Crimes colonialistes du Canada: La farce du rapport de la Commission Vérité et Réconciliation sur l’holocauste aborigène… 2ème partie

En 1924, après quelques années de discussion… le congrès des Etats-unis passa finalement un statut simple en un paragraphe accordant la citoyenneté aux Indiens sans détriment à leurs droits de citoyenneté tribale. Les Iroquois envoyèrent poliment une note au gouvernement l’informant qu’ils n’avaient jamais été, ne sont pas et n’ont aucune intention de devenir des citoyens américains. En qu’en conséquence, ils ne considéreraient pas le statut de 1924 comme ayant un effet quelconque sur eux. Les Iroquois n’ont jamais dévié de cette position depuis lors.”
~ Vine Deloria Jr, ~

En complément de notre article précédent

 

Tu es un méchant, méchant garçon Murray Sinclair

 

Mohawk Nation News

 

3 Juin 2015

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2015/06/03/youre-a-bad-boy-murray-sinclair/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Le juge Murray Sinclair (NdT: de la nation Ojibwe) de la Commission Vérité et Réconciliation (CVR) Inc. nous rappelle la commission Warren dont le but était de couvrir l’assassinat de Kennedy. Tu as été autorisé par nos bouchers de la COURONNE à compléter leur objectif, celui de pouvoir échapper à l’accusation de génocide (NdT: dans sa déclaration publique, le juge Sinclair fait état de “génocide culturel” et non pas de “génocide”, nous mettons la vidéo de sa déclaration publique en section commentaires…). Lorsque tu es devenu membre du barreau, tu as prêté serment au barreau du temple de Londres (City). Tu es un agent de la COURONNE (NdT: de la City de Londres, de la banque d’Angleterre).

Au lieu de mettre en accusation la COURONNE, tu suggères que nous prêtions tous serment à nos assassins. Le serment devrait-il être: “reinette STP ne massacre plus nos enfants” ? Tu protèges la grande population des colons qui ne sont que des immigrants illégaux sur ce continent et sur notre terre. Ils ont le plus profité du génocide. Nous sommes la descendance directe des premiers peuples d’ono’ware:geh (Île de la Grande Tortue), liés à notre terre-mère par les femmes (wampum 44). Les étrangers ne peuvent pas avoir cette relation comme elle est clairement exprimée dans le teio’ha:the. (NdT: Wampum Deux Rangées en langue Mohawk, aussi connu sous le nom de Guswenta). Les Indiens entrepreneuriaux (travaillant pour la COURONNE) ont déjà prêté serment pour assister à l’accomplissement du plan commercial de la COURONNE pour une solution finale dès 2024 (NdT: plan génocidaire de cent ans débuté en 1924 et l’application de la seconde loi sur les Indiens, Indian Act). Toutes tes recommandations ne sont qu’un grand balayage de toute cette fange coloniale sous le grand tapis royal.

Leur mère est de l’autre côté de l’océan. Ils ne connaîtront jamais la paix tant qu’ils ne retourneront pas chez eux. Ils sont arrivés sur ces rivages, malades. Nous et notre bonne mère nous sommes occupés d’eux. De la terre fut assignée où ils purent vivre, pratiquer leur croyance et faire leurs propres lois pour eux-mêmes, jusqu’à ce que leur mère les rappelle chez eux. Lorsque les babysitters sont abusées, négligées, molestées, que leurs fonds sont détournés, alors elles arrêtent de s’occuper des enfants. Les envahisseurs veulent continuer à insulter, désacraliser notre mère pour le seul bénéfice des actionnaires de leur pyramide du pouvoir. Ils ont illégalement saisi notre terre en utilisant leur matrice de l’amirauté, qui est une fiction, une complète illusion. (NdT: les colonies de la COURONNE sont régies sous la loi de l’amirauté britannique, car elles font partie de la “haute-mer”)

Leur idée de citoyenneté au sein de leur matrix de l’amirauté siginifie pour eux d’avoir la souveraineté totale sur nous. Kaiane’re:kowa, notre constitution, la loi de la terre, ne le permet pas.

Très tôt dans notre relation, les femmes les ont vu comme iah onkweh ti (NdT: après avoir demandé directement à l’auteure du billet, cette expression Mohawk veut dire “qui ne sont pas proches de la nature”, par extension “anti-naturels”…) et suggérèrent qu’ils retournent d’où ils venaient. Nous avons vu que leur esprit n’était pas honnête et qu’ils n’avaient aucune pitié ni scrupules. Nous les avons accueilli dans le sein de nos maisons et de nos familles. Nous avons vu leurs manières pédophiles et avons tout de suite vu que nous ne pouvions pas leur faire confiance avec nos enfants. Pour les protéger, il fut décider qu’ils devaient vivre séparés de nous en accord avec teiohateh (wampum deux rangées). Les pensionnats pour Indiens ne sont plus visibles. Ce sont maintenant les “femmes disparues et assassinées” qui ont été institutionalisées.

Les lois humaines et la loi naturelle sont différentes. Tous les humains, animaux, plantes et êtres vivants ont leur territoire qui les maintient en vie. L’homme blanc s’est investi du rôle de mère nature avec sa loi statutaire entrepreneuriale de l’amirauté.

Leur génocide continue avec des sanctions économiques contre nous, la criminalisation de nos actions, le ciblage, le déni pour nous d’utiliser notre terre et l’interférence dans nos efforts de nous occuper de nous-mêmes. “Désolé de vous avoir assassiné et de vous avoir volé”, ne veut rien dire, vous ne pouvez pas réparer ce que vous avez brisé. Vous ne serez pas ceux qui décideront de la réconciliation au sujet de votre brutalité sans bornes. Vous voulez toujours l’extermination totale. Vous, les criminels, répondrez de cela devant une instance internationale adéquate.

Nous ne voulons pas une vengeance. Nous voulons bâtir un meilleur futur pour nos enfants et petits-enfants. L’offre compensatoire de leur monnaie de singe constitue leur tentative d’acheter leur ticket de sortie du crime commis. La manipulation de nos esprits est terminée. Nous avons lavé nos yeux, nos oreilles et notre peau sensible avec la plume d’aigle. Nous voyons très clairement leur agenda. Nous appelons nos partenaires internationaux du monde pour faire pression sur l’entreprise commerciale portant le nom de “Canada” et de les rendre responsables du crime de génocide.

Nous sommes un peuple uni qui établira a paix de quelque manière que ce soit. Le wampum noir est la dernière offre de paix lorsque nous avons épuisé toutes les autres solutions. Tous les animaux dans la nature évitent le conflit. L’ours, le loup et les autres vont toujours essayer de se sauver plutôt que de se battre, mais quand ils sont acculés ou mis dans une situation dangereuse, alors ils vont se défendre sans rémission.

Tout être vivant sur terre a un droit inhérent à l’auto-préservation.

Une Réponse to “Crimes colonialistes du Canada: La farce du rapport de la Commission Vérité et Réconciliation sur l’holocauste aborigène… 2ème partie”

  1. La farce des recommandations de la CVR, juge Murray Sinclair et délégués des églises dans une déclaration publique d’un cynisme sans nom:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s