savoir en profiter »…
          Et ce sont bien entendus toujours les mêmes qui paient, parfois très cher, les pots cassés.

        • C’est comme la citation du Roosevelt « En politique, rien n’arrive par hasard. Quand quelque chose se produit, dites-vous bien que c’était prévu » ! et comme avait dit le Lincoln ; On peut, pendant quelque temps, tromper tout le monde, ou tromper tout le temps une partie des gens, mais on ne peut pas tromper tout le monde tout le temps… Et il en savait quelque chose lui !

        • il avait aussi dit: « La finance conspire », il en savait aussi quelque chose, lui qui avait ramené l’État à fabriquer l’argent sans dette… Ce fut son arrêt de mort.

        • Tu m’étonnes !

  4. Ne pas manquer envoyé spécial demain 1 décembre.
    Reportage sur LA famille…

  5. Un passant Says:

    J’aurais écrit la phrase comme ceci: le “clash des civilisations” avec les christo-sionistes d’un côté et les islamo-conservateurs de l’autre.
    Suis bien placé à Bruxelles pour le VOIR que l’autre camp existe aussi. Le wahhabisme (par exemple) est financé et manipulé par les premiers cités?! A un certain niveau (bien au-dessus de la perception évidente qu’il n’y en a pas un pour rattraper l’autre), peut-être… ou pas (moi chuis un incrédule de naissance, je ne CROIS jamais personne). Et Erdogan (autre exemple), c’est un christo-sioniste?!

    • par alliance oui… L’islamisme radical n’existe dans sa forme actuelle que parce qu’exacerbé et manipulé par les forces oligarchiques. Toutes les religions ont leurs frapadingues du missel et autres torchons religieux, mais ce ne sont que des mouvements très minoritaires (qui parfois dans l’histoire ont eu plus d’influence il est vrai), qui n’ont que très peu d’incidence sur la vie moderne. On ne parlait pas de ces tordus du coran il y encore 35 ou 40 ans. Simplement quand la nécessité s’est fait jour, il a été facile pour les services idoines (CIA, Mossad, MI6, et leurs vassaux) de les instrumentaliser à des fins géopolitiques.
      On a su par exemple 20 ans après que les gugusses du GIA algérien étaient pilotés par les services du renseignement militaire algérien, AQ est une création de la CIA, le Hamas du Mossad, que dire du Gladio et du terrorisme de l’OTAN des années de plomb ? Terrorisme de l’OTAN qui continue toujours aujourd’hui sous sa forme islamiste Gladio 2.0. etc, etc… La « nébuleuse » islamiste est factice, elle est créée et est poussée à agir selon un agenda particulier qui fluctue avec les évènements géopolitiques.
      L’islam est une religion, nous ne croyons en aucune fadaise de quelque mythologie que ce soit, chrétienne, judaïque, musulmane et il est du devoir de reconnaître que des centaines de millions de musulmans à travers le monde n’aspirent qu’à une seule chose: qu’on leur foute la paix et de vivre décemment avec leur famille et cercle étendu d’amis, comme tout à chacun en occident.
      Toute cette fadaise, illusion de la « guerre contre le terrorisme », n’est qu’une fabrication de l’occident pour entretenir sa guerre perpétuelle nécessaire à sa survie hégémonique.
      Tous les frapadingues du missel, coran, bible ou autre ne sont que de pauvres bougres manipulés par des instances mortifères qui n’existent que par la division.
      Supprime cette division induite et « magiquement ».. la paix reviendra.
      Le clash des civilisations est une INVENTION occidentale, christo-sioniste où tout est manipulé pour que nous cédions à cette idéologie menant droit à la guerre, guerre voulue par l’oligarchie car étant le seul moyen de remettre certains compteurs économico-financiers à zéro afin de pouvoir repartir de plus belle dans leur spirale infernale de l’inégalitarisme absolu géré par une classe parasite contrôlant tous les rouages d’un pouvoir absolument corrompu, vendu et acheté depuis belle lurette.
      Ceci n’est pas une « croyance », c’est une analyse de faits historiques…😉

      • Un passant Says:

        C’est presque une question métaphysique:
        le « nébuleux » (quel qu’il soit, même si en l’occurrence je faisais allusion à la nébuleuse islamiste) a toujours existé et il est une composante des différentes facettes – du meilleur au pire – de l’espèce humaine
        OU
        ce nébuleux est… « créé » (sic, je reprends votre propre terme) par une super-force coupable extérieure (en l’occurrence les fameux christo-sionistes ou occidentaux ou « judéo-chrétiens » d’un article précédent – mais me vient alors un nouveau dilemme métaphysique: ces méchants christo-sionistes, ceux-là personne ne les a créés?) ?
        Ma modeste perception du point de vue de ma très modeste vie quotidienne ainsi que les (jamais assez nombreuses et variées) lectures, analyses et surtout méditations me font adhérer à la première proposition: le nébuleux et le merveilleux et tout le reste entre ces 2 extrêmes existent et ils sont UNIVERSELLEMENT répartis. (Et puisque vous m’aviez déjà fait cette réponse jadis, je vous écris de suite que je ne suis pas pour autant sous la coupe des théories darwino-sociales etc)
        J’adhèrerais éventuellement, et ce ne serait pas contradictoire, également à la deuxième proposition lorsque le terme « créé » est remplacé par « manipulé financé exploité orienté récupéré monté en épingle etc »… Je ne joue pas sur les mots: c’est une différence d’explication des choses fondamentale.
        Enfin, je « crois »…😉

        • le fondamentalisme religieux, islamiste en l’occurence, n’est pas « créé » par le monde judéo-chrétien, il existe de fait par lui-même nous sommes bien d’accord sur ce point, ce qui est créé de toute pièce est la « menace » résultante. Qui le finance ? et ce financement a été rendu possible par qui ?
          Tout est là…
          Rien de « métaphysique » la dedans.😉

        • Un passant Says:

          L’Arabie Saoudite finance les « enseignements » radicalistes ici à Molenbeek. Mais… vous allez me répondre que…

        • tout cela est juste, l’Arabie (et le Qatar) finance aussi les mosquée et madrassas du sud de la thaïlande et en Asie depuis des lustres, etc, etc, ceci est une réalité, mais ces guignols n’existeraient pas sans la collusion de la maison des Saoud avec les services britanniques, Lawrence d’Arabie… c’était pas Peter O’Toole hein ?… Qui est derrière cet arrangement post-empire Ottoman ?
          L’Arabie c’est quoi ?… Les 4 cavaliers du pétrole. L’Arabie Saoudite, c’est ARAMCO.
          Qui est ARAMCO ? Le Qatar (ex-provonce saoudienne) c’est quoi ?… qui possède le Qatar ?
          EXXON-MOBIL c’est à dire la Standard Oil des Rockefeller.
          Donc le financement vient de où ? de qui ?
          La guerre par proxy en Syrie depuis 2011 est une guerre du gaz, comme on l’a expliqué ici-même (on n’est pas les seuls loin s’en faut), qui est derrière cette guerre ? Le Gazoduc refusé par Assad venait de où ?. qui finance ? qui est derrière les pseudo-djihadistes, vrais mercenaires des 4 cavaliers du pétrole ? Il faut en priorité répondre à ces questions comme nous l’avons fait sur ce blog. Une fois cela fait. On peut avoir une perspective panoramique de la géopolitique impérialiste et éviter de passer son temps à militer pour des choses erronées avant même de commencer…😉

          « Après 33 ans de service dans les Marines, j’ai passé la plupart du temps comme un garde du corps du big business, pour Wall Street et les banquiers. Succintement, j’étais un racketteur pour le capitalisme. La guerre est un racket. Le seul à l’échelle planétaire. C’est le seul pour lequel le profit se chiffre en dollars et les pertes en vies humaines. »
          ~ Général Smedley Butler, USMC ~

        • Un passant Says:

          Post-scriptum: l’aspect « métaphysique », je charrie un peu… quoique… je viens d’apprendre via un commentaire sur un blog très voisin du vôtre que tout est écrit dans les Prophéties ! Hé bé… ça fout quand même un peu le vertige « métaphysique » !!!

        • eh… fatalement: « prophétie » => « prophète » => religion.
          après les types ont fait ces « prophéties » parce qu’ils ont reçu la « parole d’un dieu » ou en palpant les testicules du bouc… ou en lisant dans le marc de café de la voisine… on passe du religieux « légitime » au « païen » et vice versa. Pour une « prophétie » qui se réalise éventuellement, combien de milliers passées à l’as ?… Devination ou métaphysique du calcul de probabilité ?

        • Un passant Says:

          Militant de quoi? De l’association des lecteurs qui ne gobent rien tout cru? En avais déjà lues qqsunes de tes traducs de ce genre de textes qu’on retrouve aussi par ailleurs (presque exclusivement dans des râteliers d’obédience douteuse – et je n’ai pas eu besoin de ces enculeurs de mouches d’antifas pour m’en être rendu compte). Outre les interrogations légitimes sur les sources, ce qui chiffonne avec ces analyses de faits historiques, cette vision panoramique, c’est que ça donne encore et toujours les seuls, uniques et mêmes coupables – c’est vrai qu’ils ont le plus de fric et de pouvoir – mais sont combien à vouloir prendre leurs places? Les autres ne sont donc que de pauvres bougres manipulés ou, mieux encore, comme je l’avais lu dans un commentaire, « les seules victimes »…
          Il y a des bons et des salauds partout, c’est la complexité de la nature humaine – et les analyses géopolitiques, j’ai lu tout et son contraire.

        • et oui et c’est bien pour cela que nous clâmons qu’il n’y a pas de solutions dans le système, n’y en a jamais eu et n’y en aura jamais.
          Il faut en sortir et embrasser la société des sociétés, celle des associations libres confédérées.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s