Leçon politique: De la démocratie à la liberté en société organique égalitaire…

De la démocratie à la liberté

CrimethInc

24 Avril 2016

url de l’article:

https://robertgraham.wordpress.com/2016/04/24/crimethinc-from-democracy-to-freedom/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Critiques anarchistes de la démocratie

La démocratie est l’idéal politique le plus universel de notre temps. George Bush l’a invoqué pour justifier son invasion de l’Irak ; Obama a félicité les rebelles de la place Tahir pour l’amener en Egypte ; Occupy Wall Street a clâmé avoir distillé sa forme la plus pure. De la République Populaire Démocratique de Corée du Nord à la région autonome du Rojava en Syrie, pratiquement tous les gouvernements ou mouvements populaires se qualifient eux-mêmes de “démocratiques”.

Et quelle est le mode de guérison pour les problèmes de démocratie ? Tout le monde s’accorde: plus de démocratie… Depuis le début de ce siècle, nous avons été les témoins d’une floppée de nouveaux mouvements promettant de délivrer la vraie démocratie, en contraste avec des institutions démocratiques ostentatoires qu’ils décrivent comme exclusives, coercitives et aliénantes.

Y a t’il un fil commun reliant toutes ces différentes sortes de démocratie ? Laquelle est la “vraie” ? Chacune d’entre elles peut-elle délivrer l’inclusivité et la liberté que nous associons avec ce mot ?

Forcés que nous sommes par nos propres expériences dans des mouvements de démocratie directe, nous sommes retournés à ces questions. Notre conclusion est que les déséquilibres dramatiques dans le pouvoir politique et économique qui ont amené les gens dans la rue à New York ou à Sarajevo ne sont pas des défauts incidentels de démocraties spécifiques, mais de caractéristiques structurelles remontant aux origines de la démocratie elle-même ; elles apparaissent dans quasiment tous les exemples de gouvernements démocratiques au fil des âges. La démocratie représentative a préservé tout l’appareil bureaucratique qui fut originellement inventé pour servir les rois, la démocratie directe tend à le reproduire à une plus petite échelle, même en dehors des structures formelles de l’État. La démocratie n’est pas la même chose que l’auto-détermination.

Bien des bonnes choses sont régulièrement décrites comme démocratiques. Ceci n’est pas une dispute contre les discussions, les collectifs, les assemblées, les réseaux, les fédérations ou travailler avec des gens avec lesquels vous n’êtes pas toujours d’accord. L’argument est en fait que lorsque nous nous engageons dans ces pratiques, si nous comprenons ce que nous faisons comme étant la “démocratie”, comme une forme de gouvernement participatoire plutôt qu’une pratique collective de la liberté, alors tôt ou tard, nous recréerons tous les problèmes associés avec les formes moins démocratiques de gouvernement. Ceci vaut pour la démocratie représentative tout comme pour la démocratie directe et même pour le processus du consensus.

Plutôt que de se faire les champions des procédures démocratiques en tant que fins en elles-mêmes, alors retournons aux valeurs qui nous ont attiré vers la démocratie en première instance comme l’égalitarisme, l’inclusivité, l’idée que chaque personne devrait contrôler sa propre destinée. Si la démocratie n’est pas le meilleur moyen d’actualiser tout ceci alors qu’est-ce qu’il l’est ?

Alors que des luttes de plus en plus farouches secouent aujourd’hui les “démocraties”, les enjeux de cette discussion deviennent de plus en plus importants. Si nous allons de l’avant pour essayer de remplacer l’ordre prévalent avec une version plus participatrice de la même chose, nous allons passer notre temps à revenir au point de départ et d’autres qui partagent notre désillusion vont commencer à graviter vers des laternatives bien plus autoritaires. Nous avons besoin d’un cadre qui puisse remplir les promesses que la “démocratie” a trahi…

Créer des espaces de rencontre

A la place de sites formels de prise de décision centralisés, nous proposons une variété d’espaces de rencontre où les gens peuvent s’ouvrir les uns aux autres, aux influences et trouver d’autres personnes qui partagent leurs priorités. Rencontre veut dire transformation mutuelle: établir des points de référence communs, des préoccupations communes. L’espace de rencontre n’est pas un corps représentatif possédant l’autorité de prendre des décisions pour les autres, ni non plus un corps gouvernant employant la règle majoritaire ou de consensus. C’est une opportunité pour les gens d’expérimenter dans des configurations d’action différentes sur une base d’association volontaire.

Le conseil de prise de parole qui a immédiatement précédé les manifestations de 2001 contre la zone de libre-échange au sommet des Amériques de la ville de Québec fut un espace classique de ce type de rencontre. La réunion a mis en contact un grande variété de groupes autonomes qui avaient convergé du monde entier pour manifester contre le FTAA (Free Trade Agreement Act). Plutôt que de tenter de prendre des décisions à suivre, les participants introduisirent les initiatives que leurs groupes avaient déjà préparées et coordonnées pour le bénéfice mutuelle de tous à chaque fois que possible.

La plupart de la prise de décision se produisit après, dans des discussions formelles inter-groupes. De cette façon, des milliers de personnes purent synchroniser leur action sans avoir besoin d’un leadership central(isé), sans avoir à donner à la police beaucoup de vues sur la grande variété de plans qui se déroulèrent par la suite. Si le conseil avait employé un modèle organisationnel ayant eu l’intention de produire une unité et la centralisation, les participants auraient tout aussi bien passer la nuit entière en des disputes sans fin et sans résultat probant au sujet de leurs objectifs, stratégies et de quelles tactiques suivre.

Note de Résistance 71: Ceci correspond tout à fait à la façon dont les choses se passent dans bon nombre de sociétés traditionnelles amérindiennes et autres. Prenons l’exemple de la Confédération Iroquoise que nous connaissons le mieux, parce qu’explicitement structurée et divulguée aux profanes que nous sommes. Imaginons que la confédération des 6 nations désire prendre une décision sur un sujet particulier parce que cela touche l’ensemble de la confédération. En apparence, la décision est prise par le conseil des chefs de la confédération. Mais en fait, ce qu’il se passe est similaire à ce qui vient d’être décrit. Les clans de chaque nation vont en décider et prendre une décision unanime qui sera représentée par le chef de clan, les chefs de clans de réunissent en conseil de nation et prennent un décision pour chaque nation de la confédération, qui reflète le consensus atteint par les gens de chaque clan représentés par leur chef (qui n’a aucun pouvoir) et qui ne sont que les portes-parole de leurs gens. Ainsi, lorsque les chefs des nations s’assoient dans le grand conseil de la confédération (assistés des “mères de clans” qui désignent les chefs sans pouvoir…), ceux-ci ont déjà un avis de consensus de leur peuple qu’il représente. La décision sera prise par consensus… ou pas. Une décision est prise à l’unanimité et est toujours le reflet de la décision des gens qui décident et demandent à leur “chef” de les représenter formellement. Si la décision n’est pas prise, alors chacun repart retrouver un consensus. Imaginons qu’une des nations soit pour une chose et les autres pas. Le consensus sur ce point est impossible ? alors la nation en question pourra agir comme bon lui semble POURVU QUE ses actions n’interfèrent en rien au déroulement de la Grande Loi de la Paix, kaiane’re:kowa. Ceci s’est déjà produit dans l’histoire de la Confédération Iroquoise.

La plupart des mouvements sociaux de ces deux dernières décennies ont été des modèles hybrides juxtaposant des espaces de rencontre avec une certaine forme de démocratie. Dans le mouvement Occupy (Wall Street) par exemple, les camps d’occupation servaient d’espaces de rencontre ouverts à toute idée, tandis que les Assemblées Générales (AG) se tenaient pour fonctionner formellement comme corps de prise de décisions en démocratie directe. La plupart de ces mouvements parvinrent à un maximum d’efficacité parce que les rencontres qu’elles facilitaient ouvraient des opportunités pour l’action autonome, pas parce qu’elles centralisaient les activités des groupes au travers de la démocratie directe.

Beaucoup des décisions prises qui donnèrent au mouvement Occupy Oakland un plus grand impact sur d’autres campements du mouvement Occupy, incluant le refus de négocier avec la mairie et la réaction militante à la première expulsion, furent le résultat d’initiatives autonomes et non pas d’un processus de consensus.

Pendant ce temps là, quelques occupants interprétèrent le processus de consensus comme une sorte de cadre légal décentralisé dans lequel toute action prise par quelque participant que ce soit dans l’occupation, devrait demander le consentement de tous les participants.

Comme le rappelle un participant: “Une des premières fois où la police a essayé de pénétrer dans le camp d’Occupy Oakland, ils furent immédiatememt encerclés et invectivés par un groupe d’environ une vingtaine de personnes. D’autres personnes n’étaient pas contents de ce qui se passait et de la réaction . Une des personnes les plus vocales de ces pacifistes se positionna devant ceux qui confrontaient la police, croisa ses avants-bras en forme de “X”, symbole d’un grand désaccord dans le langage de signes du processus consensuel et dit: “vous ne pouvez pas faire çà ! Je vous bloque !” Pour lui, le consensus était un outil de contrôle horizontal, donnant à chacun le droit de supprimer quelque action des autres trouvée désagréable.” Si nous approchons la rencontre comme la force motrice de ces mouvements plutôt qu’une matière première devant être façonnée au travers du processus démocratique, cela pourrait nous aider à mettre la priorité sur ce que nous faisons le mieux.

Les anarchistes, frustrés par les contradictions du discours démocratique se sont parfois retirés pour s’organiser eux-mêmes en accord avec une seule affinité préexistante. Pourtant la ségrégation mène à la stagnation et à la fractionalité. Il est mieux de s’organiser sur la base de nos conditions et de nos besoins ainsi nous venons en contact avec tous les autres qui les partagent. Seulement lorsque nous nous comprenons comme des nodes au sein de collectivités dynamiques, pouvons-nous comprendre des métamorphoses rapides auxquelles le peuple est sujet dans le processus d’expériences politiques telles celle du mouvement Occupy ; et l’énorme puissance de la rencontre nous transforme si nous nous ouvrons à elle.

17 Réponses to “Leçon politique: De la démocratie à la liberté en société organique égalitaire…”

  1. République entouré de monarchies…

    Réflexions…

    Noir Désir…

    Des visages des figures Ou Dévisage des figures Ou Des visages défigurent.

    Album sorti le 11 septembre 2001

    L’Europe.

    « Les sang/liés sont lâchés. »
    « La mar/mite de l’er/mite est remplie de rubis. »
    « Je ne suis pas chauvine,mais la France est la reine des FRAU / mages. »

    « La vieille Europe est la maquerelle des balais roses »

    Qui a dit Fontaine je ne boirai pas de ton eau,
    Brigitte ?

    « L’Europe est une Petite déesse mortelle… »

    Les Rothschild contrôlent la Banque d’Angleterre, la réserve fédérale, la Banque centrale européenne, le FMI, la Banque mondiale et la Banque des règlements internationaux. Aussi, ils possèdent la plus grande partie de l’or dans le monde ainsi que le London Gold Exchange.

    les Rothchild ne sont pas seuls.

    Les protestants et les catholiques,
    La France et l’Angleterre,
    toute une histoire…
    On nous Bern,
    Stéphane.

    La guerre entre l’Angleterre et la France n’a jamais cessé.
    « L’entente cordiale » c’est bon pour les peuples et surtout pour le business.
    La guerre de 100 ans n’est pas terminée.

    Les protestants réalisent leur foi par la réussite matériel,
    Terrain béni s’il en est pour le capital ashkénaze,
    Et finalement pas très chrétien.
    Les musulmans s’élèvent quand à eux par le travail,
    Et le travail est en marche…
    Merci Manu…

    Les anglais se sont servis du sionisme pour gagner la guerre contre notre pays.
    Le sionisme et l’Angleterre…Commonwealth.
    Pays qui interdit par la loi de parler du rôle des « juifs » dans l’histoire anglaise.
    Loin d’être con le peuple « élu ».
    N’ayons pas peur des mots,
    Supérieurement intelligent !

    Kate et William,surtout Kate.
    Longue vie au King Georges !
    Milan,comme le missile…

    Les whites anglos Saxon protestants…

    L’angle terre et le compas…

    Qui est le compas ?

    Israël est l’échange de bons procédés…

    Le véritable protecteur d’Israël est le monde anglo-SAXON.
    L’Amérique a fait son temps,maintenant ruinée…
    Les arabes ont du pognons…
    On en est à combien de sous-marins nucléaires offert par l’Allemagne
    À Israël ?
    Et le reste…
    La culpabilité n’a pas de prix,
    Quand c’est les peuples qui payent.

    Et les anglos saxons viennent d’où ?
    Où est elle la véritable perfide Albion ?
    Albions avec un S.
    S comme satan mieux le marché.

    La France,notre France
    Est à abattre,
    Est à albâtre,
    Une statue ne bouge pas,
    Si plus est en tique (tac).
    OTAN en apporte le vent.
    La fille aînée de l’église catholique.
    C’est symbolique bien sûr,
    Vatican 2 (qui ?) a déjà fait le travail…

    Gog et Magog contre la France ?
    Dog et Magog…
    c’est démagogue.

    Et maintenant,la chevalière de Notre Jeanne,
    Qui rentre au bercail,
    Par des vendéens…
    Embêtant pour le compas qui dessine des arcs.
    La symbolique…

    La France c’est Jeanne et Jean, et nous, ses gens.

    Et Jeanne,
    « son auberge est ouverte aux gens sans feux ni lieux
    On pourrait l’appeler l’auberge du bon Dieu… »

    C’était une petite quenelle d’outre-tombe de la part
    De Mr Georges Bras/sens.

    Les monarchies européennes sont restées,
    La française y est passée…
    Dans un fameux ball-trap.
    La Reine d’Angleterre a reçu sa valise rouge,
    Pour confirmer.

    Mr Valls n’a pas tord,quelque part,
    quand il prétend que « c’est les juifs de France qui ont bâti la France »
    Il confirme les théories…
    « Le judéo-maçonisme »…

    http://www.lepoint.fr/politique/manuel-valls-les-francais-juifs-ne-doivent-pas-douter-de-la-france-07-03-2016-2023673_20.php

    Donc oui,qui manipule qui?
    L’argent reste tout de même le nerf de la guerre.
    La guerre du flair,celle là.
    la guerre de sentant.
    Pas très flair-play,nous travaillons tous pour le projet de Sion,
    L’extrême-droite en est le piston
    Et L’extrême-gauche l’injecteur.
    La Bâle au centre ?

    La F’rance s’est fait baisé
    La France elle est rance
    La France est l’errance.
    Il faut tuer le français.
    La langues des « signes ».

    Tout est question de cloches et de SON ,
    Shakespeare ment parlant.
    Être ou ne pas être sioniste,
    Telle est la question.
    nous le sommes tous.
    De gré ou trompé.
    Nous avons tous au fond de notre poche de la mon/naie,

    La guerre de sentant.

    Merci Monnet faux monnayeur.

    Vive la franco-phonie.
    Portable de l’Esprit.

    « Si vous n’êtes pas avec moi,vous êtes contre moi »
    A dit Jésus Christ,

    C’est dramatiquement vrai.

    La guerre de religion est économique.
    Tout le reste,c’est sa littérature.
    Pour brouillé Des/cartes.

    « Je panse donc je suie »

    Comment tue les cries ?

    Voilà la partie exotérique,
    La partie ésotérique lui est intimement liée.
    Confirmé par un certain As de Pike.

  2. L’Angleterre et la Hollande…
    L’autre pays du Frau / mage…

    Si La France dominait sous le règne de Louis XIV, quels étaient les outils de cette domination ? A cette question les historiens spécialistes de la politique étrangère du roi ont apporté des réponses qui ont évolué avec le temps. Les historiens actuels s’accordent à dire que le Roi-Très-Chrétien cherchait avant tout à protéger le territoire français d’une menace d’encerclement par les deux branches des Habsbourg.Cette étude originale propose une analyse décentrée de la politique étrangère de Louis XIV, à partir du point de vue de ses deux principaux rivaux en Europe du Nord : l’Angleterre et la Hollande. La France y apparaît donc du point de vue de ceux qui la combattent, par les mots autant que par les armes.

    http://www.bibliovox.com/book/45004631

    Le « bon » Nigel Sykes-Farage et le référendum hollandais…

    C’est comme le Port-Salut ,c’est pourtant écrit dessus…

    La « devise »… Ou bien la « deux vise » ?

    La couronne britannique:

    DIEU ET MON DROIT
    (Le droit de qui ?)
    HONNI SOIT QUI MAL Y PENSE
    (À libérer la Licorne ?)

    La couronne hollandaise:

    JE MAIN/TIENDRAI

    C’est la couronne Belge qui nous le dit:

  3. Comment on la libère la Licorne détenue grâce à un wind sort…?
    Sort scellerie… du vent…

    Et bien,
    par l’entremise de celui à qui s’adresse Bertrand…

    « …Magie noire ou blanche inscrites à la Sacem… »

      • Quand les monnaies dollars & euros s’effondreront,
        Subsistera à la fin,

        La Livre Sterling…

        « …Les Rothschild contrôlent la Banque d’Angleterre, la réserve fédérale, la Banque centrale européenne, le FMI, la Banque mondiale et la Banque des règlements internationaux.
        Aussi, ils possèdent la plus grande partie de l’or dans le monde ainsi que le London Gold Exchange, qui fixe le prix de l’or chaque jour… »

        « God save the Queen »

        • ceci etant établi, la seule question pertinente à se poser au sujet du monde actuel devient alors la suivante: l’action des BRICS pour s’émanciper est-elle réelle ou du flan ? tout ceci n’est-il qu’une supercherie de plus ? La Chine depuis les guerres de l’opium est contrôlée par la City, Mao fut mis au pouvoir par les banquiers après que ceux-ci aient lâché Chang Kaï Chek qu’ils ont laissé partir s’établir à Formose avec le fric de la came pour services rendus à la « couronne » et aussi continuer bien sûr le « diviser pour régner »…
          Une rébellion de la Chine contre la City/Couronne est-elle crédible ?

        • Tout ce système est un gigantesque délit d’initié,
          Ne servant qu’un seul but,
          L’accomplissement du sionisme.

          Je ne t’apprends rien,
          Grand frère.

          Que tu luttes pour ou contre,tu travailles pour ce projet.
          Ils sont le jeu d’échec,cases noires et blanches,
          Tout les pions,
          la table qui soutient le jeu,
          Et la maison qui abrite cet ensemble.

          Et surtout le chronomètre

          Il n’y a plus que le ciel qui puisse nous en sortir.

        • Nous seuls pouvons nous en sortir. Il nous faut retrouver l’instinct de coopération égalitaire ancestral. C’est en nous, il faut puiser à une source bouchée certes mais non tarie.😉

        • Nous pensons que le sionisme n’est qu’un pion de plus. Il fait partie intégrante de l’idéologie coloniale occidentale pilotée depuis la City de Londres. Il est utile et remplit une fonction particulière. Nous l’avons dit sur ce blog et le répétons: le jour où le sionisme et Israël auront fini de remplir leur fonction de contrôle et de division coloniaux, les banksters lâcheront l’affaire. Les dirigeants israéliens en sont conscients. La capacité nucléaire sioniste est autant braquée sur les grandes villes occidentales que sur celles d’Iran et du Moyen-Orient arabe…
          Le sionisme est une péripétie coloniale de plus et le meilleur moyen de s’en débarrasser est par la prise de conscience intérieure, cela viendra à terme.

        • C’est là que tu trompes.
          Si toi tu fais l’impasse sur la religion,
          Dis toi bien que pas eux.

          Un ordre mondial ayant pour capital Jérusalem.
          LA TERRE PROMISE !

          Les banksters c’est eux,comment veux-tu qu’ils lâchent l’affaire ?

          Seront flingués en premier les républiques bâties sur des monarchies catholiques,
          En second,les pays bâtis sur des monarchies protestantes.

          Tout ce qui touche de près ou de loin au christianisme sera éradiqué !
          Et par la même,l’éradication de l’homme blanc européen,
          Porteur de tout les maux.

          Le remplacement par la dilution musulmane.
          Tes arrières petits enfants fille porteront la burqa !

          Le fond saoudiens wahhabite de 2 000 milliards vient à point nommé !

        • Le fond religieux et donc mythologique est pour enrhumer le crétin de base. L’occident chrétien mené par la secte vaticane et protestante, c’est du kif, a semé la misère, la torture, l’esclavage et la mort dans le monde depuis plus de 5 siècles, le tout sur fond religieux en plantant la croix partout et en érigeant échafauds et bûchers, il récolte la colère de ceux qu’il a dominé et mis sous le joug pendant tout ce temps, peut-être un juste retour des choses.
          Tout a une fin. Par contre, les peuples se ligueront contre le système pyramidal autoritaire et mortifère étatique séculier ou religieux et bâtiront une société organique égalitaire et solidaire, c’est là où réside la « nature humaine », c’est la source mentionnée plus haut…

        • Comme d’habitude,
          Tu t’en prend aux chrétiens.
          Tu te bats contre le christianisme.
          Tu te bats pour la doctrine que l’homme est un dieu pour l’homme.
          Tu te bats pour la secte !

          Le crétin de base te souhaite un bon week-end.

        • eh non… tu te bats pour eux, pour le N.O.M, entrer dans le jeu religieux c’est entrer dans l’intolérance et le crime organisé, protégé et institutionnalisé, c’est cautionner leur merde de « choc des civilisations » totalement inventé de toute pièce par une bande de psychopathe frapadingue du missel.
          Toutes les religions sont des insanités sectaires prônant le meurtre et la domination au nom du sacrifice de l’humain à une divinité mythologique vengeresse et sanguinaire. La religion c’est le rite du sang ! Le rite du meurtre ! Le rite de l’avilissement de l’humanité !

          On ne pense pas que tu sois un « crétin de base ». Les fadaises de barbu dans les nuages c’est fatigant à la longue. Spiritualité oui, religion non ! La spiritualité offre la liberté, la religion est une prison où on se maintient soi-même enfermé… bien triste.
          bon week end également

        • Un passant Says:

          Très pertinente question en effet à laquelle, modeste commentateur, je ne puis hélas répondre. Mieux que rien: ce petit écho tout récent de la toile:
          http://reseauinternational.net/confident-poutine-il-y-aura-guerre-en-europe/

        • où on retrouve encore et toujours l’Allemagne qui prend une envergure croissante… cf notre dernière traduc’ de Gordon Duff aujourd’hui…
          nous ne pouvons que poser des questions et faire des recoupements, bien malin qui peut savoir vraiment, nous ne faisons qu’essayer de débroussailler le chemin…😉

  4. Excellent entretien de Jovanocic sur « Le Grand Oral »:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s