En toile de fond de la visite de l’ensoutané en chef Bergoglio sur l’Île de la Grande Tortue (Amérique du Nord)

Au sujet des nations libres et indépendantes devenant humaines et civilisées

 

Steven Newcomb

 

20 Septembre 2015

 

url de l’article original:

http://indiancountrytodaymedianetwork.com/2015/09/20/free-and-independent-nations-becoming-human-and-civilized

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

En 1892. Burke Aaron Hinsdale délivra un discours commémoratif à l’université du Michigan intitulé: “La découverte de l’Amérique”. L’occasion de ce discours était le 400ème anniversaire du voyage historique de Christophe Colomb de l’Espagne aux Caraïbes. A la fin de son essai, Hinsdale déclara que Colomb “montra le chemin sur un océan de ténèbres.” “Il ouvrit les portails du continent des Amériques non pas seulement au royaume de Castille et de Léon, mais à l’humanité entière.” (p.31) Enfouie dans ce phrasé réside la vision que Colomb fut le tout premier à amener “l’humanité” sur ce continent.

L’affirmation de Hinsdale que Colomb “a ouvert” ce continent “à l’humanité” amène à la lumière du jour la façon dont la mentalité des universitaires européens et euro-américains ont typiquement catégorisé nos nations et nos peuples comme originellement existant “sans aucune humanité”. “Sans aucune” a deux significations: “manquant d’humanité” et aussi existant “en dehors” des frontières de l’humanité.

L’affirmation que les chrétiens européens ont “découvert” pour “l’humanité” les terres et les territoires de nos nations et peuples originels, porte une sérieuse et damnée implication: Nos nations et peuples ont été traités comme ne faisant pas partie de “l’humanité” au temps où Colomb et autres voyageurs créèrent la première “attention humaine” de l’existence de notre partie de cette planète. Du point de vue de l’Europe chrétienne, nos nations et nos peuples ne pouvaient pas être intégrés dans la civilisation “humaine” et “chrétienne” tant que nos ancêtres n’aient pas été réduits, subjugués de leur existence libre et indépendante et mis sous le joug de l’empire chrétien (chrétienté), ou le monde de la chrétienté.

Le Dictionnaire Universel de la Langue Anglaise, édition de 1938 par Henry Cecil Wyd contient la définition suivante pour le verbe “civiliser”: “1- Amener d’un état barbare à celui de civilisation.” Puis: “les sauvages ont souvent été civilisés par les missionnaires”. Une autre entrée pour le mot “civilisé” est: “en contraste avec les sauvages et les barbares”. Une question se pose avec ces définitions: Par quels moyens ceux qui sont jugés être dans un état barbare doivent-ils être amenés à la “civilisation” ? La réponse est donnée par le dictionaire Webster’s troisième édition internationale: Ils doivent être amenés à la civilisation par “l’imposition d’un système culturel”, qui doit-être imposée aux peuples et nation soi-disants “barbares” pour lesquels tout système culturel est une notion étrangère. Dans ce contexte, les missionnaires chrétiens sont donc parmi ceux qui sont amenés à forcer les peuples barbares moins qu’humains à embrasser l’humanité et la civilisation.

Considérer ce vocabulaire “civilisateur” ainsi que le processus mental qui va avec pour le mettre en pratique et déshumaniser pour mieux dominer nos nations indépendantes et libres de droit, n’est généralement pas quelque chose sur quoi on se focalise lorsqu’on parle des problèmes et des affaires indigènes. L’affirmation que le monde chrétien a “découvert” notre partie du monde pour l’”humanité” de la chrétienté fut très déshumanisant pour nos ancêtres et pour l’ensemble de nos peuples et nations. Les chrétiens refusèrent de catégoriser nos ancêtres comme étant pleinement humains parce qu’ils affirmaient qu’ils n’étaient pas égaux dans leur conception de l’humanité. Pourquoi ? La réponse simple et directe est: “parce que nos ancêtres et nos cultures n’étaient ni chrétiens ni européens”. Nous ne pouvions même pas devenir “civilisés” tant que nous n’avions pas été soumis à un processus de réduction et de dégradation de notre statut originel libre et indépendant, considéré comme un état d’indépendance “barbare” et réduits à un état de domination et de dépendance de la chrétienté et du système politique euro-chrétien, qui se devait d’exister au-dessus de nous pour nous assujettir et nous contrôler. Ainsi le terme “barbare” ne veut-il dire qu’un état d’indépendance et de liberté, une existence libre et indépendante de la domination étrangère.

Nos ancêtres étaient considérés comme hautains et arrogants parce qu’ils avaient toujours un esprit libre d’indépendance, une existence et une attitude toutes aussi libres et indépendantes. Les chrétiens européens considéraient que nos ancêtres n’étaient pas assez soumis, pas assez serviles et qu’ils ne seraient pas soumis tant qu’ils n’auraient pas été ramenés sous l’autorité et le contrôle de leurs “supérieurs” chrétiens. Nos ancêtres devaient être amenés à connaître et à reconnaître leur place d’infériorité et ceci ne pourrait pas se produire tant qu’ils n’auraient pas fait l’expérience de cette position. Ainsi les colons œuvrèrent à nous “apprivoiser”, à nous briser, à nous “civiliser” disaient-ils, en brisant notre esprit libre et indépendant, nos modes de vies “sauvages” et indépendants. Une des méthodes employées pour ce faire fut la mise de force dans des pensionnats pour Indiens, véritables “centres d’endoctrination”. Comme le déclara la cour suprême de l’état de Californie en 1886 dans l’affaire Thomson vs Doaksum: “Tant qu’ils demeurent en paix avec la race supérieure, ils seront protégés dans leur droit d’occupation de la terre.” La cour aurait dû en fait dire “seront protégés dans le droit d’occupation des sols que nous leur avons imposé.” En d’autres termes, la “race supérieure” auto-proclamée avait jugé que nos ancêtres étaient moins humains et en conséquence avaient des droits moins humains comme celui par exemple d’une simple occupation des sols plutôt qu’un droit inhérent à la terre, cette terre où nos ancêtres ont vécu de manière libre et indépendantes pendant des millénaires. Nos ancêtres furent déclarés “sujets” au “droit européen de propriété de la terre” et ainsi “soumis” à l’affirmation (pseudo)légale de la jurisdiction européenne chrétienne sur nos terres et territoires par simple élévation des supérieurs politiques au rang de “souverains”.

Les implications sont très profondes: Les colons planifièrent l’impossibilité pour nos nations et peuples de toujours avoir leur existence libre et indépendante en tant que nations lorsque nous sommes devenus “partie” de la civilisation chrétienne. Ceci fut le prix que nous devions payer pour notre entrée dans l’humanité et la civilisation chrétienne. Le juge suprême John Marshall appelait ceci, “l’échange d’une indépendance illimitée pour la civiisation et la chrétienté” (NdT: Nom de dieu quelle affaire d’enfer !!…). Eux les colons, furent ceux qui obtinrent, en s’octroyant eux-mêmes, une indépendance illimitée, comme partie intégrante du processus d’imposer la “civilisation” et le “christianisme” à nos nations, tandis qu’ils volaient et pillaient nos terres, territoires et nos ressources naturelles dans l’affaire.

Nos nations ne seraient pas considérées comme faisant partie de cette “humanité de la chrétienté” tant que nous n’aurons pas été conditionnés de vivre sous la domination d’un “souverain” injuste et irresponsable (dominorum), qui est maintenant appelé typiquement “l’État souverain”. Ce fut le but des colonisateurs de nous voir devenir “humains” et “civilisés! En devenant si accoutumés de vivre sour leur domination, nous le ferions bientôt sans plus en avoir même conscience, sans même poser de questions ni même défier le système. Fort heureusement, un grand nombre d’entre nous est bien éveillé et continue de questionner et de défier le droit auto-proclamé de la domination chrétienne européenne.

5 Réponses to “En toile de fond de la visite de l’ensoutané en chef Bergoglio sur l’Île de la Grande Tortue (Amérique du Nord)”

  1. Voilà pourquoi j’ai décidé de ne plus faire partie du troupeau bêlant. L’Histoire telle qu’elle nous est enseignée à l’école est une vision chrétienne de blancs venus « christianiser » les peuplades barbares qui se trouvaient là depuis des millénaires…
    Je n’accepte pas ce narratif et c’est pourquoi j’ai décidé de renier mon baptême auprès de l’Église Catholique Romaine qui refuse d’effacer nos noms de ces registres. Et je l’ai fait en contestation de la doctrine chrétienne de la découverte. Ainsi, l’évangélisation forcée des natifs pour « rejoindre l’Humanité, et être sorti des ténèbres » peut être remise en cause ici et maintenant par cette simple action. Tout cela peut cesser. Ce qui a été établie pour les siècles et les siècles et conforté, légitimé, par la venue du Pape en Zunie, aux pieds duquel ce prosternent les chrétiens peut être remis en cause.

  2. Voilà ce que fait la Nation Exceptionnelle aujourd’hui ;

    « 20 nouvelles ogives nucléaires américaines de type B61-12 seront stationnées en Allemagne. Leur force explosive cumulée équivaut à 80 bombes lancées sur Hiroshima. La Russie a exprimé sa préoccupation.

    Les préparatifs de stationnement des nouvelles ogives nucléaires américaines débutent actuellement en Rhénanie-Palatinat. Ces nouvelles armes nucléaires tactiques de type B61-12 sont beaucoup plus précises que les bombes atomiques déployées actuellement dans la ville de Büchel, notent les spécialistes.

    En cas de guerre, des pilotes allemands devront, dans le cadre de la stratégie de l’Otan, effectuer des attaques en utilisant des bombes américaines. « Avec ces nouvelles bombes, la frontière entre les armes atomiques tactiques et stratégiques s’efface », déplore Hans Kristensen du Nuclear Information Projects à Washington.

    La réaction russe était prévisible.

    « Nous sommes préoccupés par le fait que des Etats qui ne possèdent pas d’armes atomiques utilisent ces bombes », a expliqué la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova au magazine Frontal 21. Ce serait une violation des articles 1 et 2 du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires, selon elle.

    De nombreux citoyens allemands sont, pour leur part, mécontents du déploiement dans leur pays d’ogives nucléaires américaines d’une puissance équivalant à 80 bombes lancées sur Hiroshima. Des militants préparent déjà des manifestations devant le siège du gouvernement. »

    Lu sur Sputniknews.com ce jour…

    Mais tout va bien !

  3. Jusqu’à preuve du contraire l’ancien Pape Ratzinger soit-disant sous le coup d’un mandat international pour le faire arrêter par le fumeux et fantomatique Institution ITCCS coule des jours parfaitement tranquilles.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s