Notre cadeau de Noël aux criminels qui nous gouvernent: Ode à l’état de négligence

« Temps futurs, vision sublime.
Les peuples sont hors de l’abîme !
Le désert morne est traversé ;
Après les sables la pelouse,
Et la terre est comme une épouse,
Et l’homme est comme un fiancé. »
~ Victor Hugo ~

 

La mansuétude des nouveaux juges

Les chambres de torture sont d’âpres demeures ;

On n’y passe jamais plus de quatre ou cinq heures,

Et l’on entre jeune homme et l’on en sort vieillard.

Le juge pour le code et le bourreau pour l’art

S’épuisent, et, mêlant fer rouge et loi romaine,

Ayant à travailler sur la chair humaine,

N’épargnent rien afin d’arriver à l’aveu.

Sous leurs mains, l’os, le muscle, et l’ongle, et le cheveu,

Frémissent, et, hurlant plus fort selon la fibre

Qui tréssaille, et selon le nerf profond qui vibre,

Un homme devient un clavier où Hollande

Joue de l’agonie avec ses doigts sanglants.

Ne croyez pas pourtant que lui, ni ce Valls pugnace,

Ou Fabius, n’aient rien au cœur que la menace ;

Ils prient au besoin le captif garotté ;

Ils sucrent la torture avec de la bonté ;

L’accusé qui résiste attriste la grand’chambre ;

Bénins, ils l’implorent en lui brisant un membre ;

Ils y sont paternels ; ils se penchent, prêchant,

Suppliant, regrettant d’agir, l’air pas méchant,

Pour faire à cet œil terne et sombre, à cette bouche,

A cette âme aux abois, vomir l’aveu farouche.

Juppé leurre d’espoir ces regards presque éteints ;

Sarkozy au patient susurre des vers latins ;

Cazeneuve, sachant par cœur Virgile et ses idylles,

Les cite ; et, parfois ils pleurent, crocodiles.

La légende des piètres, d’après Victor Hugo 
Résistance 71 le 24 décembre 2015

12 Réponses to “Notre cadeau de Noël aux criminels qui nous gouvernent: Ode à l’état de négligence”

  1. Oh pétard, ça fait mal…

  2. pas d’illusions « l’oeil sera toujours là »

    http://www.victor-hugo.info/poemes/158.html

    qu’est-ce qu’ils apprennent à l’ENA – moi je l’ai appris ce poème au collège technique …… mais il y a bien longtemps

    donc Joyeux Noel quand même, le sapin sera toujours vert et les symboles recèlent bien des mystères

  3. Un passant Says:

    Titre: La justice n’est pas faiblesse
    (Extrait, début du poème)

    Tous ceux qui sont captifs dans les geôles de Grèce
    Sont unis par le cœur leur espoir est le même

    Ils rêvent tous d’un monde libre et pacifique
    Ils ont le même doux désir de vie heureuse

    Ils verraient de plus près la terre tout entière
    Si leur pays s’ouvrait à la fraternité.

    Paul Éluard (Poèmes d’amour et de liberté)

  4. En fait, ce qui est épatant, c’est qu’ainsi, cela nous oblige à l’excellence… Ah c’est pas le moment de mollir, je vous le dis ! Oui c’est mon côté, titi parisien qui ressort !

  5. je comprends l’admiration pour Victor Hugo – mais c’était quand même un chaud lapin –

    je vous conseille à tous une petite visite à Villequier –

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s