Géopolitique au Moyen-Orient: La fin de la maison des Saoud est-elle (enfin) venue ?…

Sommes-nous en présence de la fin programmée de la maison féodale et sanguinaire des Al-Saoud au profit de l’empire ? Si c’est le cas, Israël suivra… Pourquoi ? Parce qu’il n’y a pas de place au soleil pour deux « peuples élus » autoproclamés… l’empire du goulag levant a proclamé sa supériorité raciale et culturelle en prenant possession du sous-continent de l’Amérique du Nord. Comme nous l’avons vu récemment avec l’excellent ouvrage analytique « Païens en terre promise, décoder la doctrine chrétienne de la découverte », les Etats-Unis ont devancé l’idéologie sioniste en se réclamant « peuple élu du dieu » et conquérant, possesseur de « droit divin » du sous-continent nord-américain afin de régner sur le monde. Il n’y a aucune authenticité, ni temporalité dans la mythologie biblique, mais néanmoins les frapadingues suprématistes yankees ne voient dans le sionisme qu’un outil de leur hégémonie, outil qui sera jeté en temps et en heure, pour que (dans leurs esprits ravagés du moins) il n’en reste plus qu’un (de « peuple élu »). La doctrine de la « destinée manifeste » est profondément ancrée dans la psychée nord-américaine et leurs élites y font référence en permanence.

Les masques tombent, la métamorphose de l’empire actuel épuisé en méga-empire passe par l’alliance avec la Chine et l’écrasement du reste du monde. Les psychopathes aux manettes semblent être convaincus que la Chine jouera le jeu car elle ne peut plus faire autrement, possible, mais pas si sûr… Il semble que les évènements se déroulant au Moyen-Orient depuis plusieurs semaines (incluant le rapprochement du pays du goulag levant avec l’Iran afin de piéger ce dernier) soit une manœuvre de mise au rancart de certains alliés de l’empire devenus trop encombrants. A suivre donc…

— Résistance 71 —

 

L’Iran contrôle t’il déjà le transit du pétrole saoudien ?

 

IRIB

 

13 avril 2015

 

url de l’article:

http://french.irib.ir/info/moyen-orient/item/365638-l-iran-contrôle-t-il-déjà-le-transit-du-pétrole-saoudien

 

Depuis le vote du parlement pakistanais en faveur de la neutralité dans le dossier yéménite, les pans entiers de la confiance en soi de Riyad se sont écroulés. on parle que très peu de cet accord militaire qui unit depuis 40 ans Islamabad à Riyad et qui engage le premier à apporter secours au second. alors comment est-ce possible que cet accord là devient caduc dans le cas yéménite bien que Riyad soit diablement mis à mal par les combattants de sable que sont les yéménites? Pour justifier son refus de s’engager aux côtés de l’Arabie dans son aventure yéménite, le Pakistan a subtilement eu recours à une clause, celle qui affirme  » que Islamabad n’intervient pas directement dans un conflit en faveur de Riyad que lorsque ce dernier est militairement attaqué.

Or Riyad n’est ni attaqué par l’Iran ni pris pour cible par Ansarallah . c’est plutôt l’inverse qui s’est produit. or pour Riyad qui mène depusi 20 jours une campagne de bombardement insensée qui n’a fait que détruire plus de 2500 maisons et provoquer la mort de 1200 civils, le refus pakistanais équivaut à de la capitulation. pour Riyad il ne reste plus aucun choix si ce n’est le recours à la solution politique. Riyad pourrait parvenir à la conclusion suivante : diviser le  Yémen en deux parties sud et nord avec le nord pour Ansarallah et le sud pour les sunnites. en tout cas la poursuite de la guerre dans l’état actuel des choses est impossible.

La campagne de bombardement saoudienne s’est avérée en revanche une calamité pour Riyad puisque très curieusement elle a permis à ansarallah et aux forces de l’armée de gagner du terrain dans le sud en repoussant les qaidistes et les pro Hadi. Aden est presque tombé tout comme d’autres grandes villes entre les main des comités populaires. c’est une calamité dans la mesure où ces avancées assurent une plus grande influence iranienne dans les ports d’Aden de hadida et sur les cotes yéménites avec en toile de fond davantage de contrôle iranien non seulement sur le détroit d’Hormuz mais aussi à Bab al Mandeb . or il s’agit là de voies traditionnelles de transit du pétrole saouiden qui tombent de la sorte sous l’emprise iranienne . c’est d’ailleurs pour cette raison que Riyad s’est engagé si follement si raeusement dans la guerre .. l’Iran a déjà en partie sous son contrôle le transit du pétrole saoudien.

Publicités

3 Réponses to “Géopolitique au Moyen-Orient: La fin de la maison des Saoud est-elle (enfin) venue ?…”

  1. que l’on se passe vite de pétrole et tout va s’arrêter

    « chaque goutte de pétrole est une goutte de sang » – Clémenceau

    • pas tout mais pas mal de chose.
      Comme nous l’avions souligné dans notre introduction au dossier du pétrole abiotique, l’affaire du pétrole est plus compliquée que cela, car on ne parle pas seulement de carburant et d’énergie, on parle des produits dérivés tout ce que créée la pétrochimie et qui s’est rendu « indispensable » pour l’occidental lambda. Trouver une source d’énergie alternative, libre, durable, non polluante etc est une excellente chose, mais ce n’est que la partie émergé de l’iceberg « hydrocarbures »…

  2. « Riyad n’est ni attaqué … c’est plutôt l’inverse qui s’est produit. » Je ne le lis pas souvent cela, c’est bien de le dire. Faute de l’avoir assez répété la France opte délibérément pour la violence et se range du mauvais coté sans craindre que cela puisse provoquer « la mort du plus grand nombre d’hommes » sur terre. Voici la reproduction d’un message pour aider à la réflexion :

    « Les hommes continuent de s’armer. Ils n’ont aucun sens de la mesure, de l’exigence de vie future. C’est une course effrénée à l’armement et ce qui va avec : la destruction de la Planète par l’exploitation éhontée des matériaux de fabrication. L’armement est l’industrie la plus polluante qui soit par son effet à long terme sur les populations.
    Il est scandaleux que, pour assoir leur leadership, on en vienne à une politique au jour le jour, uniquement basée sur la compétition en armement et non sur la vie de l’humanité, les perspectives de survie de la Terre incluant la mort du plus grand nombre d’hommes. Non, on persiste à se surarmer, à vendre des armes et à se préparer à la guerre « totale ».
    Les hommes avaient les moyens de stopper cela, ils n’ont rien fait et la surenchère ira jusqu’au bout : un déferlement de feu, de violence pour ne rien gagner. » Clefsdufutur-15.04.2015-

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.