Colonialisme, génocide et apartheid… La face cachée de l’Australie (John Pilger)

Utopia

Documentaire de John Pilger (2013)

Source: http://johnpilger.com/videos/utopia 

En 1985, Pilger sort son premier grand documentaire sur son pays natal l’Australie, il y relate les conditions coloniales génocidaires décimant les communautés aborigènes.

2012-13, 27 ans plus tard, Pilger refait un documentaire sur le même sujet: rien n’a changé.

De la « guerre oubliée » au tourisme de luxe dans un camps de la mort reconverti en hôtel en passant par l’hypocrisie criminelle et génocidaire politicarde à la botte des intérêts miniers et du gros business transnational, Pilger nous invite à découvrir l’Australie, la vraie, celle de l’apartheid, du génocide, de l’ethnocide et du racisme colonial institutionnalisé. L’auteur de ces lignes a vécu en Australie et a été témoin en bien des occasions de la perversion coloniale noyée dans l’insouciance consumériste affligeante.

A voir donc en section commentaire: « Utopia » (version anglaise), remarquable documentaire coup de poing de John Pilger, un des tous derniers grands reporters héroïques.

Résistance 71

27 Mai 2016

5 Réponses to “Colonialisme, génocide et apartheid… La face cachée de l’Australie (John Pilger)”

  1. UTOPIA de John Pilger (2013)

    Utopia from John Pilger on Vimeo.

  2. Duc 1950 Says:

    Comme étasuniens et canadiens(entre autres),les australiens (sauf les natifs)sont un déchet d’une certaine fange européenne,indésirable dans ses murs à une certaine époque(voire encore aujourd’hui).

  3. Merci pour cette entrée en matière au sujet des aborigènes australiens.
    J’ai vécu quelques mois là bas en 1984 et je confirme le racisme des colons. Cela ne s’arrête pas qu’aux originaires, mais aussi aux rouges (Indonésiens) et aux jaunes (Chinois Japonais). Déjà à l’époque le trop lointain Dominion de la reine laissait un arrière goût désuet de vieille Angleterre qui n’a pas tardé à verser dans le grand rêve « américain »… So much to worst mate, comme ils disent là bas !
    Le peuple australien, 50 0000 ans peut être 100 000 ans de culture décimée par les colons anglais. On est petit avec Lascaux 17 000 ans.
    À voir le film de Verner Herzog  » ce pays où rêve les fourmis vertes « , à lire le bouquin de Bruce Chatwin « le chant des pistes ».

    • merci et aussi l’historien australien Henry Reynolds (peut-être pas traduit en français): « Why weren’t we told ? » et « The Forgottent War ». Il y a des historiens qui exposent les faits, mais ils sont noyés dans la masse propagandiste, comme ailleurs…

  4. […] ici. Et récemment, Résistance71 a relayé son documentaire « Utopia » ; https://resistance71.wordpress.com/2016/05/27/colonialisme-genocide-et-apartheid-la-face-cachee-de-l… Il est possible de faire tomber cet Empire en ne votant plus ! Voter revient clairement à ouvrir […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s