Équation impérialiste en Syrie et au Moyen-Orient: CIA + Arabie Saoudite = Al CIAda + EEIL

Depuis le départ il n’y a pas de « guerre civile » en Syrie, mais une guerre d’invasion par procuration de la légion mercenaire pseudo-djihadiste de la CIA et de ses complices Saoudo-jordano-israélo-turco-qataris. Tout le reste n’est qu’un air de pipeau dans les merdias propagandistes de l’occident criminel colonialiste.

— Résistance 71 —

 

La CIA dirige les opérations en Syrie avec l’argent saoudien

 

Al Manar

 

26 janvier 2016

 

url de l’article:

http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=281445&cid=13&fromval=1&frid=13&seccatid=15&s1=1

 

Depuis le début de la guerre syrienne l’administration américaine a annoncé deux projets: le premier, parrainé par le Pentagone, ayant pour but de «former et équiper l’opposition modérée afin de faire face à Daesh». Le deuxième sponsoré par la «CIA» .Or,  personne ne pouvait cacher l’échec du programme du Pentagone de former des «rebelles modérés pour combattre Daesh», surtout que les  responsables et les  médias l’ont officiellement arrêté l’an dernier.

Cela dit, un article du «New York Times» , diffusé il y a deux jours, a publié des informations publiées pour la première fois sur le rôle de l’ Arabie Saoudite dans le financement du projet de la «CIA» et celui des  États-Unis dans le commandement des opérations militaires sur le territoire syrien.

«Dès sa création, le projet de la CIA baptisé Tymber Sycamore,  était soutenu par les  Saoudiens»  ont affirmé des  responsables américains qui ont été interrogés par le journal américain sous couvert d’anonymat.

«L’agence a appris qu’elle bénéficiait d’un partenaire prêt à la soutenir » écrit  l’article». Le régime saoudien a joué, comme d’habitude le rôle «de signataires de chèques» sachant que son   financement a de loin dépassé celui des contributions de Qatar et de la Turquie dans ledit projet. Certes, l’administration américaine a tenté  de dissimuler le chiffre exact des sommes en jeu, mais  certains responsables saoudiens ont estimé que le soutien saoudien s’élève à «quelques milliards de dollars».

L’article (de Mark Mazzetti et matt Abozo) considère que le soutien saoudien à la CIA en Syrie s’inscrit dans le cadre de   «la coopération permanente  qui date de dix ans» et mentionne une série de guerres  que la CIA a mené et financé par  l’Arabie Saoudite sans que cette dernière ait un intérêt direct dans ces guerres. L’article énonce les différents chapitres  du rôle de l’Arabie Saoudite dans le financement des   guerres américaines en Angola, en Afghanistan, au Nicaragua et en Syrie. 

Justement, concernant cette dernière avant même l’approbation officielle d’Obama sur la mission de formation  de la CIA,  « l’agence a signé en 2012 «une série de contrats d’armement avec l’Arabie saoudite, dirigée par Bandar bin Sultan au niveau des services de renseignement notamment l’ affaire avec la Croatie», révèle l’article. 

Mais un article du The Times a mis en lumière le rôle premier de Washington dans la gestion de la guerre sur le terrain en Syrie, tandis que d’autres jouent  tels que l’Arabie Saoudite, le Qatar, et la Turquie jouaient le rôle de «banques de financement».

L’article souligne que depuis le début de l’année 2012, et sur plus d’un an, les Américains ont permis à un trafic  «d’argent et d’armes légères venant  du Qatar, de l’Arabie saoudite et d’autres pays du Golfe via  la frontière turque destiné aux combattants en Syrie». A l’époque certains responsables américains ont exprimé «leur préoccupation de voir cet argent et ces armes tomber entre les mains de groupes liés à Al-Qaïda. »

À la fin de 2012 ,  une réunion secrète s’est tenue près de la mer Morte en Jordanie, entre le directeur de la CIA à l’époque, David Petraeus, et des responsables du renseignement des États du Golfe .  A la réunion,  Petraeus a reproché d’un «ton très sévère» les participants le  «manque de coordination avec les agents de la CIA en Jordanie et en Turquie dans la distribution des armes», écrit l’article citant  d’anciens hauts fonctionnaires. 

Quelques mois plus tard, Obama formellement modifié la mission de la CIA en y ajoutant la double mission « de la distribution d’armes aux combattants de l’opposition syrienne». Depuis,  la  CIA s’occupe directement de l’opération de formation, tandis que le renseignement saoudien se contente de fournir l’argent et les armes» poursuit l’article. 

L’agence supervise tout en pratique, au point même de jouer le rôle de médiateur entre les pays qui relèvent de son autorité, comme  par exemple, résoudre le problème de retard de paiement saoudien à la Jordanie , pays d’accueil  des salles d’opération …

L’article du New York Times souligne que «l’alliance entre l’Arabie saoudite et la CIA est encore forte» et que les relations entre le «ministre de l’Intérieur saoudien Mohammed bin Nayef et le directeur de la CIA John O. Brennan sont aussi intimes et ce  depuis que Brennan était responsable de  l’agence à Riyad au cours des années 90.»

«Les Saoudiens et les Américains savent qu’ils sont indispensables l’un à l’autre» en de pareilles circonstances », souligne  l’ancien  chef de l’agence Mike Rogers au Congrés. Alors que pour  les experts  «l’alliance américano-saoudienne se poursuivra , baignée par  l’argent saoudien  et des intérêts particuliers partagés entre les deux parties ».

15 Réponses to “Équation impérialiste en Syrie et au Moyen-Orient: CIA + Arabie Saoudite = Al CIAda + EEIL”

  1. Un passant Says:

    Bien d’accord avec tout ce qui est écrit MAIS « il n’y a pas de « guerre civile » en Syrie »… et, je me permets de vous poser la question, il n’y a AUCUNE réelle opposition dans la population au régime de Monsieur Bachar? (je ne parle pas du score des élections « démocratiques »)

    • bien sûr qu’il y en a, mais il n’est pas du tout évident qu’ils aient pris les armes et si certains l’ont fait ou ont pu le faire en 2011-12, ils ont dû comprendre depuis…
      La quasi totalité des combattants contre la Syrie en Syrie sont des mercenaires importés d’Europe, de Libye, du Caucase, du Xin Xiang etc: la légion mercenaire de l’occident sioniste, pilotée, formée par les forces spéciales de l’empire, financée par les roitelets dégénérés du Golfe et du CCG et entretenue logistiquement par la Turquie, la Jordanie et Israël.
      L’opposition syrienne à Assad a senti le vent du boulet (assimilation Al Nosra/AQ et EIIL) et est une opposition politique, sans doute pas combattante et ceux qui combattent sont noyés dans la masse mercenaire pseudo-djihadiste.

  2. Bah, ce qui est sûr c’est qu’ils nous prennent pour des veaux. Mais, jamais, jamais, ils n’imaginaient que nous puissions discourir de leurs magouilles aussi ouvertement sur la toile…
    HS : Qui démontre ô combien l’homme est con aussi ! Après avoir lu cette info je suis tombée de ma chaise et je n’ai pas pu résister ; https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/01/25/est-ce-que-ce-monde-est-serieux/ Il y a quelques années une belle sœur m’a ramenée d’Espagne un flyer publicitaire d’un toréro portant le même nom que moi… Vu mes origines espagnoles, après le Président de la République bolivienne ; https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/01/08/todos-clandestino/ un toréro n’était malheureusement pas exclu…

  3. Un passant Says:

    Le commentaire de jbl1960 me permet de rebondir sur une question déjà posée, enfin je la reformule prudemment, à la limite une réponse OUI-NON suffit: est-ce que le fait que nous discourions de leurs magouilles sur la toile suffit à les inquiéter sérieusement? Signé: le passant qui gratte…………..

    • Si çà les emmerde copieusement quand même pour la simple raison qu’auparavant, pendant des décennies, les oligarques ont eu le monopole total de l’info. Le peuple ne pouvait pas communiquer du tout, en tout cas ne pouvait pas être en contqct permanent avec des centaines, des milliers de personnes quotidiennement.
      Sur le plan de la bataille de la communication, de l’information, l’oligarchie a perdu un sacré paquet de terrain depuis 2001 (11 septembre), c’est indéniable. On lit aujourd’hui sur la toile des commentaires de masse qui aurait été encore impensables il y a 7 ou 8 ans. Certains d’entre nous ont ferraillé pied à pied dans les forums en ligne depuis plus de 10 ans… En 2005-06 parler d’un « false flag » dans un commentaire ou de dire que le « réchauffement climatique anthropique » était une escroquerie était très osé, on nous prenait pour de sérieux allumés. Aujourd’hui, tout cela est de notoriété publique, il y a même un changement d’attitude publique sur des sujets politiques comme le sionisme et le colonialisme occidental (sujets liés…).
      Alors oui, les choses ont bougé, l’info circule mieux, et çà fait chier l’oligarchie.
      La question est effectivement qu’est-ce que çà change dans le fond ? En apparence rien ne change… sauf qu’à un moment donné, la masse critique de ras le bol surviendra… la question subsidiaire est la suivante: une fois la masse critique atteinte, que faire ?
      Notre mission est d’essayer de faire entrevoir un chemin parmi les ronces (chères à JBL1960😉 )

  4. Bon, je vois que c’est moi qui paye ce soir…

    Alors, pour coller au thème de votre article, avez-vous lu cette info sur Sputniknews Visas US pour Al-Qaïda: ces menées de la CIA qui ébranlent le monde – Selon un ancien employé du Département d’Etat US, les islamistes entraînés par la CIA et munis de faux visas américains sont ceux-là mêmes qui ont formé le noyau de la nébuleuse terroriste Al-Qaïda et plus tard de Daech (EI).
    Je vous colle le lien ; http://fr.sputniknews.com/international/20160126/1021238075/cia-forme-des-terroristes.html

    Comme quoi, ça sert de bramer à longueur d’article qu’il faut se sortir les doigts… Du nez, en passant, l’air de rien… Allez, merci de votre soutien en tous les cas. ;-| JBL1960

    • Attention ! les visas ne sont pas faux, ils sont réels, délivrés officiellement par les consulats yankees, il y a tout un réseau de la CIA en Arabie Saoudite, etc…
      HS: quand nous avons employé le mot « ronces » en répondant à « un passant », le mot s’imposait pour l’image que nous employions, donc nous t’avons rendu un hommage clin d’œil, aucune animosité là dedans, on adore ton expression parce qu’elle est juste et si on se sort pas le cul des ronces, on est mal barré !..😉

      • Mais, y’a pas de soucis, non seulement je n’y ai vu aucune animosité, bien au contraire, j’ai ri aux éclats, devant mon écran d’ordi et mes remerciements sont tout à fait sincère.
        HS : vous avez vu qu’il y a eu un accident à Bure, sur le site d’enfouissement des déchets, et que les merdias french n’en parlent pas ? Y’a eu 1 mort quand même…

        • Un passant Says:

          Bure… Moi j’ai lu des témoignages de Calais et d’Athènes qui sont pas drôles non plus. Et vous avez vu comme la video de daesh tombe bien juste avant la prolongation probable de l’État d’urgence?
          Les nouvelles sont si dures que rire un coup de temps en temps ne peut que nous faire du bien.
          Venga, buenas noches a todos…

        • Absolument ! Franklin Delano Rossevelt à dit ; « En politique, rien n’arrive par hasard. Quand quelque chose se produit, dites-vous bien que c’était prévu ».

    • Un passant Says:

      Voilà, on se sort le cul des ronces ET les doigts du nez… sinon tout ça, ben ce sera comme pisser dans un violon!😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s