Musique, Terre, Chant communion vibratoire pour un changement de paradigme… (suite)

Origine et effets du Solfeggio ainsi que de la fréquence 432 Hz

 

29 Février 2016

 

Source: https://attunedvibrations.com/solfeggio/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Nous avons décidé d’approfondir un peu l’affaire du solfeggio mentionnée dans le dernier billet de Mohawk Nation News. Ce qui nous a intrigué a été de savoir pourquoi Jimi Hendrix accordait sa guitare sur la fréquence de 417 Hz ? Réponse partielle ci-dessous. Puis nous survolons brièvement l’affaire de la “fréquence 432 Hz” et du comment le monde s’est retrouvé en dissonnance avec l’univers.

 

Les six fréquences principales de solfeggio sont:

Ut – 396 Hz – Libèration de la culpabilité et de la peur

Re – 417 Hz – Résolution de situations et facilitation du changement (NdT: celle d’Hendrix…)

Mi – 528 Hz – Transformation et miracles (réparation de l’ADN)

Fa – 639 Hz – Connexion / Relation

Sol – 741 Hz – Expression / Solutions

La – 852 Hz – Retour à l’ordre spirituel

Ce solfeggio furent utilisés dans plus de 150 chants grégoriens médiévaux.

Elles furent mises au point par le moine bédictin Guido d’Arezzo au XIème siècle,. Les syllabes de l’échelle furent tirées d’un hymne à St Jean-Baptiste “Ut Queant Laxis” écrit par Paulus Diaconus.

Les fréquences du solfeggio furent perdues parce qu’à travers l’histoire, des applications d’accord différentes furent utilisées. Les pratiques anciennes pour accorder utilisaient un système dit d’ “intonation juste”. Cette méthode était caractérisée par des intervalles purs entre chaque note qui étaient mathématiquement reliés par des ratios de petits nombres entiers menant à un son plus pur. La pratique d’accord adoptée par les cultures occidentales au XVIème siècle et utilisée aujourd’hui est connue sous le nom des “12 tons de la gamme tempérée”.

D’après Joachim Ernst-Berendt, ces 12 tons de la gamme tempérée désaccordent tous les intervalles consonnants sauf l’octave. Notre gamme moderne peut créer des situations comme penser “dans la boîte”, des émotions réprimées, étouffées, basées sur la peur ou le manque de conscience ; tout ceci tendant ensuite à se manifester au travers de symptomes physiques de “mal-aise” ou malaise/maladie.
Notre gamme musicale contemporaine est désynchronisée en comparaison avec le solfeggio original. Si nous voulons ramenr l’harmonie dans nos vies, nous devons remplacer la gamme musicale dissonnante occidentale par une intrication de relations par intervalles claire et subtile fondée sur la gamme du solfeggio. Refaisons de la musique un outil d’élévation de la nature humaine et une méthode de connexion avec la source.

Réaccordez-vous aux parfaites vibrations

Nikloa Tesla, ce grand génie et père de l’ingénierie électro-magnétique, avait dit: “Si seulement vous reconnaissiez la magnificence des nombres 3, 6 et 9, alors vous auriez en main les clefs de l’univers.” 3, 6 et 9 sont les vibrations fondamentales enracinées dans les fréquences du solfeggio.

Albert Einstein avait dit: “En ce qui concerne la matière, nous avons eu tout faux. Ce que nous avons appelé matière est énergie, dont les vibrations ont été diminnuées afin d’être perceptibles à nos sens. Il n’y a pas de matière.” Tous les êtres matériels vibrent à des rythmes spécifiques et tout a une mélodie. La nature musicale de la matière nucléaire, de l’atome aux galaxies, est finalement reconnue par la science.

Voilà pourquoi les fréquences sont si puissantes. Elles peuvent littéralement vous ramener aux tons originels des sphères célestes et mettre votre corps en équilibre de résonnance. La musique issue du solfeggio est la clef de l’univers. Vous pouvez soit la jeter ou vous pouvez l’utiliser pour trouver cure et harmonie, santé et bien-être. Il suffit de jouer la musique !

De la fréquence 432 Hz

Source: https://attunedvibrations.com/432hz/ (traduction Résistance 71 )

A=432 Hz, alias le “A” de Verdi est une méthode alternative d’accord qui est mathématiquement consistante avec l’univers. La musique basée sur la fréquence de 432 Hz transmet de l’énergie bénéfique parce qu’elle est un ton pur mathématique fondamental dans la nature.

La musique universelle de la géométrie sacrée

D’après Brian T. Collins, musicien et chercheur, la fréquence standard (actuelle) de A=440 Hz ne s’harmonise à aucun niveau correspondant au mouvement cosmique, au rythme ou à la vibration naturels. Les plus grands musiciens tels Mozart et Verdi, fondèrent leur musique sur la fréquence de vibration naturelle de A=432 Hz. Il est vrai que cela ne représente que 8 vibrations par seconde de différence par rapport à l’utilisation devenue standard, mais cette petite différence semble être tout à fait remarquable pour notre conscience humaine.

Il y a un mouvement musical et métaphysique grandissant pour recouvrer l’intégrité optimale de l’industrie de la musique et la spiritualité au travers de la réaccordance sur la fréquence 432 Hz. En Avril 2008, le journaliste hollandais Richard Huisken fonda le comité “Retour à 432 Hz”, affirmant que cet accord original était utilisé dans les cultures anciennes et se trouve dans les instruments de musique anciens tels que les violons Stradivarius.

[…]

Ecoutez en 432 Hz et appréciez de vivre en équilibre

Parce que la fréquence 432 Hz donne une meilleure clarité que la fréquence de 440 Hz aujourd’hui standard, il n’y a pas besoin de jouer aussi fort que la 440 Hz. Ceci veut aussi dire moins de dégâts auditifs, tant que vous êtes raisonnable sur le volume. De plus, il y a également moins de bruit de pression. Des musiciens et chercheurs tel que Coreen Morsink (pianiste et prof de musique), rapporte qu’ils se sentent bien plus calmes, plus heureux et plus relaxés losqu’ils jouent de la musique accordée sur 432 Hz.

[…]

Le compositeur italien Giuseppe Verdi plaça le A a exactement 432 Hz. Il fit cela parce que simplement cette plateforme de fréquence est parfaite pour les voix d’opéra. Jamie Buturff, chercheur en sonoritée et sons, a trouvé que les moines tibétains utilisent cet fréquence pour accorder leurs instruments faits main. Il a mis un CD jouant des cloches tibétaines et a utilisé un tuner Korg pour découvrir que les cloches étaient toutes en harmonie sur une gamme à 432 Hz.

Ce type d’accord musical peut être trouvé dans les différentes cultures et religions du monde ancien. Il semble que son implémentation dans les instruments de musique fut un bon choix. Même encore aujourd’hui, bien des musiciens rapportent des effets positifs après s’être réaccordés sur la fréquence de 432 Hz, comme par exemple une bien meilleure réponse de l’audience publique et un sentiment bien plus relaxé de leurs performances.

Pourquoi avons-nous perdu l’accordement naturel ?

Ceci parce qu’en 1885, il avait déjà été décidé que la fréquence A-440 Hz devait être la fréquence standard d’accord. Un an plus tôt, Giuseppe Verdi avait écrit une lettre à la Commission Musicale du gouvernement italien. Dans sa lettre il écrit:

“Comme la France a adopté une fréquence standard, j’ai conseillé que nous devrions aussi suivre cet exemple et j’ai demandé de manière formelle que les orchestres des villes d’Italie, parmi elles, celui de la Scala de Milan, baissent leur fourchette d’accord de fréquence en conformité avec celle de la France. Si la commission musicale de notre gouvernement, pour des exigences mathématiques, pense que nous devrions réduire notre fourchette de fréquence de 435 Hz à 432 Hz, la différence est si petite, presque imperceptible à l’oreille, alors je m’associe de bon gré avec cette initiative.”

Guiseppe Verdi

Malheureusement, le grand compositeur fut infructueux dans sa tentative. L’ American Federation of Musicians accepta la fréquence A440 comme standard en 1917. Vers 1940, les Etats-Unis introduisirent 440 Hz pour le monde entier et finalement en 1953, elle devint un standard ISO 16.

Il y a une théorie disant que le changement de 432 Hz à 440 Hz fut dicté par le ministre de la propagande nazi Joseph Goebbels et qu’il l’utilisa pour faire penser et ressentir les gens d’une certaine manière et de les rendre prisonniers d’une certaine conscience. La thérorie Goebbels est certainement intéressante, mais la véritable raison du changement vers 440 Hz n’est pas explicitement clarifiée.

[…]

432Hz vous réunit avec l’harmonie universelle

Cette fréquence musicale est connectée à des nombres utilisés pour la construction d’une variété de travaux anciens et d’endroits sacrés, comme les grandes pyramides d’Egypte par exemple. Elle est aussi plus sympathique à nos oreilles. Pour beaucoup de gens, c’est plus doux à l’écoute, amène une plus belle musique et tonalité que celle faire à 440 Hz.

432 Hz est fondée sur la fréquence de la nature, elle génère donc naurellement des effets sains et positifs pour ses auditeurs. Elle amène l’harmonie naturelle et l’équilibre de la 3ème dimension et vous connecte avec une plus haute conscience. L’énergie pure et propre émanant du 432 Hz enlève le blocage mental et ouvre sur un mode de vie plus riche et plus satisfaisant. Beaucoup d’instruments anciens étaient accordés sur la fréquence de 432 Hz. Ceci parce que les anciens savaient que cette fréquence particulière était en relation avec l’univers qui nous entoure. Ne jetez pas leur connaissance. La fréquence 432 Hz naturelle et universelle attend que vous la (re)découvriez.

39 Réponses to “Musique, Terre, Chant communion vibratoire pour un changement de paradigme… (suite)”

  1. OUAH !!! vous mettez de l’eau à mon moulin –
    surtout pour les chants grégoriens ……… merci

    • 😉 😀
      on a beau être anti-religion, les chants grégoriens… c’est grandiose rien à dire. Ceci dit, sans être spécialistes loin de là et vu comment les fréquence de solfeggio de ceux-ci ont été élaborées, on peut se demander aussi légitimement s’il n’y aurait pas une « face cachée » de ces chants au-delà de la liturgie…

  2. Salut R71,
    Tu peux développer sur la « face caché » des chants grégoriens ?
    Merci.

    • Aucune idée, mais il y a (peut-être) l’explicite et l’implicite… Y aurait-il un message « caché », « subliminal » contre les princes de l’église qui en ont fait un dogme meurtrier et génocidaire. Si on se réfère à la société monachique des celtes « convertis » au christianisme en Irlande, ceux-ci par exemple ont refusé l’église et ne désiraient aucunement convertir les autres. Ils avaient intégrés leur paganisme ancestral (druidique) avec une forme plus spirituelle du christianisme. Notre question serait: Les chants Grégoriens auraient-ils une face subversive cachée à la façon des moines celto-chrétiens irlandais qui découvrirent le continent des Amériques avant les Vikings d’après certaines sagas de ces derniers…
      Juste une question qui nous gratte… Nous n’avons pas de réponse, on ne s’est pas penché sur l’affaire…

  3. Merci pour la réponse,
    Ou peut être peut on parler des chants « egrégoriens ».
    Peut-être ça la face caché,
    le Secret des religions.

  4. http://www.musicanova-lyon.fr/discographie/les-motets-de-machaut/

    et Guillaume de Machaut on peut le situer où ? je ne suis pas assez érudite pour savoir, mais je sais avec certitude qu’il y avait une face cachée dans les rites et les chants religieux – rites que l’église catholique à tout fait pour anéantir – j’ai lu la-dessus et j’en ai la certitude, de plus j’ai vérifié …..

    Je ne suis pas assez savante pour comprendre et faire la part des choses , mais St Yves d’Alveydre je crois a dit quelque chose sur les notes et les nombres – un journaliste m’avait prêté le livre, mais il ne doit plus être édité

    n’oubliez pas « les correspondances » : les couleurs et les sons se répondent

    il y a la musique mais également l’écho du lieu – des voutes etc ….

  5. A travers une étude érudite et pédagogique des Mystères du monde païen, Thimothy Freke, philosophe, Peter Gandy, spécialiste des religions antiques, convient le lecteur à retrouver avec eux la génèse du christianisme originel. Celui-ci ne fut pas une création ex nihilo mais le développement de la prodigieusse richesse de symboles et de conceptions mystiques qu’offraient les différents cultes des  » Mystères  » païens.

    Cependant l’Eglise, dans un but de contrôle politique, par l’autorité exclusive des « conciles » et de l’empereur Constantin, s’appropria une partie de ces enseignements et, peu à peu, en délaissa l’aspect le plus profond. Le christianisme apparaît donc ici, non plus comme un phénomène résultant de la lecture littérale des Evangiles, mais processus initiatique qui se pare des symboles millénaires du culte d’Osiris, de Dionysos, d’Orphée, etc. Ainsi le christianisme n’a pas mis fin au paganisme mais c’est le paganisme qui a engendré le christianisme.

    sur « les Mystères de Jesus » de Timothy Freke et Peter Gandy

    • Oui on a lu pas mal de choses là-dessus, mais néanmoins, même si le « christianisme originel » est plus spirituel, les évangiles restent de la mythologie. On est dans le domaine de la croyance et donc de la manipulation psychologique… L’aventure du « Christ » existe presque identiquement dans des mythes païens bien antérieurs. Y croire, c’est aussi croire en Prométhée, l’Olympe et toute la fine équipe, quelle différence ?… Il n’y a pas besoin « d’évangiles » pour concevoir une morale de comportement. Le mythique peut renforcer une pensée universelle, mais cette pensée existe indépendamment des mythes, qui ne sont que des appropriations de contrôle, de la manipulation mentale qui finit TOUJOURS par dégénérer… amenant des entités sectaires comme le vatican et autres barbouzeries pseudo-spirituelles…

  6. Encore un probleme d’insertion de lien dans le commentaire.

    Pour parfaire ta culture encyclopédique,cher R71

    Tu sais Nikola Tesla n’est pas loin,
    Je dirais même,

    Nikola t’es là.

  7. tu as mis en place dans les parametres de gestion wordpress un filtre sur les liens dans les commentaires ? (moderation)
    ne passe que les liens youtube.

  8. pour parfaire ta culture encyclopédique:

    On appelle égrégore, l’ensemble des énergies cumulées de plusieurs personnes, vers un but ou une croyance défini par eux. Il agit comme un accumulateur d’une énergie aurique possédant ses propres caractéristiques, et motivé par la foi ou la concentration de plusieurs personnes à la fois.
    C’est une manifestation parapsychique, un « être » ou une « force » créée par la pensée de gens qui ont un but commun. La vitalité d’un égrégore dépend du nombre de personne y participant mais aussi de l’énergie apporté par chacun ainsi que du temps passé à l’activer.
    Plus ce but commun existe depuis longtemps, plus ceux qui le partagent sont nombreux, plus cet égrégore est puissant. À la limite, une seule personne s’investissant assez dans quelque chose pourrait créer un égrégore, une entité défendant son projet et l’aidant à le réaliser.

    DEFINITION
    C’est au médecin Pierre Mabille, compagnon de route du surréalisme et auteur de plusieurs ouvrages sur ce mouvement, que l’on doit une définition du terme égrégore dans son ouvrage Egrégores ou la vie des civilisations, paru en 1938 : « J’appelle égrégore, mot utilisé jadis par les hérmétistes, le groupe humain doté d’une personnalité différente de celle des individus qui le forment. Bien que les études sur ce sujet aient été toujours, ou confuses, ou tenues secrètes, je crois possible de connaître les circonstances nécessaires à leur formation. J’indique aussitôt que la condition indispensable, quoique insuffisante, réside dans un chos émotif puissant. Pour employer le vocabulaire chimique, je dis que la synthèse nécessite une action énergétique intense. »
    Bien que connu sous différentes autres formes par le passé, la notion d’égrégores fut introduits en occultisme par Stanislas de Guaïta pour personnifier des forces physiques ou psychophysiques non surnaturelles en forme d’êtres collectifs.

    ASPECTS PSYCHIQUES ET ENERGETIQUES
    L’égrégore possède une composante à la foi psychique et énergétique. L’égrégore est une énergie qui contient toutes les vibrations des gens qui le créent, le font vivre… et qui leur échappe.
    La concentration des personnes réunies dans un même but, avec les mêmes pensées intenses créée un égrégore qui se constitue, se développe, s’amplifie et devient actif.

    Un savant français, Jean Charon, a publié aux éditions Tchou-Laffont un livre dont le titre est » L’infini sursis « , dans lequel il révèle le résultat de ses travaux sur » La mémoire des électrons et la projection de l’inconscient « .

    Il me paraît important de citer ce qu’il écrit :

    « Les électrons qui nous constituent contiennent un espace-temps qui n’obéit pas aux lois de notre univers quotidien. De plus la totalité de notre esprit est contenue dans chacune des particules. »

    Les cellules qui constituent l’égrégore sont tirées de l’humanité. Il vit sur le plan physique par l’intermédiaire de l’être humain et sur le plan astral par la projection astrale de ceux qui y adhèrent.

    Inutile de le rappeller, tout est une question d’énergies. Et dans une première approximation, on pourra considérer qu’un égrégore aurique est une « boule » d’energie visualisable dans l’astral qui a été crée la plupart du temps par un groupe d’individus humain. cette energie aurique, avec laquelle il possible d’intéragir, possede un caractère qui lui est propre, caractère attribué par ses créateurs. C’est comme un accumulateur d’une énergie possédant ses propres caractéristiques, et motivé par la foi ou la concentration de plusieurs personnes à la fois. Il est alors aisé de comprendre qu’il existe des égrégores aurique de toutes sortes (Egrégore chrétien, égrégore bouddhiste, égrégore islam, égrégore sectaire, égrégore satan, etc …) .

    Un égrégore peut être perçu comme la résonance vibratoire aurique émise par la psyché d’un groupe de personnes vibrant sur une note déterminée. Les actes, les émotions, les pensées et les idéaux de chaque entité constituant ce groupe, fusionnent pour édifier un tout cohérent, une forme dont les composants sont de nature énergétique. La tradition ésotérique lui donne le nom de « forme pensée aurique».
    Bien que d’essence subtile et impalpable, une forme pensée est aussi pénétrante, enveloppante et perceptible qu’une présence matérielle. Ce sont les courants émotionnels, mentaux et spirituels, émanant de l’ensemble des membres d’un groupe qui élaborent une forme pensée, pour ensuite la structurer.
    La notion d’égrégore se rapproche de celle d’inconscient collectif, de conscience collective ou de champ morphogénétique ou de champs de conscience opérant entre eux.

    ORIENTATION D’UN EGREGORE
    Un égrégore est un agrégat de forces constituées de courants vitaux, émotionnels, mentaux et spirituels, suivant la qualité vibratoire de la forme pensée aurique. Ces courants vitaux, créés par le groupe d’individus duquel l’égrégore est issu, pénètrent la conscience du groupe sous forme de désirs, de concepts et d’aspirations.
    La patrie, la république, la justice, la guerre ne sont rien d’autre que des images égrégoriques.
    L’égrégore de nature astrale peut être orienté par le mental et nourrit essentiellement par l’énergie émotionnelle, (la forme pensée provoquée par les désirs, les aspirations, les rêves, les décision, les engagements, les idées, la volonté, d’un ou de plusieurs êtres humains.)
    Dans un groupe, on suppose que si les objectifs et les orientations personnelles des participants sont de nature matérielle, les égrégores, leur double subtil, manifestent des intérêts analogues. Si au contraire, les buts et les orientations des personnes constituant un groupe sur le plan physique sont inclusifs, son égrégore sera animé des mêmes intentions.
    « Il existe une raison importante pour laquelle les groupes ésotériques (quelle que soit leur origine) restent discrets. Leurs symboles, rituels et réunions, répétés à travers le temps, développent un égrégore, ou « esprit de groupe », qui lie les membres, les harmonise, les motive et les stimule afin de réaliser les objectifs du groupe. Il leur permet également de faire des progrès “spirituels” qu’ils ne feraient pas s’ils travaillaient seuls. Un égrégore peut cependant être perturbé par la pensée négative de personnes qui ne sont pas en accord avec les objectifs. Par conséquent, les groupes ésotériques tentent de se protéger de pensées négatives qui pourraient affecter leur égrégore. » ( Gaetan Delaforge in GNOSIS n°6)

    En se focalisant sur un objectif et en agissant pour lui donner vie, une personne est en mesure de créer un égrégore susceptible de se développer pendant un temps indéterminé. Suivant l’intensité de l’idée émise et du nombre de personnes qui y adhéreront, ce temps peut durer de quelques jours à plusieurs millénaires.
    Pour donner deux exemples:

    Une association créée par un groupe d’amis, pendant une durée de deux mois autour du projet d’organiser un concert en vue de recueillir des fonds pour réaliser un objectif particulier, va créer un égrégore à durée de vie limitée.
    Un égrégore peut être réactivé et transformé au cours des siècles.
    L’égrégore de la Franc-Maçonnerie contemporaine, que l’on nomme: spéculative, avait déjà un long passé avant d’être de nouveau réactivé au début du dix-huitième siècle. La maçonnerie spéculative est un sous-égrégore aurique de celui qui anime l’Esprit de la Maçonnerie qui et beaucoup plus ancien. La Maçonnerie actuelle, fondée en 1717 à Londres, est une émanation aurique de l’Egrégore Maçonnique dont il est difficile de connaître l’origine qui se perd dans la nuit des temps…
    Selon certain enseignements de haure magie, l’égrégore peut parait il être détourné de son but original. Par exemple, l’église catholique est un excellent exemple d’égrégore aurique. La foi de millions de personnes dans les dogmes ancien de l’église, canalisé par les prêtres, donne un des plus puissant égrégore aurique connu, très prisé par les medium ou voyant occidentaux. Selon certains, le medium étant le manipulateur conscient d’énergie aurique, serait capable de se « brancher » sur l’égrégore aurique de l’église catholique.
    La tradition Occulte rapporte le principe de l’envoûtement par messe triangulaire n’est plus pratiqué de nos jours. L’opérateur, devant pour ce faire, s’assurer la complicité de trois prêtres qui disaient simultanément trois messes dans trois »églises formant triangle. L’opérateur se plaçait au centre géométrique du triangle… Ce rituel utilisait l’égrégore catholique dévié de son emploi dans un but de nuisance. Il est à rapprocher de la pratique dite Média-Vita, largement utilisée jusqu’au XVe siècle et qui constituait avec les messes de saint Jude et de saint Sicaire des pratiques d’envoûtement autorisées et effectuées avec la complicité de l’église contre les ennemis de cette dernière… bien entendu.

    NAISSANCE DE L’EGREGORE
    L’égrégore est activé par une seul personne à la base l’idée créatrice fait que plein de personne adhère …
    Selon la recherche ésotérique, un égrégore naîtrait, par exemple, d’une fervente prière collective, d’une thérapie de groupe, d’un soin énergétique, d’un rituel qui pourrait être chamanique par exemple. Mais il est tout autant être la résultante d’extrémismes religieux, politiques ou nationalistes ou même d’un évènement traumatisant susceptible d’engendrer une émotion collective puissante et durable tel que les attentats du 11 Septembre 2001…
    Une idée collective est vouée à la vaporisation, si elle n’est pas ancré à la base par une personne ou un sujet…
    Le collectif et fait de personne stable ou non stable avec des idées difluantes si pas un ancrage sur l’idée central qui dégagera le positif, avec la meilleur volonté du monde l’énergie temporaire se volatilisera.
    Afin de donner à l’égrégore une forme concrète, on en fait une représentation symbolique, qui sera un support de visualisation. Ce signe représente sa nature, ses buts, ses moyens.
    Nous aurons donc le sceau de salomon, l’étoile de David, le pentagramme, la croix latine, le triangle maçonnique, la croix gammée…
    Le symbole porte en lui-même une représentation qui parle immédiatement à l’être humain de façon figurée. Tous ces innombrables signes et sceaux ne sont que des représenations de l’égrégore. Ces signes sont à la fois une protection, un support et un point de contact entre les membres. Ils deviennent alors de véritables pentacles.

    ASPECT CONSTRUCTIFS DE L’EGREGORE

    En Amérique et en Europe, on a expérimenté des « groupes de prières » dans les hopitaux , qui prient pour la guérison physique des malades qui le leur ont demandé. On s’est aperçu, que des malades atteint de maladies graves, et pour qui priaient ces groupes, se remettaient beaucoup pus rapidement et avaient des chances de guérison beaucoup plus élevé, que des malades qui ne bénéficiaient pas de ces groupes ! Pourquoi ? Tout simplement parce que le « groupe de prières », par sa dévotion, va canaliser une énergie aurique et faire son prope égrégore que l’on pourrait appeler « énergie de guérison », et qui va se mêler à l’énergie aurique du malade visé, le rendant ainsi beaucoup plus fort, pour se battre contre la maladie !

    Pour le travail, c’est la même chose : vous travaillez dans une entreprise qui vous demande de constituer un groupe afin de réaliser un projet. Si, dans votre groupe, chacun est soudés, « sur la même longueur d’onde aurique », votre projet sera terminé en un rien de temps, et vous bénéficierez des honneurs de vos employeurs. Par contre, si dans le groupe existe une ou plusieurs « brebis galeuse », l’énergie développée par votre groupe sera quasiment nulle ou très négative, les idées manqueront, votre travail n’avancera pas et le moral de vos « troupes » sera au plus bas ! Vous essuierez ainsi un cuisant échec auprès de vos responsables. Que se sera-t-il passé ? L’énergie développée par ce groupe à la base « malsain », sera inexistante, voire malsaine. La meilleure solution aurait donc été que vous fassiez le travail seul, ce qui aurez été plus long, mais beaucoup moins difficile, étant donné que vous n’auriez subi aucune entrave à sa réalisation, contrairement à ce qui se sera passé dans votre groupe aurique négatif.
    L’efficacité d’un Egrégore aurique repose sur la cohérence du groupe. Cohérence au niveau de l’identité, des objectifs, cohérence dans le temps et par delà le temps.

    NUTRITION DE L’EGREGORE
    La puissance d’un égrégore dépend de sa « masse psychique concentrée ou mobilisée ».
    La puissance et la nature de ces courants émis déterminent la qualité de la forme pensée aurique. Plus elle est alimentée et plus son rayonnement s’étend. En contrepartie, moins elle est nourrie et plus sa force s’affaiblit. C’est ainsi que les égrégores se créent, se développent, puis s’anémient et disparaissent. La durée de vie d’un égrégore dépend des paramètres identiques à ceux de toutes institutions humaines. Plus elles sont vitalisées auriquement, plus on leur porte de l’intérêt et plus elles se renforcent. Dans le cas contraire, moins elles sont fertilisées et moins elles sont susceptibles de battre des records de longévité.
    Un égrégore, nourrit par des millions de gens et ce, sur un laps de temps considérable (bien que le temps soit modifié voir inexistant dans la plupart des autres plans), peut être devenu indépendant et capable de se regénérer en se nourrissant des énergies de ses « esclaves », le chi. Peut-être même un égrégore peut-il développer un conscience, et ainsi devenir redoutable.
    Les mêmes lois régissent le domaine matériel et le domaine psychique. Ce qui vaut pour l’un, vaut pour l’autre. Il n’y a aucune différence. Il en va bien évidemment de même pour ce qui touche au monde spirituel.
    En tant qu’humain « moyen » ou non initié, la seul chose qu’on puisse faire pour lutter contre un égrégore, c’est savoir se contrôler: ses sentiments, émotions, pensées. Le fait de penser à un égrégore, on le nourrit. Détester, haïr, aimer, idolâtrer, prier, etc, on le nourrit.
    Les égrégores, on ne les ressent pas, on les subit, en tant qu’humain « moyen », c’est tout ce qu’il y a à faire. Il parait que seul un mage initié peut lutter « activement » contre un égrégore.

    Pour cela, les dirigeants de ces cercles organisent des rassemblements, des meetings, des cultes… Afin d’augmenter le pouvoir de l’égrégore, on a recours à des rituels qui sont des formules, des prières, des invocations, la visualisation d’une image concrétisatrice, l’encens, les chaînes d’union, les courants mentaux…
    A travers la croyance que nous avons mise sur le sang, celui-ci libéré sous forme de sacrifice accroîtra sa vitalité et certaines sectes utilisent ce procédé, de même que certaines religions animistes et nos anciennes pratiques religieuses mais aussi lors du sacrifice du mouton pendant la fête de l’Aïd chez les musulmans. Ce sacrifice leur permet ainsi de renforcer la vitalité de l’égrégore. Les masses non- familiarisées avec ce concept n’y voient pourtant là qu’une banale tradition…

    La vie matérielle de l’égrégore est assurée par le nombre des membres d’un groupe, par leur discipline, leur union, leur stricte observance des rituels, mais aussi par les courants de sympathie ou d’antipathie du monde..
    L’Egrégore tire son énergie de l’énergie aurique psychique de chacun des membres de la communauté qui le nourrit auriquement par l’idée premiere. Etant autonome, il perdure tant qu’il est alimenté. Et pour nourrir un égrégore aurique, quoi de mieux que le recours à la Tradition qui assure le maintien des formes à travers le temps. Ainsi, se relier à une tradition ancienne, c’est pouvoir encore bénéficier ou subir l’énergie d’un égrégore du passé. Chaîne qui relie les adeptes d’une société par-delà le temps et l’espace. C’est l’Egrégore qui donne sa coloration, son esprit, son « ambiance » à une assemblée humaine. L’énergie disponible sur un chemin spécifique dépend de la qualité d’intégration de l’individu à l’Egrégore aurique qui préside à ce chemin. Mais toute médaille à son revers : ce qui relie est aussi ce qui enchaîne. Ce qui peut être une aide dans une voie spécifique est également une entrave pour tous ceux qui veulent s’en écarter. On comprend pourquoi les religions se battent pour convertir les masses à leur cause. Pour Bernard de Clairvaux (1090-1153) grand prédicateur de la 2ème croisade (1147-1149) c’était on ne peut plus clair « le baptême ou la mort » ou encore « conversion ou extermination ». Vous pouvez imaginer aisément que le système avait crucialement besoin d’énergie vitale pour porter ses égrégores qui n’ont rien à voir avec le bien ou le mal tout comme des bras pour
    porter le fusil. Car le nombre réel de bénéficiaires de tels égrégores ne peut pas à lui seul fournir une aussi importante « masse psychique concentrée » pour les alimenter…

    QUAND L’EGREGORE DEVIENT « ENTITE »
    Selon certains auteurs, l’égrégore serait doté d’une véritable personnalité !
    Cette « entité psychique » naîtrait d’un ensemble d’individualités réunis autour d’une même action.
    Cette entité psychique collective est composée de toutes les entités individuelles, sans en être la somme, mais bien une entité indépendante de tous ses composants.

    L’égrégore aurique formerait donc une entité produite par un puissant courant de pensées collectives. C’est également un artificiel, mais énorme et puissant, étant donné qu’il est produit collectivement, et dont les manifestations peuvent être indifférement bonnes ou mauvaises.

    Cette entité est produite par la dévotion, le fanatisme, l’enthousiasme. Les grandes idéologies politiques, les religions sont des égrégores. Cela nous fait penser aux égrégores produits par les sectes religieuses, les matchs de football et les discours d’Hitler…

    Selon Eliphas Levi, « les égrégores sont des dieux…Les agragores sont des esprits moteurs et créateurs de formes. Ils naissent du respir de Dieu ». Ou encore : « les égrégores de la terre sont les génies de la mer et des montagnes ; pour les anciens
    c’étaient des dieux, pour la kabbale ce sont des esprits mortels ignorants et sauvages,
    parce que la terre est un monde des plus imparfaits »
    Ils sont des esprits moteurs et créateurs de formes ?. Ils naissent de la respiration aurique de dieu…

    Ce que l’on peut retirer de cette interprétation un peu métaphorique d’E.Levi ; c’est que l’égrégore a une vie aurique propre capable d’influencer les humains et la marche de l’histoire.
    » Les égrégores sont des créatures psychiques artificielles, créées par la pensée unanime d’une réunion d’individualités dynamisées et entretenues en vie par des rites, voire des sacrifices et qui acquièrent une puissance occulte d’action en rapport avec celles des impulsions qui leur sont suggérées par leurs animateurs. «

    Dans son livre « Le grand livre de la Wicca et de la sorcellerie bénéfique » (Ed. Dynapost), Jacques Rubinstein relate l’expérience qu’il eut la possibilité de faire au cours d’une émission sur France inter, présenté par Marie Christine Thomas et Jacques Pradel :

    « (…) ce soir là un « dieu » fut créé, féminin du nom de Véronica. Ce Dieu fut crée pour avoir 24 heures de vie. Là ne s’arrêta pas l’expérience car nous décidâmes ensemble, les journalistes et moi-même, de faire agir Véronica; on lui donna mission de supprimer dans la minute même, toute douleurs à ceux qui , à l’écoute, souffraient quelque part en leur corps physique. On indiqua aussi au public qu’il pouvait demander différentes choses à Véronica, dont l’action dans 24 heures ne pouvait se révéler que quelques jours ou semaines plus tard. Enfin, on demanda au public d’écrire. Cette expérience fut suivie par des gens groupés à Marseille, à Bordeaux, etc… Certains savants dont je tairai le nom pour éviter les moqueries déplacées, suivirent aussi l’émission. C’est par centaines et centaines que les lettres sont arrivées et arrivent encore. Le côté le plus marquant de l’expérience fut bien sûr le plus immédiat, celui de la cessation de toute douleur ! Ensuite venaient des résultats absolument inattendues et ce dans tous les domaines… »

    MORT ET DESACTIVATION DE L’EGREGORE
    Faute d’être entretenu et nourri régulièrement, un égrégore se
    désagrège et meurt car il n’est pas autonome comme on peut le voir.
    Il est également très difficile de se détacher d’un égrégore.
    L’égrégore aurique devient une entité très puissante qui a sa vie propre et elle se détruit difficilement. Si on désire l’éliminer rapidement, il faut avoir recours à l’incinération de tout ce qui la concerne. Il est prescrit de procéder de façon inverse à celle qui est à l’origine de l’attachement. Ainsi, s’il y a eu une cérémonie d’initiation, lors de la liaison avec l’égrégore, il faudra alors procéder de façon inverse, mais identique pour produire le détachement.
    Cependant, les reactions de l’égrégore à l’égard de la cellule expulsée sont parfois très dangereuses pour l’homme concerné. La meilleure façon de se protéger serait d’adhérer à un concept de force équivalente, ne serait-ce que pour un temps…

    Sources :
    -Alain Brêthes « LES EGREGORES Forces psychiques des groupes humains »
    -extraits tirés du forum : http://echelle-de-jacob.xooit.fr et recompilés
    -TRAITE DU DESENVOUTEMENT, CONTRE-ENVOUTEMENT & DE L’EXORCISME de Pierre MANOURY
    -Wikipedia « égrégore »

    • oui c’est bien ce qu’on disait… çà rentre dans l’ésotérisme, à grande échelle même… pas de compétences là-dedans.
      Y a un lien en bas qui est passé sans pb.

      • Tout à fait,mais c’est à ce niveau que la véritable lutte contre le christianisme se passe.

        • La lutte est contre les religions, la mythologie de contrôle des prêtres poussant à la division de la société, y compris certainement à la division originelle. Bref que les curetons de tous poils arrêtent de faire prendre les vessies pour des lanternes…😉
          On va pas radoter, mais seule l’énergie à un sens « créateur », c’est la conception taoïste qui nous convient le mieux. Pas besoin de « conceptualiser » un barbu dans les nuages, des tablettes qui tombent du ciel (iPad de Moïse ?…), un autre qu’on cloue sur des planches, etc, etc. Pas de mythologie taoïste, pas de « prières », pas de danses macabres autours des bûchers et échafauds… Yin et Yang qui cherche à s’équilibrer dans un grand flot cosmique…
          Même pas besoin de LSD ou de Peyote pour faire ce trip, cool non ?…😉

        • Tchouang tseu,reconnu comme le père du taoïsme n’avait il pas sa theorie du « non agir » ?

        • Ratuma Says:

          http://cours-gratuits.toutapprendre.com/?cours=les-grands-principes-du-taoisme

          le logo du taoïsme est noir/blanc avec un point blanc dans le noir et un point noir dans le blanc

          concernant « les curetons » je pense qu’à la base ils ont été manipulés depuis longtemps, tout comme les franc-maçons de base qui ignorent ce qui se trame à la tête –

          si la musique peut être « tripatouillée » – c’est dans un but spécifique, et d’autres choses peuvent l’être également

          l’occultisme est également du tripatouillage – très à la mode au début du siècle dernier – mais tout cela reste dans la sphère dialectique – ça ne vole pas haut – mais peut être sommes nous arrivés à la fin d’une ère et nous allons remonter la pente –

          la matière est lourde à porter

        • Tchouang Tseu (IVème siècle av notre ère) vient après Lao Tseu ( entre le milieu VIème ~ milieu Vème siècles av, notre ère). Le grand livre de référence du taoïsme est le Tao Te King de Lao Tseu. C’est Lao Tseu qui a introduit la notion de non-agir (dès la seconde section des 81 que comprend le Tao Te King). Tchouang Tseu a écrit le Nanhua Zhenjing… Maintenant il y a une controverse sur Lao Tseu. Il se peut que, à l’instar de ce qu’il est aussi dit de Socrate, il n’ait pas vraiment existé. Toujours est-il que sa vie a aussi été sujette à une bonne part de mythologie, c’est clair. L’humain a le pouvoir de l’imagination…😉

          « … L’être et le non-être naissent l’un de l’autre. Le difficile et le facile se produisent mutuellement. le long et le court se donnent mutuellement leur forme. Le haut et le bas montrent mutuellement leur inégalité. Les tons et la voix s’accordent mutuellement. L’antériorité et la postériorité sont la conséquence l’une de l’autre.
          De là vient que le sage fait son occupation du non-agir. Il fait consister ses instructions dans le silence. Alors tous les êtres se mettent en mouvement et il ne leur refuse rien.
          Il les produit et ne se les approprie pas. Il les perfectionne et ne compte pas sur eux. Ses mérites étant accomplis, il ne s’y attache pas.
          Il ne s’attache pas à ses mérites ; c’est pourquoi ils ne le quittent point. »
          (Lao Tseu, Tao Te King, II)

          « La Tao est vide ; si l’on en fait usage, il paraît inépuisable.
          Ô qu’il est profond ! Il semble le patriarche de tous les êtres. Il émousse sa subtilité, il se dégage de tous les liens, il tempère sa splendeur, il s’assimile à la poussière.
          Ô qu’il est pur ! Il semble subsister éternellement.
          J’ignore de qui il est le fils ; il semble avoir précédé le maître du ciel. »
          (Lao Tseu, Tao Te King, IV)

          « … C’est pourquoi le sage dit: Je pratique le non-agir et le peuple se convertit de lui-même. j’aime la quiétude et le peuple se rectifie de lui-même, je m’abstiens de toute occupation et le peuple s’enrichit de lui-même, je me dégage de tous désirs et le peuple revient de lui-même à la simplicité. »
          (Tao Te King, LVII)

          « Les paroles sincères ne sont pas élégantes, les paroles élégantes ne sont pas sincères.
          l’homme vertueux n’est pas disert, celui qui est disert n’est pas vertueux.
          Celui qui connaît le Tao n’est pas savant, celui qui est savant ne le connaît pas.
          Le sage n’accumule pas les richesses.
          Plus il emploie sa vertu dans l’intérêts des Hommes et plus elle augmente.
          Plus il donne aux Hommes et plus il s’enrichit. Telle est la voie du Tao, qu’il est utile aux êtres et ne leur nuit point. Telle est la voie du sage, qu’il agit et ne dispute point. »
          (Tao Te King, LXXXI, paroles de fin)

          Le « Tao Te King », a été écrit vraisemblablement dans le courant du VIème sièce av. notre ère, il y a donc plus de 2500 ans. Un des ouvrages le plus traduit en langues occidentales. Il existe des centaines de traduction de l’ouvrage. Un des problèmes majeurs étant que bien des traductions ont été faites par des chrétiens, qui souvent ne peuvent pas s’empêcher d’injecter dans leurs traduc’ des effets culturels d’inspiration chrétienne.
          L’idéal serait d’être érudit en chinois ancien et le lire dans le texte…
          Nous sommes bien placés pour parler des dilemmes de traduction qui surgissent parfois, mais pour certains l’intention de dénaturer l’essence d’un texte est bien réelle, même si ce n’est pas la majorité bien évidemment.

  9. Le lien en bas de « mon » long article (échelle de Jacob) est passé.
    J’y comprends rien.

    • oui c’est ce qu’on t’as dit juste avant, on a vérifié dans le réglage, s’il y a plus de 2 liens dans un commentaire il est mis en « attente ». Quand on connaît ou on voit que c7est pas du spam on valide. Là y a rien en « attente de modération »…

    • oui mais çà manque de références chronologiques, pas en ce qui concerne la mythologie qui est cela… une mythologie, mais ce qui serait intéressant de savoir concernant les sociétés celtiques est ceci: a quand peut-on dater le passage de la société matriarcale/matrilinéaire à la société patriarcale. Si les Gaulois du temps de Vercingétorix étaient déjà patriarcaux, quand a eu lieu la bascule et la question corollaire: pourquoi ? Quoi qu’il en soit, le passage de l’un à l’autre n’a pas généré l’État. La société gauloise était une société contre l’État, contre la centralisation, le père de Vercingétorix est mort d’avoir été accusé de vouloir centraliser, usurper le pouvoir. c’est à cause du manque de confiance que les Gaulois eurent si peu confiance à s’unir avec Vercingétorix comme chef de guerre. Ils devaient se dire « méfiance, tel père tel fils »…
      La mythologie celtique est très similaire à la mythologie amérindienne.
      DAns les nations du nord-ouest des Etats-unis et du Canada dans ce que sont aujourd’hui l’état de Washington et la Colombie Britannique, il y a le mythe du corbeau qui vola le feu du soleil pour le donner aux hommes, à la différence de prométhée, il ne finit pas de la même façon… Les Indiens sont plus cool…
      Les histoires de « messie » aux dons de magiciens/shamans, nés de femmes vierges, morts de manière sacrificielle et rescuscités sont légions… cela remonte aux Summériens… chaque culture ancestrale avait la sienne.
      Toujours marrant de voir que pour les chrétiens, tout çà n’est que paganisme et sauvagerie, mais un mec qui marche sur l’eau, guérit des aveugles, change l’eau en vin, multiplie les pains et les poissons, rescucite les morts et se sacrifie dans un rituel atroce pour rescuiter lui-même au 3ème jour en clâmant qu’il a calmé ‘dieu son père » et a racheté le pêché de l’Homme… çà les gars, c’est du solide, de la vérité historique vraie de vraie. Si vous n’y croyez pas… hop au barbecue !😀 😀 😀

  10. Ratuma Says:

    On tripote la musique, mais aussi les images

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Message_subliminal

  11. Loulotte Says:

    je ne trouve pas la 1ere partie ?? vous pouvez m’aider svp

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s