Résistance (acharnée) au colonialisme: Quelques mises au point sur la gouvernance autochtone (mohawk en l’occurence)…

Très bonne mise au point de MNN sur le qui est qui dans la confusion qu’est devenue (à dessein colonial) le mode de gouvernance, d’organisation décisionnaire autochtone en rapport avec le gouvernement fédéral. En clair, tout ce qui est « élu » en accord avec la loi fédérale indienne et quiconque en territoire iroquois ou en sa représentation se présente oralement ou par écrit, sans dire le clan auquel il/elle appartient et qui durant le laps de temps qui lui est politiquement imparti, ne se revendique pas de Kaiane’reko:wah, la Grande Loi de la Paix, n’est pas à proprement parler Rotino’shonni (membres des 6 nations confédérés sous Kaiane’re:kowah).

Par extrapolation, il en va de même avec l’ensemble des nations autochtones d’Amérique du Nord. Les conseils de tribus et de bandes sont gerés par les bureaux des affaires indiennes fédéraux yankees et canucks et NE REPRESENTENT PAS LES NATIONS CONCERNEES. La fraude et l’usurpation est rampante, la falsification au profit des corporations coloniales tentaculaire… Les choses vont changer, sous peu.

— Résistance 71 —

 

Bute-les Mère !

 

Mohawk Nation News

 

16 février 2016

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2016/02/16/wack-them-mother/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Mohawk (Council) de Kahnawake Inc. est une entreprise / corporation privée dont le propriétaire est Andrew Delisle Sr (NdT: ex-chef de conseil de bande et chef du CMK Inc.). Le QG est sis au 601 South 12th Street TSQ-901 à Arlington, Virginia 22202, USA… à la même adresse que la sécurité de la patrie (NdT: DHS, la Stasi de l’empire du goulag levant…), Voici le fin fond de l’affaire: Kahnawake 16feb16

Note de R71: Ce document ci-dessus commenté à la main par MNN fera l’objet d’une traduction des anotations très bientôt, car cela en vaut la peine et montre parfaitement à quel point la supercherie et le crime sont rampants au sein de cette escroquerie coloniale. A noter au passage que le territoire Mohawk de Kahnawake se situe au “Canada”, sud de Montréal et que le “conseil de bande” suivant la loi coloniale fédérale sur les Indiens est domicilié aux Etats-Unis, en Virginie !… Dans les burlingues du département de la sécurité de la patrie US, Department of Homeland Security !… Et personne ne pose de questions ?…

Ces INJUNs entrepreneuriaux, vendus à l’État colonial, doivent aller visiter “la boîte à gifles de l’homme médecine” (voir vidéo ci-dessous), parce qu’ils ont vraiment besoin de manger des baffes.

http://www.youtube.com/watch?v=MVWLHMZ-ceE

Delisle a été à Loyola à Montréal. Sa biographie décrit sa pauvre jeunesse à “couper du bois, à vendre des tonneaux d’eau et à travailler comme cantonnier sur les routes, concassant des pierres à la masse”. Ben voyons ! Si vous ne croyez pas celle-là il vous en racontera une autre ! Hitler disait: “faites un gros mensonge et répétez-le souvent et tout le monde le croira !”

Loyola fait maintenant partie de l’université Concordia de Montreal. Le Chateau Clique pullule là-dedans. La fraude qui se déroule ici prend sa source de son QG à la Molson School of Business de Concordia. Les “agents” de Kahnawake y sont formés dans l’ “Open Systems Theory”, se spécialisant dans le lavage de cerveau en règle et la pacification (PSYOP) à l’université de Layola de Chicago et l’université du Massachussetts (UMass.)

L’avocat principal du CMK Inc. est Jean Pommainville qui bosse depuis le cimetière national d’Arlington, là où toutes les escroqueries historiques se terminent.

Le Caucus Iroquois Inc. est fait de gouvernements tribaux (USA) et de bandes (Canada) au travers de la confédération. Ils espèrent représenter le confédération iroquoise Rotino’shonni. Ils bossent sur l’initiative de Voyage Continental (Western Hemisphere Travel initiative) et les nouvelles lois de passage des frontières ainsi que les cartes (de circulation) qu’ils émettront. Nous ne leur demanderons JAMAIS quelque permission que ce soit pour faire quoi que ce soit SUR NOTRE TERRE. Les traîtres de l’acabi de Joseph Brants (NdT: un traître Mohawk pro-colonialisme, officier de l’armée anglaise, qui essaya de monter les Mohawks contre le reste de la confédération, il mourut seul, hors des territoires de ses ancêtres, oublié de ses maîtres anglais qui le laissèrent crever après usage… Il est bien sûr montré en exemple par l’état colonial…) sont légions au sein de nos communautés.

D’après leur plan, Kahnawake doit devenir une municipalité comme Toronto. Doit devenir une pierre angulaire du Nouvel Ordre Mondial par un corporatisme imposé. Tous ceux qui prennent part au système de conseil de bande sont des esclaves de cette fraude.

 

Il semble que les zélites aient décidé que l’argent se soit démodé, mais la terre ne le sera jamais. Ces escrocs prétendent être des Indiens sauvages ouvrant des entreprises partout dans le monde tout en planquant le fric dans leurs bottes ! Ils sont en fait bien apprivoisés et bien gérés par leurs agents traitant qui siégent aux Affairs Indiennes (d’Ottawa).

3 Réponses to “Résistance (acharnée) au colonialisme: Quelques mises au point sur la gouvernance autochtone (mohawk en l’occurence)…”

  1. « Le shaman à claques »: Humour amérindien

  2. Efficace cette « machine » à baffe… M’a bien fait marrer… En tout cas, excellent article, y monte d’un cran les MNN, non ? Remarque, y zont raison, sinon dans 1000 ans on en sera toujours au même point ! JBL

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s