États occidentaux, états totalitaires: Les forces spéciales canadiennes s’entrainent chez les mercenaires de Blackwater/Academi…

… et des trains entiers de matériel militaire incluant des blindés font route depuis le mois de Février vers l’Ouest du Canada. L’état colonial s’apprête t’il à prendre de force et à protéger les terres indigènes volées où doivent passer les oléoducs ? La nouvelle loi « anti-terrorisme » C-51 criminalise toute dissidence à la pensée unique étatique corporato-fasciste. Les luttes indigènes et de leurs sympathisants deviendront « terroristes ». Le goulag est en marche en Amérique du Nord… Il suffit de regarder la répression sur les étudiants québecois pour comprendre que l’état occidental se totalitarise dans des sociétés dites de « démocraties représentatives libérales ». Comme nous l’avons toujours dit: le totalitarisme n’est qu’une question de degré et le seul bouton du thermostat est dans le burlingue du patron… L’État est totalitaire par essence, sa fonction primordiale est la préservation du statu quo oligarchique créé de longue date.

Ah oui, dans un entretien en Mars 2013, Erik Prince, l’ancien commando de l’armée yankee et fondateur de Blackwater (il n’en est plus le dirigeant maintenant) a déclaré que « Blackwater/Xe/Academi est une extension de la CIA »… Il ne confirme que ce que beaucoup savait déjà…

— Résistance 71 —

 

Les habitants ces héros

 

Mohawk Nation News

 

11 Avril 2015

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2015/04/11/les-habitant-heroes/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Les Québecois refusent d’être les victimes du fascisme pur et dur. Les étudiants résistent aux lois oppressives de l’élite corporatiste, aux mesures d’austérité et à l’augmentation du coût de la vie. La réglementation P6 du Québec requiert que les manifestants donnent leur trajet de manifestations ou paient une amende de 640CAD ou vont en prison.

Ils seront emmenés du Québec en bus et internés dans des camps de travaux forcés. D’autres seront éventuellement recrutés pour aller combattre dans les guerres à venir du Canada.

CANSOFCOM (Commandement des Opérations des Forces Spéciales du Canada) est une armée mercenaire privée, anciennement Black Water (NdT: entreprise de mercenaires fondée par un ancien commando marine Erik Prince, aujourd’hui appelée Academi, qui forme les forces commandos de différents pays dans ses camps d’entrainement dans l’état de Caroline du Nord au pays du goulag levant). Le ministère de la défense canadien a dit qu’il les avait employé afin d’économiser de l’argent. JTF2 est la version canadienne de la “Force Delta” américaine, tandis que le Canadian Special Operations Regiment ou CSOR sont les “bérets verts” de l’armée de l’air candienne. Ces deux forces sont sous le commandement du CANSOFCOM.

Le programme de lavage de cerveau d’Harper cible les 10-18 ans, tout comme le fit le programme de la jeunesse hitlérienne. Les garçons sont entraînés pour le service militaire et les filles pour la maternité patriotique. Ils apprennent à suivre les ordres et à ne jamais les questionner. Marcher au pas, exercices avec les baïonnettes, le lancer de grenade, creuser des tranchées, lire des cartes, comment passer sous des fils de fer barbelés ainsi que d’autres tactiques militaires leur sont enseignées. Le tout pour satisfaire les banquiers qui veulent la guerre.

“Les extrémistes aborigènes violents” défenseurs du peuple et de la terre sont ciblés. Le langage employé dans la loi anti-terrorisme C-51 d’Harper pourrait nommer la communauté entière qui fait le choix de l’action directe contre les compagnies pétrolières comme “extrémistes”. Par exemple, les défenseurs de Burnaby Mountain allèrent contre les intérêts de Kinder Morgan. Cette communauté entière de Burnaby pourrait être mise sous le coup de la loi martiale.

Depuis 1701 et la Grande Paix de Montréal, les Québecois ont été d’accord de vivre paisiblement et durablement avec Ongwe’hon:weh sur la base du traité Wampum Deux Rangées ou Teio’ha:the (Guswenta). Ils se sont impliqués pour nous aider à diffuser cette parole de paix dans le monde. Finalement ce sont les étudiants qui le font.

La solution au problème colonial: Après le retrait de la loi indienne (Indian Act), il y aura la solution d’un état. Tout repart à Ongwe’honweh, sous notre loi (Kaianere’ko:wa). Tout le monde peut vivre ici en accord avec la loi naturelle, la durabilité, pour toujours. Dekanawida a dit: “C’est l’affaire de tout le monde d’arrêter l’effusion de sang parmi les êtres humains.”

Kaiane’reko:wa, constitution d ela confédération iroquoise

 

Hitler Youth visits Wales.

Kostowi clad youth under arrest.

Venezuelan ambassador visits Mohawks.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.