Crime colonialiste: Assassinat de Berta Cáceres, leader indigène au Honduras…

Les escadrons de la mort de la CIA, bras armé de Wall Street, sont-ils dans le coup ? Il y a fort à parier que oui…

— Résistance 71 —

 

Assassinat de Berta Cáceres au Honduras

 

La Voie du Jaguar

 

3 Mars 2016

 

url de l’article:

http://www.lavoiedujaguar.net/Honduras-assassinat-de-Berta

 

Berta Cáceres, coordinatrice du Consejo Cívico de Organizaciones Populares e Indígenas de Honduras (Conseil civique des organisations populaires et indigènes du Honduras, Copinh), a été assassinée cette nuit dans sa propre maison à La Esperanza, Intibucá (Honduras). En raison des nombreuses menaces dont elle était l’objet, la Commission interaméricaine des droits humains (CIDH) avait recommandé qu’elle bénéficie de mesures de protection, recommandations que le gouvernement hondurien a systématiquement ignorées.

Berta Cáceres était une figure emblématique des luttes populaires et des peuples indigènes du Honduras, contre la spoliation de leurs droits et de leurs territoires. Comme mouvement populaire, le Copinh avait mobilisé toutes ses forces pour dénoncer le coup d’État de 2009 et avait joué un rôle particulièrement important dans la résistance contre les grands projets d’infrastructures qui menacent les territoires et les ressources des peuples indigènes et paysans du Honduras. À ce titre, Berta a joué un rôle de premier plan, au niveau national et dans de nombreux forums internationaux pour dénoncer les programmes internationaux qui sous couvert de la défense de l’environnement organisent la marchandisation des ressources naturelles et de la nature.

Ces dernières années, Berta et le Copinh avaient mené une lutte infatigable contre la construction du barrage d’Agua Zarca qui représentait une menace pour les rivières et menaçait de spolier plusieurs communautés indigènes lenca. Au prix d’une occupation, pendant de longs mois, du lieu prévu pour la construction qui avait coûté plusieurs morts parmi les membres du Copinh, les entreprises avaient dû reculer… mais c’était pour mieux sauter. Depuis peu, les bulldozers prétendaient reprendre leur danse infernale et mener le projet à terme en amont de la rivière. Berta et le Copinh avaient immédiatement annoncé la reprise de la mobilisation.

Le mouvement social hondurien et mésoaméricain mais aussi les féministes, anticapitalistes, écologistes et tou•te•s les défenseur•e•s de la justice sociale ont perdu en cette nuit obscure, une de leur meilleure porte-parole.

Pour la mort de Berta, ni pardon ni oubli !

Pour sa mémoire, pour la justice,
joignons notre douleur et notre rage à celle du Copinh
et du mouvement populaire hondurien.

A lire sur Résistance 71: « Le jour où Berta Caceres fut assassinée »

24 Réponses to “Crime colonialiste: Assassinat de Berta Cáceres, leader indigène au Honduras…”

  1. Pétard y reculent devant rien… JBL

    • Non, surtout en Amérique Latine. Les Yanks ont décidé de reprendre la main. Les peuples ne peuvent plus faire confiance aux régimes étatiques et doivent reprendre la main. Idem chez nous en Europe et au pays du goulag levant.

  2. Tenez, j’ai reblogué cette info dans ce billet ; https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/03/04/assassinat-de-berta-caceres/ A vous lire – JBL

  3. Paix à son âme.

    Y’a ça sinon à la place des barrages.

    Utopie ?

  4. J’vais peut-être dire une connerie ; C’est pas ce qu’on appelle l’énergie pendulaire ? Bon, j’étais nulle en maths et en physique, mais ça me rappelle qque chose, non ?

  5. En hommage pour Berta Cáceres,
    Une pt’ite musique.

    • classique cas: l’homme politique dangereux est compromis, se compromet, est forcé de se compromettre, est manipulé pour être par la suite jeté en pâture à la vindicte populaire.
      Une raison de plus pour mettre fin à toute cette fumisterie de système étatique contrôleur et pervers qui n’a AUCUN LIEU D’ETRE.
      De plus e plus de gens s’en rendent compte, mais on peur du « vide » apparent (mais fictif) que l’État laisserait.
      Il faut amener pédagogiquement les gens à apprendre à savoir « lâcher-prise »…😉

      • Oui, et c’est là que c’est long ; le fameux « lâcher-prise »… Vous souvenez-vous qu’Oblabla a un sommet (un G20 quelconque) avait pointé du doigt Lula et avait dit ; « J’adore ce gars ; Hey Lula ! Je vous adore… » Ah bah, on avait pas compris, mais maintenant si…

    • dayan, Dayan… connecté avec le Moshe Dayan ?… S’il y a un gros attentat bientôt au Brésil style de celui qui s’est produit en Argentine il y a quelques années, on saura bien évidemment d’où çà vient…

  6. Il semble pas, ce Dayan là est né en Argentine. Mais le Bibi il est gonflé qd même, non ?

  7. Tenez, je vous poste mon dernier billet de blog qui traite de l’avis de Robert F. Kennedy Jr sur la guerre en Syrie et dans lequel j’intègre de nombreux liens en relation avec les vrais raisons de tout ce bordel à mon sens, soit le Gaz et le NOM ; https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/03/05/lavis-de-robert-f-kennedy-jr/ Au plaisir de vous lire JBL

  8. Tout ce système est dévolu à ça :

    https://wikimonde.com/article/Grand_Israël

    Et le nouvel ordre mondial n’est qu’un système pour la mise en esclavage du reste de l’humanité à ce « grand oeuvre ».

    Tout les pois sont maintenant placés.

    Cela se réalisera par une troisième guerre mondiale,tout comme à servi la première et la seconde.

    Tout est prêt au moyen orient,
    l’Égypte est bientôt à point aussi.

    L’énergie n’est qu’une excuse.

  9. Les pions sont placés.

  10. La on voit mieux le « projet » :

    http://www.globalsecurity.org/jhtml/jframe.html#http://www.globalsecurity.org/military/world/israel/images/greater-israel-map4.jpg|||

    On comprend peut être mieux ce qui se passe actuellement au Yémen.
    Les saoudiens anticipent peut-être une future perte de territoire.

    il va de soi que ce petit monde là vivra en très bon voisinage,unis par deux religions sœur, sémite.

  11. […] L’assassinat de Berta Cáceres, la leader écologiste dont la ténacité dans la lutte pour les droits de la nature et des communautés indigènes fut mondialement célébrée, vient d’avoir lieu une nouvelle tentative d’assassinat contre la personne de Tomás Membreño, l’actuel dirigeant du Conseil des Organisations Populaires Indigènes du Honduras (COPINH). […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s