Serbie: Il y a 16 ans un crime nucléaire de l’OTAN que les populations paient au prix fort…

Un crime de plus contre l’humanité à mettre à l’actif de l’Organisation Terroriste de l’Atlantique Nord, dont les criminels terroristes courent toujours…

— Résistance 71 —

 

Héritage de l’OTAN: La Serbie première en Europe pour le nombre de cancéreux

 

Sputnik News

 

25 mars 2015

 

url de l’article original:

http://fr.sputniknews.com/international/20150325/1015336847.html

 

Avec 5.500 cas de cancer enregistrés pour un million d’habitants, la Serbie arrive en première position en Europe pour le nombre de décès dus au cancer.

Il y a 16 ans, l’Otan commençait à bombarder la Yougoslavie

L’opération militaire de l’Otan contre la Yougoslavie a fait jusqu’à 2.500 morts. Mais il ne s’agit là que d’un préjudice direct. Les avions de l’Otan ont largué près de 15 tonnes d’uranium appauvri sur le territoire serbe. La période radioactive de l’uranium est de 4,5 milliards d’années. Depuis les bombardements otaniens, les experts ont également découvert en Serbie des traces de plutonium dont la « longévité » atteint 24.000 ans.

Deux mois et demi après les bombardements, des spécialistes grecs ont constaté une augmentation de la radioactivité en Grèce en moyenne de 20% à 30%.

Les spécialistes serbes rappellent pour leur part que même une faible dose de radiation suffit à déclencher la transformation de cellules saines en cellules cancéreuses. Un autre risque consiste dans la mutation génétique qui entraîne la naissance d’enfants présentant des incapacités mentales et physiques.

« L’utilisation de munitions contenant de l’uranium appauvri pour bombarder la province méridionale serbe du Kosovo et les régions adjacentes a provoqué une véritable «épidémie» de lymphome et de leucémie dans la partie centrale de la Serbie. Le rapport de 2014 montrera que le nombre de malades atteints de tumeurs solides a également augmenté », a déclaré à l’agence Sputnik le professeur Slobodan Cikaric, président de l’Association serbe de lutte contre le cancer.

Selon l’Institut de santé publique de Serbie, pendant la période d’avant 2012, le nombre de malades atteints de lymphome et de leucémie a augmenté de 80% dans le pays.

Publicités

2 Réponses to “Serbie: Il y a 16 ans un crime nucléaire de l’OTAN que les populations paient au prix fort…”

  1. JBL1960 Says:

    Les délires Otanesques sont à l’oeuvre plus que jamais.
    Et d’ailleurs, en voici, un monstrueux exemple par le biais de cette analyse sur la crise en Grèce qui nous démontre ô combien nous avons raison de nous opposer à la votation ; http://www.mondialisation.ca/tsipras-a-berlin-lallemagne-et-la-grece-sengagent-a-cooperer-pour-imposer-lausterite/5438785
    Et la méluche elle est où ? Elle dit quoi ? Rien, parce qu’il n’y a plus rien à dire. Syriza s’est couché devant l’UE, devant Merkel, comme Hollandouille, car le système est pourri ; La preuve par Syriza !

    • C’était l’évidence même… La chose est simple, dès que quelqu’un, un parti, entre en « politique » politicienne, il doit jouer le jeu, autrement plus de subventions etc ce qui veut dire: mort politique (dans le contexte du système mis en place..).
      Il faut arrêter de se préoccuper de ce qui dit ou va dire l’un ou l’autre politicard ici ou là… ce n’est qu’un grand cirque qui n’est fait que pour entretenir notre division.
      Union au-delà de cette farce, boycott du vote et des institutions, création du contre-pouvoir autogestionnaire, pilier d’une société parallèle qui deviendra le seul et véritable contre-pouvoir pour annihiler l’existant, sans armes, ni haine ni violence… à la Spaggiari !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.