Communiqué du Dr. Henri Joyeux au sujet de sa radiation abusive de l’ordre des médecins…

Le Professeur Joyeux a notre soutien inconditionnel. S’il y avait plus de médecin comme lui, nous ne serions pas dans le marasme médical dans lequel nous nous trouvons. Le fait s’avère qu’au fil des années et de la généralisation des monopoles sur la recherche et la distribution pharmaceutiques, il est évident que le complexe industriel de la pharmacologie n’a aucun intérêt à véritablement soigner les gens ou prévenir les maladies. Il y a un gigantesque conflit d’intérêt a la racine de ce système pervers et mortifère.

— Résistance 71 ~

 

A propos de ma radiation de l’Ordre des Médecins : une extrême gravité 


Chers amis de la Santé,

J’ai appris par voie de presse ma radiation de l’Ordre des Médecins à compter du 1er décembre 2016. 

Les médias, dont ceux qui font la publicité des fabricants de vaccins, se sont chargés d’informer très largement le grand public.

Par cette décision du 8 juillet (prise par la chambre disciplinaire du Conseil Régional de l’Ordre des Médecins, Languedoc-Roussillon), on veut m’interdire d’exercer mon métier de médecin cancérologue.

Comme il ne m’est rien reproché sur le plan strictement professionnel mais qu’on me reproche de m’être exprimé publiquement, c’est qu’on cherche à me faire taire.

J’ai reçu un très grand nombre d’encouragements, par téléphone ou mails, de France comme de l’étranger, à la fois de collègues, de consœurs et confrères médecins et d’un très grand nombre de patients connus ou inconnus qui ne comprennent pas une telle décision disciplinaire.

Soyez-en ici très chaleureusement remerciés, car je n’ai pas pu le signifier à chacun par manque de temps d’autant qu’il m’a fallu préparer ma défense.

J’ai d’abord été conforté par la position immédiate du Conseil de l’Ordre des Médecins de mon département qui a décidé de faire appel face à la gravité de la sanction. Je remercie très chaleureusement toute l’équipe autour du président du Conseil de l’Ordre de l’Hérault à Montpellier.

Heureusement, l’appel auprès du Conseil national de l’Ordre des Médecins a un effet suspensif 

J’ai donc pu poursuivre des consultations bénévoles en différents endroits pendant l’été.

J’ai pris conseil et travaillé avec un avocat, étonné comme moi et mes collègues de Montpellier par la gravité de la sanction. Je conteste non seulement la sanction – la plus lourde qui soit à l’encontre d’un médecin, en principe réservée à des gens qui ont commis des faits pénalement répréhensibles -, mais avant tout je réfute le principe même de toute faute déontologique.

Etre mis au ban de la médecine comme si j’avais assassiné, volé, violé, comme si j’étais incompétent et dangereux, après 40 ans d’exercice de ce métier où j’ai tout fait pour donner et donner encore le meilleur de moi-même, être sans cesse au courant des découvertes les plus récentes, est insupportable tant pour ma personne, ma famille que pour mes nombreux élèves et les très nombreux patients que j’ai soignés, que je consulte et conseille encore régulièrement.

Je reste déterminé, car les accusations portées contre ma personne sont entachées de nombreuses erreurs. La plus importante est que je ne suis pas contre les vaccins, en particulier ceux qui sont obligatoires, mais lanceur d’alerte contre les abus consistant à imposer des vaccins non nécessaires à un nouveau né de 2 mois et même avant sa mise au monde.

Tout cancérologue doit bien connaitre le système immunitaire 

Je reconnais l’importance du système immunitaire pour comprendre et éviter les nombreuses maladies liés à des défenses immunitaires fortement perturbées, par bactéries, virus, champignons ou parasites dans telle ou telle partie du corps, et l’intérêt des thérapeutiques dites ciblées utilisées de plus en plus efficacement en cancérologie.

Je demande à ce que le carnet de vaccination soit revu de fond en comble, afin que l’allaitement maternel soit proposé en première intention et que les vaccinations dites recommandées restent de la responsabilité exclusive des médecins référents. Sollicités par les familles, contrôlés sans cesse par l’assurance maladie, poussés par les publicités, mes confrères et consœurs médecins sont parfois désorientés. Ils savent parfaitement que les vaccinations des nouveaux nés dépendent d’abord de la santé des parents et que le système immunitaire d’un enfant nouveau né en bonne santé a besoin de 1000 jours après sa conception pour être mature et fonctionnel, c’est à dire pas avant l’âge de 2 ans.

On cherche à médicaliser l’émotion dès la naissance ou même avant 

Ainsi peut-on proposer la généralisation des vaccinations sans tenir compte de l’état de santé des parents et en ne tenant aucun compte des effets délétères des vaccinations imposées si précocement à des nouveaux nés naturellement fragiles.

En dehors de cas très particuliers, la vaccination à 2 mois contre l’hépatite B et dès 9 à 12 ans contre les papilloma virus responsables de maladies sexuellement transmissibles, est totalement abusive et impose de résister à de fausses bonnes solutions car prises en dépit de certaines réalités et parfois du bon sens.

Je crains de ne pas être convoqué, par les responsables de la concertation citoyenne sur les vaccins (http://concertation-vaccination.fr), pour représenter un très grand nombre de personnes qui perdent chaque jour un peu plus confiance dans la médecine traditionnelle face aux excès thérapeutiques, en particulier avec la généralisation abusive des vaccinations.

A la mi-août, la pétition ”Vaccin obligatoire : les Français piégés par la loi et les laboratoires !” <http://petition.ipsn.eu/penurie-vaccin-dt-polioa été signée par un grand nombre de personnes, dépassant 1 million 74 000 signataires. Il faut continuer à la faire connaître.

J’ai décliné une pétition pour me soutenir, car j’ai pensé qu’il était plus important et urgent que les 1 million 74000 signataires soient entendus et qu’enfin soit annoncée la re-fabrication du seul vaccin obligatoire le DTP sans Aluminium, cet adjuvant dont on ne peut plus cacher les effets délétères, qui est ajouté pour stimuler une immunité encore immature.

A propos de la concertation citoyenne qui veut ”réconcilier les français avec la vaccination”

Sachez que je prépare un argumentaire étayé que j’enverrai à mes collègues nommés par la ministre de la Santé pour le débat sur la vaccination (http://concertation-vaccination.fr) qui a commencé, auquel je n’ai pas été convié. Ce débat citoyen a pour but ”de réconcilier les français avec la vaccination”.

Je crains surtout que ne soit recherchée la couverture vaccinale la plus large, dès la naissance, soi-disant contre le plus grand nombre de maladies. Et cela sans certitude d’efficacité, en utilisant le mot ”exigibilité” pour le plus grand nombre d’institutions (milieu scolaire en particulier) et de structures (crèches, maisons de retraite…).

Etre lanceur d’alerte auprès du grand public quand on n’est pas entendu par les responsables politiques est-il si répréhensible ?

Restant à votre service, toujours pour la meilleure santé de vos familles et de vos enfants, je souhaite à toutes et à tous une bonne fin de vacances et une bonne reprise pour celles et ceux qui sont déjà au travail.

Professeur Henri Joyeux

9 Réponses to “Communiqué du Dr. Henri Joyeux au sujet de sa radiation abusive de l’ordre des médecins…”

  1. mon médecin préféré ne vaccinait pas – et je crois que dans sa vie, il a eu droit sept fois au tribunal –

    hélas , dans la nouvelle génération, ils se font rares

    Garfy au début de sa vie, a été soigné par un médecin, le véto ne pouvait rien – alors je sais que l’on peut soigner, hors médocs

    concernant les labos, se renseigner sur le dernier scandale : la dépakine –

  2. Doctorix Says:

    Joyeux est l’honneur de la profession.
    Le Conseil de l’Ordre sa honte, au moins dans cette affaire.
    Je ne vaccine plus que par revaxis, et sans enthousiasme.
    Même ceux-là (DTPolio) sont inefficaces et sans intérêt, mais c’est la loi (qu’il faut changer).
    Voir par exemple ici:

    La plupart de mes confrères sont intoxiqués par la propagande, et parfaitement ignorants sur le sujet des vaccins.
    Ils ont, de plus, et comme moi, beaucoup à perdre financièrement, c’est pourquoi ils s’en foutent.
    Tout ça est assez malpropre.
    Le scandale majeur est que des vaccins non obligatoires sont exigés par les crèches, mais aussi pour certaines professions (militaires, personnel médical, infirmières, étudiants en médecine). Les infirmières payent de ce fait un lourd tribu à la sclérose en plaque et à la fibromyalgie.
    C’est un détournement d’une loi déjà imbécile à la base.
    L’obligation vaccinale doit disparaître, et une information indépendante doit être donnée à chaque parent.

    • dito pour les vétos
      arnaudveto.blogspot.com

      et nous ne parlons pas des hopitaux psychiatriques et des psychiatres –

    • « La plupart de mes confrères sont intoxiqués par la propagande, et parfaitement ignorants sur le sujet des vaccins. »

      ils ont aussi un complexe de supériorité – et n’écoute pas le patient , quand on a fait médecine, je crois que c’est « d’abord ne pas nuire »

      on ne dit rien sur tous les problèmes liés aux vaccins – dans mon environnement j’ai connu trois cas graves – un est maintenant décédé, dieu merci – la dernière est dans la souffrance – le BCG a rongé l’articulation de son bras – qui n’a jamais eu sa taille normale – la honte !!

      • Criminel !
        « Si on fait bien le boulot avec la vaccination, on pourrait diminuer la population mondiale d’au moins 10%… » ~ Bill Gates ~
        Faut pas demander ce qu’ils mettent dans ces merdes…

    • +1 Doctorix
      Tu es dans la lignée des Pr. Joyeux et c’est tout à ton honneur. Ce qu’il faut aussi au delà des « lois » c’est complètement changer l’enseignement de la médecine. Tout part de là: la phagocytose de la recherche et des facs de médecine (écoles de médecine aux US tombés au main des Rockefeller dès 1916…), par le fric et le gros business pharma/chimique.
      Comme déjà dit ici et ailleurs: cette grosse industrie n’a aucun intérêt à guérir les gens ni à prévenir des maladies, bien au contraire. Il y a un énoooooorme conflit d’intérêt et çà n’a l’air de gêner quasiment personne, c’est pourtant l’éléphant assis dans le salon.
      Y a t’il encore seulement un pilote dans l’avion par Toutatis ?
      fraternellement
      Anarchix

      • Doctorix Says:

        Changer l’enseignement de la médecine?
        Mais comment faire si tous sont plus ignorants et formatés les uns que les autres?
        Ce qui est certain, c’est que les vaccins fabriquent des malades, et font tourner la machine à sucer le pognon.
        La bonne nouvelle, c’est que nous n’avons pas trop de médecins par rapport à nos besoins réels: moins il y en aura et moins il y aura de maladies, dès que les peuples auront compris qu’il ne faut pas se vacciner et que ce ne sera plus obligatoire..

        • Faut repartir de la base.. de la nature. Dans la nature pour chaque Yin il y a un Yang, pour chaque maladie il y a un remède (qu’il faut trouver bien sûr), c’est comme un jeu de piste…

        • mais peut être que c’est pour chaque malade qu’il y a un remède – ?

          http://www.medecineyoga.com/laxe-du-monde/#more-418

          Franchement je ne sais plus très bien – et je dois avouer que la chute est rude, car depuis mon enfance, j’ai eu des médecins hors du commun – mais ils s’en sont allés

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s