Nouvel Ordre Mondial: La tyrannie des accords de « partenariat » trans-atlantique et trans-pacifique et le rouleau compresseur capitalo-fasciste…

« De manière plus appropriée, le fascisme devrait être appelé ‘corporatisme’/’entrepreneurialisme’ car il est la fusion du pouvoir de l’État et de l’Entreprise ».
~ Benito Mussolini ~

Si ces partenariats passent… La grille de contrôle totale sera presque refermée, ils passeront ensuite à une société fasciste globale sans argent liquide, tout en paiement électronique avec puçage RFID et la grille de contrôle globale sera mise en place avec la dernière étape: privatisation des forces de sécurité. Plus de police nationale, CRS, gendarme pour contrôler les foules en colère: des robots, drones et des mercenaires. Blackwater et DynCorps dans les rues de Paris et Marseille pour mater les manifestants et les déporter dans des camps de « rééducation et de travail forcé ».

Il serait temps d’arrêter de se tromper de combat. Arrêter le NOM c’est arrêter l’empire, seul empire de l’histoire sans terre et en profiter pour abolir État et institutions obsolètes, place à l’auto-gouvernance et l’autogestion. La société n’a aucunement besoins de l’État et du parasitisme entrepreneurial ambiant pour fonctionner correctement. Il faut revenir aux fondamentaux de la société humaine: pas d’organe de pouvoir séparé du peuple, égalité et travail commun pour l’intérêt commun. Pour ce faire, il nous faut changer d’attitude et refuser de consentir à notre mise perpétuelle en esclavage.

— Résistance 71 ~

 

Les “partenariats” trans-antlantique et trans-pacifique ne sont qu’une mise sous tutelle corporatiste complète et globale

 

Paul Craig Roberts

 

10 Avril 2016

 

url de l’article original:

http://www.paulcraigroberts.org/2016/04/09/trans-atlantic-trans-pacific-partnerships-complete-corporate-world-takeover-paul-craig-roberts/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Comme je l’ai déjà souvent dit, ces “partenariats” furent d’abord annoncés, leur but est de donner aux grosses entreprises transnationales une immunité contre les lois des pays avec lesquels elles font des affaires. Le principe de mécanisme de cette immunité est de donner aux corporations en question le droit de traîner des gouvernements et des agences gouvernementales en justice si ceux-ci avaient en place des lois et/ou réglementations qui empièteraient sur les profits des entreprises. Par exemple la France interdit véhémentement toute forme de nourriture génétiquement modifiée (OGM), sous le partenariat trans-atlantique ceci représentera une réglementation empiétant sur les profits corporatistes. (NdT: imaginez le lobbyisme des Monsanto, Syngenta, Novartis, BASF etc.. derrière cela)

Les “partenariats” mettent en place des “tribunaux” gérés par les entreprises et ce en dehors du système judiciaire des gouvernements souverains. Ce sont dans ces tribunaux privés entrepreneuriaux que se tiendront les audiences. En d’autres termes, les entreprises seront à la fois juge, jurés et procureur. Elles ne peuvent pas perdre. Les “partenariats” mettent en place des gouvernements secrets ne rendant compte à personne et qui ont des pouvoirs supérieurs aux gouvernements résultant des élections.

Vous pouvez légitimement vous demander combien de fric les représentants des pays qui ont “passé en accéléré” ce système furent payés par les entreprises/corporations et de combien seront les pots-de-vin pour que ces accords soient approuvees par les législateurs. Quand vous verrez les officiels gouvernementaux américains, britanniques, allemands et autres s’agiter en faveur de la règle corporatrice, vous saurez alors que tous et toutes ont été grassement soudoyés pour ce faire.

Peter Liley, ministre du commerce et de l’industrie dans le gouvernement conservateur de Margaret Thatcher et actuellement député conservateur au parlement britannique a pris la peine de lire le traité trans-atlantique et a averti contre. En tant que politicien, il ne peut pas trop en dire, mais il vous donne l’image. Ici un rapport d’Eric Zuesse: http://www.strategic-culture.org/news/2016/04/09/british-conservative-breaks-ranks-opposes-ttip.html

Aucun représentant de quelque gouvernement que ce soit qui possède le moindre gramme d’intégrité et de patriotisme n’approuverait ces accords et aucun corps législatif qui ne soit pas complètement corrompu abandonnerait son pouvoir et sa fonction à des entreprises/corporations transnationales.

8 Réponses to “Nouvel Ordre Mondial: La tyrannie des accords de « partenariat » trans-atlantique et trans-pacifique et le rouleau compresseur capitalo-fasciste…”

  1. http://www.meretmarine.com/fr/content/le-premier-navire-sans-equipage-prend-forme#.VwxYIF7eM3o.email

    voilà leur rêve, plus besoin des humains – ou mais après – face à face avec eux-même

    • c’est très bon, mais il faut que d’autres suivent, puis la masse… puis ce ce ne sera pas le tafta-ttip qu’il faudra bouter hors nos murs, mais le système dans son intégralité.

      • il y en a énormément qui suivent – il faudrait demander la liste – je vais voir je crois qu’elle existe cette liste

  2. […] Il serait temps d’arrêter de se tromper de combat. Arrêter le NOM c’est arrêter l’empire, seul empire de l’histoire sans terre et en profiter pour abolir État et institutions obsolètes, place à l’auto-gouvernance et l’autogestion. La société n’a aucunement besoins de l’État et du parasitisme entrepreneurial ambiant pour fonctionner correctement. Il faut revenir aux fondamentaux de la société humaine: pas d’organe de pouvoir séparé du peuple, égalité et travail commun pour l’intérêt commun. Pour ce faire, il nous faut changer d’attitude et refuser de consentir à notre mise perpétuelle en esclavage. (source) […]

  3. Jean AYMAR Says:

    Vidéo-conférence à voir : – TAFTA Raoul Marc JENNAR Conférence du 20 Mars 2014 (Villeneuve de Berg 07) .

    Excellent outil pédagogique pour approfondir ses connaissances au sujet des accords de libre-échange et le dessous des cartes . L’animateur de la vidéo-conférence, Raoul Marc Jennar est très pédagogue, très clair et simple à comprendre. Il connaît sa partie vu qu’il est Dr en Droit international et qu’il a été avocat dans de grandes procès politiques.

    Après avoir visionné dans son entier cette vidéo-conférence, on n’en ressort pas tout à fait le même. « On nous cache tout, on nous dit rien » nous disait en chantant Jacques Dutronc . Certes . Mais là, c’est carrément la mise en servage des peuples et la fin des Etats-nations . Comme le disait si justement Camille Desmoulins :  » Ce sont les despotes maladroits qui se servent des baïonnettes, mais tout l’art de la tyrannie est de faire la même chose avec des juges ». Nous y sommes. De la Révolution hard nous passons à la Révolution Soft. Mais cette dernière est toujours en marche.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s