Résistance politique: Canada, colonialisme et camps de prisonniers indigènes…

La psychose des prisonniers de guerre

 

Mohawk Nation News

 

6 Mai 2015

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2015/05/06/prisoners-of-war-psychosis/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Dans un premier temps, le Canada a passé la loi sur les Indiens (Indian Act) en 1876 pour nous déclarer non-humains et pupilles de l’État. Ceci afin de prendre possession des fonds placés sur l’Indian Trust Funds. Le 25 Octobre 1924, l’Indian Advancement Act (ou loi d’avancement sur les Indiens) fut mise en place par la colonie du Canada comme un plan sur cent ans pour se débarrasser “du problème indien”. Des camps de prisonniers de guerre, appelés “réserves INDIENNES”, furent établis à travers le Canada par le ministère de la guerre en 1924. Des barrières au grillage de fil de fer barbelé, des gardes, des laisser-passer et des permissions de déplacement ainsi que l’enlèvement de nos enfants pour les placer dans des pensionnats pour Indiens qui étaient des camps de la mort, furent également mis en place. Les Affaires Indiennes sont gérées par le ministère de la défense jusqu’à aujourd’hui. Ils sont maintenant dans la 90ème année de complétion de leur programme génocidaire.

Des planificateurs militaires créent la psychose de captivité dans les camps de prisonniers de guerre. Ils déterminent les standards de comportement. Des matons brutaux, insensibles et sans scrupules sélectionnent leurs subordonnées pour superviser les camps. Ceux qui ne correspondent pas au profil ou sont faibles sont retirés. Le manque de nourriture adéquate, de vêtements, d’abris et des conditions de vie sous les standards créent la honte, une stupeur, une grande confusion mentale, de la colère et la mort. Les détenus souffrent de l’internement, du manque d’espace, de l’inactivité et de l’isolation qui les rend inertes et silencieux. Certains sont autorisés à travailler comme employés des colons locaux. Les détenus deviennent éventuellement craintifs de se retrouver libres.

Le stress et la misinformation délibérée sont les causes de la perte d’identité et de la fierté. Ils sont découragés de penser au passé. Tension et désordre sont constamment de rigueur entre les groupes différents. Des querelles sont créées pour diviser les détenus afin de toujours mieux les contrôler. Des films et des jeux sont sélectionnés pour “clôturer la folie” et créer de la futilité. Une mauvaise nourriture et une détérioration physique sur le long terme brisent la façon de penser. Les détenus deviennent complètement apathiques et refusent de prendre part aux affaires et à la gestion du camp. Ils ne peuvent plus se concentrer et perdent la mémoire d’eux-mêmes, de leurs familles et des communautés dont ils proviennent.

La Gendarmerie Royale du Canada (GRC la “fameuse” Police Montée) est entrée dans la Longue Maison d’Akwesasne, a mis un révolver sur le tempe du chef et l’a abattu. Il fut immédiateemnt remplacé par la faux-chef du conseil de bande géré par l’état colonial. En 1924 à Tyendinaga, toutes nos fermes du canton de Prince Edward furent confisquées. Nous fûmes arrêtés et internés dans un nouveau camp de concentration de 7300 Ha de superficie et nous devînmes des prisonniers de guerre. Notre terre en ce lieu était originellement de 356 000 Ha…

En 1990, l’armée vint à Akwesasne, Kahnawake et Kanehsatake, parce que légalement nous sommes toujours des prisonniers de guerre et toujours placés sous la jurisdiction de l’armée. Karonhiaktajeh (NdT: aussi connu sous le nom de Louis Hall) nous a dit que nous étions un lion endormi. La haine farouche, la colère accumulée, le désespoir et le cynisme créés est une stratégie militaire de contrôle. Il a inventé la stratégie de la “désINDIANISATION” fondée sur le réapprentissage de la philosophie de la Grande Loi de la Paix, Kaia’nereh:kowa. Karonhiaktajeh nous a dit que nous étions le lion endormi. Lorsque nous nous réveillerons nous serons très très énervés et combatifs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s