Résistance au colonialisme: Aborigènes d’Australie et la loi de la terre…

Nous avons dit ici à maintes reprises que ce que nous expliquons au sujet de la racine coloniale du continent américain est aussi valide en ce qui concerne le continent de l’Océanie, en voici un exemple australo-aborigène… Les peuples et nations aborigènes d’Australie en lutte contre le terrorisme depuis 1788 !

— Résistance 71 ~

 

La loi aborigène doit être au-dessus de la loi des blancs car “notre loi est la loi de cette terre”.

Sovereign Union Media Release

 

4 December 2013

 

Déclaration de: Pangarte Rosalie Kunoth-Monks and Ghillar Michael Anderson, porte-paroles en chef de la Sovereign Union:

Source: http://nationalunitygovernment.org/content/aboriginal-law-must-sit-top-whitemans-law-because-our-law-law-land

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

La réunion de l’union souveraine des nations de Canberra des 23 et 24 novembre 2013 a mis plus que jamais la barre au plus haut pour l’agenda politique de la lutte aborigène.
Nos discussions avec les anciens Lawman Murray George of Pitjantjatara/Yankunytjatjara Nation (APY Lands) et Senior Lawman Harry Nelson, Alyewarre Nation ainsi que Lawman Ray Loy of the Atnatjere Nation ont confirmé que le mouvement de souveraineté aborigène a sa génèse et sa fondation au sein de l’ancienne loi aborigène.

Ceci fut confirmé lorsque l’ancien Lawman Harry Nelson présenta à l’assemblée des nations son plus sacré symbole légal qu’il amena de son pays, lorsque ceci était uni avec le symbole sacré de la nation Euahlayi.

Ceci souleva la fièreté et la dignité de tous ceux présents et créa une période spirituelle et émotionnelle dans l’histoire ; période qui fut profondément ressentie par tous ceux qui étaient présents. Ce fut une grande montée spirituelle.

Comme l’avait dit Murray George au début, la loi aborigène doit se situer au dessus de la loi blanche, parce que notre loi est la loi de cette terre.

Le fait que deux anciens symboles sacrés étaient disposés à la vue de tous donna un caractère d’autorité absolue aux discussions et aux décisions qui furent prises.

L’aspect le plus poignant de cette grande réunion des nations fut le fait que tout ceci se produisit dans le vieux parlement de Canberra, dans la vieille chambre des députés, là même où quelques unes des loi les plus oppressives contre nos nations et nos peuples furent débattues et votées, permettant à l’Australie de ne pas avoir à répondre ni même d’être inquiétée du crime de génocide.

Le fait que nous avons maintenant amené notre loi dans le tout premier bâtiment du parlement du Commonwealth change radicalement la façon dont nous allons procéder dorénavant.

Il est signifiant que ces symboles sacrés fussent rendus public, parce que la décision de la haute cour de Mabo* a dit que les droits de propriété des terres aborigènes, c’est à dire la terre native, vient de la loi aborigène et non pas du droit commun. La haute cour l’a décrite comme “sui generis”, ce qui veut dire “unique” en son genre.

Ce retournement de situation s’est maintenant produit, ce que les avocats colons blancs détestent admettre, ce qui veut dire que la loi aborigène, en regard du titre de propriété de la terre, souffre du titre foncier de la couronne. En d’autres termes, la Couronne (NdT: lire toujours la City de Londres et sa banque d’Angleterre…) a une racine encombrante de la propriété parce que le titre aborigène de propriété est le titre radical ultime.

La haute cour de Mabo* a confirmé que les Britanniques n’ont jamais eu le titre absolu de propriété à la terre, parce qu’en 1888, le conseil privé (Privy Council, comme au Canada…) confirma dans l’affaire St. Catherines Milling & Lumber Company, que le titre de propriété aborigène est présumé avoir survécu le changement de souveraineté. Bon nombre de nous doivent toujours cmprendre ce que cela signifie vraiment.

Les avocats blancs, qui sont payés par les corps représentants de la loi australienne du titre natif et les conseils fonciers/territoriaux, forcent nos peuples à signer et à abandonner leurs droits inhérents. (NdT: tout comme au pays du goulag levant et au Canada comme nous l’avons sans cesse répété…). Les hommes de loi mettent les demandeurs de titre natif à rude épreuve leur disant que la façon de faire des blancs est la seule qui vaille et forcent notre peuple à signer des documents de fin de droit datant du premier ministre John Howard au travers les Indigenous Land Use Agreements (ILUAs).

Le gouvernement australien, le système légal et tout le développement dans ce pays auront de gros problèmes lorsque le peuple aborigène va se ressaisir, cesser d’avoir peur et retirer son consentement sans réserve du processus et va résister en affirmant sa souveraineté sur les terres et l’eau de ce continent sous la loi aborigène. Toute action par des entreprises minières, des développeurs et des gouvernements qui avanceraient sans l’accord aborigène, auront un dilemme constitutionnel sur les bras qu’ils devront gérer dans le futur, parce que tout accord, toute transaction sans l’engagement aborigène seront nuls et non avenus, car mis en place sans le consentement préalable libre et informé des nations aborigènes.

Les conseils de territoire et les corps entrepreneuriaux constitués représentant le titre natif sont financés par le gouvernement et sont tous en faveur de mettre un terme aux droits et intérêts aborigènes au travers de la formule de la prescription légale, ce sans informer les gens de la perte non nécessaire de leurs droits inhérents.

A titre d’exemple, les avocats qui opèrent dans les corps représentant la loi sur le titre natif et les conseils territoriaux, refusent d’argumenter que sous la loi et la coutume aborigènes, chaque plante native, chaque arbre, chaque pousse, chaque herbe et tous les animaux, poissons etc font partis de notre culture, de notre loi et de notre tradition par totémisme. D’un autre côté la faune et la flore font partie de notre durabilité économique tout en étant utilisé dans notre médecine traditionnelle. Par exemple le gras d’émeu et de goanna ont des propriétés médicinales sacrées ; des racines et plantes sont utilisées pour les cérémonies et pour fumer, tout ceci ayant une grande valeur spirituelle, culturelle et économique sous notre loi. Ainsi ceux qui ont un titre de détention de terre ou une location pastorale à perpétuité pour utiliser la terre ne possèdent pas la flore native ni la faune, car tout ceci est réservé à la couronne comme bien commun (commonwealth) d’état et par la loi territoriale.

Même sans déclarer notre souveraineté continue et notre indépendance, nous avons un droit sur tout ce sur quoi la couronne possède un intérêt et nous devons affirmer nos droits en affirmant que nos droits à la faune et flore natives ne se sont pas éteints avec la loi sur le titre natif. De plus, nos droits aux nappes phréatiques et aux eaux de surface n’ont jamais été terminés sous cette même loi. Sous notre loi, beaucoup de nos esprits sacrés voyagent sous-terre et communiquent avec les nappes phréatiques, ils sortent et traversent la campagne, les déserts à partir des points d’eau.

Ceci est notre loi.

En aucun cas ne laisser l’envahisseur nous dire que nos droits ont été annihilés (NdT: par l’assertion de la souveraineté “supérieure” de la Couronne sur la souveraineté ancestrale aborigène, “sauvage et païenne”… refrain connu sur ce blog du moins)

Sous le titre natif, pour chaque plante, chaque animal qui a été déplacé, même sur les terres pastorales, nous devons être compensés pour l’interférence dans notre loi et notre culture, basé sur notre droit inhérent.

Nos droits inhérents vont bien au-delà de la loi sur le titre natif. Donc, ne signez pas l’abandon de vos droits souverains inhérents avec une ILUA pour une poignée de dollars. Si vous choisissez la voie d’abandonner et de signer vos droits adieu sur ces formulaires administratifs, posez vous la question:

Qui contrôle les bénéfices qui sont supposés découler d’une ILUA ? Demandez-vous, comme vous êtes les propriétaires, possédez-vous et contrôlez-vous les royalties et autres bénéfices, ou sont-ce les corps constitués gouvernementaux gérant la loi sur le titre natif qui en ont le contrôle ?

Sous le régime légal (colonial) du titre natif, la Couronne essaie de vous prendre vos terres, votre eau et les droits inhérents en utilisant la prescription légale, d’une manière fourbe et secrète.

De plus, là où nous possédons déjà la terre sous le titre de propriété australien, comme par exemple dans les Territoires du Nord, les gouvernements successifs australiens essaient de nous confisquer nos terres par la location à 99 ans de notre propre terre ! Notre peuple est rançonné, racketté pour la délivrance de services auxquels tous les Australiens ont automatiquement droit, comme des bâtiments et de l’argent. Ceci est une énorme menace à la sécurité de nos communautés alors que notre peuple craint toujours plus ce que réserve l’agenda de l’assimilation.

Nos droits souverains inhérents sont maintenant en grand danger sous les coups de butoir du régime de la loi australienne du titre natif. Nous avons dit que l’invasion par les Britanniques avait impliqué un grand pillage de nos terres et de nos ressources, mais ce qu’a fait la première flotte britannique en 1788 fait pâle figure en comparaison de ce qui se passe maintenant.

(*) note de Résistance 71:

Décision de la haute cour de Mabo: du nom d’Eddie Mabo, aborigène du détroit de Torrès qui défia le système légal australien et britannique sur l’application de la doctrine du Terra Nullius lors de la “découverte” du continent. Cette longue entreprise légale culmina avec la décision de la haute cour de justice que le 3 Juin 1992, décida en conclusion de l’affaire Mabo et al contre l’état du Queensland, que la doctrine de Terra Nullius ne pouvait pas s’appliquer au continent australien et qu’à ce titre, la souveraineté de la couronne ne primait pas sur la souveraineté des nations et peuples aborigènes.

Eddie Mabo engagea sa lutte en 1981 et décéda en janvier 1992, cinq mois avant ce qui fut son triomphe à tire posthume… La terre australienne est toujours colonisée aujourd’hui, mais les luttes aborigènes sont engagées… Elles se coordonnent de plus en plus avec les luttes amérindiennes.

 

Publicités

19 Réponses to “Résistance au colonialisme: Aborigènes d’Australie et la loi de la terre…”

  1. JBL1960 Says:

    Oui effectivement, le lien est fait.
    Nous avons une chance d’appuyer ce mouvement en agissant, en France, ici et maintenant. Notamment, mais c’est un exemple, en reniant son acte de baptême sur le motif que l’église catholique romaine est fondée sur une doctrine religieuse, raciste, eurocentriste, hégémonique et génocidaire depuis le XVème siècle appelée doctrine chrétienne dite de la « découverte » édictée et codifié dans les bulles papales Romanus Pontifex de 1455 et Inter Caetera de 1493. Et en contestant l’arrêt N°1441 du 19/11/2014 de la Cour de cassation. Car notre « justice » française agit comme en Zunie, en Australie en légitimant cette doctrine au mépris (mais ce n’est pas étonnant) de la loi de 1905… Tout comme le rendu de justice Johnson vs McIntosh.
    Merci pour cet article R71

  2. Françoise G Says:

    Hellooo from the south pacific !!!

    Un article sur l’Australie YES !!!
    Bien : j’aimerais … ô comme j’aimerais, oui – que tu sois dans le vrai en disant, je te cite : « la terre australienne est toujours colonisée aujourd’hui, mais les luttes aborigènes sont engagées… Elles se coordonnent de plus en plus avec les luttes amérindiennes. »
    Bon je suis sur le terrain assez souvent on va dire – bref – juste un exemple (parmi d’autres) vécu en 2012. Je suis à Cairns en van – je remonte la côte. Je vais à la pharmacie parce qu’il me manque des choses pour ma trousse de survie – là-bas c’est chaud dans tous les sens du terme -coup de chance : c’est une vendeuse aborigène – sympa – bref – rien de plus – elle me tuyaute super bien. Je vais ensuite rejoindre mon chéri sur une terrasse pour prendre un dernier bain de civilisation (une bière en fait) avant les crocos (saloperies) … et là je vois un « attroupement d’aborigènes » … et « ma pharmacienne » de les rejoindre 5 mn plus tard … bon ?! Et soudain un bus arrive avec un chauffeur et un flic qui descend … avec un riot gun, (je suis tireuse donc je reconnais la chose) … il le porte nonchalamment sur l’épaule bien sûr – j’ai pas dit autre chose hein ? Et tout le monde est monté. Le lendemain matin on partait mais j’ai tenu à aller à la pharmacie pour discuter avec la vendeuse aborigène et elle me dit « c’est comme ça : le soir, pour les touristes, on doit sortir de la ville ». Je lui réponds : « oui mais les clochards à la limite – mais TOI ?! » et elle me répond « on doit TOUS sortir c’est comme ça ».
    Impossible de lui faire dire autre chose – elle regarde dans tous les sens et finit par me demander de ne pas insister et de m’en aller.
    Je suis désolée R71.
    J’aime bien ce que tu écris et c’est pour ça que je permets d’intervenir et aussi parce qu’on m’a envoyé ton article tu vois ?
    C’est juste un rêve cette « lutte » – de la poudre aux yeux des caméras : l’Australie c’est juste un pays atrocement raciste … je suis française et on me regarde comme une noire déjà donc tu vois un peu … à mon avis – qui est un avis de résidente temporaire (j-y vais souvent depuis 20 ans) et je bouge beaucoup comme tu l’as compris : les aborigènes vont tous crever – ce n’est qu’une question de temps et le reste – tous les beaux mouvements-là : c’est piloté – c’est juste montré aux caméras ou sur le net – VA SUR LE TERRAIN et la nausée va te prendre — moi elle m’a saisie comme un coup de poing dans le foie parce que voir subir le racisme à ce degré-là c’est juste voir l’ENFER SUR TERRE.
    Quant aux miniers … alors là … bon écoute : tu veux des tuyaux sur les miniers ? – écris-moi. Là y’a à dire parce que … l’Australie ne s’appartient plus … tout simplement.

    HUGH ! 😉

    • çà a manifestement empiré. Dans notre collectif, quelques uns d’entre nous ont « fait l’Australie ».
      J’y suis perso resté 6 mois dans les années 1980 dont 3 mois de Queensland. A Cairns, il y avait un apartheid de fait, séparation blancs-aborigènes, pubs pour « noirs seulement » comme ils disaient, mais je n’ai pas été témoin d’évacuation couvre-feu pour les touristes. Ma pire expérience fut le Queensland sans nul doute, choquant. Ils considèrent les Sydneysiders comme des métèques les buveurs de XXXX alors évidemment, un français, suisse, alllemand ou canadien.
      C’est donc pire qu’avant…
      Ils résisteront, ils ont passé le pire, maintenant certaines portes se sont finalement entr’ouvertes, comment s’organiseront-ils ? difficile à dire…
      Des infos sur les miniers ? sure, bring it on mate 😉

  3. JBL1960 Says:

    Je ne crois pas qu’on puisse accuser R71 et ses lecteurs, lectrices, de naïveté. On le sait que l’Empire Anglosaxon est raciste, par nature il est raciste, puisqu’on lutte ici pour faire abolir la doctrine chrétienne de la découverte sur laquelle s’est fondé cet empire. On n’ignore rien des pratiques ignobles mises en place par les colons envers les peuples originels. La preuve par Gaza, et le peuple palestinien. Pour certains, l’empirisme n’est pas une nécessité pour comprendre et agir en conscience. Je préfère organiser ma pensée et oeuvrer pour un changement de paradigme que de vivre inutilement en me disant que ; de toute façon le monde est cruel, à quoi bon ? Je ne dis pas que c’est ton cas je précise juste que c’est déjà difficile de ne pas céder à la panique ou tout simplement à l’impuissance précisément parce qu’on vit dans un pays relativement calme, surtout côté crocos (quoique) parce que côté requins ont a de beaux spécimens !

    • Françoise G Says:

      😉
      On est d’accord : je disais cela sans manque de respect. C’est juste que je n’y crois plus. Paniquer ? C’était avant ça – je me suis fait tirer dessus (calédonie) parce que je suis du côté où on subit les idéologies et quand je lis des espoirs et qu’à côté de ça je subis, si tu veux, ben … oui j’ai peut-être insinué un peu de naïveté. Si oui je m’en excuse. J’étais écolo – je suis descendue de 10000 étages : l’écologie est crée et financée par les miniers – oh non c’est pas vrai quand j’ai pigé ça avec force preuves y compris vécues … en dernier en 2014 : j’étais dans une communauté hippie en septembre en nouvelles galles du sud et il y a eu une descente de flics en noir – comme dans les films – attends … il fait nuit et t’es dans ton van … t’as fumé un pétard (même p.être deux ;))… ah bordel … ah ok : ça c’est le terrain : les miniers veulent les terrains pour les gaz de schiste … c’est un joyau qu’ils veulent buter .. alors ils ne s’en prennent pas à la réserve aborigène juste à côté sur l’autre versant (cause abo oblige) mais c’est pour planquer autre chose : ils disent qu’ils brûlent (au lance flammes) les cultures de beu mais ce sont les potagers des fermes de permaculture des blancs hippies qui sont cramées. Leurs terres sont convoitées. Tout est pipeauté … je suis écoeurée à un niveau que je cherche un bout de terre non visé par les miniers – et on se replie. Et je traîne un peu sur le net vu que je vais camper sur fraser islande le 19.
      Bon ben … chez vous aussi ça va souffler de toutes façons – l’entraînement au camping me semble ce qu’il y a de mieux à faire en ce moment histoire de se calmer déjà ! Les serpents ??? Qu’est-ce que j’en ai à faire ? J’ai de l’adrénaline en injecteur automatique HA HA HA !!! (rire de possédées ;)) Bonne chance tout le monde …

      • No offense taken mate !.. pas surpris du tout de ce que tu dis… suffit de regarder la farce Greenpeace et consorts et l’autre guignol aussie de Peter Garrett, Midnight Oil, machin… chansons d’enfer, spirituelles, « connectées », qu’a t’il fait quand il a été ministre de l’environnement ? qu’a t’il fait pour la cause aborigène une fois au gouvernement ? A t’il aidé Sea Shepherd qui avait demandé une intervention aussie dans les eaux australienne antarctique où les japonais massacraient les baleines ? Tous ces mecs ne sont que du vent. Garrett, Bono, pathétiques marionnettes de paraître showbiz… Les peuples s’éveillent, peut–être pas les ségrégationnistes locaux, mais plus de consciences s’éveillent sur les crimes coloniaux, surtout de plus en plus de gens réalisent que nous ne vivons pas dans un monde « post-colonial » comme on nous le gargarise en veux-tu en voilà, mais bel et bien dans un monde plus que jamais colonisé et que les peuples occidentaux eux-mêms sont colonisés.
        Là ç_a secoue des gens au tréfond d’eux-mêmes parce qu’ils n’avaient jamais envisagé cela.
        Ici sur ce blog, nous ne faisons que montrer ce qui a été et ce qui est, nous ne faisons que dépoussiérer l’histoire et donc, par ricochet, les consciences… Un boulot de technicien de surface des esprits quoi, ni plus ni moins.
        Sympa d’avoir partagé. Keep safe and hang in there ‘cos down the road, we shall win ! Peoples of the world will win and burry those oligarchs arseholes and their system forever. 😉 😀

        • Françoise G Says:

          Je vais te dire ce qu’il a fait – ou plutôt ce que ce putain de gouvernement a fait : chemtrails à fond au-dessus des villes et eau contaminée – j’ai été tellement malade que j’ai perdu mes cheveux – j’ai dû raser (ils ont repoussé mais je laisse très court façon commando à présent vu que j’estime qu’on est en guerre 😉 et que j’ai autre chose à faire) et mes règles se sont coupées – alors moi j’ai eu des gosses – j’ai eu le temps mais environ 3000 jeunes : NON – hommes et femmes … des excuses à la télé (au programme du NWO : des jeux – du sport – des télé achats – de la télé réalité) et PAS DE PROCÈS !!! SHUT THE FUCK UP !!! Quant à Sea Shepherd ils sont mouillés jusqu’au cou et je dois dire que là si tu veux – c’est la pire des déceptions … je connais deux biologistes qui sont pas trop cons et qui ont pigé en y allant : c’est un ballet devant les caméras … c’est une HONTE … ils ont un fric fétide … c’est financé aussi par des enculés … pardon pour les gros mots – j’ai passé un certain cap – faudrait trouver des nouveaux mots pour les qualifier … histoire de ne pas convulser dans la vulgarité … de relever le niveau, quoi … bon sinon je trouve que tu dépoussières très très bien sur ce blog – mais tu peux pousser en écologie – si t’as le foie costaud … je te conseille et à tous de prendre de la chlorophylle tous les jours et de ne JAMAIS boire l’eau du robinet – et pour la douche de mettre un pommeau qui filtre car la peau est notre première bouche … parce que crever avant d’avoir TOUT compris et essayé de lutter … c’est bête 😉
          Je vais dans le bush dans deux semaines et je peux te dire que bush ou pas – ça balance du chemtrail à donfe !!!
          We shall win … ??? Aaah ! … c’est bon de lire ça ;)))
          D’habitude c’est moi qui dis ça … j’y crois pas hein ? C’est pour le moral des troupes HA HA HA !!! No future rien a battre – on y va c’est parti !!! alors ça fait plaisir de l’entendre … une voix de France. VIVE LA FRANCE !!! Boutez tous ces connards hors de France – tiens – y’a pas une Jeanne d’Arc qui traîne ? Ah ben non y’a plus de pucelles … ben prenez une ménopausée ?
          Je délire hein ? Je me lève j’suis au café.
          Mais juste pour jouer tu peux taper « Sea Shepherd » et cliquer sur images … tu verras plein de stars … hollywood : c’est pour l’écran de fumée … et aussi tu peux aller là-dessus – UN des financiers de l’écologie :
          http://www.pewtrusts.org/en
          Ils sont aussi – normal – un think tank – dont l’avant dernier directeur était Léon Panetta …
          http://en.wikipedia.org/wiki/Leon_Panetta
          See what I DO mean my dear ? … la CIA putain … woooow … et ils arrivent en mer de corail pour protéger les requins ??? Ok y’a du minerai à gratter en profondeur … beaucoup de minerai … un désastre écologique … planqué derrière la lutte contre la pêche au gros des japonais … mensonges … MENSONGES !!!
          Cheers 😉 bizzz

          • oui Sea Shepherd a changé… L’éviction opportune de Paul Watson et le glissement de la branche action vers Sea Shepherd Australia a quelque chose de louche… Ils sont effectivement inondés de fric, notamment avec la « lotterie » hollandaise, si utile pour le recyclage de fric sale…
            Ils viennent d’acheter un nouveau bateau rapide pour plus d’un million de $$$$$.
            Le silence de Paul Watson est assourdissant !…
            Triste, très triste s’ils se sont fait noyauter par les ordures habituelles.
            L’avenir le dira, mais Sea Shepherd semble suivre le chemin des foies jaunes de Greenpeace, mais il y aura un noyau dur à briser, le moyen est de diviser le groupe de l’intérieur, le fric est la meilleure arme… Ils sont en train de rendre le groupe dépendant des grosses sommes de fric, ce qui à terme chassera les bénévoles… Pas glop tout çà !
            A suivre…

  4. Françoise G Says:

    Je vais t’envoyer des liens dans la journée – je suis à la bourre là tout de suite – ce sera mieux que mon laïus 😉

  5. Françoise G Says:

    On attaque fort – est-ce que t’as lu la conspiration des milliardaires de Poe ? Ben on est dans ce genre de délire de psychopathes qui pensent pour nous … tout en se remplissant les poches … alors ils ont des fondations parce qu’il n’y a pas que les juifs pour mettre la terre à feu et à sang … yes sir !
    Regarde ça :https://www.sunoco.com/partner-with-sunoco/
    Ben c’est PEW Charitable Trust (mais il n’y a pas qu’eux) – ce sont eux – ils font ça en famille sous forme de grands séminaires pour la planète – séminaires qu’ils financent :
    http://www.pewtrusts.org/en/research-and-analysis/fact-sheets/2015/01/establishing-marine-reserves-on-the-high-seasroom/news/2015/04/06/forage-fish-collapse-is-amplified-by-fishing
    Et PEW finance sous forme de bourses.
    http://blog.bluelobby.eu/2013/03/essai-base-de-donnees-coalitions-onge.html#more
    Contacte Yann Giron si tu veux des documents complets sur eux – et une analyse. C’est breton – vive la Bretagne !!! ;)))
    CQFD : avec les fondations ils évitent l’impôt et en même temps ils contrôlent l’écologie … tu fais une réserve quelque part –

    et puis plus loin t’envoie des bateaux qui font ça :

    Tu penses bien que pour en arriver à pouvoir sévir en toute impunité il faut d’abord EXPULSER LES MÉCHANTS PÊCHEURS JAPONAIS … c’est énorme, oui. A vomir. Chez nous ils se sont pointés pour protéger les requins … attends … on en a trop …
    Tiens écoute Panetta … ex CIA (donc toujours dedans)

    Je t’invite à écrire à Yann qui est très sympa et qui te répondra en tous points.
    Juste un truc : Sea Shepherd a été créé pour ça à mon avis … j’ai pas de preuve mais si tu veux … ça sent le GROS pognon à plein nez … et depuis le début il est devant les caméras … il aime ça … il joue son rôle !!! Et d’un coup il va être « débiné » parce qu’en fait l’écologie est en train de « monter » et de se globaliser avec les fameux summits qui drainent tout le monde y compris les jeunes diplômés des facs de science et qui ne savent rien … ils ne peuvent pas y croire c’est trop odieux de comprendre que tu es financé par Satan en fait …
    Allez : on gagnera quand même !!! Mais bon : j’ai une oreille basse quand je roule en Australie ou chez moi en Calédonie … ah punaise c’est un MASSACRE – ça n’a jamais été si PIRE. Mais les gens restent devant leurs écrans sans aller sur le terrain donc ils ne se prennent pas des visions apocalyptiques comme un désert à perte de vue qui était avant une forêt … les arbres ont équipé les grands vaisseaux du siècle dernier … et pour le bétail mis à la place des forêts, il y a de la luzerne OGM qui pousse sans eau … HALLUCINANT A VOIR ce carré vert fluo au milieu de terre qui s’envole au moindre souffle en saison sèche. Et un gazoduc au milieu ^^ … my godness !!!
    Bon t’as mon mail au cas-où. Bizzz troufion – ça souffle fort – faut se serrer les coudes entre gens qui ont encore un peu de jus sous le pied …

    • Merci des liens.
      L’écologie est une partie du recyclage de l’eugénisme, qui n’est plus politiquement correct depuis le moustachu qui était financé par la City de Londres et Wall Street. Le capitalisme par essence est en conflit total avec toute forme de préservation naturelle puisque le dogme est celui de l’abus, de l’exploitation et de la prise de force, ainsi donc il est d’une logique froide que tout mouvement de protection soit perverti, ramené dans le giron capitaliste, phagocyté ou à défaut… détruit et anéanti.
      Greenpeace et d’autres ont été phagocytés. Sea Shepherd est probablement en train de l’être, l’avenir dira.
      Nous ne pensons pas que Paul Watson, qui est parti de Greenpeace en 1977 pour créer Sea Shepherd, quand il a vu que çà partait en sucette grave, soit un stooge, un suppôt du système, s’il en était un, il se serait vendu depuis bien longtemps. Il devient évident que l’association a été sérieusement infiltrée en 2010-11 et que son succès contre les braconniers baleiniers nippons a un prix…
      Paul Watson est un admirateur de toujours de Marshall McLuhan tu sais le « média est le message »… La philosophie de McLuhan est celle qui dit que le média définit la culture et donc la réalité comme elle est perçue par la population humaine. Il incarne le biocentrisme des peuples natifs de partout à l’opposé de notre société occidentale totalement anthropocentrique.
      Watson n’est pas un escroc ni un vendu, a t’il été forcé sur la touche ? Prépare t’il quelque chose ?… On ne sait pas. Mais une chose est sûre, il en sait bien plus qu’il ne veuille bien le dire.

      « Apprenez à utiliser le média ou il vous abusera. La manipulation des médias est simplement une question de survie dans une culture médiatique… Dans une culture médiatique, le média est le message. La télévision et les films sont le message de l’esprit… L’objectivité est un mythe, une illusion, une supercherie, un truc. L’objectivité n’existe pas dans les médias ; l’illusion de l’objectivité peut marcher en tant que stratégie, mais seulement un idiot pourrait croire que c’est une réalité au sein de la culture médiatique… Toujours vous poser des questions sur la réalité et sur vous-même, n’acceptez jamais rien d’une histoire sans l’avoir vérifié vous-même. » Paul Watson, « Earth Force! », 1993 ~

      Merci de l’échange, keep in touch !

      • Françoise G Says:

        😉
        Oui ça va pas du tout comme nom.
        Disons : post-colonialisme tel que les moutons le conçoivent … vu qu’ils croient que les peuples se libèrent d’un ordre ancien – alors qu’on en plein dedans comme jamais … tu sais je ne sais plus comment m’exprimer … navigant d’une personne à l’autre … tu ne sais pas à qui tu parles … va falloir revoir tout le vocabulaire ! Ok t’es auteur – tu écris bien : tu dirais quoi ? C’est toi l’écrivain … juste un truc – après je passe au rhum c’est samedi soir à Nouméa – on prépare les sacs pour l’Australie …je vis une vie complètement chiée … entre nous : j’aime pas mal cette fin du monde – je n’ai plus à me plier à aucun ordre. Tu t’es beaucoup baladé ? Donc tu vois de quoi je parle : je suis passée en mode actif ou plutôt « activé » car fille d’un « hyperactif ». Et justement : étant donné qu’on est en guerre mentale – voilà le vrai colonialisme yes indeed darling … il faut envisager de devoir un jour – pour une raison ou une autre – couper le net. Pas couper dans le sens « je ne me connecte plus » mais dans le sens « je déconnecte tout ce bordel ».
        Bref je crapahute dans des montagnes – c’est mon dada si tu veux (en plus des flingues mais ça n’a rien à voir ;)) : eh bien les relais tu sais ? Pour le net ? Ils sont alimentés par des câbles. Tu coupes – ça manche plus ! On est d’accord ? Bon : une fois l’alim’ coupée – reste le problème de l’alim’ de secours – chez moi ce sont de simples groupes électrogènes. Dans de petits bâtiments.
        Alors je dis – et ça n’engage que moi – et je ne suis pas une terroriste (juste la fille) : si un jour tout le monde semble devenir chié à un niveau qui n’est plus gérable – je les ai tous repérés dans le coin où je vais me replier. 😉
        C’est juste MON idée. Je suis conspi au point que j’ai imaginé (sous influence – lire dessous) une chose horrible – là voici : je pense qu’ils peuvent nous « updater ».
        Tu sais de QUI est cette idée ? Tu vas rire …
        Tu n ‘auras qu’à ne pas éditer mon comm’ – c’est cadeau pour toi troufion – accroche-toi ça va souffler.
        C’est mon père qui me l’a dit et c’est de la balle de 300 : c’est Le Pen qui le lui a dit à Hanoï. Je te raconte : il était bourré – SI – et il lui a dit : « si un jour tu ne comprends plus rien, que tu te sens en grave danger et que les gens semblent fous – c’est qu’on est en guerre mentale donc tu PÈTES LES COMMUNICATIONS. Tu réfléchiras après alors prépare-toi avant. »
        Commandos paras … bon week-end mon Capitaine – Nouméa fait la fête !!! Le cœur n’y est pas vraiment mais ça calme les yeux qui tremblent 😉
        Tchin !!!

        • un « enfant du colonialisme » çà va três bien comme çà… çà percute plus en plus.
          Marrant l’histoire des comm’… Ce n’est pas un hasard si le contrôle de la comm’ / info est primordiale. Le système ne peut tenir depuis tout ce temps que parce qu’il contrôle (des fois plus des fois moins) la comm’. Depuis des siècles des fortunes sont dépensées pour manipuler l’info et les gens.
          La mission: pomper les écrans de fumée, exposer l’intox et organiser les gens pour qu’ils comprennent (pas tous c’est impossible, mais juste 10 à 15% d’une population éveillée, motivée et incorruptible et les jeux sont faits…) la voie à prendre pour vivre libre et émancipé.
          C’est ce qu’on fait, on essaie en tout cas.
          Bonne bringue ! 😉

  6. Françoise G Says:

    Oui mais moi j’ai pas de télé … je vais voir sur le terrain … é bé ^^… t’as des discussions intéressantes comme avec Isabella – biologiste espagnole dans un camping paumé dans le NSW Australia – qui se repose d’un trip sur le sea shepherd … bon ben … t’arrives t’as des hangars plein de fringues neuves de très belle facture – tout sent le fric – le gros fric – et elle me dit « on était tous beaux – regarde mon mec ». Ok j’ai Ken et Barbie devant moi … ils étaient beaux punaise … j’avais pas fait gaffe mais on aurait dit scarlett johanson – bref elle me déballe l’affaire et me dit « ok Watson est marrant mais à part ça les humains on est de la merde – moi je rentre chez moi – j’épouse un brave gars (donc je comprends « pas Ken » ?!) et je fais des gosses avant d’être stérile – et toi ? » Oh la fille … une bombe atomique … une conspi t’imagines ça ? Tout ça à côté d’un lézard de deux mètres qui veut bouffer ta poubelle … bref faut aller sur le terrain et là tu rencontres des gens de terrain – je ne fais que ça depuis 4 ans (mes gosses sont enfin adultes) et c’est de la bombe mon gars – ah si t’as trois ronds … vas-y … ah non c’est vrai faut être raisonnable … se replier … acheter un bout de terre … je suis un enfant du post colonialisme et y’en a plein des comme moi – papa viré à l’autre bout du monde et ces gosses ont la bougeotte et la langue bien pendue genre : rien à foutre tu vois ? C’est pour ça que j’ai espoir quand même car je n’ai pas été cassée donc y’en a d’autres comme moi et j’en ai rencontré en France d’ailleurs où je suis aussi venue … allez on y croit ! Merci d’avoir écrit qu’on va gagner : ça me fait chaud au cœur. Bizzz et merci aussi pour l’échange.

    • on a tous bien bougé dans l’équipe, perso j’ai vécu dans 8 pays différents depuis 1988 dont 4 en dehors d’Europe, la France est une banlieue… 😉 Je sais ce que tu veux dire quand tu parles de « terrain ». re 😉

      P.S: post-colonialisme ??? Vraiment ?… 😀

  7. […] de la découverte…), ils n’existaient pas parce que leur continent avait été déclaré terra nullius: terre vide. Pour justifier de cette fiction, un meurtre de masse fut ordonné. En 1838, le journal du Sydney […]

  8. […] de la découverte…), ils n’existaient pas parce que leur continent avait été déclaré terra nullius : terre vide. Pour justifier de cette fiction, un meurtre de masse fut ordonné. En 1838, le journal du Sydney […]

  9. Christine Muguette Mourguet Says:

    Bonjour,
    Je suis auteur d’un livre pour enfanta auto-édité, LE CHANT DE LA MANGROVE. Il se passe chez les aborigènes d’Australie. Je cherche des coups de pouce promotionnels. Si cela vous intéresse de me découvrir, je vous attends sur ma page facebook. Christine Mourguet auteur.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.