Solution politique: La société dissout l’État dans sa résurgence organique (introduction à Gustav Landauer)

Introduction au texte de Gustav Landauer “Appel au Socialisme” (“Aufruf zum Sozialismus”), 1911 (réédition 1919)

 

Résistance 71

 

Janvier 2016

 

Gustav Landauer, philosophe, essayiste, enseignant, journaliste, dramaturge, romancier, critique de théâtre, traducteur de Shakespeare, d’Etienne de la Boétie et de Kropotkine en allemand, militant anarchiste (1870-1919) ; il fut sans aucun doute celui qui introduisit le plus avant les idées de Pierre Kropotkine dans le milieu anarchiste allemand à la fin du XIXème et au début du XXème siècle.

Influencé par les idées de Kropotkine donc, mais aussi par Nietzsche, Proudhon, Tolstoï ainsi que par toute une branche du romantisme allemand et d’auteurs anglophones tels Goethe, Hölderling, Oscar Wilde, et Walt Whitman, Landauer a écrit une page spéciale dans la pensée anarchiste. En plus des nombreux articles et pamphlets écrits pour divers médias, notamment pour son propre journal “Der Sozialist”, il écrivit deux livres majeurs pour expliquer son concept de société organique contre l’État et sa “société des sociétés”. Le premier “Die Revolution” publié en 1909 fut suivi en 1911 de son œuvre majeure “Aufruf zum Sozialismus” ou “Appel au Socialisme”. L’ouvrage fut réédité en 1919 avec une nouvelle préface. C’est cette version dont nous vous proposons la traduction de très larges extraits qui seront publiés en quatre parties sur ce blog.

Grand critique du marxisme qu’il juge, après analyse et comme bien des penseurs anarchistes, être le fossoyeur du socialisme au nom du capitalisme, Landauer amena un concept novateur dans la pensée anarchiste moderne, concept que l’on retrouve dans la pensée et la pratique politico-sociale des sociétés originelles des continents, qui veut que la société précède l’État et qu’elle est par essence anti-autoritaire, associative, mutualiste et coopérative dans une forme organique que l’État a malgré tout conservé avec une polarité sociale toutefois négative. Ainsi Landauer ne pense pas que l’on puisse faire disparaître l’État dans un grand “Bang!” révolutionnaire, mais que l’État ne pourra disparaître qu’absorbé par la société ayant retrouvé l’esprit originel (Geist) et le changement d’attitude des individus librement associés. Pour Landauer, la révolution est un processus de régénération totale politico-sociale, une remise à niveau spirituelle qui commence avec l’individu pour s’étendre à la vie entière de la société, qui rappelons-le, est bien antérieure à l’État et son carcan autoritaire institutionnel et bureaucratique. Pour Landauer, un peuple ayant l’esprit sociétaire originel (Geist) et s’organisant de manière autonome hors de l’État est une “nation”, ce qu’il définit comme “Volk” (qui n’a bien sûr rien à voir avec le concept de “Volk” de l’idéologie nazie…)

Landauer préconise donc de restructurer la société depuis sa base populaire au moyen d’une auto-émancipation constructrice et progressiste abandonnant le capitalisme et l’État au travers de l’établissement de coopératives émancipées, mutualistes, auto-gérées, librement associées, disséminées et liées entre elles comme autant de graines d’un réseau pour un futur non aliéné. Le but étant simultanément de développer un réseau de communication agriculturo-industriel dont les communautés seront imbriquées les unes dans les autres au sein d’une “société des sociétés” aux communes librement associées au sein desquelles les formes artisanales et industrielles de production et la tradition agricole communale des sociétés pré-modernes seraient restaurées en tandem avec une petite industrie, le tout en rétablissant le lien organique unificateur rompu par l’État entre l’agriculture, l’artisanat, l’industrie ainsi qu’entre le travail manuel et intellectuel.

Pour nos lecteurs assidus, tout ceci doit sans doute avoir une résonnance particulière, car oui, Résistance 71 est très sensible aux idées et à la méthodologie de Gustav Landauer et de Pierre Kropotkine, deux penseurs et militants qui ont grandement fait avancer l’Idée pour que l’Anarchie, la société organique organisée, égalitaire, anti-autoritaire, spirituelle et émancipée soit enfin le phare de la liberté humaine et donne à l’humanité la paix élusive à laquelle elle aspire tant depuis des siècles.

Laissons donc la place à Gustav Landauer, assassiné par les fascistes du Freikorps dans une cour de prison bavaroise le 2 Mai 1919, après avoir été arrêté suite à l’échec de la révolution pour une Bavière des conseils populaires libres.

A notre connaissance, c’est la toute première fois que ce texte majeur de l’anarchisme a été traduit en français.

Bonne lecture à toutes et à tous !

=*=

Le texte “Appel au socialisme” sur Résistance 71

=*=

Quelques citations du livre pour mettre en appétit… (traduction Résistance 71)

“L’État ne s’établit jamais dans l’individu. Il n’est jamais devenu une qualité individuelle intrinsèque, il n’a jamais été volontaire.”

“Il y a longtemps, il y avait des communautés, des groupes tribaux, des guildes, des confréries, des corporations, des sociétés et ils étaient tous stratifiés en une société cohérente. Aujourd’hui, il y a la force, la lettre de la loi et l’État.”

“Jamais le socialisme ne ‘fleurira’ du capitalisme comme l’a chanté si lyriquement le si peu poétique Marx ; mais sa doctrine et son parti politique, le marxisme et la sociale-démocratie, se sont développés à partir de l’énergie de la vapeur.”

“Le capitalisme et l’État doivent fusionner, voilà en réalité l’idéal du marxisme.”

“Tout ceci n’est que cercle vicieux du capitalisme. Quoi qu’il arrive au sein de la production capitaliste, cela ne peut mener que toujours plus profondément au capitalisme, mais ne peut jamais en sortir.”

“Aujourd’hui [1911], la technologie est complètement assujettie au capitalisme. La machine, l’outil, le serviteur inerte de l’homme est devenu son maître.”

“Le capitalisme n’est pas une période de progrès mais de déclin. Le socialisme ne provient pas de toujours plus de développement du capitalisme et ne peut pas être la lutte des producteurs au sein de celui-ci. Ceci sont les conclusions auxquelles nous sommes arrivés.”

“La nouvelle société que nous désirons préparer, dont nous allons poser la première pierre, ne sera pas un retour aux vieilles structures. Ce sera le vieux sous une nouvelle forme, une culture avec ses moyens ayant été découverts par la civilisation ces derniers siècles.”

“La mutualité change le cours des choses. La mutualité restaure l’ordre de la nature. La mutualité abolit la règle de l’argent. Elle est primaire: elle est l’esprit entre les hommes qui permet à ceux-ci de vouloir travailler, de le faire et de satisfaire leurs besoins.”

“Les trois points cardinaux de l’esclavage économique sont les suivants:

  • 1- La propriété privée de la terre
  • 2- L’argent
  • 3- La valeur ajoutée”

“Le salut [de l’humanité] ne peut venir que de la renaissance des peuples d’un esprit de communauté ! Si nous voulons une société, alors nous devons la construire, nous devons la pratiquer.”

“La société est la société des sociétés des sociétés, une ligue des ligues de ligues…”

“Nous devons reprendre la terre. Les communautés du socialisme doivent redistribuer la terre. La terre n’est la propriété de personne. Laissons la terre sans maîtres, alors les hommes seront libres.”

“La solution apportée par le socialisme est donc la terre et l’esprit [Geist].”

“Les socialistes ne peuvent pas éviter la lutte contre la propriété foncière de la terre. La lutte pour le socialisme est une lutte pour la terre ; la question sociale est une question agraire.”

“L’objectif de la société des sociétés est les gens, la société, la communauté, la liberté, la beauté et la joie de vivre. Cet appel au socialisme s’adresse aux Hommes d’action qui veulent y débuter.”

=*=

Quelques citations de son ouvrage antérieur “Révolution” (1907)

“La priorité sociale au Moyen-Age n’était pas du tout l’État mais la société ou pour être plus exact: La société des sociétés. Qu’est-ce qui unifiait toutes ces merveilleuses formes sociales, leur permettant de procéder à des formes plus élevées d’unité sans qu’elles n’en deviennent uniformes ? Qu’est-ce qui leur permettait de former des institutions sociales sans aucune domination hiérarchique ? C’était l’esprit qui provenait des individus, leurs personnalités et leurs âmes. C’est cet esprit qui remplissait les formes sociales et qui retournait de là vers les individus avec encore plus de force.”

“Voilà le point crucial: la tyrannie n’est pas un feu qui peut, doit être éteint. Ce n’est pas un mal externe. C’est un défaut interne. Le feu de la tyrannie ne peut pas être combattu de l’extérieur avec de l’eau. C’est sa source qui doit être éliminée. Le peuple qui la nourrit doit arrêter de le faire. Ce qu’il sacrifie pour elle il doit le garder pour lui.”

“Les humains ne seront pas unifiés par la domination, mais comme des frères sans domination: an-archie. Ainsi le slogan doit demeurer: sans domination…”

=*=

“La véritable individualité est profonde, ancienne et permanente. Elle est l’expression des désirs de la communauté dans l’individu.
Maître Eckhart dit que dieu n’est pas un avec l’individu, mais un avec l’humanité. C’est l’humanité que tous les individus ont en commun ; c’est l’humanité qui leur donne une valeur. C’est le plus haut et le plus rafiné de toutes les vies individuelles. C’est ce que maître Eckhart appelle la Nature Humaine.
[…] Ainsi la véritable individualité est ce qu’on trouve au plus profond de nous-mêmes, c’est la communauté, l’humanité, la divinité.
[…] Risquons tout, de façon à pouvoir vivre en tant qu’êtres humains complets, sortons de la superficialité des communautés classiques autoritaires ; au lieu de cela, créons des communautés qui reflètent la communauté mondiale que nous sommes en fait ! Nous nous le devons ainsi qu’au monde. Cet appel va vers tous ceux qui sont capables de l’entendre !”

 

 

2 Réponses to “Solution politique: La société dissout l’État dans sa résurgence organique (introduction à Gustav Landauer)”

  1. La révolution est déjà en marche !
    James Corbett nous fait une excellente analyse sur la révolution anarchiste en marche:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s