France état d’urgence et dictature… Une centaine d’organisations dénoncent la dérive totalitaire française…

La prochaine étape, nous l’avons dit et le répétons fera place aux rafles nocturnes, aux internements dans des camps/stades comme sous Pinochet, aux interrogatoires « musclés », aux « corvées de bois » si chère aux paras français de la bataille d’Alger (1957), aux disparitions et aux familles à la recherche d’un des leurs dans le dédale bureaucratique (revoir le film « Missing » de l’excellent Costa Gavras, tout y est…).

Entre les régimes totalitaires assumés des Mussolini, Hitler, Staline, Mao and co et une république comme celle de la France, il n’y a pas de différence véritable, tout n’est qu’une question de degré, pourquoi? Parce que l’État est par essence, par nature, totalitaire, ce n’est qu’une question de degré… L’idéologie coloniale toujours présente s’applique aux colonisés que nous sommes, colonisés par l’oligarchie. La seule véritable fracture est là: eux et nous…

La solution n’est pas dans l’État, garde-chiourme du consensus du statu quo oligarchique, donc ?…

— Résistance 71 —

 

« Vous voulez savoir à quoi ressemblera le futur ? Imaginez une botte écrasant un visage… pour toujours ! »
~ George Orwell ~

 

Une centaine d’organisations dénoncent l’état d’urgence

RT France

17 décembre 2015

url de l’article original:

https://francais.rt.com/france/12327-centaine-dorganisations-denoncent-letat-durgence

 Des dizaines d’organisations ont signé un appel exigeant l’arrêt de l’état d’urgence. Elles dénoncent des «dérives» quant à cette mesure exceptionnelle mise en place après les attentats du 13 novembre.

«L’état d’urgence doit cesser alors qu’on nous parle de sa prorogation.» Le décor est planté. Françoise Dumont, présidente de la Ligue des droits de l’Homme (LDH), a dénoncé le maintien de la mesure décidée par le président François Hollande au soir des terribles attentats qui ont frappé la capitale le 13 novembre. C’est lors d’une conférence de presse réalisée jeudi à Paris que la patronne de la LDH a exprimé ses inquiétudes. Et elle est loin d’être la seule engagée dans ce combat.

Des mesures qui «stigmatisent»

«Notre pays doit lutter contre le terrorisme mais sans s’accommoder de mesures disproportionnées, qui stigmatisent toute une partie de la population, divisent et sont contre-productives» a déclaré la militante qui signe cet appel avec le Droit au logement, la Maison des potes, le Réseau Education sans frontières et plusieurs syndicats comme la CGT, l’Unef ou l’UNL.

Ce sont les perquisitions administratives et les assignations à résidence qui soulèvent le plus de questions. Laurence Blisson, secrétaire générale du Syndicat de la magistrature, dénonce des décisions qui se basent sur la  «seule suspicion, sur des infos très peu étayées et non sur des actes illégaux».

Etat d’urgence et assignations à résidence : des cas pas toujours légitimes, dénoncent certains

Un jeune homme témoigne de la violence ressentie lors d’une de ces perquisitions. Les policiers se sont rendus dans son appartement de Méru dans l’Oise, un soir, à 22H30. Il s’appelle Yassine et a 30 ans : «J’ai été saisi par la peur, l’effroi, j’ai eu un coup de pied dans le front, un coup de crosse sur la tempe gauche, j’étais très sonné».

Les organisations de défense des musulmans s’insurgent notamment contre ce qu’ils considèrent comme un acharnement. Yasser Louati,  porte-parole du Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF), interpelle : «Les citoyens de confession musulmane ont été pris pour cibles par le gouvernement.» Il rappelle que des mosquées ont été perquisitionnées et fermées. Si certaines d’entre elles représentaient bien un risque, plusieurs établissements auraient été visés sans qu’aucune menace ne soient établies. Il cite l’exemple de l’intervention dans une mosquée des Mureaux (Yvelines) lors de laquelle les policiers auraient fouillé le bâtiment accompagnés de chiens. Ce qui n’a pas manqué d’«outrer» les fidèles.

La déchéance de nationalité prise pour cible

Dans le volet de mesure qui accompagnent le prolongement de l’état d’urgence se trouve la déchéance de nationalité pour les binationaux nés Français. Cette mesure, que François Hollande souhaite inscrire dans la constitution, représenterait une première. Mohamed Ben Saïd, qui se fait porte-voix de plusieurs associations issues de l’immigration, la considère comme «très discriminatoire». Selon lui, elle ne réglerait en aucun cas «le problème du terrorisme».

Bernard Cazeneuve réclame que cinq terroristes soient déchus de la nationalité française.

Les organisations pointent aussi du doigt les rassemblements et manifestations interdits, notamment dans le cadre de la COP21, qui s’est achevée le 12 décembre.

Alice, une étudiante de 24 ans, s’est retrouvée dans le lot des 317 personnes interpellées lors d’une manifestation non autorisée place de la République. C’était le 29 novembre. Elle a été placée en garde à vue avant d’être relâchée le lendemain matin : «Je n’avais pas l’impression qu’on était des dangereuses personnes, prêtes à faire du mal».

Depuis l’instauration de l’état d’urgence après les attentats de Paris, 2.700 perquisitions administratives ont été menées et 360 personnes assignées à résidence, selon la chancellerie. Au total, 488 procédures judiciaires ont été engagées, dont une majorité concerne des infractions à la législation sur les armes (187 procédures) et sur les stupéfiants (167 procédures).

Un meeting unitaire contre la mesure s’est déroulé jeudi à 19h à la Bourse du travail à Paris.

 

11 Réponses to “France état d’urgence et dictature… Une centaine d’organisations dénoncent la dérive totalitaire française…”

  1. en tous cas , pas de double nationalité pour ceux qui font de la politique –

    en fait je crois que cazeneuve et pépère essaient de prendre des mesures pour rassurer le bon peuple mouton

    Mais peut être que Georges Orwell avait tort – une vision trop courte et que l' »humain va se réveiller – faire sauter les barrières (je n’ai pas dit les barricades) il peut tirer la botte et mordre au talon d’achille

    • ce que disait Orwell était ironique et provocateur même s7il connaissait les dangers du totalitarisme qu’il avait vu et affronté en première main en Espagne en 1936…

      • la suite :

        A long terme, c’est nous qui l’emporterons…
        la botte cessera un jour de marteler le visage de l’homme, et l’esprit de liberté brûle avec tant de force dans sa poitrine qu’aucun lavage de cerveau, aucun totalitarisme ne peuvent l’étouffer. »

        • exactement… toujours bon de citer les suites… comme la fameuse citation: « l’erreur est humaine… » qui tend à être fataliste et excuser l’Homme de ses erreurs, cependant bien peu de gens citent le reste de la phrase qui dit: « … mais il est diabolique d’y persévérer. »

          « Errare humanum est, sed perseverare diabolicum. »

  2. Ce que les musulmans et les autres(tous les citoyens)doivent comprendre;c’est qu’ils ont le mème ennemi:la mafia « kazare-rotshild »et les états voyous et vendus.Une fois cette réalité intégrée,ils pourront agir en conséquence.

  3. C’est vrai que l’on combat mieux ce que l’on comprend mieux. C’est pourquoi, cet article m’a poussée à chercher plus loin et pour que cette dictature ne s’installe pas. On a déjà bien assez de difficultés à organiser un changement de paradigme si en plus on doit le faire sous dictature 2.0 avec une justice de type Section Spéciale ; On va avoir du mal. Aussi, je me permets de vous coller le dernier article de mon blog qui décortique grâce à la vidéo de Maître Danglehant l’état d’exception qui s’en vient. Et comment trouver la faille.
    https://jbl1960blog.wordpress.com/2015/12/18/cherchons-la-faille/

  4. On entend de ces trucs quand même et sans le vouloir ; Je sais bien que c’est l’époque des boules de Noël mais pour le coup ça devient compliqué.

    https://jbl1960blog.wordpress.com/2015/12/18/par-la-bush-dhollandouille/

  5. http://www.tupeuxcourir.com/anti-utopies-dystopies/george-orwell-1984/

    le commentaire est intéressant – mais difficile d’approfondir ….. il faut faire le ménage entre deux lectures

    • oui commentaire et analyse typiques « libertariens », école economique de Vienne von Hayeck and co… « seule la loi du marché sauvera le monde »… blablablabla… la sacro-sainte propriété privée, analyse qui ignore des millénaires d’histoire humaine sur tous les continents où la propriété était collective et la possession, accumulation de richesses impossibles, rendues impossibles volontairement.
      Les libertariens ne sont pas anarchistes, ils croient en un état réduit à sa plus simple expression servant le sacro-saint « marché », régulant les affaires humaines…
      Ils mettent « l’économique » en fonction primordiale de la société alors que le politique est la fonction primordiale de la société humaine. L’économique dépend du politique et non pas l’inverse comme le pense et le martèle dogmatiquement marxistes et ultra-libéraux « libertariens »…😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s