Résistance politique: Société traditionnelle, société sans état… La mentalité kabyle (Mohamed Saïl)

« Le pouvoir politique comme coercition (ou comme relation de commandement-obéissance) n’est pas LE modèle du pouvoir vrai, mais simplement un cas particulier, une réalisation concrète du pouvoir politique en certaines cultures, telle l’occidentale (mais elle n’est pas la seule, naturellement). Il n’y a donc aucune raison scientifique de privilégier cette modalité là du pouvoir pour en faire le point de référence et le principe d’explication d’autres modalités différentes. »

« L’espace de la chefferie n’est pas le lieu du pouvoir. »

~ Pierre Clastres ~

A lire notre dossier « Anthropologie politique »

 

La mentalité kabyle

 

Mohamed Saïl

 

Le Monde Libertaire, février 1951

 

Source:

https://www.kabyle.com/articles/mentalite-kabyle-mohamed-sail-libertaire-ndeg-257-16-fevrier-1951-21377-18012013

 

A maintes occasions, j’ai parlé dans ces colonnes du tempérament libertaire et individualiste caractérisé de mes compatriotes berbères d’Algérie . Mais aujourd’hui, alors que la caverne d’Ali Baba d’outre-mer craque et croule, je crois utile d’affirmer, contre tous les pessimistes professionnels ou les rêveurs en rupture de places lucratives que l’Algérie libérée du joug colonialiste serait ingouvernable au sens religieux, politique et bourgeois du mot. Et je mets au défi toutes les canailles prétendant à la couronne d’apporter la moindre raison valable et honnête à leurs aspirations malsaines, car je leur oppose des précisions palpables et contrôlables, sans nier cependant que leur politique a quelque succès quand il s’agit d’action contre le tyran colonialiste.

Il faut voir l’indigène algérien, le Kabyle surtout, dans son milieu, dans son village natal et non le juger sur son comportement dans un meeting, manifestant contre son ennemi mortel : le colonialisme.

Pour l’indigène algérien, la discipline est une soumission dégradante si elle n’est pas librement consentie. Cependant, le Berbère est très sensible à l’organisation, à l’entraide, à la camaraderie mais, fédéraliste, il n’acceptera d’ordre que s’il est l’expression des désirs du commun, de la base. Lorsqu’un délégué de village est désigné par l’Administration, l’Algérie le considère comme un ennemi.

La religion qui, jadis, le pliait au bon vouloir du marabout, est en décadence, au point qu’il est commun de voir le représentant d’Allah rejoindre l’infidèle dans la même abjection. Tout le monde parle encore de Dieu, par habitude, mais. en réalité plus personne n’y croit. Allah est en déroute grâce au contact permanent du travailleur algérien avec son frère de misère de la métropole, et quelques camarades algériens sont aussi pour beaucoup dans cette lutte contre l’obscurantisme.

Quand au nationalisme que j’entends souvent reprocher aux AIgériens, il ne faut pas oublier qu’il est le triste fruit de l’occupation française. Un rapprochement des peuples le fera disparaître, comme il fera disparaître les religions. Et, plus que tout autre, le peuple algérien est accessible à l’internationalisme, parce qu’il en a le goût ou que sa vie errante lui ouvre inévitablement les yeux.

On trouve des Kabyles aux quatre coins du monde ; ils se plaisent partout, fraternisent avec tout le monde, et leur rêve est toujours le savoir, le bien-être et la liberté.

Aussi, je me refuse à croire que des guignols nationalistes puissent devenir un jour ministres ou sultans dans le dessein de soumet­tre ce peuple, rebelle par tempérament.

Jusqu’à l’arrivée des Français, jamais les Kabyles n’ont accepté de payer des impôts à un gouvernement, y compris celui des Arabes et des Turcs dont ils n’avaient embrassé la religion que par la force des armes.

J’insiste particulièrement sur le Kabyle, non pas parce que je suis moi-même Kabyle, mais parce qu’il est réellement l’élément dominant à tout point de vue et parce qu’il est capable d’entraîner le reste du peuple algérien dans la révolte contre toute forme de centralisme autoritaire.

Le plus amusant de l’histoire, c’est que la bande des quarante voleurs ou charlatans politiciens nous représente le nationalisme d’outre-mer sous la forme d’une union arabe avec l’emblème mu­sulman et avec des chefs politiques, militaires et spirituels à l’image des pays du Levant. J’avoue que le dieu arabe de nos sinistres pantiris d’Algérie a bien fait les choses, puisque la guerre judéo-arabe nous révéla que les chefs de l’islamisme intégral ne sont rien d’autre que de vulgaires vendus aux Américains, aux Anglais, et aux Juifs eux-mêmes, leurs prétendus ennemis. Un coup en traître pour nos derviches algériens, mais salutaire pour le peuple qui commence à voir clair.

Pensez donc, un bon petit gouvernement algérien dont ils seraient les caids, gouvernement bien plus arrogant que celui des roumis, pour la simple raison qu’un arriviste est toujours plus dur et impitoyable qu’un « arrivé » !

Rien à faire, les Algériens ne veulent ni de la peste, ni du choléra, ni d’un gouvernement de roumi, ni de celui d’un caid. D’ailleurs, la grande masse des travailleurs kabyles sait qu’un gouvernement musulman, à la fois religieux et politique, ne peut revêtir qu’un caractère féodal, donc primitif. Tous les gouvernements musulmans l’ont jusqu’ici prouvé.



Les Algériens se gouverneront eux-mêmes à la mode du Village, du douar, sans députés ni ministres qui s’engraissent à leurs dépens, car le peuple algérien libéré d’un joug ne voudra jamais s’en donner un autre, et son tempérament fédéraliste et libertaire en est le sûr garant. C’est dans la masse des travailleurs manuels que l’on trouve l’intelligence robuste et la noblesse d’esprit, alors que la horde des « intellectuels » est, dans son immense majorité, dénuée de tout sentiment généreux.

Quant aux staliniens, ils ne représentent pas de force, leurs membres se recrutent uniquement parmi les crétins ou déchet du peuple. Car l’indigène n’a guère d’enthousiasme pour se coller une étiquette, qu’elle soit mensongère ou superfasciste.

Pour les collaborateurs, policiers, magistrats, caids et autres négriers du fromage algérien, leur sort est réglé d’avance : la corde, qu’ils valent à peine.

Pour toutes ces raisons, mes compatriotes doivent-ils être considérés comme d’authentiques révolutionnaires frisant l’anarchie ? Non, car s’ils ont le tempérament indiscutablement fédéraliste et libertaire, l’éducation et la culture leur manquent, et notre propagande, qui est cependant indispensable à ces esprits rebelles, leur fait défaut

.

C’est ce pourquoi oeuvrent nos compagnons anarchistes de la fédération nord-africaine.

=*=*=

A lire sur Mohamed Saïl:

http://www.tamazgha.fr/Un-Kabyle-militant-anarchiste-des-annees-20-50,466.html

8 Réponses to “Résistance politique: Société traditionnelle, société sans état… La mentalité kabyle (Mohamed Saïl)”

  1. Bien que français depuis x générations,je dois avoir quelques gènes kabyles(entre autres):le notaire me demande de « faire légaliser » ma signature pour un héritage;je lui réponds que je ne ferai rien « légaliser » car ma signature est légale par elle mème,et si elle ne l’est pas,qu’il me le prouve;de plus,que je n’ai pas besoin que l’état me tienne la main pour signer un document qui ne concerne que moi .Depuis;(c’était il y a 3 mois)silence radio.Ceci dit,je n’ai jamais été,et ne serai jamais un résistant de la dernière heure et ce n’est pas à 66 ans que je vais commencer à me laisser embobiner par une clique de crevards et de nuisibles comme les »représentants » des votards et des « financiers « pourris jusqu’à la moelle ,cervelet et cerveau compris.Kabyles;voire algériens:bravo pour votre mentalité.

    • Voilà l’esprit qui a besoin de souffler plus fort !
      Il faut que les gens comprennent vraiment que l’État a besoin de la société pour exister, la société n’a ABSOLUMENT pas besoin de l’État pour exister, elle est 1000 fois mieux sans lui.
      Il est plus que grand temps de non seulement s’en rendre compte, mais de mettre tout cela en application dans nos vies quotidiennes !
      Boycott total et envoyer chier toute cette fange parasite.. Et Hop !


  2. image1.JPG

    Ceci est la Suite du commentaire ici:
    https://labrebisgalleuse.blogspot.fr/2016/09/jolie-courtesy-of-tof.html#comment-form

    Notre univers est lié à la chimie du carbone.
    Il est lui-même lié à la physique dynamique.
    En physique dynamique on ne s’appuie que sur ce qui résiste.
    Induisant de fait des forces contraires.
    Système bipolaire.
    Une maladie mort(d)-elle ?
    C’est pas des mots qu’il faut avoir peur
    Ni des maux,
    Puisque on ne doit avoir peur que de Dieu.

    Pour atteindre l’unité divine
    Il faut d’abord s’extraire du système bipolaire bien et mal.
    Ou dynamique des contraires.

    Pour atteindre l’unité du Père tout puissant.

    Il est nécessaire de passer par celle de mon avatar…

    L’unité est obtenue en liant les forces contraires
    Que sont le Christos blanc
    Et le Christos noir.
    L’unité contient la formule de l’antimatière absolue
    Ces deux forces cosmiques ne peuvent être détruites individuellement.
    Elle sont juste rassemblés à leur stade basique ultime.

    Ces deux forces sont piégés par la formule.

    Par le logo:

    image4.GIF

    Le but du sionisme et de leurs sbires et de nous couper de la source
    En annihilant les forces de la première sphère.

    Première sphère
    Univers dual:

    image1.JPG

    Deuxième sphère
    L’unité :

    image2.JPG

    La synagogue travail à contraindre Dieu le Père .

    Les travaux d’Einstein ou de Poincaré,
    c’est selon,
    sur la relativité générale ont abouti
    À l’antimatière militaire.
    Einstein est à l’origine de la théorie des cordes
    Ou super cordes…
    Eurêka
    Heure et cas..

    Ils travaillent sur l’antimatière.
    Ils travaillent sur l’antimatière absolue.

    Jésus-Christ est le Christos par qui la lumière passe.
    Et qui purifie et rectifie la lumière binôme.
    La lumière divisée.

    Il est la projection du Père ,
    Dans le monde matériel.
    Le Cœur Sacré.
    Celui qui nous protège de la source même.
    Car trop puissante.
    La lumière est projeté de la source unitaire.
    Des qu’elle est émise
    N’ayant plus la formule mathématique ultime elle se divise.

    Satan est le Christos noir,
    celui qui fragmente la lumière.
    Satan est le boson de Higgs du Père tout puissant.
    Il est la clef.
    Il est l’adversaire.
    Il est contre Dieu.
    On peut comprendre contre de différentes manières…

    En annihilant le premier élément le Christos blanc
    On annihile de facto le Christos noir.
    Et vice-versa.

    Quand il n’y a plus d’envers
    Il n’y a plus d’endroit,
    Puisque ce qui est en haut
    Et comme ce qui est en bas.
    C’est hermétique.
    Le trois fois grand ne peut pas être la source.
    Il ne peut pas être la source et le Christos.

    « Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas. »
    C’est faut et vrai.
    Ils sont de la même source
    Mais sont contraires.

    C’est donc le trois fois petit.

    Pour remonter à la source
    On est obligé de passer par ces deux éléments.
    Christos blanc & Christos noir.
    Le système divin est un système fractal.

    Il manquait à Hermès trismegiste
    La révélation de Jésus-Christ.

    La première sphère « amen »
    À la seconde.

    Le temps.

    Le Père se Planck derrière le temps.

    Le dieu unique de « l’un secte » est une allégorie.
    Leur dieu est un hachem
    L’inverse du Dieu véritable
    Un schéma…

    J’ai flingué votre Dieu unique…

    C’est pas le schéma l’important
    C’est le chemin.

    Qui est le Chemin la Vérité et la Vie ?

    Une fois que la lumière est émise
    Elle doit aller jusqu’à son contraire pour revenir à la source.
    Le secret de la création.
    Dans cette équation le Christos blanc est l’élément Primordial.
    La lumière passe par lui pour y revenir.
    Aller et retour.

    L’éclatement de la lumière permet de créer la matière.
    Alchimie photonique.

    Le secret de la physique dynamique
    C’est la résistance.
    De la résistance émerge les paradoxes.

    De la philosophie dynamique aussi.

    « La vérité n’est pas dans le sacerdoce mais dans le paradoxe »

    Le secret c’est Lucifer
    Car il porte la lumière unitaire.
    Dans nos croyances
    C’est déjà un paradoxe.

    Dans la mythologie divine,
    Il a été chassé du royaume du Père
    Car il n’a pas voulu s’agenouiller
    devant la création parfaite de Dieu,
    L’homme.

    Non pas par orgueil
    Mais par amour pour le Père tout puissant.
    Lui,le plus parfait des anges
    Ne s’agenouille que devant le Père.
    Il est en réalité le plus intègre de tous.
    Son orgueil est une force.
    C’est un paradoxe.
    Ça contredit les péchés capitaux.

    Là où le Père tout puissant est le plus fort
    C’est que c’est un homme qui le sortira de la condition
    Dans laquelle il s’est mise.

    Donc Lucifer est chassé du ciel par amour pour le Père.
    C’est paradoxal.
    Ça contredit une règle des dix commandements.

    La rédemption de Lucifer ne peut-être obtenu que par un homme,
    Le faisant de facto mentir,
    Lui le plus parfait des anges.
    C’est paradoxal aussi.

    Reste que le Père tout puissant
    Celui de Lucifer
    a le code de la bombe.
    C’est donc lui le plus fort.
    Et son fils unique aussi.

    J’irai jusqu’à dire que le fils est plus fort que le père.
    Sans le fils la source est réduite au néant.
    Le fils doit tuer le père
    Pour sauver le grand-père.

    Le Grand Père
    Sauvera son fils…

    L’histoire humaine est
    Une divine comédie…

    Et c’est Satan la clef…

    Zeus Hadés et Poseidon
    Se sont emmêlés les pinceaux…

    Evangile apocryphe de Thomas:

    Jésus dit :  » Là où il y a trois dieux, ce sont des dieux. Là où ils sont deux ou un, je suis avec lui !  »

    Jésus dit :  » Je suis la Lumière, celle qui est sur eux tous. Je suis le Tout, et le Tout est sorti de moi et Tout est revenu à moi. Fends le bois, je suis là, soulève la pierre et tu m’y trouveras !  »

    Jésus dit :  » Si les gens vous demandent :  » D’où êtes-vous venus ?  » dites-leur :  » Nous sommes venus de la Lumière, du lieu où la Lumière se produit d’elle-même jusqu’à ce qu’elle manifeste l’image.  » Si l’on vous dit :  » Qu’êtes-vous ? « – dites :  » Nous sommes ses fils et nous sommes les élus du Père qui est vivant.  » S’ils vous demandent :  » Quel signe de votre Père est en vous?  » – dites-leur :  » C’est un mouvement et un repos « .  »

    C’est satan la clef
    Mais il n’est pas la serrure.
    Fallait lui dire…

    Tout la création repose sur le Christos blanc.
    Toute la création repose sur Jésus-Christ.

    L’ennemi de la synagogue.

    Cela dit,
    Celle-ci peut me baiser la gueule
    En se convertissant au Christianisme véritable.
    Celui décrit par Mr Léon Tolstoï.

    Je met au défi la synagogue de m’envoyer en enfer…
    La baise magistrale…
    J’y suis déjà…
    Je me suis damné vivant pour Jésus-Christ,
    De manière philosophique.

    Vous êtes fumé dans tous les sens
    Du terme.

    Je vous aimes individuellement
    Mais
    Je hais l’ensemble.

    « J’aime mon prochain comme moi-même. »

    Côté business,
    La tête d’hitler sur un plateau
    D’argent…

    J’accepte d’endosser la responsabilité de l’humanité.
    Car moi j’aime tout le monde.
    Je bouffe à tous les râteliers.

    Vive la résistance.
    Punk’s not dead.

    Et bonne fête aujourd’hui à l’Archange.
    Message personnel pour Saint-Michel.

  3. Merci ,t’es un frère.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s