Géopolitique: La Russie telle qu’en elle-même ?

Si nous pensons que la Chine est partie prenante du Nouvel Ordre Mondial de contrôle hégémonique de la planète et se retrouve pas à pas intégrée dans l’empire actuel anglo-américano-sioniste (article très intéressant à suivre…), nous pensons également que la Russie lutte véritablement pour ne pas y sombrer. Nous pensons que la Russie, dans sa vision poutinienne du monde, est en grande partie sincère et lutte contre l’empire, l’hégémonie et pour la paix dans le monde, même si elle doit lâcher du lest de temps en temps aux hydres impérialistes.

Ainsi nous accordons un certain crédit à la présentation qui suit. Nous pensons également que dans le cadre et contexte de relations internationales toujours (hélas !!) gérées par des états, Sergueï Lavrov, le ministre des affaires étrangères russe, est, et de très loin, le meilleur diplomate sur cette planète !

— Résistance 71 —

 

La Russie dit à l’occident ce qu’elle est et ce qu’elle veut

 

Oscar Fortin

 

1er septembre 2016

 

url de l’article:

http://www.mondialisation.ca/la-russie-dit-a-loccident-ce-quelle-est-et-ce-quelle-veut/5543701

 

L’image projetée de la Russie par l’Occident et ses médias en est une d’ennemie à mettre au pas et contre laquelle il faut se protéger par tous les moyens. Que n’a-t-on pas dit de Vladimir Poutine, l’actuel président ! N’est-il pas l’homme dont il faut se méfier et qui est capable de tous les coups bas ? Je vous invite à lire Occident vs Russie: pourquoi la faute revient toujours à Poutine et Vu de l’occident. Vladimir Poutine, “un discours hyperagressif” qui reflète la perception que se fait l’Occident des interventions de Poutine.

Cette perception de l’Occident institutionnel largement diffusée par les médias officiels n’est pas la même que répercutent les réseaux d’information alternative de ce même Occident. Il y a de nombreux articles qui relèvent les véritables motifs de cette « haine » de l’Occident à l’endroit de Poutine et de la Russie. Un de ces articles met en évidence l’intervention non prévue de la Russie en Syrie. Cette intervention a mis fin au projet de l’Occident  de prendre le contrôle de Syrie tout comme la reconnaissance de la Crimée a mis fin aux ambitions de l’Occident de contrôler tout ce territoire et les ports qui donnent sur la mer Noire.

Tout ceci pour dire que la Russie d’aujourd’hui se déclare suffisamment adulte pour  décider elle-même de son destin et de la nature de ses relations avec les autres peuples et États du monde. Dans une déclaration toute récente, le ministre des Relations extérieures de Russie, Sergueï Lavrov, a mis au clair ce qu’est devenue la Russie et l’esprit avec lequel elle prétend gérer ses relations avec l’Occident et les autres peuples de la terre. Voici quelques extraits de cette intervention qui n’aura que très peu d’échos dans nos médias officiels.

« La plupart des propositions avancées par Moscou se sont heurtées à l’égoïsme des hauts responsables cherchant à dominer sur la scène géopolitique au détriment des intérêts des autres. »

« Les partenaires occidentaux ont régulièrement violé leurs engagements en matière de sécurité obtenus dans les années 90 au niveau de l’OSCE. De ce fait, il n’est plus possible de faire des affaires avec l’UE, les États-Unis et l’OTAN comme avant. »

« Malgré le froid qui s’est installé dans les relations entre la Russie et l’Occident, Moscou n’envisage pas de tourner le dos à qui que ce soit et se dit prêt à travailler à leur normalisation. À condition qu’elles se basent sur le principe d’égalité, bien sûr. »

Pour bien comprendre, il faut savoir que la Russie a les moyens d’obliger ses adversaires à respecter son indépendance et sa souveraineté, ambition que tous les peuples ont, mais qui n’ont pas les moyens nécessaires pour faire reculer les forces impériales, dirigées par les États-Unis.

La Russie, libre et indépendante, n’est pas le genre de partenaire que souhaite l’Empire, d’autant moins si ce dernier se porte au secours de ceux qui en sont victimes, comme c’est actuellement le cas en Syrie.

La Russie est devenue entièrement libre et indépendante et exige que les partenaires étrangers respectent cette liberté et cette indépendance.

C’est pourtant simple à comprendre et tout à fait légitime à l’exiger.  Ce principe est celui-là même que reconnaissent les Nations Unies dans sa Charte du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes.

On peut conclure en disant que la Russie de Poutine et de Lavrov est ouverte au monde, intéressée à participer à la résolution des conflits et à travailler pour la paix avec l’Occident, pour autant que ces échanges soient fondés sur le principe d’égalité et de respect des peuples. La Russie d’aujourd’hui est un antidote à tout pouvoir impérial à caractère international.

6 Réponses to “Géopolitique: La Russie telle qu’en elle-même ?”

  1. Les Russes ont à la fois le meilleur dirigeant du monde (et ce n’est pas vraiment un critère, vu la médiocrité de tous les autres) et le meilleur Ministre des affaires étrangères.
    A ces deux-là, nous devons notre meilleur espoir de paix, s’ils continuent à briller en stratégie et diplomatie, et notre meilleure chance d’échapper à l’hégémonie mondialiste.
    Ils ont, pour cela, besoin de notre soutien, qu’il ne faut pas leur ménager.
    La diabolisation de Poutine ne fonctionne plus aussi bien que prévu: il ne suffit plus de posséder les media mainstream pour façonner l’opinion.

    • Nous ne pensons effectivement pas que la Russie (poutinienne) ait des velléités hégémoniques contrairement à la Chine, happée par l’empire, depuis la 1ère guerre de l’opium.
      Ceci dit, comme l’a démontré l’expérience Chavez, un homme d’état si charismatique et peut-être bien intentionné soit-il, demeure:
      1- un homme d’état, donc à surveiller comme le lait sur le feu
      2- pas éternel, qui et que laissera t’il derrière lui…
      Donc, la véritable solution politique est que le peuple reprenne le pouvoir et le (re)dilue dans lui-même pour retourner à la société des sociétés sans état ancestrale.

    • Je ne pense pas que la Chine ait non plus de volonté d’hégémonie. Domination par le commerce plus ou moins équitable, mais ça devrait s’arrêter là, à mon sens.

      • L’empire se charge de lui en donner le goût… cela fait partie du plan de déception.
        Quand la Chine aura acqui tant de biens et avoirs sur des sols étrangers, elle sera quasiment obligée de déployer une armada pour protéger ses intérêts avec la bénédiction de l’empire. Ce qui se passe en France actuellement (Manif’ contrôlée et pilotée des Chimois de Paris) n’en est que le prémisse. La bidasserie chinoise patrouillant les rues de Paris, c’est pour aprês-demain… Contrairement aux Yanks, ils ont les ressources humaines et technologique (robots qu’ils construisent avec Israêl) pour aller physiquement protéger leurs « avoirs »…

        • Avez-vous un article qui développe ce sujet: « manif’ contrôlée et pilotée des chinois de Paris »?

        • pas encore, mais çà ne saurait tarder… Le timing est tellement « impeccable » avec le G20 de Pékin. Le professionnalisme de l’opération autant que son timing donc, ne manque pas d’interpeler.
          Une piste sûrement: qui est derrière « La sécurité pour tous » ? financièrement et politiquement… Une bonne diversion supplémentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s