Bulletin météo: Avis d’ouragan guerrier sur la planète !

Ce très court billet de PCR se passe de commentaire…
~ Résistance 71 ~

 

Finalement les Russes ont intégré l’idée que toute négociation avec Washington est futile

 

Paul Craig Roberts

 

23 septembre 2016

 

url de l’article original:

http://www.paulcraigroberts.org/2016/09/22/finally-the-russians-have-caught-on-that-negotiation-with-washington-is-pointless/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Si les peuples occidentaux abrutis et les marionnettes politiques corrompues de l’UE, de la GB, du Canada, du Japon et de l’Australie ne se réveillent pas au plus tôt, nous aurons la guerre, une guerre qui ne peut pas être gagnée.

Les criminels néo-conservateurs de Washington doivent être immédiatement retirés de toute fonction du pouvoir avant que ces fous furieux ne déclenchent la 3ème guerre mondiale. La CIA et le Pentagone doivent être mis sous étroites surveillances et restrictions, et Donald Trump a besoin d’une grosse sécurité en qui il peut avoir confiance. Les gouvernements européens doivent immédiatement démanteler l’OTAN. La vie sur cette planète est en jeu. Assez de provocations de Washington, point barre. La folie doit s’arrêter. Maintenant.

http://www.fort-russ.com/2016/09/lavrov-makes-history-ceasefires-were.html

7 Réponses to “Bulletin météo: Avis d’ouragan guerrier sur la planète !”

  1. Absolument d’accord. Mais comment fait-on ?

  2. futureplanete Says:

    Un astéroide frappera la Terre en février 2019

  3. Merci pour les liens, Résistance71. C’est la fin de semaine je vais pouvoir lire un peu ! non sans faire quelque tri entre livres et blogs, deux jours de répit sont bien courts pour un intérimaire cumulant reprise d’activité salariée et tâches quotidiennes vitales.
    L’usine qui m’a temporairement ouvert ses portes me rappelle celle que j’ai fréquentée assidûment durant quatre ans, au pays de la châtaigne, des chèvres et du Viogner, avant de me délocaliser aux abords du Lactopôle.
    Un rapide et discret test de sensibilité aux événements parmi la gente oeuvrant ici comme là-bas confirme mes craintes : malgré les conditions sociales déclinantes ces proches se jettent à corps perdu dans la consommation pour oublier. Les plus hardis, très rares, affirment stoïquement leur personnalité en respectant au pied de la lettre leur contrat de travail, proposant de prendre immédiatement la porte avec leurs nombreuses années d’expérience en cas de demande indécente de la hiérarchie. On ne remplace pas du jour au lendemain un monteur de disjoncteur moyenne tension, et encore moins un conducteur de rotative, particulièrement lorsque des marchés sont conclus et que les flux sont tendus.
    D’autres, moins sûrs d’eux, tentent la CGT (par exemple). Je ne m’attarderai pas sur ce sujet.
    Et enfin, la masse, le paquet… Qui adopte la stratégie des trois singes, laissant venir. Ou plutôt, se laissant porter par la vague, rêve à son poste de voitures, de restaurant ou de boutiques, de sexe.
    Pourtant, ce petit pays au nord de Laval n’est qu’une campagne. Les habitants ont de l’espace, même en ville on trouve des jardins. Mais l’agro-alimentaire a écrasé l’esprit rebelle ici depuis longtemps, et nourrit sa population au sens propre comme au figuré.
    En dehors du travail, faire un contact est un travail d’hercule. Le climat n’est pas propice aux flâneries et le moule est omniprésent. Entre rêve parisien des citadins et mentalité terrienne des autochtones, il est difficile d’amorcer le moindre dialogue hors-norme. Voire dangereux. Xénophobie, flicaille et ambition politique règnent, implacables et démesurées.

    Depuis ma modeste demeure quatre fois séculaire aux belles pierres de granit, j’espère encore trouver un fil d’Ariane, autre que virtuel. Je sais que cela est possible, qu’il me faut être patient. C’est dans ce département que j’ai vécu il y a presque vingt ans la plus incroyable réunion, le festival Out There à Gorron qui sans doute en a déboulonné plus d’un(e).

    Vivement la prochaine surprise ! Bonne ou mauvaise, elle vient, elle arrive et j’en ai grandement besoin.

    • On le répète souvent: la meilleure arme de contrôle des populations jamais inventée par l’oligarchie est la société spectacle/société de consommation. Une arme de destruction massive redoutable que bien peu savent désamorcer.
      Bon repos et bonne lecture ! Merci de diffuser aussi sans modération, ces dossiers font partie d’une contre-propagande nécessaire mais non suffisante.😉
      fraternellement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s