Les banquiers transnationaux semblent avoir décidé: Ce sera la guerre ! Une fois de plus…

“La guerre est un acte de pouvoir, de meurtre, de vol. Elle est l’expression la plus claire et précise de l’État.”
~ Gustav Landauer ~

 “Les peuples, les gouvernements et les économies de toutes les nations doivent servir les besoins des banques et des entreprises multinationales.”
~ Zbigniew Brzezinski ~

 “La puissance financière conspire.”
~ Abraham Lincoln ~

 

Excellente idée de Ratuma émise en commentaire et que nous relayons ici: Que chaque lecteur envoie ce billet à sa banque !

 

Les banquiers transnationaux passent à l’action guerrière

 

Résistance 71

 

18 octobre 2016

 

Tous les voyants sont désormais au rouge. L’escalade militaire en Syrie pour éviter coûte que coûte à l’empire la débâcle de son armée mercenaire pseudo-djihadiste de l’EIIL, Al Nosra et toute clique militante affiliée au réseau des escadrons de la mort d’Al CIAda, bat son plein.

Si la Syrie est le théâtre des opérations de la guerre du gaz et des oléoducs/gazoducs par procuration de l’empire anglo-américain flanqué de ses alliés criminels de l’OTAN, cette entité obsolète depuis 1991 et la chute de l’URSS, des pays du Conseil de Coopération du Golfe, Qatar et Arabie Saoudite en tête, avec le soutien logistique et militaire de l’habituelle entité sioniste ; force est de constater que la rhétorique belliqueuse occidentale pousse sur tous les fronts possibles et imaginables afin de diaboliser la Russie à souhait aux yeux de son opinion publique.

La chose est devenue plus facile à dire qu’à faire, puisque de moins en moins de gens acceptent d’avaler les couleuvres dont on les gave depuis des lustres et qu’un nombre grandissant de personnes délaissent la fange mensongère des médias propagandistes officiels pour s’informer sur les médias alternatifs.

La “méchante” Russie est donc partout: elle a hacké les ordinateurs du conseil du parti démocrate yankee, elle soutient le candidat milliardaire Trump, elle espionne partout, la 5ème colonne, les agents du FSB et de la GRU sont sous les lits des citoyens occidentaux… en attendant de s’immiscer, par la magie médiatique propagandiste à la botte, dans le grand cirque électoral hexagonal pour 2017.

Encerclée de dizaines de bases militaires sur le pourtour de l’ex-bloc de l’Est, menacée par les systèmes de missiles offensifs yankees et de l’OTAN et des manœuvres militaires directement à ses frontières, la Russie a pourtant été estampillée “agresseur” et fauteuse de troubles par l’occident en pleine crise de delirium tremens et de paranoïa galopante.

Le fait est que le monde occidental et son système économico-financier est au bout du rouleau. La crise économique faisant tourner les économies toujours plus près de l’embouchure du tout-à-l’égoût s’est, contrairement à ce que nous raconte la propagande de la pressetituée officielle, considérablement aggravée. Le chômage pulvérise les records, partout en Europe, aux Etats-Unis, dans les pays développés, jusqu’en Chine maintenant, les licenciements atteignent maintenant les rangs des banquiers de bas étages et de l’ingénierie des grandes entreprises. L’économie réelle est laminée, pas plus de “reprise” que de beurre en branche. Yankland est maintenant une “nation de barmen et de serveuses” comme l’a si bien dit un spécialiste économique outre-Atlantique.

La supercherie, l’escroquerie et la faillite totale pourtant bien prévisibles du système banquier de la “réserve fractionnelle”, qui permet aux banques depuis des siècles de ne posséder que 10% des sommes qu’elles prêtent à taux usuriers, est de nouveau en phase retour de son effet boomerang perpétuel. Ceci s’est déjà produit dans le passé et à chaque fois, cela a mené à des guerres, puis au XXème siècle à deux guerres mondiales.

En clair, c’est ce que nous disons depuis sur ce blog depuis plusieurs années, les banquiers transnationaux de la City de Londres et affiliés, comme d’habitude, ont décidé de remettre les compteurs à zéro par le moyen de la guerre, seule façon de non seulement masquer leur supercherie criminelle génocidaire, mais surtout de permettre au système qui leur profite si bien depuis au moins les guerres napoléoniennes, de perdurer une fois de plus. Les guerres et les reconstructions qui s’en suivent sont toujours bien juteuses en profit pour le petit nombre et source de “relance” économique par la création d’emplois et de consommation dans leur sillage. A ce titre, le capitalisme est le géniteur exclusif de la guerre à grande échelle.

Le problème cette fois-ci est de taille: comment déclencher une guerre de grande importance, voire mondiale, sans que celle-ci ne soit thermonucléaire, ceci signifiant la fin de l’humanité. N’oublions pas quand même que ces ordures, criminels de la haute finance désirent conserver le pouvoir et continuer à festoyer sur leurs yachts dans le monde entier. Pour eux, vivre comme des rats 100m sous terre dans des bunkers certes de luxe, pour les 800 millions d’années à venir n’est pas vraiment une option, ni un plan de villégiature viable pour leur vie parasitique usuelle.

Le but semble d’embraser une partie du Moyen-orient (Syrie + Irak + si possible l’Iran et le Liban) en protégeant Israël du mieux possible, tout en faisant glisser les opérations au plus tôt de nouveau sur le sol européen et en Russie.

La guerre à venir ne sera pas forcément mondiale, mais doit-être suffisamment importante pour engager et détourner l’attention des foules occidentales sur le marasme occasionné par ces mêmes banquiers qui les emmènent à la guerre après les avoir mené une fois de plus, à la faillite. L’utilisation d’armes nucléaires tactiques de faible intensité telles les bombes à neutron (déjà testées in Irak en 2003, au Yémen en 2015 et surtout lors des attentats du 11 septembre 2001 à New York), ainsi que des armes à Pulsions Electro-Magnétiques (PEM) qui détruiront toutes sources électrique et électroniques dans une zone pouvant couvrir une grande ville comme New York, Londres, Paris ou Moscou, est très certainement déjà envisagée.

Le fait est que les banquiers, sous l’impulsion du cœur de l’hydre financière mondiale: la City de Londres et sa banque d’Angleterre gérée par la banque Rothschild et affiliées, cette entité transnationale fonctionnant en toute impunité au delà des lois, des règlements et de toute morale, ont décidé que le temps pour une guerre majeure était de nouveau de mise. Tout est donc mis en place pour qu’elle ait lieu.

Y a t’il une option de retour à une guerre froide 2.0 ? Ce serait une bonne option de fait, mais à l’heure actuelle, seule une guerre importante peut remettre les compteurs à zéro et permettre au système de se sauver. Et donc de perdurer. Il est en mode survie, et sa survie, contrairement à la nôtre, passe par la guerre.

Comme à l’accoutumée, les intérêts des criminels transnationaux de la haute finance et les intérêts des peuples sont en totale contradiction. La question demeure: quand cesserons-nous de nous laisser dicter la marche à suivre ? Quand déciderons-nous pour et par nous-mêmes ?

Deux choses à garder présent à l’esprit: les peuples font la guerre, sans nous, pas de guerre… Il suffit de dire non ! ensemble, unis et c’est fin de partie pour l’oligarchie en place !

L’autre chose à se rappeler ou à savoir est cette petite phrase qui glace le sang, prononcée par Gutle Schnapper, l’épouse de Meyer Amschel Rothschild (1753-1849):

“Si mes fils ne voulaient pas la guerre, il n’y en aurait aucune.”

L’histoire ne dit pas sur quel ton fut prononcée cette phrase, mais elle dit bien tout en si peu de mots.

27 Réponses to “Les banquiers transnationaux semblent avoir décidé: Ce sera la guerre ! Une fois de plus…”

  1. que chaque lecteur envoie ce texte à sa banque

  2. Et on pourrait faire de même, en masse, avec toutes les rédactions aux ordres, et elles le sont toutes, les organes politiques… Si chacun décide d’adresser ce texte à un Bien-Zélé ou leur larbin, La Poste risque de buguer même si on mixte courrier papier/mails…
    Quand on pense qu’il suffit de dire NON et de le faire savoir… Et tout s’arrête !

    Bien entendu je l’intègre dans un billet du jour et ainsi peut-être que l’idée fera son chemin… JBL

  3. Gaudefroy Says:

    La citation ci-dessus de Rotschild me paraît un peu présomptueuse.
    Celle-ci, bien sinistre, est plus connue :
    « Quand le sang coule dans les rues, c’est le moment d’acheter »

    La lutte à couteaux tirés entre les 2 candidats US à chauffé à blanc l’équipe de Trump et infowars (voir la vidéo en caméra cachée sur les officines chargées de perturber les meetings de Trump.)
    Même la page facebook de Clinton est inondée de messages hostiles comme par exemple : Votre plus grand exploit aura été d’avoir aussi longtemps échappé à la prison.

    Il y a une citation d’elle résumant bien la duplicité du personnage :
    (pas évident à traduire)

    “You just have to sort of figure out how to . . . balance the public and the private efforts that are necessary to be successful, politically, and that’s not just a comment about today . . . I mean, politics is like sausage being made. It is unsavory, and it always has been that way, but we usually end up where we need to be. But if everybody’s watching, you know, all of the back room discussions and the deals, you know, then people get a little nervous, to say the least. So, you need both a public and a private position.”

    — Hillary Clinton in a leaked speech to the National Multi-Housing Council in April 2013

    Avec elle, plus d’état, ce monstre froid, mais des trusts globalistes et anonymes qui font la loi :  » Mon rêve est un marché commun dans tout l’hémisphére, avec libre échange et frontières ouvertes.  »
    Hillary Clinton durant une conférence payée 225.000 $ à la Banque Brésilienne Banco Itau à New-York en 2013.

    • toute la même clique d’escrocs de criminels et de bons à rien parasites… Seule solution: reprise du pouvoir par les peuples, redissolution dans celui-ci là où il est particulièrement soluble et mise en place de la société des sociétés.
      Tout le reste n’est que pisser dans un violon et perte totale de temps…😉

  4. Dans mon relayage « Les Zélites Mondiales veulent faire reset » j’ai intégré en incise le PDF de « A mon frère le paysan » d’Élisée Reclus via le site Gallica qui proposent des reproductions numériques de la collection BnF.
    Ainsi que la dernière analyse de Ray McGovern « La Russie interprête les rotomontades US comme un signe de guerre » et parce qu’à mon sens cela renforce l’idée de résister à cette décision présenter comme inévitable, voire souhaitable pour certains. Combien de fois ai-je entendu, seule une bonne guerre nous sauvera… Non mais ça va pas non ? Comme dit ratuma, claquons leurs ce billet sur le museau ! JBL

    • Mais c’est la seule chose que sait faire le capitalisme (privé ou d’État): générer conflits d’intérêts, division et guerres.
      L’expression « faudrait une bonne guerre » est consacrée par le système, c’est le bouton « reset » de l’oligarchie. Pour simplifier cela marche comme çà:
      le capitalisme se concentre et se centralise, passe en le moins de mains possibles, c’est le monopolisme privé fusionnant avec les États à la botte de la finance. Les abus enrichissent le plus petit nombre tout en ruinant le reste, à un moment donné, le système n’en peut plus, ce qui a pu être siphonné l’a été, il fait donc remettre les compteurs à zéro: c’est la guerre et sa suite de « reconstruction » pour mieux détruire de nouveau.
      Ce cycle sans fin est répété à souhait. Il enrichit l’oligarchie en amont et en aval des guerres et ne le perdons pas de vue, sert une cause eugéniste puisque dans le processus, des dizaines, centaines de millions de personnes meurent.
      Depuis 1945, gros hic: la prolifération nucléaire a induit la dissuasion, c’est à dire que c’est très compliqué maintenant de faire « une bonne guerre » sans annihilation thermonucléaire de la race humaine.
      Le pb des banquiers: trouver le moyen d’une guerre planétaire sans engagement nucléaire, s’ils le peuvent, ils la déclencheront demain matin… Clair et net… en cela et bien ironiquement pour eux, les armes nucléaires remplissent (pour l’heure) leur fonction: celle de la dissuasion.
      Pour combien de temps ?…

      • Oui, 1) à cause de leur capacité à s’adapter en milieu hostile.
        2) à trouver des moyens, toujours, pour contourner les petits problèmes d’intendances. Alors ici, la mise à feu nucléaire, disons sélective ! C’est pourquoi, dans mon billet intitulé « choisir entre la peste et le choléra ? » qui inclus votre 1ère traduction du Dr. Ezzat. Il y a également l’article d’un Phil Butler qui ordonne à sa Maison Blanche « Nucléarisez qui vous voulez, mais rendez-nous nos vies » qui est un véritable appel à bombarder qui ils veulent, du moment que c’est pas le bon peuple Zunien ! Et c’est en cela que je dis qu’il faut rien lâcher et appeler au BOYCOTT fissa, parce qu’avec le dernier débat ce soir : ça n’en prend pas le chemin… Jo

  5. Doctorix Says:

    Un petit moment ludique au milieu de toute cette tristesse: l’article d’une agoravoxienne à propos de l’émission de Dimanche matin sur France Culture où quatre salopards tapaient à bras raccourcis sur Poutine, enchaînant mensonge sur mensonge:
    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/poutine-ciceron-et-les-bottes-d-185625#forum4701037
    Si vous avez le courage d’écouter ces saloperies, vous trouverez le lien sur un de mes commentaires.
    Est-ce que ces pourritures paieront un jour leurs crimes?

  6. en ce qui concerne les 10% je suis d’accord – je te recherche un texte

  7. C’est sûr, ça va quand même être difficile de convaincre qu’en misant sur Trump pour éviter Hillary, on a des chances d’éviter la troisième guerre mondiale. Ceci dit l’empire anglo-américain est prêt à tout.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s