Résistance au colonialisme: Soutenons ceux qui luttent contre le terrorisme (occidental) depuis 1492 !!…

Rejoignez le mouvement pour la répudiation des bulles papales colonialistes, plus nous mettrons de pression sur la hiérarchie cléricale jusqu’au Vatican et plus ces diktats papaux auront de chance à être répudiés.

— Résistance 71 ~

 

Le pape François 1er fait un premier pas vers la révocation des bulles pontificales

 

Steven Newcomb

 

13 Juillet 2015

 

url de l’article original:

http://indiancountrytodaymedianetwork.com/2015/07/13/pope-francis-takes-first-step-toward-revoking-papal-bulls

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Le 9 Juillet Associated Press rapportait qu’en visitant La Paz en Bolivie, “le pape François 1er s’est excusé… pour les pêchés, les offenses et les crimes commis par l’église catholique contre les peuples indigènes durant l’ère coloniale de la conquête des Amériques,” la déclaration du pape en Bolivie fut faite avant son voyage en Amérique du Nord de Septembre, voyage durant lequel il prévoit de canoniser Junipero Serra, le missionnaire fondateur de neuf des vingt-et-une missions catholiques de Californie, qui s’avérèrent destructices et mortelles pour les peuples natifs de cette région. (NdT: et oui, pas de Zorro pour les protéger…)

En tant que représentant du saint siège, le pape François est le successeur de papes précédents tels Nicolas V et Alexandre VI, qui créèrent, pour le saint siège, le cadre institutionnel au sein duquel “les pêchés, les offenses et les crimes” auxquels se référaient le pape François, furent commis et ce incluant le système missionnaire catholique espagnol.

Nous ne devons pas sous-estimer ou omettre un fait capital: Les édits (bulles) de nombreux papes ont créé le cadre prédateur de l’empire chrétien (“Christiani emperii”) et de domination au nom de “l’évangélisation” chrétienne. Ce cadre est devenu la base légale de siècles de mort et de dévastation dont furent les victimes nos nations et peuples libres et indépendants de ce continent (maintenant typiquement appelés “indigènes”) et ailleurs.

Quelle terminologie a donc utilisé le saint siège pour créer le cadre trouvé dans les bulles pontificales ? Ce fut cette terminologie qui a fourni la base même des pêchés, offenses et crimes auxquels le pape François faisait allusion. Dans l’édit Dum Diversas de 1452 par exemple, le pape Nicolas V a autorisé le roi Alphonse du Portugal ou ses représentants de naviguer vers des terres non-chrétiennes et de les “envahir, de capturer, de vaincre et de subjuguer tous les Sarazins, païens et autres ennemis du christ, de réduire leurs personnes en esclavage perpétuel et de s’emparer de toutes leurs possession et propriétés.

Le roi reçût de plus amples instructions afin de “convertir” les terres des non-chrétiens. En termes légaux, le mot “convertir” peut vouloir dire “saisir illégalement ou malintentionnellement ce qui appartient de droit à d’autres.” En conséquence, la pape Nicolas V a alors déclaré les actions du roi contre les non-chrétiens comme étant “justes et légales.

La terminologie citée ci-dessus (envahir, capturer, vaincre, subjuguer, réduire en esclavage et convertir les terres et les propriétés des non-chrétiens) a non seulement déclaré la guerre au monde non-chrétien, mais elle a aussi créé un cadre ou un paradigme de DOMINATION qui continue de fonctionner à la vue et au sus de toutes et tous, bien que généralement passant inaperçu et n’étant pas nommé.

A La Paz, le pape François était censé s’adresser aux peuples “indigènes” de Bolivie et d’ailleurs. Quelle est la définition “d’indigène” d’après l’ONU ? Comme cela est dit dans une définition, nos nations et peuples sont considérés “indigènes” parce que nous nous considérons comme “distincts des autres secteurs maintenant prévalents de la société”. Prévaloir veut dire “gagner une ascendance” et “ascendance” est définie comme “une influence de gouvernance ou de contrôle: DOMINATION ”. (Webster’s Third New International Dictionary Unabridged, 1993).

Pour être prise sérieusement, une “excuse” ou “une demande de grâce” du pape François 1er ou de tout autre pape de fait, doit être la base pour que la papauté explicitement nomme le système de domination que le saint siège lui-même, a créé et a mis en mouvement au nom de “Lui, de qui tous les empires et dominations et bonnes choses émanent” (bulle pontificale du 3 Mai 1493). Ce même système de domination est ce qui à la fin fut propagé par le saint siège et les monarchies chrétiennes ainsi que par des missionnaires comme ce Junipero Serra. Jusqu’à aujourd’hui ce cadre de système de domination est toujours utilisé contre nos nations et peuples originels.

Ceci étant, le pape François peut faire preuve d’un véritable courage et d’autorité morale pour l’église catholique en prenant le chemin de la prochaine étape logique à suivre: La révocation des bulles papales desquelles a résulté la domination et la déshumanisation de nos nations et peuples originels. En 1993, l’Indigenous Law Institute a écrit une lettre au pape Jean-Paul II lui demandant de révoquer la bulle Inter Caetera du 4 Mai 1493 en représentation de toute une série de documents papaux. Nous avons écrit une autre lettre au pape Benoît XVI. Nous avons maintenu cette campagne depuis les années 1990 sous le patronage spirituel du leader et membre du conseil des anciens Oglala Lakota Birgil Kills Straight et en solidarité avec un grand nombre de chrétiens nous soutenant à travers le monde.

Etant donné sa déclaration de contrition papale à La Paz, le pape François a pris un pas important dans la direction de révoquer les bulles d’empire et de domination. Et pourtant, comme le dit le dicton, les actions en disent plus que les mots. Le pape a quelques choix à faire en regard de possibles édits/bulles papaux. Pour l’église, beaucoup tient de sa décision.

Possibilité d’un premier édit papal: Le pape François peut clairement briser avec la tradition de domination des bulles papales en publiant un édit révoquant officiellement ces documents émanants de ses prédécesseurs tout en refusant de canoniser Junipero Serra.
Possibilité d’un second édit papal: Le pape François peut canoniser Serra et ainsi choisir de légitimer, de valider et de sanctifier la trajectoire mortelle de l’empire chrétien de domination formé et cadré par ces bulles papales. S’il le fait, il démontrera alors le vide intersidéral de l’expression de sa contrition. Il pourrait même y avoir un “joker papal” bien que peu probable, il pourrait s’essayer à une complète contradiction: canoniser Serra et révoquer les bulles papales de ses prédécesseurs, ce qui serait une tentative d’à la fois embrasser et de rejeter la tradition de domination de l’église et de la chrétienté.

3 Réponses to “Résistance au colonialisme: Soutenons ceux qui luttent contre le terrorisme (occidental) depuis 1492 !!…”

  1. J’ai adressé un courrier à MNN leur expliquant que j’avais demandée ma débaptisation en révocation de ces bulles papales. En lisant Newcomb d’Indian Country Today j’ai l’impression de me lire (en toute modestie bien sûr) en tout cas on est sur la même longueur d’onde. C’est pourquoi ce mouvement pour faire abolir la doctrine chrétienne de la découverte ne me paraît pas vain !

    • C’est pour cela que nous relayons à fond aussi… Nous sommes les seuls, donc au moins quelqu’un en parle (plus ceux qui relaient). Les gens ne s’en rendent bien sûr pas compte, mais cette affaire de révocation des bulles pontificales est 100 fois plus importante pour l’avenir du monde, que la fadaise de la Grèce, et les tergiversations sur l’UE et les conneries assimilées…

    • as-tu eu une réponse de MNN ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s